Une semaine à Tokyo, hors des sentiers battus

Je suis parti quelques jours à Tokyo, sans vraiment d’objectifs de visites particulier et surtout pour aller voir des amis.

J’en ai donc profité pour sortir des sentiers battus et aller découvrir des endroits auxquels on ne pense pas forcément en premier lorsque l’on visite la capitale japonaise.

Départ de Hong Kong en soirée, direction Haneda, l’aéroport de la ville de Tokyo, beaucoup plus proche que Narita, sur HKexpress.

Faute à pas de chance, j’arriverai un poil trop tot pour prendre le métro. Enfin c’est ce que je pensais, en réalité, j’aurai sans doute pu prendre un train qui mène à la Yamanote, la fameuse ligne verte qui fait le tour du centre de Tokyo. Mais le risque de me retrouver à Shinagawa, métro fermé, était trop gros et j’ai donc pris un bus. Le comptoir de bus est ouvert et bien visible, le trajet coute 2000 yens (tarif de nuit) pour un bus limousine qui me déposa à Shinjuku. Il faut prendre un des premiers ascenseur sur la gauche pour descendre au bon endroit ou se trouve les bus à Haneda.

IMG_3246

Arrivé à Shinjuku, j’ai marché jusqu’à mon “capsule hotel” dans Kabukicho, qui, comme son nom l’indique, est un hotel de dortoir en forme de capsules. L’expérience est marrante a faire. On pose ses chaussures d’abords dans des lockers, puis on check-in, on se change dans la zone lockers-salle de bain, et on monte en pyjama dans les dortoirs. Les capsules sont assez spacieuses mais peu comfortable pour les personne de plus d’1m80. J’avais les pieds qui dépassaient, ce qui m’empêchait de fermer le rideau et j’ai donc eut la lumière toute la nuit, sans compter la chaleur, le manque de réseau/wifi et les bruits des boites de nuit de Kabukicho. A l’avenir j’en choisirai un autre, plus comfort. Le lendemain je dormais en Airbnb à Kabukicho (bon rapport emplacement/prix).

Cela dit son emplacement était idéal, et le lendemain je retrouve donc mon ami avec qui je pars faire le musée des Samurais, à 100m de la, dans Kabukicho toujours. Le musée est payant (et assez cher) mais un guide vous fait le tour avec les histoires de chaque armures et autres casques. Très belle pièce et le guide est appréciable. Séance photo à la fin en armure.

IMG_3287

On part manger dans un fastfood, quelques gyozas et l’après-midi se fera à déambuler dans l’un des centre commercial de Nakano (près du métro du même nom) ou se trouve bon nombre de magasins de jeux videos, cartes, manga, figurines en tout genre. Malheureusement pour moi, qui voulait faire musée Ghibli, il était fermé tout le mois de Juin, mieux vaut regarder en ligne d’abords.

Apres notre de tour de Nakano, on est allé a Roppongi Hills, pour essayer de monter sur le rooftop de la Mori Tower. Encore une fois, le prix nous a refroidi et on a laissé tomber. On est parti prendre des bières à coté et des Tsukemen près du grand carrefour.

Le lendemain je suis parti au sud près des tours de Shimbashi et je suis allé marcher dans les jardins Hamarikyu. Assez grands et avec une vue sur la baie de Tokyo. Comme la plupart des parcs, ce dernier est payant, 300yens mais proposent toilettes, wifi, souvenirs et souvent des petits restaurants ou salon de thé a l’intérieur.

IMG_3566

Je retrouve mon ami près du marché à poissons de Tsukiji qui se trouve non loin de la. On prendra un bol de riz avec tuna, bien au-dessus des prix habituels, soit disant car c’est très frais. Le marché de Tsukiji est intéressant à visiter le matin très tot, deux sessions pour la vente aux enchères des thons rouges, mais il faut y être vers 4h du matin pour espérer avoir une place. D’ailleurs se dernier va bientôt être déplacé pour laisser place à des projets immobiliers commerciaux.

On part donc de Tsukiji, remonte vers Ginza en passant devant le Kabuki Theater, rentre dans un des malls puis visite le magasin de papeterie Itoya. On remonte ensuite vers Hayabusa en longeant le parc de l’empereur, on passera devant la court suprême puis l’assemblée nationale japonaise jusqu’a Chidorigafuchi, qui donne une belle vue sur les cerisiers lors de Sakura (sinon peu d’intérêt) et on finalement rejoindra le tombeau controversé de Yasukuni (mais très beau). Puis persistant à faire le plus de kilomètres, on continue vers l’ouest pour voir le Meiji Jingu Gaien et enfin remonter vers Shinjuku. On aura bien pris quelques heures pour faire tout ca et on arrivera exténués. Verdict, on aura vu la moitié du centre de Tokyo, sans prendre le métro.

IMG_3500

Le lendemain le réveil fut compliqué mais j’ai fait tout mon possible pour me rendre à Akasaka Palace pas trop tard dans la matinée. Je pense que c’est l’un des endroits les moins connus de Tokyo et pourtant qui mériterai de remonter dans la liste. Cette demeure est toujours utilisés pour la reception d’invité internationaux au Japon. Elle n’est donc pas visitable tous les jours.

Le parc du palace est gratuit mais la visite intérieur est à la fois limitée en nombre de visiteurs, payante et il faut prendre un ticket une heure à l’avance. Je suis arrivé a 10h, ait récupéré un ticket pour 11h. Le tour du parc ne m’a pris que 10min et ne souhaitant pas me retarder plus longtemps j’ai laissé tomber. J’ai repris le métro et je pars direction le Tokyo Dome. Ce dernier est le stade de baseball le plus connu de Tokyo. A coté se trouve un parc et un shopping mall avec une montagne russe sur le toit. J’ai donc fait les deux dans cet ordre.

IMG_3509

Le parc Koishikawa Korakuen est très beau et bien entretenu, une règle au japon. Il mérite son passage. La montagne russe du Tokyo Dome vaut aussi son pesant de cacahuètes. Heureusement en semaine il y avait personne à faire la queue, j’ai pu faire un tour sans attendre (quelques 1300yen le tour). La chute est vertigineuse ! et l’attraction passe à travers un trou créé dans le mur du mall. Impressionnant.

Ensuite j’ai pris la Yamanote pour me rendre à Ueno, ou je suis aller faire le musée National de Tokyo. Le complex propose en fait 4 musées/expositions, donc l’un sur le japon, que j’ai fait, mais aussi des expositions sur l’art sud-asiatique, européen, chinois… Bon l’entrée n’est pas trop cher et il y a de quoi voir mais honnêtement la fatigue et la faim m’avait achevé, je n’ai pas pu apprécier au mieux. Mieux vaut prévoir le tour du musée en conjonction avec le parc plutôt que de faire des sauts entre quartier toute la journée.

IMG_3579

Je suis allé me restaurer dans un petit restaurant japonais et je suis reparti pour Roppongi, enfin Nogizaka, ou se trouve le National Art Center of Tokyo avec son architecture bien particulière qui mérite quelques photos. Je n’ai pas fait d’exhibition, vu que le musée fermait 30min plus tard et je suis parti me balader vers Roppongi et dans le luxueux centre commercial de Tokyo Midtown qui mérite aussi un passage pour ses nombreux shops internationaux et autres boulangeries et cafés mais aussi son architecture. Des terraces en extérieur permettent aussi de faire un pause.

IMG_3680

Je suis rentré sur Shinjuku et je suis parti rejoindre mes amis dans le quartier Corée de Tokyo, Shin-Okubo. L’endroit est rempli de barbecues coréens et on s’est régalés ! On a aussi bien bu. La plupart fond des sets all-you-can-drink de bière avec des plats pour quelques 2500yens par personne. Après ce repas, direction Shibuya ou j’ai retrouvé des collègues en business trip. On est donc parti pour aller au Atom, mais ayant oublié leur carte d’identité, on a du se replier sur les bars Gaspanic et Hub. On a pris le premier métro du matin après un Tsukemen bien merité.

Le lendemain le réveil fut difficile. Je suis parti em promener vers Roppongi pour voir d’abords le temple Zojoji qui est accolé a la Roppongi Tower, de belles photos à faire mêlant vieux temple et modernité. Ensuite je suis monté en haut de la Roppongi tower (premier étage, le deuxième est payant mais le prix n’est affiché que lorsque l’on est au premier, quelque chose comme 700yens en plus des 900 du départ). La vue est pas trop mal et des morceaux du sols sont en verre, permettant de faire quelques photos un peu effrayantes.

IMG_3763

Le soir je suis rentré mangé à l’appart puis reparti pour retrouver une amie à Roppongi encore. On retrouvera mes collègues au carrefour et on part direction le R2, un bar un peu chic avec des bons cocktails que je conseille. A l’intérieur des stars sumotori (apparemment) et pas mal d’expat. On se dirige ensuite vers le Vanity (V2 Tokyo) qui malheureusement était fermé. On a du alors trouver autre chose. Mon amie nous a conseillé de tester le tout nouveau Eletokyo qui s’avèra être un bon choix. Le soucis c’est que vers 1h du matin, la queue avoisinait les 300 mètres. On a pris un coupe fil en payant les 6000 yens l’entrée au lieu des 2000 habituels (et 2000 pour les filles au lieu des 0 habituels). L’intérieur est assez fou avec piste de dance surélevé, podium de danseuses, pole dance… Enfin ca c’est au sous-sol. Le rez-de-chaussé est composé d’un bar et de tables et apparement il faut refaire la queue pour descendre aussi. Avec le coupe-fil on n’a pas eut a attendre. Le mieux est d’arriver avant minuit, c’est apparemment gratuit pour tout le monde.

IMG_3826

Le lendemain midi, Okonomiyaki dans un des mall de Shinjuku puis on part se balader dans le quartier de l’électronique. On a déambuler un peu partout mais on notera le shop Super Potato pour les fan de retro-gaming qui vaut le coup. On a fait un tour dans un Sega Game center et dans les malls de manga. Vers 18h, on repart vers Shinjuku, je reprend mes valises, direction Haneda Airport pour Hong Kong.

Budget : 2500HKD de vol, 5000 HKD en tout

Transport : HKexpress

Hotels : Airbnb à Kabukicho et Capsule Hotel Kuyakusho-mae

Album Photo

Advertisements

Voyage en Suède : le Vol

Le Vol

Pas de surprise. Ici, on a choisit le Low Cost, comme d’habitude.

ryanair-2

Ryanair dessert Stockholm via son 3e aéroport (le plus éloigné) nommé Skavsta et se trouvant à quelques km de Nykoping (prononcé “NorShoping”). Il est à environ 80min de bus de Stockholm.

Encore une fois, un bon moyen de réduire les coûts si vous habitez pas trop loin de Beauvais, puisque le départ se fait obligatoirement de l’aéroport de Beauvais-Tillé (Nice aussi je crois).

Si vous arrivez sur Paris, vous devrez payer le bus pour Beauvais qui coute 13€ l’allé. Pour notre part, on a choisi la voiture. Le père d’un ami nous y a déposé.

Pour les bagages, c’est toujours la même : bagage à main gratuit s’il correspond aux tailles et qu’il ne pèse pas plus de 10kg.

Si vous habitez près de la Suisse, vous pourriez prendre un vol avec Easy-Jet au départ de Genève et arrivée à Stockholm ARN (Arlanda Airport).

Partez à New York pour 400€

Si vous aussi vous rêvez d’aller un jour à New York mais que le prix vous fait peur, sachez que la meilleure période pour aller visiter la Grande Pomme est les vacances de Paques !

by Mike G. K.

Inutile de chercher un autre moment, les vacances de Paques sont idéales pour partir que vous soyez étudiant ou que vous ayez des enfants, toute la famille y trouvera son compte.

Pourquoi Paques  ?

  • Tout d’abords pour le climat : il fait très froid en hiver et assez chaud en été à New York.
  • Pour les vacances scolaire : c’est les vacances de printemps, c’est l’occasion de partir.
  • Le prix : ca peut paraitre étonnant mais c’est la date ou les prix d’Aller/Retour en avion Paris – New York sont les moins chers ! (période vacances)

J’aime bien chercher les prix les plus bas, juste pour faire des estimations et c’est la seule période ou j’ai vu des prix si près du plancher. La traversée A/R ne coute que 400€.

Vous ne me croyez pas ?

Direction un comparateur de prix : Illicotravel.

Départ de Paris le lundi 6 et retour le lundi 13 : 406€ !

Et encore, si vos dates sont flexibles vous pourrez très facilement gratter quelques euros. D’ailleurs, il y  a quelques mois, j’avais trouvé des billets à moins de 380€.

Je prend ici l’exemple d’un comparateur, il y surement moyen de trouver des prix encore plus bas.

Si vous souhaitez partir, je vous conseille d’y rester plus d’une semaine. Si vous êtes étudiants sachez que des auberges de jeunesse à 50$ la semaine existent (oui oui !). Une carte de métro et les hot dog du midi et vous voila parti pour 2 semaines à New York pour 700€ max.

Info-Pratique : le Vol avec RyanAir

Retour sur le Vol avec l’avion Ryanair de Nantes à Londres Stansted.

Ryanair, c’est sans doute la compagnie Low Cost européenne la moins chère et la plus connue. Il y a aussi EasyJet et d’autres que je ne connais pas, mais pour ce voyage à Londres, nous avons choisi la compagnie Irlandaise.

Alors voici quelques infos a savoir avant de choisir Ryanair :

Les prix ne comprennent pas toutes les taxes. Les prix affichés paraissent bas mais généralement il faut rajouter la taxe d’aéroport (plus cher que le billet en lui-même la plupart du temps), le bagage en soute (si vous en prenez) et surtout les frais de paiement bancaire.

C’est surement ces derniers les plus vicieux puisque Ryanair fait souvent des billets très bas prix et indique que les taxes sont comprises dedans, or les frais bancaires ne le sont pas. Donc oubliez votre billet pour 5€, vous en aurez pour 17€ (il me semble que c’est 12€ ou 16 de frais bancaires).

On vous conseille de limiter au maximum les bagages en soute qui vous couteront cher au final. Pour cela achetez au préalable (si vous n’en avez pas, mais ca m’étonnerais) des petites valises qui correspondent à leur standard de bagage à main.

Une chose à savoir, même si cette fois-ci ce n’est pas très règlementaire : les bagages à main n’ont pas été contrôlés pour nous, c’est à dire que s’ils faisaient une dizaine de centimètres de plus que la taille indiquée et bien… personne n’aurait rien vu. On a stressé pour rien finalement. Et ceci à l’aller comme au retour. Par contre je ne parierai pas sur le fait qu’ils ne voient rien si vous en prenez 2…

Pour réduire au maximum votre facture, enlevez les assurances, regardez à chaque fois ou vous êtes ponctionnez (prix sur la droite) et enlevez lorsque vous pouvez et si vous le souhaitez évidemment. Vous pouvez gagner un peu d’argent en imprimant vous même votre billet, donc ne l’oubliez pas comme nous car vous serez facturé 5€ à l’aéroport. Pour cela imprimez juste après votre commande le résumé et les mails que vous recevez, vous serez tranquille.

En gros, si vous ne consommez pas à l’intérieur de l’avion, que vous réserver au moins 1 mois à l’avance (j’ai regardé les différences de prix, ca multiplie par 3 proche de la date) et bien vous pourrez vous en tirer pour un très bon prix.

Satisfait, mis à part que Stansted, c’est loin de Londres ! (voir prochain post)

Voyage à Londres : le Vol

Le Vol

Tout d’abords pour l’achat, direction MonNuage.fr. Deux raisons : la première, utilisez le bon d’achat et la seconde est du au fait que MonNuage est un comparateur de vol, donc c’était le meilleur moyen de trouver un prix bas pour les vols.

Premier prix affichés pour 2 personnes (le 3e achetait direct chez Ryanair) : 91€. Ce qui ne fait pas trop cher finalement. Les deux prestataires les moins chers étaient Terminal A et BravoFly. Cependant, on est tombé dans le panneau à pied joint puisque ces 2 agences annoncent des prix plus bas que le prix réel. Arnaque ? Non, c’est légal, mais en tout cas c’est ni fair-play ni commercial et si les prix n’était plus intéressants on serait

aller voir ailleurs.

On a donc choisit Terminal A avec pour compagnie aérienne Ryan Air pour faire : Nantes – Londres Stansted. Prix de départ : 91€ (affiché chez MonNuage)

Prix final : 158€ !

Détail :

  • 2×7.99€ pour les billets
  • 71€ de taxe
  • 3€ de réduction (oula… la blague)
  • 18€ de Service Terminal A (pour leur donner à manger)
  • 16€ de frais bancaires !
  • 40€ bagages et check-in… (18€ a payer pour 1 bagage en soute)

Voici donc comment marche les agences. Un bordel monstre, des frais un peu partout et si vous allez trop vite sans faire attention, vous rajoutez des frais qui ne servent a rien… Finalement c’est toujours moins cher qu’Air France mais j’aimerai bien que le gouvernement oblige les site a afficher le vrai prix.

Pour ce qui est du billet chez RyanAir directement : 51€ pour une personne. Ryan Air facture des frais bancaires et fait payer par défaut les bagages en soute à 18€. On a donc pris qu’un seul bagage en soute.

Il faut faire très attention à tout, être vigilant, bien regarder tout. Les poids des bagages ainsi que leur dimension par ex. Les shampoing et autres objets comme les rasoirs sont interdit en cabine, on a donc été obligé de prendre une valise en soute.

Prix total : 209€ pour 3 personnes avec un bagage en soute