Comment obtenir un Visa Chinois à Hong Kong

Voici un billet basé sur mon expérience pour obtenir un Visa d’entrée en Chine continentale, visa touristique, dit Visa L.
Personnellement étant à Hong Kong, je me suis rendu au comptoir de l’immigration chinoise à Hong Kong qui se trouve près de l’immigration tower à Wan Chai.

Pour une demande en France, il faut se rendre dans une ambassade ou un consulat de la RPC. Les tarifs en France sont plus élevés qu’à Hong Kong.

Vu que les relations entre la France et la Chine ne sont pas pas au plus fort en ce moment, c’est un peu plus compliqué d’obtenir un visa que d’autres citoyens d’Europe.

Il existe plusieurs types de visas touristiques :

  • Single Entry (15jrs) : 200HKD
  • Double Entries (30jrs) : 300HKD
  • Multiple Entries 6 mois (30jrs) : 500HKD
  • Multiple Entries 12/24/36 mois : 800HKD

En gros, pour simplifier, en France ils ne délivrent pas les visas multiples entrées (selon le site de l’ambassade). Ici à Hong Kong, c’est un peu différent, ils ne délivrent les multiples entrées qu’à condition d’être allé en Chine précédemment.

En 2011 : on a essayé d’obtenir un double entries visa mais on s’est vu dans l’obligation de prendre un single entry ou rien du tout… J’ai eu la mauvaise expérience d’y être allé une fois sans avoir tous les papiers demandés (vous allez comprendre) et j’ai perdu 3h30 de ma journée. Il faut dire qu’il y a du monde et qu’il faut faire au moins une heure de queue avant d’accéder aux tickets numérotés pour attendre ensuite son passage au comptoir.

Voici donc les papiers demandés à Hong Kong (et ceux en France) si vous allez faire du tourisme en Chine continentale :

  • votre passeport que vous devrez laisser à l’immigration chinoise pour qu’ils y appliquent le visa (sticker) + une photocopie de ce dernier
  • une preuve d’assurance internationale (pas obligatoire pour les british par ex…), nous on a amené le contrat d’assurance étudiante de notre université
  • votre Travel Schedule sur feuille imprimée, c’est à dire l’emploi du temps de votre voyage, en gros comment et quand vous comptez y aller et en revenir (c’est ce document que l’on avait oublié le premier coup vu que mettre sur une feuille : “MTR to the border on saturday 5th, come back to Hong Kong with MTR on sunday 6th”, ca nous paraissait ubuesque…). Si vous demandez double entries il faut au moins décrire 2 visites, pour le multiple, au moins 3 visites.
  • Bookings Hotels et Avion/Train si besoin (en gros si vous y restez une nuit, vous serez obligé)
  • des papiers certifiant l’hébergement si vous allez dormir chez une connaissance (en savoir plus)
  • photocopie de la carte Hong-Kongaise (HKID) pour ceux qui l’ont
  • photocopie du visa Hong Kong

Il vous faudra ensuite remplir le formulaire de demande de Visa et y appliquer une photo d’identité respectant leur standard (fond uni et clair), cheveux ne cachant pas le visage etc.

Si vous n’avez pas les photocopies du passeport et/ou HKID, il y a un photocopieur à disposition pour 2hkd par page (accepte seulement les pièces de 1hkd).

Lorsque que vous avez tout sous la main, direction le comptoir de l’immigration pour faire la queue pendant 1 heure (moins de monde vers 16/17h). Si vous passez le check des papiers, vous devriez pouvoir retrouver votre passeport avec visa 4 jours ouvrés plus tard (paiement lors de la récupération du passeport).

Infos bonus :

Donc pour obtenir un multiple entrées et pouvoir ainsi aller et venir en Chine pendant 6 mois comme bon vous semble, il faut d’abord avoir obtenu un simple ou un double entrées (ou être déjà allé) auparavant. On a obtenu un simple et non un double parce qu’on a justifié qu’une seule réservation d’hôtel au lieu de deux (pas d’avion ou de train puisque Shenzhen est a 40 min en métro de Hong Kong). La technique de beaucoup est de faire des réservations dans plusieurs hôtels avec des semaines d’intervalles via les sites de bookings online, ce qui permet ensuite d’avoir une justification pour les doubles/multiples entrées (les billets d’avions ne sont pas toujours obligatoires).

Advertisements

Préparer son Roadtrip en Europe

La préparation d’un roadtrip en Europe ce n’est pas très compliqué, ni forcément très long, encore qu’il ne faut pas oublier certains choses essentielles.
Si vous souhaitez partir en voiture/camion faire le tour de l’Europe, il y a certains points auxquels penser bien avant le départ. Voici donc mes conseils et indications.

Les Visas

Si vous êtes citoyen européen, pas besoin de visa, pas besoin de passeport, juste une carte d’identité valable (je ne sais pas s’il faut 6 mois de décalage de validité au moment du roadtrip, mais veillez quand même à ce qu’elle ne soit pas périmée). Si vous sortez de l’UE : Norvège, Suisse… que sais-je : vérifiez le site du gouvernement, mais normalement les citoyens de l’UE n’ont généralement aucun problème. Merci l’espace Schengen et la coopération européenne.

Pour ceux qui ne font pas partie de l’UE mais de pays comme la Suisse, je crois qu’il n’y a pas de problème non plus (à vérifier), surement le passeport à prendre à la place. Pour les autres, hors UE… je crois qu’il va faut voir au cas par cas, il y aura peut-être des Visas à demander.

Le Logement

Le logement tout au long de la route, c’est certainement ce qui coute le plus cher. Si vous êtes en voiture, vous pourrez toujours passer par les campings. L’avantage : le prix. Le désavantage : généralement loin du centre des villes. Dans les pays d’Europe Centrale et de l’Est, les hôtels ne coutent pas forcément très cher, c’est donc peut être l’occasion. Sinon, il y a toujours les hostels (auberges de jeunesse). Veillez à bien vous renseigner en commandant sur les sites spécialisés comme HostelWorld ou les sites de bookings d’hôtels habituels comme Venere… (Hotels.com est ultra cher puisqu’il prend des commissions énormes).

Si vous voulez de l’aventure, de la rencontre et un guide local, l’une des meilleurs alternatives, que je n’ai pas essayé mais dont j’ai entendu le plus grand bien, c’est le Couchsurfing. Si vous êtes 2 à partir, vous trouverez surement une personne prête à vous accueillir sur son canapé pour une nuit ou plus et qui saura vous conseiller sur les visites de sa ville. Rendez-vous donc sur CouchSurfing.org pour découvrir le mouvement et vous inscrire. L’Europe regorge de couchsurfer, vous n’aurez surement pas de mal à trouver quelqu’un dans chaque ville.

Si vous êtes en camion aménagé, le camping sauvage peut aussi être une solution.

La Voiture et les Déplacements

La voiture ou le camion, c’est une chose à ne pas négliger. En effet, si vous comptez rouler quelques milliers de bornes, il vaut mieux que la voiture soit en bonne état et d’une marque connue dans toute l’Europe, car en cas de panne vous aurez plus de chance de trouver un garagiste qui pourra remplacer la pièce abimée (si tel est le cas). Veillez aussi à ne pas faire des trajets trop longs chaque jours surtout si la voiture à quelques années, ca serait bête de niquer le moteur (enfin c’est de l’évidence).

Quelques petites choses à ne pas oublier dans la voiture : gilet, lampe, triangle, kit de premier secours… Une des choses qu’on oublie souvent c’est que dans chaque pays les lois sont différentes et les objets à avoir dans la voitures changent… wai c’est génial surtout quand les flics dans certains pays en profitent pour pruner les touristes à tour de bras. Donc pour le kit de premier secours par exemple, ce n’est pas quelque chose d’obligatoire en France mais en Rep. Tchèque si. De plus concernant les médicaments, c’est une nécessité absolu pour tout voyageur donc ca ne fera pas de mal d’avoir un kit dans la voiture.

Prévoyez votre chemin à l’avance si possible. Enfin c’est vous qui voyez, mais c’est toujours plus pratique pour se renseigner sur les pays et prévoir l’hébergement. Comme je l’ai dit au-dessus, les lois changent, par exemple pour le degré d’alcool dans le sang. Dans les pays d’Europe Centrale il est égal à 0g. En gros, pas même une petite bière avant de conduire !

Un petit point aussi sur les feux de croisement, ils sont obligatoires dans la plupart des pays d’Europe centrale et en Italie sur les routes quelle qu’elles soient.

Renseignez-vous sur les autoroutes. En France, elles sont payantes (surement les plus chères d’Europe), en Allemagne c’est gratuit. Dans les pays d’Europe Centrale : Rep Tchèque, Slovakie, Autriche, Hongrie, Slovénie … que j’ai pu emprunter, il faut payer une vignette pour l’autoroute (pas de péage par contre). Pour cela, après la frontière, dirigez-vous dans la première station essence et vous pourrez l’acheter. Il y a, pour chaque pays, des vignettes dont la durée de validité change et le prix avec. On a pris les plus courtes à chaque fois (4 jours, 5 jours, 10 jours… ca dépend des pays). En générale, la plus courte coute environ 10€.

D’ailleurs voici les prix que j’ai du payé pour les vignettes :

  • République Tchèque : 11€
  • Autriche : 7.9€
  • Hongrie : 7.5€
  • Slovénie : 15€

Alors pour la traduction, Vignette ca se dit “vignette” en Autriche, mais sinon vous pouvez dire “label” c’est le mot anglais. Il faudra préciser le type de véhicule et la durée de validité. Ne l’oubliez pas, car en République Tchèque, l’amende est de 600€… à payer sur place évidemment.

Et comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas la peine de tenter le diable, les flics en Europe Centrale ont la fâcheuse tendance à vouloir “sacquer” les touristes et demander des paiements en liquide qui varient souvent … corruption quand tu nous tiens ! Donc respecter le code de la route surtout la-bas et soyez vigilant en ce qui concerne les voies réservés en ville.

Vitesse

N’oubliez pas de vous renseigner sur les limitations de vitesses. Elles changent souvent de pays à pays pour les autoroutes en tout cas. Pour les autres routes, je n’ai pas remarqué de différences (à vérifier à la frontière cependant). Par exemple, en France c’est 130km/h, en Belgique c’est 120km/h, en Allemagne c’est soit 130 soit illimité. Des fois c’est 110 dans d’autres… En italie, contrairement à ce que j’avais entendu, c’est bien 130km/h et pas 150.

Parking

Vous devrez surement garer votre bolide. En ville, sachez que les parkings sont payant comme chez nous. Au Pays-Bas bon courage pour y rouler d’ailleurs (ils ont un faible pour les vélos et une dent contre les voitures), c’est un vrai calvaire. Si vous souhaitez vous garer, trouver des places gratuites. En Rep. Tchèque, les marquages bleus indiquent des zones dites “réservé”(es) qui veulent dire que seul les Tchèques peuvent s’y garer. Si vous souhaitez faire les malins et ne pas payer le parking, vous pouvez tenter. Pour les pays frontalier, je crois que des arrangement ont été faits de manières à ce que les amendes soient transmises. Sinon, n’oubliez pas que les sabots et la fourrières existent dans tous les pays…

L’Assurance Santé

Si vous êtes citoyens français, sachez qu’une carte européenne d’assurance maladie existe, elle vient remplacer le formulaire E111. Elle permet de remplacer la carte vitale en Europe (je crois qu’elle comprend plus de pays que l’UE). Il faut la demander à votre organisme d’assurance maladie. Pour ma part, j’en ai fait la demande à ma sécu étudiante, la SMEBA. Ca prenait environ 15 jours. Donc ne l’oubliez pas, elle simplifie grandement et vous protège en cas de coup dur.

Dans les autres cas, renseignez-vous auprès de votre organisme.

La Banque

Un roadtrip, ca signifie voyager dans plusieurs pays. Qui dit différent pays, dit aussi différentes monnaies avec tous les problèmes que cela inclu. Il est donc conseillé de consulter les conditions relatives à un voyage sur le site de sa banque. Normalement dans la zone Euro, vous n’aurez pas de frais pour les retraits (à confirmer avec votre conseiller), par contre, les paiements bancaires sont à éviter. D’ailleurs, pour le voyage, préférez les retraits et le paiement en liquide partout. Oubliez le paiement par carte bancaire. Certains pays comme les Pays-Bas n’accepte pas les CB, les allemands ne payent jamais par carte donc les restau n’ont pas la machine… enfin bref. Le cash, il n’y a que ca de vrai, même en zone euros.

Donc maintenant que vous savez comment éviter les frais en zone euros, pour les pays qui ne l’ont pas encore, je vous conseille de retirer une somme fixe et de laisser votre banque faire la conversion. Les bureaux de change, c’est souvent une grosse arnaque. Préférez les grosses sommes pour éviter les frais. Enfin, éviter de prendre trop non plus, histoire que vous ayez dépensé tout à la fin de votre passage dans le pays. La petite technique sympa pour écouler les dernières monnaies, c’est de les dépenser en essence. Pas besoin de faire de change ensuite.

Les banques internationales comme HSBC permettent de retirer gratuitement dans leur distributeur, mais bon comme celle-ci ne dispose pas d’agence en europe centrale ni de l’est, c’est souvent à oublier.

Le Budget

Un roadtrip, ca coute cher. Il est facile de dépasser les limites fixées. Dans notre cas, on retrouvait des potes de promo donc forcément, ils étaient tous chauds pour sortir dès qu’on arriverait… hors nos budgets n’étant pas extensibles, sortir chaque soir peut rapidement plomber le budget.

Préparez-le avec soin en prenant comme exemple le mien pour ne pas oublier de point de dépense. Si vous couchsurfer, vous économiserez sur le logement, si vous faites des achats avant de partir vous pourrez économiser un peu sur la nourriture.

Les bons plans économie : l’Allemagne est le pays des supermarchés discount (créé la-bas), l’Autriche et la Hongrie propose une essence moins chère qu’ailleurs. Évitez les stations essence d’autoroute et leur restau/sandwiches. Préférez la Rep Tchèque et la Hongrie pour la bière. De toute façon, plus vous serez à l’est, plus les prix seront bas. Prenez les vignettes les plus courtes, préférez le cash à la CB et la banque aux bureaux de change. Ne payez pas le parking préférez les parkings gratuits un peu plus éloignés.

S’il vous manque des infos, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

Euroadtrip : mon roadtrip en Europe

Cet été je suis en vacances (mes dernières vacances), alors j’en profite pour partir voyager.

Cette fois-ci pas d’avion, pas une capitale. Beaucoup plus gros, plus ambitieux. Un roadtrip en Europe. De Nantes à Nantes en passant par Budapest baptisé Euroadtrip.

Nous sommes quelques uns à ne pas être en stage vu que l’on quitte le pays pour faire notre dernière année de master à l’étranger. Pour ma part, je quitte la France pour Hong Kong fin Aout, mais j’en reparlerai.

Euroadtrip

Avec Julien (qui est dans le même cas que moi), on a décidé de partir visiter l’Europe avant de s’exiler en Asie pour au moins un an. Ce qui tombe très bien et à vrai dire, c’est cela qui nous a fait penser au roadtrip, c’est que bon nombre de stagiaires ESEO sont en Europe, dispatchés dans les pays frontaliers mais aussi jusqu’en Hongrie. C’est donc l’occasion idéale d’aller les retrouver.

On s’est donc dit que prendre 15 jours pour visiter l’Europe ne serait pas de trop et pourrait être une expérience intéressante et enrichissante.

Alors pour les chiffres, les voici :

  • 9 pays traversés
  • 7 langues différentes
  • 3 monnaies (non malheureusement l’euro n’est pas encore présent en Rép Tchèque et Hongrie)
  • 4736km soit 2 jours de route complets
  • 10 stagiaires ESEO au moins dont 6 hébergeurs gentils
  • 2 nuits d’hôtel
  • 350€ de budget route chacun
  • du fun à en revendre !

Pour les villes à visiter :

  • Oostende, Belgique
  • Bruges, Belgique
  • Bruxelles, Belgique
  • Enschede, Pays-Bas
  • Hanovre, Allemagne
  • Berlin, Allemagne
  • Dresde, Allemagne
  • Prague, République Tchèque
  • Vienne, Autriche
  • Budapest, Hongrie,
  • Venise, Italie
  • Turin, Italie

Une petite carte pour résumé le tout :

Nous sommes en plein préparatifs. Entre les hôtels, les bagages, la voiture, les lieux à visiter, le matos à emmener… Surtout que notre trajet va être très minuté.

En tout cas, on compte prendre plein de photos, faire développer les plus belles et en faire un super album ou mieux un livre photo, et faire surement un petit podcast. Plus d’infos dans le prochain numéro.

Planning du Voyage en Suède et Finlande

L’organisation du voyage en Suède avait évolué depuis le premier billet, donc voila le planning final qui a donc été suivi durant ces 8 jours en Europe du Nord.

Et oui, finalement, nous ne sommes pas aller qu’en Suède, mais nous avons aussi visité Helsinki, la capitale de la Finlande.

Stockholm (T-centralen) by Sweron

Voici donc le planning jour par jour :

  • Jeu 2 avril : Départ d’Angers pour Paris. Une nuit la-bas.
  • Ven 3 : Départ de Paris pour l’aéroport de Beauvais-Tillé (70km). Arrivé à Skavsta (NYO) en Suède vers 19h15. Bus pour Stockholm durant 80min. Arrivée à la gare centrale, direction la première auberge de jeunesse : Acco Hostel à Sodermaln.
  • Sam, Dim et Lun : Visite de Stockholm. 3 nuits à l’Acco Hostel et 1 nuit dans The Red Boat Malaren, le lundi soir.
  • Mar 7 : Visites durant la matiné. Direction le port de Stockholm pour prendre le ferry/bateau de croisière de Tallink Silja pour Helsinki vers 15h.
  • Mer 8 : Visite d’Helsinki. Nuit à l’Euro-Hostel.
  • Jeu 9 : Visite puis direction le port pour prendre le bateau vers 15h. Retour à Stockholm durant la nuit.
  • Ven 10 : Arrivée à 9h au port de Stockholm. Shopping durant la journée. Nuit à l’auberge de jeunesse/ancienne prison de Langholmen.
  • Sam 11 : Reveil à 6h30. Direction la gare centrale pour le bus et Skavsta Airport. Arrivée à Beauvais à 14h. Angers vers 20h.

Voila pour le planning qui a été respecté. Maintenant plus d’infos sur la préparation du voyage.

La Cathedrale d’Helsinki by shertila

Suède me voila !

Bon finalement, pas de voyage aux Pays Bas pendant les vacances de Février mais un voyage de prévu et d’acheté à Paques ! Direction Stockholm en Suède.

suedeflag

Nous sommes donc 4 jeunes à partir pour la capitale suèdoise pendant une semaine début avril (vacances de Paques). Après les déboires des vacances de la Toussaint à trop attendre, nous avons donc foncé pour prendre nos billets d’avion.

Pour le moment, seulement le vol et les premières nuits dans une Auberge de Jeunesse ont été pris.

Transport :

Vol : Paris (Beauvais) – Stockholm (Skavsta)

Compagnie : Ryanair

Prix : 95€ (avec 1 bagage pour 4 et 10€ de frais bancaire par personne – pas d’extra comme l’assurance)

Nous avons donc recalculer le prix du vol en partant d’Angers et en souhaitant arrivée dans le centre-ville de Stockholm. En effet, nous partons d’Angers en voiture. Nous la laissons à Paris et nous nous faisons emmener jusqu’au l’aéroport de Beauvais-Tille, ce qui nous fait économiser le parking de l’aéroport de 60€ (8jours) ou le train+navette (soit 70+26€). Nous aurons donc surement des frais de péage et évidemment de carburant, le tout divisé par 4, ce qui au finale ne doit pas revenir à très cher.

Ensuite pour ce qui est du trajet Skavsta – Stockholm. Il faut savoir que l’aéroport de Skavsta est vraiment, très… très loin de la capitale ! Regarder sur Gmaps et vous comprendrez mieux. Il faut donc compter 20€ de navette A/R et 1h30 à 2h de trajet.

On estime donc environ le cout total du transport a + ou – 120€ chacun.

Logement :

Pour ce qui est de l’auberge de jeunesse, nous avons réservé une des moins chères en plein centre de Stockholm à 20€ par nuit. 4 lits dans une chambre “privée” avec douche/wc, ce qui est parfait pour notre groupe de 4. Nous avons utilisé Hostel World.com

Que va-t-on y faire ?

Principalement visiter la capitale Suèdeoise. Évidemment, on a 8 jours et cela serait dommage de ne faire que la ville qui, je suppose, sera sans doute plus rapide a visiter que Londres. Alors nous aimerions bien voir un peu de paysage plus “sauvage”. On est en train de réfléchir si oui ou non on tente le grand nord, ce qui nous couterait environ 140€ chacun. En effet, Scandinavian Airlines (SAS) propose aux moins de 26ans des prix défiant toute concurrence pour les vol intra-Suède. 100€ pour monter à Kiruna, la ville la plus au nord de la Suède. Rajouter l’auberge. Cela a quand même un coup, donc on réfléchit. Il faut aussi qu’on voit si cela s’applique aux étudiants étrangers.

En tout cas, je suis preneur de toutes informations intéressantes ou bon plan !

“Stockholm by nigh” by diesmali

(je referai des posts plus complets sur chaque partie du voyage : vol, logement, frais annexes…)

Londres à prix bas : introduction

Cet été, fin de juillet je me fais une petite découverte de Londres avec 2 amis pendant 5 jours. D’ou m’est venue cette idée saugrenue ?

Et bien, à la suite de la Blogueurs de l’Ouest (oui, ca a un rapport avec le blog) j’avais gagné un bon d’achat d’une centaine d’euros chez Mon Nuage, partenaires de la soirée que je remercie au passage.

100€, c’est une grosse somme, mais quand on parle de voyage, ca ne me permettais pas de découvrir Cuba. De toute façon je n’avais rien prévu et ces 100€ m’ont donné envie de voyager pas cher. Londres par exemple, je ne connais pas, donc pourquoi pas ?

Alors, nous voila parti à 3 pour découvrir Londres, fin juillet, avec pour objectif de se dégoter un voyage au meilleur prix en pleine saison dans la ville la plus chère d’Europe …