Taipei, Wulai, Hualien et les gorges de Taroko

Nous voila parti pour une petite semaine direction Taiwan.
Ca sera la 5e fois pour mois sur l’ile et la 3e fois à Taipei plus particulièrement, mais je ne m’en lasse pas.

Mes trois potes ne connaissent pas tous la capitale donc on a scindé le programme :

  • 2 jours à Taipei
  • 1 jour à Wulai (une après-midi)
  • 2 jours à Hualien/Taroko

Arrivés à Taipei Airport (Taoyuan, TPE) de nuit, on rejoins le taxi demandé à l’avance a l’auberge de jeunesse, direction le centre ville de Taipei, pas très loin de la 101, le JV’s Hostel. La chambre est plutôt grande avec salle de bain intégrée et même machine à laver. Cela dit, on n’est pas la pour admirer la chambre, alors on part rapidement en direction des clubs. On arrivera trop tard devant le Myst. Après discussion avec des jeunes près d’un Family Mart, on abdiquera. Un mercredi soir, vers 3h du matin, c’est trop tard.

Le lendemain on se reveille tranquillement, on mangera dans le coin après avoir récupéré le quatrième de la troupe qui venait de Shanghai. Petite visite du quartier sous la pluie puis on est allé prendre un verre au W hotel, au bar du dernier étage histoire d’avoir une vue – pluvieuse – de la ville.
Puis on partira retrouver une amie taiwanaise (une chanteuse) dans un bar à cocktail ou il n’y a pas de menu… cela dit, il y a des tournées de shot bien spécifique que l’on a commandé et je peux dire qu’ils sont originals, chacun ayant un nom bien à lui avait une décoration et un melange différent. Pour terminer on a pris la tournée mystère d’un bloc de 18 shots cachés sous une feuille de papier avec chacun un numéro, à nous de faire un jeu a boire qui permette de prendre aléatoirement un shot à la paille (en percant la feuille). Ensuite on sortira rapidement au Myst, le quartier de la 101 étant bien vide le jeudi soir, on a pris un verre et on est parti manger.

Wulai

Lendemain, rendez-vous avec notre amie qui nous fera découvrir une “fondue” (hot pot) taiwanaise, avec un coté épicé et un coté nature. On fait bouillir la viande et les légumes et on s’en met plein la panse (c’est souvent ce qui arrive avec les hot pots).
On part ensuite pour le Chiang Kai Shek Memorial pour faire visiter les monuments à mes potes qui y venaient pour la première fois. On remonte à pied vers le palais présidentiel puis vers Ximending. Ensuite on marchera vers le temple Longshan. Après cette après midi culturel, on part pour le marché de nuit de Shilin au nord. On cherchera un restaurant pendant une bonne demi-heure avant de se poser dans le pire que l’on aurait pu trouver. En effet, les plats, entre 200 et 250 ntd étaient afficher sur la devanture et à part que les portions et le gout n’etaient pas au rendez-vous, on a eu le droit à une grosse surprise. En effet, on a commandé des Taiwan Beer de 640ml. Bière qui généralement coute aux alentours de 2euros, même en restaurant. On s’est vu faire facturés 7.5e par bière (300ntd), dont une à 10euros (400ntd) car avec un gout mangue (c’était la version panaché). Evidemment, on a demandé a voir le menu pour trouver le prix que l’on avait raté. Et comme par hasard, aucun prix sur la carte. Les versions de 33cl était au prix de 100 ntd, donc on a demandé pourquoi, une bouteille deux fois plus grande, coute 3 fois plus cher. Le manager execrable, a fait comme s’il était bien énervé, et nous a descendu le prix des 7 bouteilles à 200 ntd, ce qui est déjà le double du prix habituel, mais n’a pas voulu descendre le prix de la bière a la mange, soit disant parce qu’elle était spéciale… 10euros la bière… franchement. Bref, heureusement pour ce restaurateur arnaqueur, on était déjà a la bourre pour rejoindre nos amis en boite, on a payé et on est parti, mais, on aurait eu plus de temps, je me serai fait un plaisir d’appeler les flics. Il nous a vu arriver avec nos gueule de touristes, il s’est dit, aller du fric facile… et il avait en plus de culot de nous faire l’énervé qui n’avait pas réussi a nous ponctionner suffisamment. Malheureusement, je n’ai pas le nom du restaurant mais en gros, il faisait des plats sur plaque chaude (hot plate) et se trouve sur une rue perpendiculaire a Dadong Road et Wenling Road (je pense c’est Anping Street). A éviter donc. C’est bien la première fois que je me fais arnaquer à Taiwan, les gens y sont si accueillants et si gentils… Mais il y a des cons partout alors a bon entendeur.
On repart donc en taxi direction le Myst ou s’est fois-ci le club est bien bien rempli. On retrouvera nos amis à une table ou un francophile nous paiera des verres de champagne.

Le lendemain, après une grasse matinée bien méritée, on part visiter le petit village de Wulai, dans les montagnes au sud-est de taipei, connu pour ses hot spring. On a pris directement un taxi de chez nous pour un prix fixé a l’avance de 600 ntd (même si finalement au compteur, ca coutait moins). On s’est baladé dans le village, on a mangé dans un restaurant typique. Ensuite on est monter prendre le petit train – de la mine – pour rejoindre la gondola (le téléphérique) qui monte dans un petit parc d’attraction. On a fait du tir a l’arc, avec des arcs en très mauvais état mais bon on s’est bien marré. On est redescendu et on est allé dans un hotel/spa qui possède ses propres hot springs (Gwoji Hotel). Les bains ne sont pas mixtes, il y avait un bain chaud, un bain froid et un a température du corps avec des jets d’eau pour le dos. Prix : 380ntd par personne. Puis on est rentré en taxi directement pour aller manger avec nos amis taiwanais chanteurs. On pu rencontré d’autres artistes dans un restaurant italien tout juste ouvert. (je ne me rappelle plus du nom, mais vu le rapport qualité-prix, ce n’est pas bien grave)
Le soir, direction cette fois-ci le Luxy près de la station Zhongxiao Dunhua. Il y a deux clubs en un, mais le deuxième est une partie VIP pour les membres. Finalement, on a pu rentré gratuitement dans la partie VIP qui s’avérait bien vide. J’y vois pas trop l’intérêt mais enfin. On a pris une bouteille a 4 (100euros environ la bouteille de gin). On rentrera a pied à l’hostel au levé du jour.

Dimanche, direction la Taipei Main train station pour prendre un train express vers Hualien. Environ 2h de route avant d’y arriver. Le temps pluvieux ne présageais rien de bon. On marche donc vers notre backpacker hotel, le Formosa. Le soir on est parti manger dans un restaurant d’extérieur typique taiwanais, pas trop loin de la mer, après avoir fait un tour au marché de nuit et nous être essayer au tir airsoft.
Le lendemain, comme prévu, la pluie était au rendez-vous. On a décidé de ne pas prendre de scooter pour visiter les Gorges de Taroko. Selon les dires d’un autre francophone sur place, il était apparemment quelque peut compliqué d’avoir un scooter pour les non-taiwanais, mais ca se fait, suffit de chercher parmi tous les vendeurs (le prix ne doit pas depasser 600ntd la journée). On a donc pris le bus, près de la gare qui coute un peu plus de 400 ntd par personne hop-on/hop-off. On est allé faire quelques randonnées le long des gorges, le tout sous la pluie. Et on est rentré en bus. Il vaut mieux ne pas rester trop tard, sinon il n’y a plus de moyen de rentrer. Le bus dure 1h30 aller environ. Je pense que j’y retournerai un autre jour, histoire de voir d’autres randonnées mais en été.


Le soir, on a fait pris une bonne dominos pizza que l’on a manger dans un bar du coin, avant de rentrer se coucher. Le lundi, dernier jour, on a pris le train, retour sur Taipei, on a mangé dans le mall et on est monté voir un film au cinéma (Amazing Spider Man 2) avant de repartir en taxi pour l’aéroport.

Budget : 400-500 euros

Transport : Hong Kong Airlines (1800hkd)

Hotel : JV’s Hostel, Formosa Backpackers Hualien

Album Photo

Advertisements

Taichung et Tainan, au centre de Taiwan

Nouveau week-end. Retour à Taiwan.

Le but était de visiter le centre et de peut-être, si on avait le temps, visiter le mont Ali (Alishan national parc).

Arrivés à Taichung vers 23h, on retire du cash et direction les taxis. Cela commence mal, on doit être 30 à 40 personnes à attendre et il n’y a aucun taxi. Tous les bus sont arrêtés, les employés de l’aéroport rentrent chez eux, la route est vide de voiture… et on est en fin de queue. Alors que personne ne faisait rien, je repars dans l’aéroport pour leur demander d’appeler le central. 1 à 2 taxis toutes les 15min… Bref, direction le boulevard où j’en ai vu passer un. Coup de chance, un taxi est de l’autre coté de la voie. Je lui indique qu’il y a une queue de personnes attendant au taxi stand et lui dit de venir en chercher. Il me dit ne pas pouvoir. Je lui dit d’appeler le central, il ne comprend pas et me dit de monter, alors j’appelle mon pote et on prend le taxi, direction l’hotel. Ce que j’apprendrai plus tard c’est qu’il faut une licence spéciale de l’aéroport pour pouvoir venir chercher les voyageurs… n’importe quoi ce système !

Arrivé dans notre hôtel un peu désuet, on se change, et on est parti pour la boite de nuit. Direction le 18TC. Le club est assez grand, rempli de mecs et de quelques jolies taiwanaises (600NTD pour 2 verres). Un belge nous indiquera qu’il y a un autre club au coin de la rue, qu’on ira découvrir. Le X-Cube, plus jeune, proposant l’open-bar pour 600NTD (enfin c’est 3 verres officiellement). Rentrés à 4h du matin.

Au réveil, on décide de se rendre tout de suite à la station HSR (le TGV taiwanais) pour booker nos places du soir (Taichung-Tainan). Le midi, on part pour aller manger au nord-est, où se trouve un restaurant qui reprend la décoration de Taiwan sous occupation japonaise avec un ancien wagon à peine assez haut pour mon 1m90. Trop d’attente, on est donc parti se balader. Le temple de Confucius d’abords puis descente vers le sud avec la visite du quartier autour du Chungyo Department Store. On trouvera à manger dans un petit restaurant taiwanais. Visite rapide du Taichung Park ou un groupe de musique de tambours chinois fait l’attraction. On est parti ensuite vers la station de Taichung puis le Modemall. Après une pause “visite du Carrefour”, on part vers l’Electronic Bazaar qui s’avèrera plutot fermé en ce samedi. On remontera vers l’ouest puis vers la zone au nord du Chunglu parc. L’endroit est vert et entouré de nombreux restaurants. On marchera jusqu’au musée d’art moderne puis on continuera vers le nord jusqu’à la tour One qui d’ailleurs propose une vue sur la ville depuis l’un des restaurant/bar (ouvert après 6pm). On a continué de remonter vers le Taiwan Boulevard (Sec.2) ou se trouve Sogo (mall japonais). Le quartier est franchement sympa et les taiwanais viennent profiter de la verdure pour promener leur animaux ou jouer avec leurs enfants au baseball.

Le soir, on prend donc un taxi pour rejoindre la station HSR qui se trouve à quelque 25min du centre (400-500NTD). Évidemment… à faire les malins à tout faire à pied durant l’après-midi, on a eu du mal a retrouver notre hotel et on a perdu 15min, ce qui fait que l’on a raté notre train de 3min. Alors tentant le tout pour le tout, on se dirige au comptoir pour savoir si on a pas moyen de changer notre billet ou autre. En fait, on peut prendre le suivant sans aucun frais, il suffit de demander au staff qui se trouve au barrières d’entrée. On prendra donc celui 20min après. Arrivée a la station de Tainan, encore un long taxi de 30 min. Les stations ont été récemment construites et se trouvent à la périphérie des villes. Mais bon les trains sont rapides, pas cher, très propres, silencieux et franchement mieux que nos TGV (qui sont bien plus vieux je l’accorde). Il suffit de 1h30 pour traverser tout le pays du nord au sud.

Notre deuxième hôtel, qui s’avèrent faire aussi office de love hotel, est un peu vieux mais bien placé. A 50 mètres de la Shennong Street et tout près de plusieurs restaurants typiques taïwanais qui servent en extérieur. Un vrai plaisir de manger local, boire de la bière locale et écouter un groupe chanter sur une scène au dessus du restaurant, et tout ca, dehors ! Cela peut paraitre idiot mais a Hong Kong ca n’existe pas (ou presque). Ensuite, direction la boite local, le MUSE. C’est plein à cracker. Et alors la, on se rend compte que l’on ne vit pas dans le même monde : il y a deux barmen qui servent à deux endroits bien précis du bar et, partent de la, deux queues d’environ 50 personnes. Faire 20min de queue en boite pour avoir un verre… c’est bien la première fois que je vois ca. Finalement, fatigués de la veille, on ne restera que 2 heures.

Le dimanche matin, on part visiter Tainan. Direction la station de train (la vieille gare) du centre ville ou se trouve l’office de tourisme. Après récupération de la carte de la ville, on part manger dans le food court du mall d’à coté puis on marche vers l’université de Tainan, visite son parc ou les taiwanais, en plein dimanche, font du basket, du foot, de la dance etc. Ensuite on a enchainé les monuments en commençant par le temple de Confucius (20NTD), puis le monument qui servait d’entrainement pour les arts martiaux, puis la ChihKan Tower construite par les néerlandais au 17e siècle. On continuera notre visite du centre pour rentrer à pied à l’hotel. Ressorti pour aller faire le Flower night market. Plutôt grand et surtout bondé. Entre food stands de mets taiwanais et autres stands de fringues, les taiwanais adorent les night markets. Moitié foire, moitié marché. On a pu jouer et perdre au classique chamboule-tout. Plus tard, on retrouve une copine taiwanaise pour aller manger dans un pub (Tin Pan Alley) ou se produise des amateurs de musiques (des américains pour la plupart).

Le lendemain, on a décidé de partir visiter la vieille ville qui se trouve dans le quartier d’Anping. On mangera dans un chaine taiwanaise qui fait les Chou Shrimp Roll et un plat de riz au porc typique de Tainan. On visitera le temple puis le fort d’Anping (50NTD). La tour reconstruite il y a peu permet d’avoir une vue sur la ville. Petit stop dans un café taiwanais pour déguster des nougats et des gâteaux a l’ananas (que j’adore). Enfin on visitera le Anping Tree House qui dispose d’un musée sur l’histoire de Tainan durant la colonisation néerlandaise, du commerce dans la zone et de la cohabitation entre population indigène, chinoise et européenne. Vraiment intéressant. Il y a aussi une ancienne batisse ou les Banyan trees ont poussé dessus. Suite à cette visite du vieux quartier, on est reparti pour l’hotel prendre nos bagages puis direction la station de HSR pour Taichung. Le soir on dégustera une pizza dans un Pizza Bar (Pizza Rock) tenu par un québecois qui y vit depuis 13 ans (no.1 sur tripadvisor). Le mardi, réveil à 5:30 pour notre vol vers Hong Kong.

Budget : 400-450 euros

Transport : Hong Kong Airlines en vol direct (170 euros)

Hotel : King Set Hotel Taichung, Aiwa Hotel Tainan, Zaw Jung Business Hotel Taichung

Album Photos

Week-End à Taipei

Quoi de mieux qu’un petit week-end entre mecs à Taipei ?

Décidés à aller faire la fête à Taiwan, on a pris une demi-journée pour aller profiter des clubs de Taipei. Alors, évidemment j’ai eu le droit a mon intoxication alimentaire juste avant de partir… Faudrait pas trop en profiter quand même…

Pour moi c’était ma deuxième fois à Taipei (3e à Taiwan). On est allé dormir dans un petit hostel au sud-ouest de la ville, pleins de gens sympathiques, le Mango53Inn, près du Longshan Temple. Personnellement, pas en forme pour aller clubber, je suis resté dormir pendant bien 12h, pendant que mes compères sont allé “Spark-er” dans le club du même nom, au pied de la Taipei 101. Apparemment toujours aussi bien.

Le lendemain, m’étant un peu remis, j’embarque mes deux potes “hangovered” à la découverte du quartier jeune de Ximending. Ressemblant drôlement aux quartiers japonais (harajuku), rempli de petits shops et resto, on a mangé sur place et s’est baladé. Puis on a fait un tour dans le coin pour voir le Zhongshan Hall. D’humeur a marcher, on est parti a pied vers l’est : on est passé au memorial hall Chiang Kai-shek, puis direction le parc Da’an ou l’on s’est posé regarder les taiwanais s’adonner à tout sorte de jeux de plein air comme le foot, du pseudo-baseball, du lancer avec des manchon en plastique, du patin a roulette… Après cette pause dans le parc, on a continué notre marche vers la 101. Oui, on s’est fait tout le boulevard, enfin la route Xinyi.

Voulant se faire un diner au Din Tai Fung, le restaurant Taiwainais typique, on est allé dans le 101 mall, mais perdu d’avance, vu tous les touristes du mainland… 40min d’attente. On est donc allé manger au LA café dans le coin très sympathique et très jeune près du World Trade Center et des cinemas Vie Show. Puis après un passage a l’hostel, je suis ressorti avec l’un de mes deux potes pour aller tester le deuxième club de notre to-do list (le premier étant le Spark), le Myst qui se trouve dans le Att 4 Fun en face de la 101 (ou presque). 700 TWD l’entrée avec deux verres, soirée DJ des UK.

J’ai, je crois jamais fait un club aussi grand et aussi bien. 3 salles, des terrasses qui courent tous le long du bâtiment avec une vue sur la 101, au moins 3 ou 4 bars… Et le pire, c’est qu’il était rempli ! J’imagine que l’on devait bien être du millier de personne ou presque. Tout neuf, avec une petite piscine en intérieur, des tables chics dehors et a l’intérieur, un grand dancefloor et des la bonne musique. Et comme si ce n’était pas suffisant, des jolies filles, à en pleuvoir… Bref, très bon spot pour aller s’amuser. Le mieux étant de connaitre des locaux car ce n’est pas forcément facile de discuter, même si les mecs avec qui on a discuté ont tous fait une partie de leur études aux USA… Super cool, comme d’hab, avec les taiwanais de toute facon. Après quelques heures de clubbing on est rentré a l’hostel en taxi, en se demandant une seule chose : c’est quand la prochaine fois ?

Le lendemain, on retourne a la 101, voir si le Din Tai Fung avait désempli… pire que la veille. On ira donc au California Pizza Kitchen, se remplir le bide. Puis direction les Maokong Gondola, cable cars qui montent dans la montage. Petite aventure champêtre, histoire de respirer l’air pur de la foret avant de repartir pour l’hostel prendre nos sac et direction l’aéroport.

Le résumé de ce week-end, c’est que Taipei est définitivement une ville ou il fait bon vivre, ou les gens sont sympas comme tout. Alors certes, elle n’est pas aussi dynamique que Hong Kong, mais cela a aussi son avantage. Hong Kong proposant une vie a 200km/h… Taipei permet d’accéder à la culture chinoise dans une ville ou l’on trouve de tout, ou la vie est abordable et ou les gens sont accueillant (loin d’être le cas des autres pays d’Asie d’ailleurs…).

Budget : 155 euros pour le vol. Environ 20e par nuit par personne.

Transport : Hong Kong Airlines

Hotel : Mango53Inn

Album photo

Quelques jours dans le sud de Taiwan : Kaohsiung

Fin juin, histoire de prendre un petit week-end de congé en amoureux, nous sommes parti dans le sud de Taiwan.

Au départ, je voulais partir à Bali, mais étant en haute saison et s’y prenant au dernier moment, les vols était rendu à des prix exorbitant.

On est donc parti de Hong Kong pour Kaohsiung, la plus grande ville du sud de l’ile, juste au moment ou un ouragan se déplaçait vers la mer de Chine (entre la Chine et Taiwan…). Prenant de plein fouet la tempête, le premier jour se passa donc à l’hôtel et dans le centre commercial relié a l’hôtel… La loose quoi.

Pour ce week-end, on a choisi de prendre un package, hôtel assez chic (Grand Hi-Lai) avec vol (China Airlines). Histoire d’être plutôt tranquille et finalement heureusement, vu le temps pourri.

Le lendemain, on est parti visiter les points culturels de la ville dont le Lac au Lotus (Lotus Pond) ou se trouve près de 3 temples les uns à la suite des autres avec des pagodes sur le lac. Assez jolis a voir, on avait la chance d’être presque seuls. Semblerait que les touristes du “mainland” (RPChine) sont de plus en plus nombreux à venir visiter l’ile de Taiwan.

Point transport : on avait pris la carte de métro pour touristes… qui sert que pour le métro. Cependant, j’ai vu des récepteur pour “Easy Card” dans les 711, carte qui est utilisée a Taipei, la capitale, pour le métro est les convenience store. Donc je pense qu’il est plus judicieux de demander celle-ci, si c’est possible. Le métro est tout neuf mais semble largement sous-utilisé… On dirait qu’il a été crée pour 3 fois la population actuelle de la ville et il ne la couvre pas complètement. Donc on a pas mal utilisé les taxis pour se rendre aux points inaccessible en métro.

On a continué notre visite par Cijin, l’ile a l’ouest de la ville qui est accolée au port. On a pris un taxi puis le ferry et on est ensuite parti chercher un restaurant de fruits de mer, spécialité de l’ile. Personnellement n’étant pas fan, je m’en fichait, mais comme on n’a pas été très bien accueilli par les restaurateurs, on a finalement fini dans un petit bouiboui curry-house, avec un plat de porc-pané au curry et riz (plutôt bon). Ensuite, sous la pluie on est allé voir le fort, qui était fermé, et on n’a pas eu le courage d’aller de l’autre coté de la colline voir le vieux phare. On est donc rentré sur la terre ferme ou on a rejoint l’ancien consulat britannique, transformé en musée et qui donne une vue assez sympa de la baie. Le bâtiment est plutôt bien conservé avec ses briques rouges : à ne pas manquer.

On est ensuite reparti vers le métro ou l’on s’est arrêté à la station centrale nommée Formosa Boulevard et qui possède un dôme lumineux assez impressionnant. On est ensuite allé au marché de nuit, Liuhe Market, où on a acheté quelques spécialités culinaires. Je m’attendais à quelque chose de plus grand comme a Taipei, mais finalement, on l’a fait en 15/20 min… Ensuite, histoire de ne pas s’arrêter la, on a pris un taxi direction le plus grand mall d’Asie du Sud-Est (bien que je pense que CentralWorld à Bangkok… doit être plus grand), nommé Dream Mall. Faut dire qu’il est grand, composé de deux parties et sur 10 étages avec une mini fête foraine sur le toit (ou l’on a d’ailleurs fait un tour de roue… pour voir la ville sous la pluie). Au final, un mall vide de monde ou j’ai pu trouver un tshirt en solde et ou on est allé au cinéma, histoire de terminer la journée. Enfin avec ca, ils sont préparé à vendre aux touristes du mainland.

Le lendemain, on s’est réveillé un peu tard, et on a décidé d’aller à Kenting (la pointe sud de Taiwan). Il faut dire que jusque la, le temps n’était pas avec nous et lorsque l’on a demandé ce que pourrait être le temps sur la cote sud… cela ne nous a pas aidé a se motiver. On est donc allé prendre un mini-bus. On a réussi a prendre un ticket aller retour pour deux. Ici, il ne faut pas se fier au ticket : on en a avait un seul pour 4 voyages (2 personnes / aller-retour). En fait les compagnies privées font l’aller retour en continue 24h/24 et prennent les gens intéressés sur la route. Mais ca se fait à l’arrache. Pas d’arrêt prédéfinis, à part les terminus, pas de prix si c’est pour faire une partie du chemin et pas de grille horaire… et comme il faut parler mandarin… Mais bon les gens sont super sympas, comme partout à Taiwan, donc on se débrouille.

Après deux heures de mini-bus, on est arrivé à Kenting et on s’est dirigé a pied vers la petite plage du Caesar Resort (la plus proche du “centre-ville”). On s’y ai baigné pendant une demi-heure puis on est allé faire le marché de nuit. Alors faut dire que c’est vraiment mal foutu. Les bars, restaurants, hôtels et shop du marché sont le long de la route qui est la “nationale” qui descend tout le long de l’ile. On ne traverse pas la route comme ca … Rien n’est au bord de l’eau, c’est pas très pratique. On est loin des petites villes que l’on a sur la cote en France, ou il y a des rues piétonnes, une promenade sur le bord de mer et ou l’on peut se balader tranquillement… Donc finalement, après avoir testé les spécialités culinaires (gong tcha, sweet potatoes…), on a demandé à rentrer sur Kaohsiung. On a eu de la chance, un bus partait 15 min plus tard. 2h et demi de route (sous la pluie), on arrive à notre hôtel où forcement le conducteur, n’ayant pas réussi à prendre d’autres voyageurs sur la route, nous demande un tips pour les 500m de plus afin de nous ramener à l’hôtel, que l’on ne payera pas d’ailleurs (c’est peut-être la seule fois, avec le restaurateur de fruit de mer, que l’on s’est engueulé avec un taiwanais – ce sont généralement des gens super gentils).

Après une bonne douche, on a décidé de partie en boite. Vendredi soir, on est allé au club : Dreams près du mall Sogo. Soirée étudiante : 20 euros pour deux, open bar. Je devais être le seul “western” de toute la boite. On a dansé, bien rigolé en regardant le concours de “boite un litre de bière à la paille par équipe”, on a aussi discuté avec un groupe de taiwanais super sympa dont certains apprenaient le français à l’université. La boite était plutôt sympa, on a pas regretté du tout. On est ensuite rentré à l’hôtel.

Le lendemain, dernier jour, avant de rentrer sur Hong Kong, on est allé voir la course de dragon boat sur la Love River. Rapidement fait le tour des attractions de la journée puis direction l’aéroport pour rentrer à Hong Kong.

En conclusion, ce fut un petit week-end assez reposant. Malheureusement deux points noirs : le temps pluvieux suite à l’ouragan et le manque d’activité culturelle dans la ville. Cette dernière semble très vide (faut dire que lorsque l’on vient de Hong Kong…) et je pense qu’il faut trouver des spots intéressant à aller faire dans les montages ou aller surfer au sud. Bref, faut bouger et ne surtout pas rester dans la ville. Heureusement que les taiwanais sont des crèmes et que c’est un bonheur de visiter le pays.

Budget : 320 euros pour le package (vol+hotel), au moins 150 euros pour le reste

Transport : China Airlines, MRT card et taxi

Hotel : Grand Hi-Lai

Album photos

 

 

Un long week-end à Taipei, Taiwan

A peine revenu sur Hong Kong que je profite d’un long week-end pour repartir visiter l’Asie. Un de mes potes étant en exchange dans l’une des universités de Hong Kong, il m’a poussé à partir avec lui pour une destination en Asie du Sud-Est.

Taiwan, ou République de Chine (nom politique officiel), était l’une des destinations qui m’intéressait que je n’avais pas fait l’année dernière. J’ai profité d’un long week-end (Mid-Autumn Festival) pour me rendre sur Taipei, la capitale, avec lui.

Ayant décidé à la dernière minute, et ayant donc raté toute occasion de vol pas cher sur Internet, on a réservé un vol sur Eva Air, la deuxième compagnie taiwanaise via Elong.net et un hôtel (Dong Wu hotel) sur Booking.com pour 4j/3n sur Taipei. Cher le vol, cher… (220e/pers)

Samedi midi, direction l’aéroport de HK pour se rendre à TPE, l’aéroport international de Taipei, qui se trouve à près d’une heure du centre ville. On a donc pris un bus à 3.5e qui se rendait directement à Taipei Main Station après avoir retiré quelques Taiwan Dollars (TWD, ou 41TWD=1EURO).

Puis premier coup de métro, appelé MRT (comme à Singapour). Achat de la Easycard (équivalent de l’Octopus) qui permet de payer le métro et autres convenience store (711 par ex). Direction l’hôtel, mais avant cela, on décide d’aller voir le Carrefour d’à coté pour voir comment s’est implanté la chaine française à Taïwan (elle est aussi présente en RPC ou elle est numéro 1). On y a acheté les produits d’entretien que l’on ne pouvait transporter en cabine, ce qui s’avouera inutile puisque l’hôtel fournissait tout. D’ailleurs, l’hôtel, bien que cher et un peu éloigné du métro, est une vrai surprise. Chambre propre et SdB impeccable avec tout le nécessaire et même une TV 40″. Wifi offert et petit dej compris. Rien à dire, mais bon, à 50e la nuit quand même.

Après s’être installé, on décide de sortir directement pour profiter de la Saturday nigh fever de Taipei. Direction la station Taipei City Hall ou se trouve la plupart des clubs. Bon c’est un bien grand mot parce qu’il y a quand même 10 min de marche entre la station et le quartier ou se trouve les plus grosses boites et quelques bars. On testera donc le LAVA pour 1000TWD soit 25e avec 3 consos, ce qui est le prix d’une ville en France. Le club est à la chinoise, c’est à dire avec beaucoup de tables, mais un dancefloor assez grand est au milieu de la salle devant la scène. Animations et jeux durant la soirée. On a passé une bonne soirée. Les taiwanais sont sympas même si peu de western était dans ce club.

Le lendemain, réveil de bonne heure pour allé visiter la ville de fond en comble. On commence donc avec le : National Palace Museum ou l’on paye l’entrée pour faire le musée qui regorge d’objets anciens. Malheureusement, très pressés, on a fait le musée en moins d’une heure alors qu’il faudrait y passer une demi-journée. On mange au salon de thé du dernier étage puis on prend un taxi directement pour le National Revolutionary Martyrs’ Shrine, ou l’on assistera à la relève de la garde. On passera en taxi devant le Grand Hotel, magnifique palace immanquable érigé par la femme du General Chiang Kai Shek.

Puis direction le sud avec le Longshan Temple tout d’abords. Vu que c’était le week-end, le temple était bondé. On a fait un petit tour du quartier puis on s’est rendu au Chiang Kai Shek Memorial Hall. On a cette fois-ci raté la relève de peu… Avant la tombé de la nuit, on s’est rendu rapidement au Presidential Office Building ou la sécurité est de mise : un mec tous les 25m tout autour du building, photos interdites aux abords du bâtiment. Puis on est rentré en passant par le quartier dit de l’électronique près la Main Station.

Étant donné que le jour férié pour le Mid-Autumn Festival s’avérait être le lundi à Taïwan, le dimanche soir, on est allé clubber. Un barbecue + soirée était organisé au Room 18, sur le rooftop. 800twd par personne, il faut dire qu’ils ont du rentabiliser, parce que niveau bouffe, on a galéré à manger quelque chose au départ. Ensuite la soirée a continué dans la boite. Plus de westerns cette fois-ci, mais pas non plus une pléthore. On est ensuite rentré dormir. D’ailleurs au passage, les taxi ne sont pas plus cher qu’à Hong Kong, c’est à dire, 2e de base puis une augmentation tous les 200m (je pense). Les voitures sont neuves et silencieuses par contre !

Le lendemain, on avait décidé de faire les alentours de Taipei, avec les sources d’eau chaud et le parc national mais aussi la cote au nord. Pour cela, on avait pris une agence proposée par l’hôtel. Il s’avère que ce fut une très mauvaise idée  parce qu’on a du payé environ 60e par personne pour la journée et on a regretté nos visites. Le matin, la cote avec un temple buddhiste et Yeh Liu Geopark. L’un présente une statue toute blanche de buddha, tandis que l’autre est un parc au bord de mer qui met en avant les formations rocheuses sculptées par la mer. Bon, ca se fait, mais vu le temps passé dans le car pour ca…

Le midi, entre les deux excursion, on se rend très rapidement au Sun Yat Sen Memorial Hall pour prendre quelques photos. L’après midi, on est passé chercher dans les hôtels de la ville les autres touristes et on a eut la chance de s’arrêter au Grand Hotel que l’on a pu contempler en intérieur comme en extérieur. Puis on est parti faire très rapidement, un bout du Yangmingshan National Park et on s’est rendu ensuite vers les sources d’eau chaudes de Bei Tou. Ou on est allé faire des bains taiwanais (mixtes). Avec un peu de rénovation des bains, ca aurait pu être sympa comparé à un spa… Un peu déçu de notre journée tout de même.

Finalement, le soir, on décide de se rendre au marché de nuit de Shilin qui s’avère être grand et bondé ! Des stands de snacks au magasins de vêtements en passant par les stands type fête foraine. On s’est ensuite rendu à la station Taipei City Hall pour aller faire la Taipei 101, la 3e plus grande tour du monde qui culmine a 509m. Malheureusement celle-ci n’accueille que des bureaux et 3 restaurants qui fermaient lorsqu’on est arrivé. On est donc allé boire un verre dans un petit bar et on est rentré.

Le lendemain, on décide de se lever tôt : c’est raté. On se lève a 9h au lieu de 8. On aura donc que peu de temps pour rejoindre et faire le deck d’observation de la Taipei 101. Arrivé à la Taipei City Hall, on laisse nos bagages au locker et on prend un taxi pour faire les 800, qui nous séparent de la tour. Résultat, on paiera 400twd chacun pour 8 min passé dans la tour à prendre quelques photos a plusieurs centaines de mètres de haut. L’étage en extérieur était fermé vu les conditions climatique. A l’arrivée, on a tout de même raté notre bus pour l’aéroport… On a préféré prendre le taxi pour ne pas rater notre avion. Résultat 1200twd pour les 40 min de route. Retour sur Hong Kong dans la foulé sans plus aucun twd en poche.

Finalement, ce petit week-end a été bien sympa, et on a pu découvrir Taipei, ville de 2 millions d’habitants qui est quand même bien calme par rapport à notre Hong Kong habituel. Les gens sont gentils et la ville est agréable (transports peu cher et efficaces). Ca manque un peu d’animations. C’est un peu un mix de la Chine et du Japon dans le sens que la culture est chinoise, mais la ville est plate et les gens sont plutôt calme comme au Japon. De plus, la différence du fait de la démocratie et du niveau de vie s’en ressent aussi. Bien que les jeunes baragouine l’anglais et que tout soit écrit en chinois et anglais, il est plutôt pratique de savoir aligner quelques mots de mandarin (ce qui n’est pas encore totalement mon cas).

Budget : 400e facile vu que l’on a tout payé (vol + hôtel + vie sur place et booké au dernier moment).

Transport : Eva Air via Elong, EasyCard pour utiliser le MRT (métro de Taipei)

Hotel : Dong Wu Hotel (conseillé par TripAdvisor, et par moi maintenant)

Album Photo