Infos pratiques Hong Kong

Etant donné que je suis parti pour un an, il y a toujours quelques points importants à étudier avant de s’expatrier. Voici un condensé de petites infos pratiques pour partir à Hong Kong et d’autres infos basées sur mes expériences… Bref, un peu de tout.

Sécurité Sociale

Lorsque l’on quitte notre beau pays ayant le meilleur système de santé du monde, il faut trouvé une assurance santé pour les coups durs de la vie ou tout simplement les petites maladies qui peuvent arriver et ainsi éviter de se ruiner en médicaments. Mon université me demandait obligatoirement une assurance santé (normal quoi), elle proposait donc soit la sienne (partenariat avec une assurance canadienne) soit de justifier la souscription chez une autre avec une copie du contrat.

En tant qu’étudiant je sais que la SMEBA, sécu étudiante chez qui j’étais (existe surtout dans l’Ouest de la France) proposait une assurance autour du monde à 33€ par mois environ. Cela permettait de couvrir la plupart des besoins.  Au final j’ai pris celle de l’école qui coutait que 40€ l’année. On verra bien, mais les consultations dans la clinique de l’école ne coutant que 1.3€ et l’assurance s’occupant des médicaments et frais hospitaliers (et autres rapatriements), je pense avoir ce qu’il faut.

Banque

Toujours important quand on part un an à l’étranger, comment payer et gérer ses frais sur place ? Surtout lorsqu’on est étudiant, on doit payer sa scolarité qui n’est pas forcément donnée et son loyer.

Personnellement, j’ai ouvert un compte chez HSBC France vu que HSBC est la banque “historique” de Hong Kong (HSBC voulant dire Hong Kong Shanghai Banking Corporation). Une VISA me permet ainsi de retirer sans frais dans tous les ATM (Distributeur Automatique de Billets) HSBC ou Hang Seng, la filiale de HSBC un peu “plus cheap” dirait-on. L’avantage étant donc que je peux me rendre directement en agence en cas de problème (ce qui a déjà été le cas).

HSBC building by stephenk1977

J’ai aussi ouvert un compte directement chez HSBC Hong Kong afin de faciliter les paiements de ma scolarité et du loyer. Je me suis rendu dans l’agence toute proche de l’université et la conseillère m’a indiqué que je bénéficiais d’un compte Advance gratuit pendant un an. Alors de deux choses, l’une : chez HSBC, les comptes sont au nombres de 3 types (voir 4 je crois), il y a le compte le plus bas, le plus classique, il y a ensuite le Advance et enfin le compte Premier ; deuxième chose, à Hong Kong, les comptes sont payants (comme en France) sauf si vous laissez un montant minimum sur votre compte (compte d’ailleurs divisé en deux partie : le current et le savings). Par exemple pour le compte Advance, je crois que c’est 3000€ et pour le Premier c’est 100000€. Sinon vous devez payer une somme qui peut être d’environ 38€ pour le compte Premier.

J’ai donc eut le droit à une carte de retrait HSBC qui me permet aussi de payer via les ATM. Parce que le gros plus à Hong Kong, c’est qu’on peut régler ses factures d’électricité, d’eau ou même sa scolarité directement à l’ATM. Suffit de donner le compte à prélever et quelques indications comme le numéro étudiant par ex. pour l’université. J’ai aussi demandé un accès internet. Par défaut, les virements internet sont limités à 0€, il faut alors remplir un formulaire pour débloqué la possibilité. Il ne rigole pas avec la sécurité à Hong Kong, alors pour se connecter à son compte HSBC Internet Banking, il faut 2 mots de passe ou un security device, sorte de petit porte clé qui affiche un code en fonction de l’heure qu’il est et qui permet d’éviter de taper le 2e mot de passe (non ca ne rigole pas !).

Pour payer mon loyer, malheureusement, je n’avais pas encore l’accès à mes virements bancaires par internet, j’ai donc du faire un cash deposit, solution largement la plus économique puisque c’est la seule sans frais. J’ai donc retiré plus de 1000€ chez HSBC pour parcourir le quartier à la recherche de la banque de mon loueur où j’ai pu faire un cash deposit sur son compte. Chose que je ne ferai plus maintenant que j’ai mes accès. Solution économique aussi pour faire des transferts entre mon compte HSBC France et HSBC HK. Suffit de retirer avec la carte française et déposer avec la carte HK dans les ATM. Bon vu que les plafonds des CB sont assez faibles, c’est pas très pratique, mais ca peut aider.

Transport

Pour se balader à Hong Kong, il ne faut pas chercher bien loin, c’est l’Octopus Card la plus pratique. J’en avais déjà parlé mais je voulais juste rajouter qu’une version étudiante permet d’obtenir 50% de réduction sur tous les trajets en MTR (métro). Elle permet de payer aussi les bus et les tram (pas les taxi), et aussi dans les petits shop comme 711, Circle K, Macdo et autres fast food.

Dès le début du mois de septembre (pas avant), il suffit de se rendre dans un Customer Information Counter pour prendre un formulaire, après l’avoir remplie et fait tamponner par l’école, on peut échanger sa carte Adulte contre une Student Temporaire qui permettra de ne pas attendre fin Novembre, date à laquelle on peut retirer la vrai carte Octopus étudiante, pour faire des économies.

by duncanwong

Concernant le MTR, quelques infos. Sur la carte vous verrez que certaines lignes se touchent en certains points, généralement c’est très bien fait et vous pourrez changer d’une rame à l’autre, à savoir, pas besoin de remonter dans le hall, suffit de traverser le quai. Ca parait évident pour ceux qui prennent le métro, mais bon, pour les lignes rouges et vertes qui se touchent : Prince Edwards permet de desservir le nord de la rouge et le nord de la verte que vous veniez du sud de la rouge ou du nord de la verte, Mong Kok s’occupe de desservir le sud de la rouge si on vient du nord. C’est bon à savoir. Sinon, ici pas de portique de sécurité, juste un tourniquet simple, mais pourquoi voler quand cela coute 25cents de faire 2 stations. Alors, ils nous aient arriver la première d’avoir un problème avec l’Octopus. Un des potes n’avait plus d’argent dessus et la Add Value Machine qui permet de la recharger se trouvait de l’autre côté de la barrière dans la zone payante. Et bien il faut savoir que lorsqu’il a essayé sur la machine après avoir sauter par dessus la barrière (wouah pas bien !), la machine a indiqué que la carte n’était pas active. En effet, elle s’active en rentrant dans la zone payante. Bon, vu qu’il était en négatif, le tourniquet ne voulait pas le laisser passer, on a du retrouver un guichet pour rechercher. A savoir, négatif, ne veut pas dire que vous devez de l’argent à la société de tram, mais que les 50HKD minimum de la carte sont entamés donc que vous ne pouvez plus vous en servir. Il faut qu’il reste toujours un minimum de 50HKD. La barre du zéro est basé sur ces 50HKD.

Quelques infos rapides sur les autres moyens de transport. Le tram qui se trouve que sur l’ile est l’un des plus vieux moyen de transport et il est pour l’instant en sursis (certains n’en voudraient plus). Il ne coute que 2HKD quelque soit la distance. On rentre à l’arrière, on paye à l’avant devant le conducteur en sortant. Très agréable, je le conseille pour faire toute la cote. Les bus quand à eux sont à tarif unique aussi et à payer dès l’entrée. Il sont tout le temps (je crois) à double étage… à l’anglaise quoi. Les mini-bus : pratique, ils tournent toutes la nuit, il sont à tarif unique aussi je crois. Ils ne coutent pas trop cher. Celui qu’on prend qui nous permet de rentrer de Central vers Kowloon (Mong Kok plus exactement), nous coute 12HKD par personne. Ils ne partent que s’ils sont pleins, il faut leur indiquer ou on l’on souhaite s’arrêter. On peut les prendre en cours de route mais faut connaitre leur chemin… pas facile. Les doubles bus fonctionnent comme chez nous. Enfin, les taxis, parlent généralement anglais, mais il vaut mieux souvent avoir le nom cantonnais ou un papier avec écrit dessus. Ils sont climatisés, prennent jusqu’à 5 personne et surcharge dès un passage payant comme le tunnel sous le Victoria Harbour ou un Tunnel. Ils sont de 3 couleurs et chacun a sa zone d’exercice.

Sortir pas cher

Sortir pas cher, c’est quelque chose recherché par tous les étudiantes. Pour les filles, comme je l’avais dit, il y a une ladies night quasiment tous les soirs. Donc en gros… gratuits pour mes demoiselles. Pour les mecs, la “technique” habituel qu’on apprend vite c’est le passage au 711 pour prendre des bières vu qu’il est autoriser de boire dans la rue. Pour les fumeurs c’est pareil qu’en France, interdit dans les zones publiques (même si dans les boites c’est jamais respecté). Ensuite, pour les tarifs bars, c’est pareil que chez nous généralement. Mais il y a quelques bons plans. Perso, j’aime bien le Skitz le mercredi soir pour l’Open Bar à 18€, le RockSchool en dessous avec les vodkamixers à 15HKD (Wan Chai) ou le Long Island à l’Oyster à 35HKD (LKF). Bref, il y a plein de bons plans à trouver.

Un bon plan pour sortir c’est aussi la Silver Black Card. C’est en fait une carte “VIP” qui permet d’avoir des réductions dans pleins de restaurants, bars, boites, fitness, bijouteries et autres magasins. Je l’ai prise surtout parce qu’elle permet de rentrer gratuitement dans certains clubs qui sont plutôt cher (de l’ordre de 30€ avec une conso). Cette carte coute 90€ environ pour un an (système d’affiliation qui fait gagner 1 mois). Elle est vite rentabilisée. Pour me remercier vous pouvez m’indiquer comme votre parrain en mettant : Friend (qui vous en a parlé), Antoine Boucherie et mon code d’affiliate : SBC01145. Je gagne un mois gratuit.

by hobinskii

Je continue aussi avec les courses de chevaux. Seul jeu d’argent autorisé à Hong Kong – pour les casinos Macau est à une heure de ferry – les courses hippiques se déroulent tous les mercredi soir à Happy Valley, hippodrome historique mais aussi à Shatin le dimanche après-midi. Pour se rendre au premier, il faut aller à CausewayBay et marcher ou prendre un des tram qui s’y rend directement. Pour le second, il faut prendre la ligne bleue claire en direction du nord (la chine) et s’arrêter à l’arrêt RaceCourse ou l’autre (en face sur la carte) et marcher 500m. Un bon plan pour Happy Valley, c’est la pinte de bière gratuite offerte si on like la page d’Happy Valley. Cool non ? (bon ca ne durera peut-être pas) L’entrée ne coute que 10HKD et il y a toujours de l’animation pour ceux qui ne sont pas friands de paris.

Musées

Pour les fans de culture, mis à part les nombreux temples éparpillés un peu partout dans Hong Kong et dont certains sont tout simplement magnifiques, il y a aussi quelques musées. Pour l’instant je n’ai eut l’occasion que de faire le musée des sciences. Il faut savoir que l’entrée en musée coute environ 17HKD, sauf qu’il est possible d’avoir une carte à l’année ou pour 6 mois qui permet de faire 6 musées autant de fois qu’on veut (les HKongais sont vraiment fans des cartes en tout genre et de l’illimité). Pour nous étudiant, on a payé 25HKD pour 6 mois, ce qui nous laisse le temps de voir les autres musées. La plupart sont sur Kowloon (Musée des Sciences, des arts, de l’espace, de l’histoire…). J’ai bien aimé celui des sciences même s’il est vraiment moins complet que celui de Stockholm. J’ai pu y retrouver certaines pièces prêté par la Cité de la Villette.

Achats en tout genre

Voici un rapide résumé des endroits ou acheter à HK.

  • Faire les courses : Wellcome, CitySuper, ParknShop, Taste, Vanguard…
  • Snacks, boissons, journaux, tabac : 711, Circle K
  • Produits d’hygiène et de beauté, produits bébés, compléments alimentaires : Mannings, Watsons, Sasa (cosmétiques surtout)
  • Médicaments : Watsons, ou tout dispensaire avec un Px rouge sur fond blanc (avec croix rouge)
  • Produits électroniques : Computer Center de Mong Kok ou Sham Shui Po (mais bon apparemment dans les petites boutiques moins touristiques c’est moins cher).
  • Fakes et autres babioles : ladies market à Mong Kok ou carrement en Chine à Shenzen
  • Fringues : dans un des très nombreux malls (les prix changent en fonction des mall bizarrement)
  • Fast-Food : McDo, Burger King, KFC, Mos Burger, Cafe de Coral, Yoshinoya, LIMX, PizzaHut…
Advertisements

Consommer à Hong Kong

Petit billet sur la consommation à Hong Kong et comment ca se passe ici quand on parle d’argent.

Hong Kong ce n’est pas la Chine… loin de la. Un pays, deux systèmes. C’est bien le cas. Ici à Hong Kong, c’est pareil qu’en Europe ou plutôt pareil qu’aux USA. On consomme et on ne s’arrête pas.

C’est simple, lorsqu’on doit acheter à manger, cela coute environ 3/4€ le repas dans la plupart des petits restaurants de quartier ou fast-food : comprendre MacDo/KFC/Burger King mais aussi dans les chaines asiatiques telles que Café de Coral ou encore Yoshinoya (jap)… Mais il n’y a pas que la nourriture qui est si peu chère.

by nikkolim01

by sunxez

Le taxi par ex. Ici c’est 1.8€ minimum la course et le compteur s’enclenche qu’au bout de 2km. Donc pour un trajet de 2km, ca peut couter disons 50cents par personne à 4… et ils ne rechignent jamais à prendre quelqu’un (max 5 personnes dans la voiture). Après les 2 premiers km, c’est 1.5HKD (soit 15cents) par 200mètre et c’est dégressif au bout d’un certain tarif. Dans le même genre, le métro nous coute 24cents d’euros pour faire 2 arrêts (en carte étudiante).

by kevinpoh

Le métro qui tourne malheureusement que de 6h du matin à 1h du soir. Mais bon le taxi à 5 pour rentrer de soirée, ca fait plus bien cher. Sinon il reste aussi les mini-bus qui tournent en continue et qui partent que dès qu’ils sont pleins et déposent tous le long de la route. Il suffit de payer à la sortie. Pour rentrer chez nous, ce qui coute en taxi 8 à 9€ (pour une voiture), coute 1.2€ en bus avec 500m de marche. Pour les autres transports en commun, le bus, le tarif est fixe en fonction d’où on le prend, il faut payer à l’entrée. Le tram coute généralement pas plus de 20cents et permet de se balader sur l’ile de Hong Kong.

Ensuite, continuons avec les soirées et les bars. Pour les filles, ils y a moyen de se faire une bonne demi-semaine de soirée sans rien payer… Les quartiers des bars se départageant les jours de la semaine pour les soirées “ladies night”. Ce qui signifique que les filles ne payent rien, ni pour entrer ni pour consommer : le mercredi à Wan Chai, le jeudi à TST (à confirmer), le vendredi à LKF. Open-bar pour les filles tandis que pour les mecs, c’est… 18€ par ex à Wan Chai, un mercredi soir. Bon, il y a pas mal de bars autres et certains proposent par ex la Corona ou le verre de vodka à 1.5€ avant minuit.

by espeedy123

Et puis, il y a toujours les 711 (prononcer seven-eleven) ou les Circle K, sorte de petite supérette ouverte 24/7 qui propose les 700ml de bière a 1.3€. Évidemment cela varie en fonction des quartiers mais pour faire simple, la plus chère des boites de HK, c’est surement le Beijing club et l’entrée est à 30€ avec conso et les prix a l’intérieur sont comparables à ceux pratiqués en France (9/10€ le verre).

Pour faire ses courses, ce n’est pas la même chose que chez nous. Les grandes surfaces ils ne connaissent pas, en même temps, ils en ont pas de surface alors… Il y a donc les Welcome, les Parknshop et autre supérettes. Bien que le prix de la nourriture de base soit plus basse que chez nous, les produits que, nous européens, avons l’habitude de consommer, c’est à dire le lait, les cornflakes, la viande de boeuf, la confiture/nutella ou même les produits d’hygiène réservés à nous (genre la mousse à raser…), et bien ca coute les yeux de la tête. Le lait, le beurre et tous les produits laitiers que les chinois ne consomment pas vraiment, sont importés d’Australie et de Nouvelle Zélande.

by ritz’thy

La consommation, c’est aussi les mall. Ici à Hong Kong, les mall c’est une religion. Immenses, accumulant les escalators, les ascenseurs et surtout les boutiques de luxe. On se croirait à chaque fois sur rue Crebillon à Nantes (ou les Champs, en terme de magasins). Des marques françaises le plus souvent, sur des étages et des étages. Il faut bien comprendre que consommer c’est la passion des hong kongais. Enfin, ceux qui ont les moyens. Ici on n’a pas peur de paraître riche. Montrer son argent c’est acquérir le respect des autres. Si vous êtes riche, les chinois vous respecteront car ils admireront votre réussite (on est bien ailleurs qu’en France). Donc le principe c’est de montrer l’argent qu’on a. On ne s’étonne même plus des sacs Louis Vuitton et autres produits LVMH que l’on voit chez les étudiants… J’ai surtout remarqué que ce n’est pas une question de mode. Vu que certains ne savent vraiment pas s’habiller et pourtant arboreront un sac de plusieurs centaines d’euros. La mode c’est pas forcement une tradition comme chez nous, alors on leur apporter nos produits sur un plateau. On voit bien que la France est la championne du luxe avec l’Italie (Gucci) et les USA. L’avantage des malls c’est aussi de proposer des marques, pas forcément luxueuse mais à la mode comme Fred Perry, Levis, Hilfiger, Ralph Lauren, CK, Ben Sherman avec des prix, soit les mêmes que chez nous, soit abordables vu que c’est les soldes toute l’année.

by chee_hian

Sinon il y a toujours les marchés aux puces de Hong Kong qui vendent toute sortes de fake. Des maillots de foot, aux short de bains Quicksilver, aux porte-feuilles en (faux)cuir Volcom ou les polos de marque. Plus impressionnant, des magasins ayant pignon sur rue comme Crocodile reprenant presque le logo de Lacoste, qui est une véritable chaine à Hong Kong, ou encore les autres Polo Santa Roberta dont le logo ressemble drôlement à celui de Ralph Lauren.

Un autre atout d’Hong Kong en matière de consommation : l’électronique et autres produits informatiques. Il y a bien sur les chaines qui vendent ces derniers accessoires de bureautique au même prix qu’en Europe, comme Broadway ou Fortress mais il y a aussi tout les petits vendeurs regroupé dans les computers center de Mong Kok ou Sham Shui Po qui proposent moult produits pour beaucoup moins cher. Perso, je cherche un reflex et il sera pourrait, d’après mon colloc, que le Canon EOS 550D soit à 560€ alors qu’il se négocie a plus de 700€ en France (ca reste à confirmer et faire à attention aux embrouilles).

Enfin je terminerai en parlant du graal que possède tous les hong kongais : la Octopus Card. Elle mérite un article à elle toute seule mais bon.

by Andrew Currie

La Octopus Card c’est, à la base, une carte possédant une puce RFID, qui permet de prendre le métro. Il suffit de mettre de l’argent dessus et de la passer sur les bornes prévue à l’entrée et à la sortie des stations de métro pour payer son du. En gros c’est le même principe que la Oyster card à Londres. Sauf que les hong kongais se sont vite rendu compte du potentiel de cette petite carte et maintenant ce sont toutes les petites échoppes et autres fast-food qui acceptent le paiement avec la Octopus Card. C’est donc l’équivalent de la Monéo et de la carte de métro en une seule carte. Indispensable donc pour tous ceux qui prennent le métro ou même le bus tous les jours. En plus la version étudiante permet d’économiser 50% sur chaque trajet en métro.

Voyage à Stockholm : les Transports

Les Transports en Commun

slblaIci je ne parlerai même pas de la voiture. A Stockholm, comme à Londres, la voiture n’est pas très apprécié en centre-ville. Je crois qu’un péage a été installé à l’entrée du centre et y ait toujours présent (à vérifier).

Evidemment si vous souhaitez vous promenez dans toute la Suède ou même dans le compté de Stockholm, la voiture est intéressante, mais je ne pourrai vous en dire plus.

Pour les urbains, voici les petites infos intéressantes pour les transports dans Stockholm :

Le métro et Bus

Le métro est assez grand, dessert à peu près bien toutes les iles mais est assez cher. Pas “d’Oyster Card” comme à Londres, vous serez obligé de vous rabattre sur des cartes 24h/72h/semaine…
Les bus tournent bien et s’occuperont des zones délaissées par le métro : comprenez bien que le métro ne passe pas sur toutes les iles (comme Djurgarden par ex.). Vous aurez surement le droit aux vieux trams très sympathiques sur la-dite ile.

Métro/Subway/Tunnelbana

t-bana-logo

Train de banlieue, sigle :

jlogo

Les tickets simples coutent 2€ et vous payez au trajet comme à Londres. Inutile de vous dire que si vous souhaitez profiter, il faudra se rabattre sur les cartes tout compris : métro, bus, train de banlieue. Elles vous permettront de vous balader dans les 3 zones A, B, C, se qui vous permettra d’aller visiter quelques châteaux comme celui de Drottningholm.

Voir tous les prix de Storstockholms Lokaltrafik (Stockholm Public Transport).

Carte du métro de Stockholm (cliquez pour agrandir) :

stockholm-subway

Le vélo

Une bonne idée aussi au printemps ou en été sont les vélos. Ils ont aussi leur vélo en location (non je ne dirais pas vélib !) nommé Alvedon. Je ne me souviens plus trop des prix, mais je crois qu’avec une réduction touriste, ca coutait quelque chose comme 3€ la journée. Sinon ca doit être légèrement plus cher (12.5€/les 3 jrs).

Perso nous n’avons pas testé. Pas vraiment besoin, entre le métro, le bus et nos jambes, on avait suffisamment de quoi faire !

Le bateau

Sachez que si vous partez en été à Stockholm, vous pourrez aussi prendre un bateau qui descend d’un bout à l’autre Stockholm.

Mon Expérience

Bon venant au principal, parce que ce que je ne vous ait pas encore dit c’est que nos premier jour à Stockholm, nous n’avons pas utiliser de carte de métro classique. Nous avons pris une carte spéciale touriste qui permettait pour 60€ par personne, de visiter tous les musées et la plupart des places importantes ainsi que le transport sur tous les lignes SL (métro, bus, train) pendant 72h. Cette carte existe aussi pour 1 ou 2 jours.

Chère ? Et bien non, car même si on a “merdé” pour la fin (on a pas pu visité le palais royal), on est largement rentré dans nos frais, car les visites coutent généralement 70kr soit 7€.

Alors, que faut-il savoir si cette carte si spéciale :
elle peut vous être envoyé par la poste. C’est une carte à puce activé à votre première utilisation (que ce soit un musée ou un métro). La date et l’heure de l’activation sera noté au bic sur la carte (année/mois/jour/heure dans cette ordre, quoi qu’on était pas sur pour mois/jour ou jour/mois).

Donc en gros, faites bien attention, car c’est la première activation qui compte, même au métro. Nous on s’est fait avoir en pensant que la date/l’heure n’était pas rentrée sur la puce et finalement on a pas pu faire le palais royal…
Pourquoi on a pensé ca ? Et bien parce que pour l’utiliser dans le métro et le bus, vous montrer la carte au contrôleur de la station/du bus. Il vérifie seulement ce qui est écrit au bic. Tandis que si vous l’utiliser dans un musée, c’est le boitier de paiement par carte bancaire qui est utilisé pour lire la carte.

Bon maintenant, âme sensible, sautez ce passage et passez directement à la photo de la jolie carte et le paragraphe qui suit.
En gros, il est assez simple de gruger si vous voyez ce que je veux dire. Dans le métro, les stations centrales sont assez contrôlé, donc à T-Centralen par ex, votre carte sera bien regardée en détail. Gamla Stan, ça sera surement la même. Pour le reste, c’est limite s’il regarde que vous avez une carte. Pour le bus c’est encore pire… il regarde quedal… En fait, c’est tout con, mais comme la date écrite est la date de l’activation, il faut qu’il regarde ça, calcule que ça fait bien 3 jours, regardent l’heure, en déduise que c’est toujours dans le créneau horaire… Pfff, ils ont autre chose à faire surtout quand il y a 10 personnes derrière. Ils regardent le mois au mieux. Donc facile de gratter un jour. Au pire, vous jouez le français qui n’avait pas compris que c’était l’heure d’écrite en dernier. Enfin je dis ca, je n’incite pas à gruger hein (si vous vous faites piquer, c’est votre problème) ! Nous on ne l’a pas fait, au grand jamais ! De toute façon, on s’est fait dégager au palais royal alors…

Photo de la Tourist Card :

touristcard-stockholm

Pour notre retour après notre visite à Helsinki, nous avons du reprendre de quoi utiliser le métro et le bus. Nous sommes arrivée à pied avec les valises à la station Ropsten (nous revenions du port).

Malheureusement, le guichet ne prenait pas la carte bancaire (on avait pas assez de cash, 100kr par personne… cher) , la supérette à coté oui. Direction celle-ci. On devait faire la queue puisque tout le monde arrivait du bateau, imaginez. Le mec nous sort : “how many under twenty ?”. On ne capte pas tout de suite. Je dis que je suis le seul à avoir 19 ans. Le gars nous sort les cartes : “three under twenty and 1 up to twenty”. Ok, merci. Alors la je sors : “c’est moi ou le mec nous a mis l’inverse”. Le prix : 280kr au lieu des 400kr prévu. On pose pas d’autre question et on se barre. De toute façon il n’y a aucun contrôle à l’intérieur des stations et les conducteurs de bus encore moins.

Pour info, la carte 24h c’est bien 24h d’affilées et non une journée comme à Paris (oui le nom aurait été carte à la journée sinon).

Finalement grosse économie, même pas fait exprès. Bon, après à faire volontairement… pas si simple, on peut toujours jouer le touriste et dire que c’est le gars de la supérette qui s’est trompé mais qu’on a pas compris sur le coup… Enfin sinon, je pense qu’il y a quelques controleurs pour les bus car j’ai vu des mecs en jaune fluo dans les arrêts de bus.

Photo de la carte 24h :

oneday-card-stockholm

Info-Pratique : les Transports à Londres

Inutile de préciser que lorsque vous bougerez à l’intérieur de Londres, vous devrez emprunter les transports en communs.

Pour ceux qui pensait encore à la voiture, je vous le déconseille pour le “downtown London”, enfin pour la zone 1 qui correspond au coeur de Londres et qui n’est autorisé aux voitures qu’après acquittement de quelques livres. Vous comprendrez rapidement pourquoi vous n’y voyez que des Mercedes, Ferrari ou taxis…

Plus d’infos sur la Central Zone. Je ne vous conseille pas d’outrepasser la loi, les cameras enregistrent les numéro de plaque. Le week end vous pouvez vous déplacer librement sans payer.

Donc, revenons-en a nos moutons : les transports en commun. 3 types de transports existent : le métro (underground : rond rouge et trait bleu), le bus (rond rouge et trait rouge) et le DLR (équivalent au RER : rond vert-bleu et trait bleu).

Pour utilisez ces transports en commun, vous devrez acheter soit des tickets, soit une carte nommée Oyster Card (carte huitre). Vous choisirez vos tickets ou carte en fonction des zones que vous devez traverser. Plus vous avez de zones (= plus vous êtes loin du centre de Londres), plus cela sera cher. La carte et les tickets vous permettent d’emprunter métro, bus, dlr et même certains railway.

Petit memento :

Si vous restez de 1 à 3 jours dans Londres, vous devez opter pour les tickets. Si vous rester 4 jours et plus, choisissez la carte Oyster. Si vous ne restez qu’une ou 2 semaines, prenez la carte à la semaine, si vous rester plus longtemps, il vous sera sans doute plus économique de prendre la Oyster classique sur laquelle vous mettez de l’argent qui est débité a chaque trajet. Pour que cela reste valable, vous ne pourrez pas dépasser les 4.6£ par jour qui correspondent au ticket journée illimité.

Si vous souhaitez payer directement dans le bus, sachez que vous payer pour votre trajet. Pas question d’heure comme c’est le cas chez nous (chez moi en tout cas). Evidemment il y a de nombreuses options qu’il vous faudra étudier un peu si vous souhaitez économiser au maximum.

Infos Importantes :

Le métro s’arrête à minuit (différent le week end) tandis que certains bus roulent 24/24. Si vous sortez de boite/bar dans la semaine, vous serez obligé de prendre le bus ou de faire comme nous : marcher. A vrai dire, je vous conseille de préparer vos trajets en bus à l’avance parce qu’ils sont très nombreux et quand il est 3h du mat, c’est pas le meilleur moment pour trouver quels bus prendre.

Mind The Gap : faites attention à la marche entre le train et la station, c’est sans doute l’expression que vous entendrez le plus dans le métro.

On passe sa carte ou son ticket à l’entrée comme à la sortie. Inutile de tricher il y a du personnel partout et si vous avez raté votre station et que vous vous retrouvez dans une zone que vous n’avez pas prise sur votre Oyster, reprenez le métro en sens inverse car vous ne pourrez pas sortir.

Taxi et Tricycles :

Les taxis sont très largement présent dans Londres. Ils ne payent pas le péage de la central zone, donc il font partie des voitures que vous verrez le plus souvent. Ils proposent jusqu’à 4-5 places en tête à tête (étonnant je sais). Ils sont généralement assez cher, alors à moins que vous soyez dans l’obligation d’en prendre un… il faudra oublier.

Les Tricyles, qui commencent à apparaitre dans certaines villes en France (Nantes par ex), sont des indépendants qui vous proposeront de vous emener ou vous le souhaitez dans le centre de Londres pour quelques £. Une banquette protégée de la pluie et vous voila parti. Bon ca coute assez cher et ca ne sert a rien quand vous avez payer votre Oyster… alors ne vous laissez pas racoler par leur sonnettes ou leur sourire…

Ca sert à rien de faire du stop dans le métro… il n’arrivera pas plus vite.

Voyage à Londres : les Transports

Les Transports en Commun

Si vous prenez l’avion, je crois qu’il est inutile de penser à une location de voiture (sauf si vous ne restez pas à Londres) car c’est très cher et vous devrez payer pour rentrer dans le downtown (péages). La ville est bien pourvue tel Paris. Metro + Bus + DLR (équivalent du RER). Des cartes et tickets différents existe en fonction des besoins.

Par contre 2 spécificités : la première, plusieurs compagnies (pas qu’une comme la RATP à Paris) donc plus de concurrence ! alors on pourrait se dire : “faut payer un truc différent pour chaque compagnie” … et bien non ! Ca c’est bien, si vous prenez une carte ca marche partout : metro, bus et DLR quelque soit la compagnie.

2e spécificité, vous payez le trajet. Admettons, vous prenez le bus, et bien vous paierez votre trajet et non un temps comme c’est le cas à Nantes par ex.

Pour le métro, inutile de tricher : les amendes sont fortes et ensuite, vous devrez passer la carte à l’entrée et la sortie ! Pour le bus, seulement l’entrée, mais le conducteur regarde tout, pas comme chez nous…

Notre choix : la carte semaine One-Week Travel Card pour la zone 1 à 35€ par personne ou le ticket journée zone 1&2 à 9€ (plus cher) (plus d’infos)

Carte métro avec zones