3 jours à Xian à l’Ouest de la Chine

Profitant d’un jour férié à Hong Kong je suis parti pour le week-end avec deux potes à l’autre bout de la Chine. Enfin à l’autre bout… c’est un bien grand mot : disons à l’Ouest de la Chine. En effet à l’Ouest de la Chine il y a beaucoup de déserts et à part Urumqi, peu de villes connues ou touristiques, donc je considère que Xian c’est déjà l’Ouest.

Xian, que l’on prononce en deux fois Xi An (caractère de l’Ouest et caractère de la paix) est très connue pour la fameuse armée de soldats de terre cuite et est donc plutôt une ville touristique.

Le vol de Hong Kong étant très cher pour ce week-end férié, on a décidé de partir de Shenzhen Airport. Alors voici quelques infos pour prendre un vol à Shenzhen Baoan Airport (SZIA/SZX).

Le plus simple est de prendre un bus direct pour Shenzhen Airport. Il y a un de la compagnie Trans-Island Limousine qui part toutes les demi-heures de Time Square, Causeway Bay. Je pense qu’il est possible d’acheter les billets en montant dans le bus mais on a préféré réserver avance et on a bien fait car le bus était plein. Pour acheter le billet, il faut soit passer par le site en chinois JSF333.com ou alors descendre au basement 1 de Time Square où se trouve un comptoir qui permet d’acheter par carte bancaire son ticket. Les vendeurs parlent anglais.

Le bus passe par la frontière de Shenzhen Bay ce qui permet de ne sortir qu’une fois du bus, passer les deux frontières (HK et Chine) et de reprendre un autre bus qui fait le reste du chemin. Il faut compter 2h porte à porte. Le bus dépose directement au nouveau terminal de SZIA (T3). C’est donc plutôt simple mais cela prend du temps. Ah et il est interdit de manger/boire dans le bus.

IMG_7698

Arrivés dans le nouvel aéroport, tout neuf de Shenzhen, on est allé faire notre check-in (oubliez les machines de check-in automatique, elles ne marchent pas avec les passeports autres que chinois), puis, passé la sécurité, on a tenté de trouver à manger quelque chose de potable. En effet, que des chaines de restaurant chinois qui, pour la plupart n’étaient pas vraiment ce qu’on espérait. On a finit dans une copie de starbucks avec des sandwiches qui avaient bien vieillis… A la suite de notre vol de 3h, on est arrivé à Xian.

L’aéroport est très excentré. Il y a des bus mais on a voulu prendre un taxi vu qu’on était 3. Il y a une queue bien définie pour les taxis et on s’est donc dit qu’ils seraient réglos. Sur Wikivoyage, j’avais vu que le prix surchargé était de 150 rmb, sous-entendant que ce prix fixe n’était pas “normal”. On a donc demandé expressément de mettre le compteur, ce que le taxi a fais. Cela nous a pris près de 45 minutes et il nous a déposé devant notre hotel (avec un peu d’aide de Baidu Map) pour… 155 rmb au compteur. Notre hotel se trouvant près de la South Gate (Nan Da Jie), on a donc déposé rapidement nos affaires et on est parti boire des bières dans la DeFu Alley, ou se trouve une bonne dizaine de bars. Evidemment à 2h du mat il n’y avait plus grand monde mais ils nous ont laissé apprécier nos bières belges jusqu’à 4h.

IMG_7906

Le lendemain, on se lève aux aurores, aux alentours de midi, et on part vers le centre ville et le quartier musulman. Le quartier est bordé d’étales en tout genre. On vend surtout des brochettes de mouton, des épices, des bols de nouilles épicées, des naans, des gâteaux. Bref un vrai marché pour gourmands, ou l’on peut manger sur place ou à emporter. Beaucoup de carcasses de moutons sont accrochés dans la rue pour être découpés sur place devant la foule. Après avoir vagabondé, on essaye de trouver un restaurant potable, avec du monde (important pour être sur de ne pas tomber malade) et qui présente un plat qui devrait nous convenir. On tentera un restaurant local typique qui sert une soupe de viandes avec tripes et légumes et remplis de morceaux de naans pré-découpés (Yang Rou Pao Mo). C’est plutôt bon mais épicé. On aura un peu galéré à commander car il faut venir avec son bol et pointer du doigts les ingrédients que l’on désire. Mais finalement on s’en sortira correctement. On commandera pour agrémenter tout ca, la boisson locale, du Ice Peak… sorte de Fanta.

IMG_7721

Après notre repas, vers 14h30, on prend un taxi direction la gare de trains. Sur le coté Est de celle-ci se trouve le bus 306 qui va aux terra-cota (armée de terre cuite – Bing Ma You en chinois). Les bus adjacents semblent aller directement aux terra-cotta, sans faire de stop, mais les indications wikivoyage indique que ces derniers s’arrêteraient à des shops (attrape-touristes) avant d’arriver à destination. Du coup on a pris le 306 pour être sur. Environ une heure de route et nous voila arrivés près du parking principal. Les tickets sont tout à droite et il ne faut pas rentrer dans le complexe de restaurant/magasins de souvenirs qui ressemble fortement à Wall Street USA (Disney) car c’est la sortie.

Le ticket coute 150rmb et contrairement à ce qui est dit sur certains sites internet n’est pas nominatif (pas besoin de passeport). L’entrée se fait par un jardin et donne ensuite accès à un ensemble de 4 bâtiments. Le numéro 1 est le plus impressionnant, le numéro 2 plus petit et le 3 de taille moyenne. Dans le 2 et 3, peu de statues sont excavés ou intactes. Le 4e bâtiment est un musée avec les pieces de bronze retrouvées sur site. Certains conseillent de faire du 4 au 1, nous on a fait du 1 au 4 car on croyait n’avoir que 1h30 mais finalement le parc n’a pas fermé à 17h… Donc on a eut le temps de tout faire. On a pris 1h15 en marchant assez rapidement. Mais il faut bien prévoir 2h. Je conseille de partir vers midi car on a eut peu de monde en après-midi. Semblerait que la plupart des tours viennent le matin. L’endroit mérite son pesant d’or. Bon nombre de statues sont encore sous terre et les excavations continuent mais celles présentes sont tout de même très impressionnantes. On n’a rien regretté.

IMG_7762

On est ensuite rentré a l’hotel, on s’est changé et on est parti manger assez tard. Nous avons trouvé un hot pot pékinois encore ouvert a 22h, vide mais avec un manager plutôt cool. On a donc commandé du boeuf, du mouton et des légumes, aromatisés de quelques Tsingtao. On est ensuite parti boire dans un “bar étudiant” appelé Helen’s au premier étage d’un immeuble. Bière, shisha, pizza pas chère. Rempli de jeunes chinois. On a fini par sympathiser avec la table d’a coté. L’un d’entre eux parlait correctement anglais et on a pu discuter et jouer aux dés avec eux. Vers 2h du matin, après s’être fait payer 2 girafes de plus, on est parti direction le Muse, un club à la chinoise où on a commandé une bouteille de Johnny Walker pour 800 rmb, plutôt potable (non frelaté pour une fois, même s’il était impossible de vérifier que ce soit du vrai JW). On a fini au petit matin et on est rentré à pied après pas mal de rencontres, de danse et de jeux de dés.

IMG_7847

Le deuxième jour de notre aventure, on a eut plus de mal à se lever que le premier. Autant dire qu’on a pas vu la matinée passer. On est parti a pied direction la Bell et la Drum Tower, deux tours qui se trouve a 200m l’une de l’autre. On est monté dans la Drum Tower (payant 30rmb) et on a pris quelques photos de la tour Bell (tour de la cloche)en face et du quartier. Au pied de notre tour, le quartier musulman. On a marché dans l’une des rue parallèle rempli de boutiques de souvenirs pour acheter quelques cartes et magnets. En revenant sur la rue principale on a trouvé un restaurant qui avait l’air pas mal. On s’est rendu compte que finalement les plats étaient préparé a l’extérieur, mais tout était très bon. On a mangé des biang biang noodle (nouilles au boeuf épicées) avec une sorte de kebab au boeuf, plein de gras et du jus de grenade. Le repas typique par excellence, je recommande.

IMG_7975

On est ensuite reparti en taxi direction la Giant Wild Goose Pagoda. La zone est exclusivement aménagée pour les touristes avec plein de restaurants et magasins de souvenirs tout autour. Devant la pagode une immense place de jets d’eau (il y a un spectacle de son&lumière aux alentours de 20h/20h30 que l’on a raté). L’entrée de la pagode est de l’autre coté et est payante 50 rmb/p. Cela donne seulement accès aux temples et au parc autour de la pagode, pour monter il faut rajouter 30 rmb. Il faut monter a pied dans un escalier qui se rétrécit petit à petit mais les fenêtres du dernier étage donnent une superbe vue sur les alentours . Il semble qu’il y ait bon nombre de d’attractions et de point d’intérêts dans le quartier car il y avait une sorte de mini-rail surélevé qui en faisait le tour. Mais malheureusement pour nous, nous n’avons pas eut trop le temps de déambuler, à part dans le shopping mall avec l’écran au plafond le plus long du monde (a voir). Pour diner on a choisi un petit restaurant de nouille proche de notre hotel et on est allé prendre une bière à Defu Alley avant de rentrer dormir exténués.

IMG_7993

Le dernier jour, on s’est réveillé assez tot (9h) pour aller faire le tour de la ville en vélo, sur la muraille (City Wall). Cette dernière est immense, apparemment la plus grande du monde. Il faut payer pour monter dessus (60 rmb) et ensuite on peut y louer des vélos. Pour ces dernier, tout rouillés, trop petits et en piteux état, il faut payer 200 rmb de caution par vélo, plus les frais de 40 rmb pour 2 heures. Il faut 4/5h à pied et donc en vélo, en roulant bien, c’est très faisable en 2h. On a pris pas loin de 1h40 avec nos arrêts photo. On passe donc par les 4 grandes portes, devant la gare de train, au dessus d’un temple, et on peut à certains endroit, voir les aménagements des douves. Plutôt agréable, la muraille est rénovée (les pavés) par endroit, d’autres sont plutôt chaotiques pour les vélos, qui sont deja loin d’être confortables. Après notre tour, on a pris un taxi direction le Sofitel du centre-ville où on est allé manger un buffet pour 180 rmb. Suite à ce déjeuner on est repassé à l’hotel prendre nos bagages et on a sauté dans un taxi direction l’aéroport. Le trajet a duré près d’une heure mais on est arrivés bien en avance.

IMG_8011

Budget : 2300HKD de vol, 4000 HKD en tout

Transport : Shenzhen Air depuis SZIA

Hotels : Traveling With à Xian Nan Da Jie (porte du sud)

Album Photo

Advertisements

Comment obtenir un Visa Chinois à Hong Kong

Voici un billet basé sur mon expérience pour obtenir un Visa d’entrée en Chine continentale, visa touristique, dit Visa L.
Personnellement étant à Hong Kong, je me suis rendu au comptoir de l’immigration chinoise à Hong Kong qui se trouve près de l’immigration tower à Wan Chai.

Pour une demande en France, il faut se rendre dans une ambassade ou un consulat de la RPC. Les tarifs en France sont plus élevés qu’à Hong Kong.

Vu que les relations entre la France et la Chine ne sont pas pas au plus fort en ce moment, c’est un peu plus compliqué d’obtenir un visa que d’autres citoyens d’Europe.

Il existe plusieurs types de visas touristiques :

  • Single Entry (15jrs) : 200HKD
  • Double Entries (30jrs) : 300HKD
  • Multiple Entries 6 mois (30jrs) : 500HKD
  • Multiple Entries 12/24/36 mois : 800HKD

En gros, pour simplifier, en France ils ne délivrent pas les visas multiples entrées (selon le site de l’ambassade). Ici à Hong Kong, c’est un peu différent, ils ne délivrent les multiples entrées qu’à condition d’être allé en Chine précédemment.

En 2011 : on a essayé d’obtenir un double entries visa mais on s’est vu dans l’obligation de prendre un single entry ou rien du tout… J’ai eu la mauvaise expérience d’y être allé une fois sans avoir tous les papiers demandés (vous allez comprendre) et j’ai perdu 3h30 de ma journée. Il faut dire qu’il y a du monde et qu’il faut faire au moins une heure de queue avant d’accéder aux tickets numérotés pour attendre ensuite son passage au comptoir.

Voici donc les papiers demandés à Hong Kong (et ceux en France) si vous allez faire du tourisme en Chine continentale :

  • votre passeport que vous devrez laisser à l’immigration chinoise pour qu’ils y appliquent le visa (sticker) + une photocopie de ce dernier
  • une preuve d’assurance internationale (pas obligatoire pour les british par ex…), nous on a amené le contrat d’assurance étudiante de notre université
  • votre Travel Schedule sur feuille imprimée, c’est à dire l’emploi du temps de votre voyage, en gros comment et quand vous comptez y aller et en revenir (c’est ce document que l’on avait oublié le premier coup vu que mettre sur une feuille : “MTR to the border on saturday 5th, come back to Hong Kong with MTR on sunday 6th”, ca nous paraissait ubuesque…). Si vous demandez double entries il faut au moins décrire 2 visites, pour le multiple, au moins 3 visites.
  • Bookings Hotels et Avion/Train si besoin (en gros si vous y restez une nuit, vous serez obligé)
  • des papiers certifiant l’hébergement si vous allez dormir chez une connaissance (en savoir plus)
  • photocopie de la carte Hong-Kongaise (HKID) pour ceux qui l’ont
  • photocopie du visa Hong Kong

Il vous faudra ensuite remplir le formulaire de demande de Visa et y appliquer une photo d’identité respectant leur standard (fond uni et clair), cheveux ne cachant pas le visage etc.

Si vous n’avez pas les photocopies du passeport et/ou HKID, il y a un photocopieur à disposition pour 2hkd par page (accepte seulement les pièces de 1hkd).

Lorsque que vous avez tout sous la main, direction le comptoir de l’immigration pour faire la queue pendant 1 heure (moins de monde vers 16/17h). Si vous passez le check des papiers, vous devriez pouvoir retrouver votre passeport avec visa 4 jours ouvrés plus tard (paiement lors de la récupération du passeport).

Infos bonus :

Donc pour obtenir un multiple entrées et pouvoir ainsi aller et venir en Chine pendant 6 mois comme bon vous semble, il faut d’abord avoir obtenu un simple ou un double entrées (ou être déjà allé) auparavant. On a obtenu un simple et non un double parce qu’on a justifié qu’une seule réservation d’hôtel au lieu de deux (pas d’avion ou de train puisque Shenzhen est a 40 min en métro de Hong Kong). La technique de beaucoup est de faire des réservations dans plusieurs hôtels avec des semaines d’intervalles via les sites de bookings online, ce qui permet ensuite d’avoir une justification pour les doubles/multiples entrées (les billets d’avions ne sont pas toujours obligatoires).

Huangshan et Hangzhou en un week-end

Pour le week-end de 3 jours du 1er mai j’ai décidé de partir en Chine avec des amis pour aller visiter Hangzhou, la fameuse ville au grand lac et les montagnes jaunes, appelées Huangshan en chinois (littéralement : jaunes montagnes).

IMG_2391

On part donc le soir sur Hong Kong Airlines, direction Hangzhou. Arrivés sur place, la première chose qui m’a choqué c’est que le personnel de l’aéroport semblait parler quelques mots d’anglais, ce qui est plutôt rare, même dans des villes internationales comme Shanghai. On prendra un taxi rapidement (peu de taxi s’arrête au Terminal International mais comme on était les seuls on a attendu que 5min). Direction la vieille ville, le centre de Hangzhou, proche du lac, avec encore ses portes immenses (Drum Tower). 40 min de taxi environ pour 140RMB. Je retrouve un ami de Shanghai, on check-in au Wushanyi International Youth Hostel, un peu caché (il faut suivre les panneaux Hosteling International) dans le centre ville près de la Drum Tower. On pause nos affaire et nous voila parti à la recherche d’un restaurant vers 22h30… ce qui évidemment n’est pas chose facile. Du coup McDo nous a encore sauvé la vie. On trouvera un petit bar sympa qui fait sa propre bière, le Pilsner. Live band et ambiance cosy.

IMG_2313

Le lendemain matin, c’est réveil aux aurores, achat de bouteille d’eau et taxi en direction de la station de bus de l’Ouest, près du Wuxi parc. Heureusement que l’on avait acheté nos billets de train à l’avance sur Ctrip.com et que l’on était large niveau horaire car la gare était bondée. Il a fallu faire la queue une demi-heure pour retirer nos tickets sur l’une des 3 bornes électroniques (il y en avait 4 mais toujours une qui ne marchait pas alternativement). On a été juste mais on a eut notre bus. 4h de route en direction de Huangshan Scenic Area 黄山景区 (a ne pas confondre avec la ville de Huangshan Tunxi qui est à 1h au sud). Une pause sur une aire d’autoroute pendant 5min (oui très courte la pause) et on sera déposé devant un restaurant (un ami de la guide du bus) pour notre lunch. On s’est donc restauré pour 130rmb pour 3 personnes et on est allé prendre quelques encas pour nos deux jours en haut de la montagne (en effet tout coute très cher sur la montagne alors tous les chinois font le plein de cupnoodle et autres plat instantanés en bas). Ensuite on marche 600m pour rejoindre la station de bus bleus (station Sud) qui permet de rentrer dans le Huangshan parc et nous amène au téléphérique YunGu. Il y a deux entrées, celle que l’on a pris est indiqué YunGu temple ou se trouve le téléphérique du même nom (19rmb/p). Arrivée en haut, on s’est empressé de rejoindre le ticket office pour prendre nos billets et éviter la foule de groupes qui arrivait en bus. Le ticket adult coute 280rmb pour le parc seulement auquel il faut rajouter 80rmb pour le téléphérique. L’un d’entre nous était étudiant et a payé 100rmb de moins, ils n’ont rien demandé comme carte étudiante.

IMG_2248

Arrivé donc du coté Est, après 15min de téléphérique, on est parti pour prendre le max de photos. Il fait beau et le ciel n’est pas trop trop pollué. On a de la chance, il n’y a pas grand monde non plus et ce jour la c’est plutot une visite agréable qui nous attend. On retrouvera notre hotel, 1km plus loin, le Shilin Hotel, juste en face du Bei Hai hotel (qui lui est indiqué sur les cartes). 1200rmb la nuit pour une chambre de 4 lits en bois avec un mini-matelas, les uns collés aux autres (chambre de 10m carré) avec vue sur les nouvelles constructions. Bref, rapport qualité-prix, on repassera. Après avoir fait un tour pour observer le coucher de soleil, on ira dans un restaurant de l’hotel qui se trouve sur le toit. Légèrement plus cher que d’habitude (250rmb pour 3) mais avec une vue.

IMG_2435

Le lendemain matin, difficile de se lever, on partira avec une heure de retard, direction l’Ouest vers le Paiyunlou hotel puis le Xinhai restaurant. On commence a se rendre compte que les touristes sont bien arrivés. Il faut dire que c’est un week-end férié aussi en Chine. On continue vers le sud et effectivement devant le Baiyun hotel, c’est la folie. C’est ca la difficulté avec la chine, c’est qu’il y a relativement peu d’endroits (aménagés) touristiques pour 1.5 milliard de personne. Et comme tout le monde est en vacances en même temps (peu de jours de vacances par an), ben c’est la galère. A partir d’un certain moment, toujours en descendant vers le sud pour rejoindre le téléphérique de Penglai, on s’est retrouvé dans des nombreux goulot d’étranglement et des queues se sont formées sur plus de 2 km. On a du marcher en file indienne pendant près de 2h. Des fois à 8 ou 9 sur la largeur, essayant ensuite de passer à 2 dans des escaliers. Tout cela au bord de la falaise. Mieux vaut avoir de la patience (surtout que ca gratte de partout).

IMG_2530

Finalement on est arrivé au téléphérique à temps et heureusement personne n’y faisait la queue. On a payé 90rmb et on est redescendu vers la station de bus bleu (Mercy Light Temple). Après 30min de bus, on sort donc au terminus (Tourist Center), endroit ou devait nous reprendre notre bus pour Hangzhou. Alors il faut noter, que Ctrip nous a permis d’acheter l’aller, mais ne proposait le retour que depuis la ville de Tunxi. Donc avec nos rudiments de chinois, on avait acheter dans le bus, des tickets de retour vers 15h30. La guide nous avait indiqué ou nous rendre en écrivant en chinois sur la carte : 换乘中心. On a quand même failli louper le bus car, bien que nous étions en avance et avons eut le temps de manger dans un restaurant pas loin, il y avait en fait 3 endroits différents pour prendre le bus. Il s’est avéré que le bon endroit était la gare de bus officielle avec ses portes (enfin ca c’est ce que je crois puisque l’on a retrouvé notre bus après 3 appels à la guide et en lui passant 3 personnes différentes qui nous ont aidé).

IMG_2411

Finalement dans notre bus avec 10min à faire poirauter tous les passages, on est reparti pou 4h de route. On aura bien évité la pluie mais pas les sueurs froides. Arrivés à la station de bus de l’ouest de Hangzhou, on prend un taxi, direction le sud-est du lac pour notre hostel : Lanshui International. Embouteillages monstre à l’arrivé au nord du lac. Après ne pas avoir avancé pendant 30min, on sort du taxi et on se tape les 5km à pied. C’est bondé. Il est 20h, les alentours du lacs sont remplis de touristes chinois, de la folie pure.

IMG_2589

Comme si ce n’était pas suffisant pour la journée, arrivés à notre hostel, on nous indique que notre booking a été annulé car il fallait check-in avant 18h. Il est vrai qu’ils avaient envoyé un email, mais sérieusement, 18h ? C’est beaucoup trop tot. Il est donc 20:50 et on est sans hotel. Je retrouve sur Booking.com notre hostel de vendredi avec la chambre de 3 personne libre. Je book et on est parti a pied pour 3km. Arrivés la-bas, on nous indique que notre carte de credit n’aurait pas pu booker car il est trop tard. Le manager appelle booking.com et on prend une bière en attendant. Au bout d’une demi-heure, je demande s’il y a bien de la place et le manager me dit que non. Il ne pouvait pas le dire au début ? Il est 21:30 et on n’a toujours pas d’hotel, en plein week-end férié avec tous ses touristes en ville. Finalement le manager nous négociera une chambre a 510rmb au Danube Relax Hotel, un très grand hotel, a 1km de la vieille ville (on ira a pied). De bonne facture, cela nous sauvera.

IMG_2588

Le soir on a essayé de trouver le G+, fameux club de la ville, sans succès. Semblerait qu’il soit fermé pour de bon. On a finalement trouvé le Linx, du même groupe que celui de Shanghai. On n’est pas resté très longtemps et s’est couché vers 3h.

Le lendemain, le réveil se fera vers midi. Avec la pluie tombe averse, on partira au dernier moment direction Angelos, un restaurant italien près du lac. Honnêtement ca faisait longtemps que ne n’avait pas mangé de pizza aussi bonnes (moins de 100rmb). On passera notre après-midi a marcher autour du lac, avec le reste de la population touriste de la journée. Puis vers 17h, on a pris un taxi direction l’aéroport.

Verdict du voyage : éviter les week-end des vacances nationales chinoises et si, c’est le seul moment, s’y prendre bien à l’avance pour tout (booker et se presenter en gare)

Budget : 1240HKD de vol, 2500/3000HKD en tout

Transport : HKAirlines

Hotel : Wushanyi International Youth Hostel, Shilin Hotel Huangshan, Danube Relax Hotel

Album Photo

 

 

 

Un saut a Shanghai

Un petit passage a Shanghai pour aller voir un de mes potes parti travailler la-bas.

Court week-end, sans réelle préparation de voyage, surtout pour aller faire la fête.

Arrivé la-bas le jeudi soir, je suis allé découvrir la chaine de bar français qui marchent pas mal en ce moment : Le café des stagiaires.

Le lendemain, passage au fabric market près du Nanpu bridge ou j’ai pu faire quelques chemises a 100rmb. Elles ne sont pas de la meilleur qualité mais au mois sur-mesure et pour un prix vraiment attractif.

Le soir on est parti manger un bon steak dans Tianzifang, le quartier des artistes de Shanghai. Ensuite, rendez-vous au dernier Perry’s ouvert, sorte de bar de jeunes expats (étudiants la plupart) pour un anniversaire. On continuera à l’un des “nouveaux” gros club de Shanghai, le Muse. Au moins on avait de la place pour danser. 100 rmb pour 3 tickets de verre. On a terminé par le club Hollywood en fin de soirée.

Le lendemain, la journée vu assez courte. Je me suis baladé en ville autour de Xintiandi. On est allé manger dans le coin puis on a retrouvé un amis dans un bar américain avant d’aller faire une partie de soirée dans un appart.

Dimanche, j’ai pu aller visiter le Shanghai Urban Planning Exhibition Center sur People Square qui donne un aperçu historique de la ville et des prochains developpments urbain. Et hop dans l’avion pour retourner à Hong Kong.

Budget : 250 euros

Transport : Spring Airlines pour une centaine d’euros

Hotel : 24K International Hotel, People Square

Week-end à Guilin

Petit week-end dans la campagne chinoise, dans la province du Guanxi, à Guilin et Yanghsuo.
L’endroit est renommé mondialement pour ses paysages et plus particulièrement ses montages rocheuses qui sortent comme de nul part.
Parti le jeudi soir à la suite d’une journée de travail. On a décidé de décoller depuis l’aéroport Baoan de Shenzhen. En effet, tous les vols pour Guilin au départ de Hong Kong était vendu ou hors de prix (450 euros), on a trouvé notre vol au départ de Shenzhen pour 3 fois moins (150 euros).
Cela dit, l’aéroport de Shenzhen, n’est pas si près. Il faut bien 2h30 pour s’y rendre. On a pris un bus direct de WanChai jusqu’à Boan Airport via la compagnie ChinaLink (agence à WanChai, près du playground). Pour 130HKD, on avait juste à changer de bus à la frontière, à Shenzhen Bay.
Après coup, ce n’était pas forcément la solution, vu que c’est plus cher que de prendre le bus pour Huanggang (45HKD à partir de WanChai Ferry Pier) et le shuttle de Huanggang jusqu’à l’aéroport qui coute moins de 50RMB je crois. Surtout que l’on a bien passé 30 à 40 min sur l’ile pour faire tous les stops ou le bus remplissait de voyageurs (principalement les hotels de l’ile).
Arrivé a Boan Airport un peu plus tard que prévu, on est allé prendre nos billets sans encombre. Il faut dire que l’aéroport n’est pas très grand mais un immense nouveau terminal est en construction.
Après une heure et demi de vol, on se pose à Guilin airport, ou l’on retrouve un panneau avec nos noms dessus. La personne nous indique des taxis dont le cout sera pris en charge par notre hotel. Sapphire hotel qui est d’ailleurs plutot bien placé et de bonne facture pour le prix (recommandé). Le taxi aura duré 40min pour facile 80RMB (donc belle fleur offerte par l’hotel).
Le lendemain matin nous décidons de partir visiter la Reed Flute Cave, qui est une énorme grotte de stalactites/mites mises en lumière et qui offre une belle expérience visuelle. Ne prendre que le ticket pour aller visiter la grotte, la navette “train” ne sert a rien, et coute ultra cher pour 200m de marche…
Puis après réservation et négociation au téléphone en mandarin (une des amis étant hong kongaise), nous partirons pour faire la balade entre Guilin et Yangshuo en bamboo raft (plus exactement entre Yangdi et Xiping). On a réservé via une agence par téléphone (lirivercruise.net il me semble) et on aura le taxi pour 50 RMB jusqu’aux bamboo rafts puis la balade pour 140RMB/pax.
On a eu très beau temps et la vue était magnifique. On découvre tranquillement au fil de l’eau tous les massifs connus (billet de 20RMB en fin de parcours et paquet de cigarette chinois en milieu). On a même pu faire trempette au milieu de la rivière.
Certes, il y a du monde à faire la balade, mais la rivière étant grande on n’a pas été gêné. Je conseille par contre de faire le bamboo raft plutôt que les croisières en gros bateaux, qui permet de faire une balade beaucoup plus posée. Limité a 3 personnes par bateau généralement et port du gilet obligatoire.
Arrivé en bout de balade, on a du prendre un petit transport électrique pour rejoindre la ville de Xiping puis prendre un bus a 7RMB qui faisait Xiping – Yangshuo.
Yangshuo est une petite ville touristique entourée des montagnes et bordé d’un lac. Très jolie et très compacte, on a pu la parcourir à pied après avoir galéré pendant une demi-heure pour trouver notre hôtel, qui n’avait malheureusement pas de nom en anglais sur la devanture… La ville regorge de restaurants et de bars. On peut y manger chinois comme occidental. Beaucoup d’entre eux sont tenus par des étrangers.
Le lendemain on part donc manger à l’une des pizzeria. Puis on loue des vélos pour 30RMB la journée. Ils ne payent pas de mine mais ne sont pas en très bon état. Le mien avec son cadrant pas droit, la roue arrière frottait. J’ai cru que je n’arriverait pas a faire la balade de 4h.
On est donc partie faire une balade en vélo recommandée par le Lonely Planet. Une balade de 4h qui part de Yangshuo et qui remonte jusqu’au Dragon Bridge sur une petite rivière à l’Ouest (Yulong River). On monte du coté est et on redescend du coté ouest. On est passé dans la ville de Baishazhen ou j’ai failli de me faire embouter par un camion… Puis on a rejoint le dragon bridge pour redescendre tranquillement vers le sud. Enfin ca, c’est la théorie parce que la map du bouquin étant très… subjective, on a réussi a prendre le mauvais chemin qui nous a bien rajouté une heure avant de retrouver la route qui passe en faite dans un petit village et longe la rivière. Bien caché, on a eu du mal a le trouver. Finalement on redescendra le long de la rivière puis on paiera un exorbitant 40RMB (pour le groupe) pour traverser la rivière sur un bamboo raft (pas le choix, pas de quoi négocier). Retour vers 19h pour rendre les vélos sans encombre. Mal aux pieds, mal aux fesses mais on aura fait une bonne journée de vélos avec un temps parfait. Le soir on reprendra le bus de Yangshuo pour Guilin (20RMB, toutes les 15min de la place centrale).
Le dimanche, on a décidé de visiter Guilin et ses nombreux parcs. On part manger chez Pizza Hut (il faut bien survivre) puis direct le Beauty Peak qui nous coutera 130RMB par personne… Un guide nous emmènera visiter à peine la moitié du parc et musée… Il avait surement la flemme. On a donc fait le tour de nous même pour voir tout ce qu’il y a. Entre un musée très petit qui retrace l’histoire de ce palais princier, le centre d’examen des “ministres” de l’époque et le peak rocheux qui donne une vue sur la ville, il n’y a pas grand chose. On a pris donc notre temps pour visiter le parc, la grotte et prendre des photos de la ville.
On est ensuite parti marcher vers le nord et on a trouvé l’entrée du parc qui donne accès à la montage Diecai. Je ne me rappelle plus du tout du nom du parc qui est en fait une reconstruction d’un ancien village avec une scene de spectacle, des pagodes et un barrage ou se trouve des tambours chinois (pour un spectacle de musique). On a fait le tour, pris quelques photos, grimpé sur la montagne rapidement puis on est reparti. Ah point interessant, on a payé deux fois moins cher en prenant les tickets par une vendeuse qui devait avoir les tarifs de groupes et qui se trouvaient sur la droite du ticket office officiel.
On est ensuite partie vers l’ouest on l’on s’est arrêté deux fois pour prendre une bière dans deux bars différent le long de la rivière. C’est assez rare de voir des espaces verts comme ca ou l’on peut se balader tranquillement, alors on en a profité. Ensuite on rentré dans le centre ville et on est tombé sur un petit lac (Ronghu Lake) avec un bar dans une sorte de pagode chinoise au milieu de l’eau. Le soir on est parti manger dans un restaurant espagnol (oui oui) à deux pas du Sheraton. Recommandé dans tripadvisor.
Théoriquement on devait prendre notre vol le soir même afin de rentrer pour le lundi. Mais le typhon USAGI étant sur Hong Kong et la province de Canton, nos vols ont été annulés et on a du repoussé d’une journée afin de pouvoir rentrer.
Ce qui nous donne le lundi entier pour visiter quelque chose d’autre. On avait donc réservé nos billets pour aller voir les rizières en terrace de Longsheng (Longji terrraces) pour 200RMB/pax. C’est un peu l’arnaque vu qu’ils viennent ensuite nous demander 70RMB pour aller voir le village d’une minorité chinoise transformé en parc d’attraction, avec un spectacle reproduisant une cérémonie matrimoniale, qui est certe marrant, mais ne vaut pas forcément le coup. Ensuite on arrivé a Lonji ou il faut grimper jusqu’au restaurant “copain” de l’opérateur et ou rien n’est compris. Ils avaient même pas de riz blanc… enfin soit disant… En chine dans les rizières, ne pas avoir de riz blanc, c’est risible… Bref on a ensuite pu grimper que au premier point de vue, sous la pluie, pour voir les rizières embrumées, qui sont pourtant magnifiques. Si on avait su, on aurait fait autrement, on se procurant un transport par nous même et en organisant notre tour, afin d’avoir le temps de faire tous les points de vue.
Dernier soir sur Guilin, on repartira direction Shenzhen. Puis retour en taxi et bus. Arrivé a 4:30 du mat à la maison… pfiou, c’était cool mais fatiguant. En tout cas, Guilin/Yangshuo, je conseille pour tous les amateurs de paysages.

Budget : 500-600 euros

Transport : Shenzhen Airlines à l’aller et China Southern au retour, en vols direct depuis Shenzhen (1600 RMB pour l’aller-retour)

Hotel : Guilin Shapphire Hotel et High Park Inn à Yangshuo

Album Photos

Petit passage à Shanghai

Un jour de férié à Hong Kong et j’en profite pour partir à Shanghai, retrouver un pote, Thomas.

Cette fois-ci je prend un vol sur la compagnie Spring Airlines (China-sss.com). Compagnie low-cost de Shanghai.

La soirée commence bien puisque je me retrouve dans le même avion qu’un ami que je ne pensais pas du tout voir. Par contre, tout ne pouvant être rose : une heure de retard est annoncée dès l’enregistrement. Au moins je n’aurai pas eu a attendre tout seul.

Finalement, vers 23:30 on embarque, direction Shanghai Pudong. On négocie le prix du taxi à l’arrivée, pour 5  personnes, et on arrivera vers 2/3 heures du matin en centre ville.

Le lendemain, je pars manger avec Thomas, qui m’accueille donc a Shanghai, direction une chaine de restaurant “fresh food”, Wagas. C’est plutôt pas mal, même si c’est un peu cher. J’ai pu prendre une salade avec du saumon mais il faisait aussi des sandwiches frais, des smoothies etc.

Ensuite direction Nanpu Bridge station ou se trouve un mall rempli de shops de tailleurs qui font : des chemises, costumes et autres manteaux sur mesure. On a donc commandé 5 chemises en tout. 100 rmb/chemise, avec choix du col et poignets. Bon par contre, même si on a demandé de slimer, on n’a pas eu les “darts” (les traits a l’arrière dans le bas du dos, qui slim encore un peu plus). Et puis, on avait aussi demandé à pouvoir porter les chemises avec un jean… Evidemment, ils les ont fait trop longues, mais bon… on les a eu en moins de 24h, pour un prix correct et avec une qualité correcte. Elles seront très bien pour le boulot (cad : rentrée dans le pantalon). J’aurai eu plus de temps, j’aurai aussi fait une veste ou un manteau. Il y a de quoi faire et ils sont prêts à négocier les prix. Je conseille par contre de ramener des pieces exemples pour les mesures si votre demande sort de l’ordinaire chemise pour costard / costard large classique. Ce mall se trouve en face du Wall Mart de l’autre coté du periph : map.

Un petit tour par le Wall Mart d’à coté pour visiter. Pas grand chose d’intéressant pour les étrangers mais quelques différences de présentation assez marrante. J’aime bien voir comment ils se sont adapté au marché chinois.

Ensuite, on a continué le shopping, on est allé dans le mall spécial touriste ou l’on vend babioles et copies en tout genre. J’en ai profité pour prendre des chaussures mocassins non-brandées (120rmb) , des cravates (1ormb), des châles (15rmb), des souvenirs… J’ai pu m’exercer en négociation. A Shanghai, ils sont plus enclin à négocier que dans le sud de la Chine (shenzhen par ex). C’est quand même plus fun. Exemple (j’en suis assez fier), j’ai réussi à faire descendre le prix d’une montre de 650rmb à 80rmb, pour finalement ne même pas l’acheter… (je regrette un peu). Il faut savoir dire non et négocier dur. Généralement ils essaieront de vendre à un prix aussi important qu’en magasin alors qu’ils y a de bonnes affaires à faire avec un peu de discussion. Je crois que ca se trouve sur Nanjing Xi Lu (au croisement avec le freeway qui fait Nord-Sud), c’est à coté d’un Burger King.

Le soir, on est allé manger a Bistro Burger. Vraiment bon. Un gros burger et un super milkshake. Encore une fois, ce n’était pas forcément donné (avec le taux de change) mais je conseille.

Forcément, un week-end à Shanghai ne serait pas un week-end normal sans aller en boite. Après manger, on est donc retourné prendre l’apéro et on est parti faire le club Mook (sur Beijing Xi Lu), pas forcément fou car peu rempli. Puis M2, un peu plus plein certes, mais un peu bordélique. On est enfin allé au Rich Baby… comme d’hab je dirais. On a terminé avec le levé du soleil.

Le lendemain, samedi, on est allé manger a Xitiandi, dans un restaurant nommé Element Fresh. Super bon encore une fois. Ce genre de restaurant, western food avec salade, pancetta ou sandwiches frais, cocktails de fruits et milkshake, c’est un peu ce qui manque a Hong Kong.

On est ensuite allé chercher nos chemises près du Nanpu bridge. Ensuite nous avons voulu nous rendre à Sogo (impossible a trouver). Je ne sais même pas s’il existe vraiment à Shanghai. Le fait est que l’on a marché tout le long de la Nanjing Xi lu vers l’Est pour ensuite arriver sur la rue piétonne Nanjing Lu. On a mangé des sushis dans le mall de l’Apple Store puis on est rentré a l’hotel.

Rendez-vous ensuite au Perry’s, un bar étudiant bien caché au 3e étage d’un building, pour l’anniversaire d’une copine de pote. Au départ, on est arrivé dans le quartier, il n’y avais personne. On s’est demandé si l’on venait bien au bon endroit. Arrivé a l’intérieur, c’était rempli d’étudiants étrangers (pour la plupart). Un bar à l’américaine (genre universitaire) rempli de jeunes occidentaux, proposant de la bière à 10rmb, des buckets à 35rmb, des chicha et des pizzas/sandwiches etc. Étonnamment propre,  avec une ambiance bonne enfant, c’est plutôt sympa pour commencer la soirée entre potes. On est resté assez tard a discuter avec les gens que l’on rencontrait puis on est parti en boite. Mook encore, mais qui était complètement vide. Alors nous sommes allés au Rich Baby. Pour 100rmb, les expat peuvent recevoir un carnet de 8 tickets de boissons. Rentrée à la maison au levé du jour encore.

Le lendemain, nous sommes aller manger un super brunch au Penta Hotel (ils y a du monde le dimanche, il faut souvent réserver). Pour 128 rmb, un buffet occidental, du fromage (camembert), du jambon (de parme), pain, céréales etc., mais aussi un main course plutôt imposant. On ne s’est pas privé en tout cas. Encore un bon plan.

Enfin vers 16h, je suis reparti. Un saut dans le metro, puis dans le Maglev histoire de. Evidemment, une heure de retard pour le vol… Faut pas compter sur les horaires avec cette compagnie.

Budget : 150 euros pour le vol et 45 euros pour les nuits d’hotel.

Transport : Spring Airlines (China-sss.com)

Hotel : 24K International Hotel – People Square branch

No Photo.

Une semaine en Asie du Sud-Est

Profitant des jours fériés du nouvel chinois, j’ai pris une bonne semaine de congé afin de partir visiter l’Asie du Sud-est.
Les prix durant cette période étant exorbitants, il a fallu ruser. J’ai donc recherché comment visiter le Cambodge et le nord du Vietnam, tout en prenant les billets d’avion les moins cher.
Finalement, après de nombreuses recherches sur tous les comparateurs possibles, les compagnies aériennes asiatiques low-cost et agence de voyage… j’ai pu dénicher un tour plutôt intéressant pour moins de 670 euros (vols seulement, ce qui n’est pas forcement très élevé pour la periode).

Le tour part donc de Hong Kong pour Bangkok sur HK Airlines, continue avec Cambodia Angkor Air pour faire Bangkok – Phnom Pen, puis la même compagnie pour Siem Reap (Angkor) – Hanoi, et enfin Vietnam Airlines pour Hanoi – Canton/Guangzhou. Pour la partie : Phnom Pen – Siem Reap, nous avons pris un mini-bus et pour la partie Canton – Hong Kong, nous avons pris le train (Guangzhou East – Kowloon).

Tout ca, du vendredi soir 8 février au dimanche 17 février 2013.

9 jours, 5 villes, 4 pays. Intense mais efficace !

Alors qu’en est-il de ce voyage express en Asie du Sud-Est ?

Je vais découper mon récit par ville.

Arrivé le vendredi soir (ou plutot samedi matin) a Bangkok, taxi depuis l’aeroport, puis bonne nuit de sommeil à l’hotel King Royal Garden Inn. Ce dernier ne paye pas de mine mais possède une petite piscine sur le rooftop et se trouve juste à coté de la station de BTS Surasak. Matin a la piscine, après midi shopping. On commence par Kaohsan road, puis direction central avec le MBK center, qui se trouve être immense et proposer tous les souvenirs pour touristes nécessaires, aux prix… touristes. On est ensuite aller faire un tour dans Siam, que l’on a visiter de long en large pour finalement rentrer en fin d’après midi à l’hotel. Le soir, on a décidé d’aller prendre un verre au Sirocco bar, tout en haut du Lebua. L’hotel qui est mis en avant dans le film Hangover 2 (Very Bad Trip 2). La vue est sympa, les verres sont assez cher (normal) et il y a un peu beaucoup de touristes mais c’est à faire.
Ensuite direction sukhumvit soi 14 (nana) pour aller boire un coup à un bar/volkswagen avec des connaissances expat de mon ami.
Après quelques buckets, nous partons pour RCA et le plus grand club que j’ai vu jusqu’à présent en Asie : Route 66.

 

Le club qui déborde très largement sur la route (pour pas dire : prend le trottoir et toute la chaussée) est composé de 3 ambiances. Payant pour les étrangers, on a pris une table avec bouteille. Je ne me rappelle pas du prix exacte de la bouteille mais on a payé 300 baht l’entrée qui nous donnais des coupons, ca nous a permis d’avoir la bouteille a 6 personnes. Malheureusement, assez difficile de danser dans 2 des salles et de ce fait, assez compliqué de s’intégrer, sans compter que les thai savent que beaucoup d’occidentaux sont la que pour les vacances et qu’ils se comportent n’importe comment.
On a finalement terminé dans un bar/boite d’after dont je ne me souviens même plus du nom. On a bien fait la fête quoi.

Lendemain, direction l’aéroport pour un vol rapide vers le Cambodge et la capitale Phnom Pen. Arrivée au Cambodge, direction les comptoirs de la douane acceptant le E-Visa (fait sur Internet au préalable pour 28 USD).
Puis taxi pour 9 USD (assez cher) vers le centre ville, à notre hôtel Golden Noura. Staff plutôt sympathique et hôtel correct mais surtout bien placé à coté du palais royal. Malheureusement ce dernier n’était toujours pas ouvert du fait de la mort récente du roi. Par contre son tombeau et le parc ou il se trouve est ouvert et gratuit, et c’est très joli la nuit.
N’étant présent qu’une seule nuit sur place, nous sommes allé voir le musée Tuol Sleng, ancien lycée transformé en prison de torture durant la dictature de Pol Pot (Khmers Rouges qui ont ravagé le pays…). Entrée pour 2 USD. Notre touk touk nous a fait le chemin aller-retour plus un détour au Wat Phnom pour 4USD. On a pu donc aussi visiter le temple qui est payant 1 USD pour les étrangers.

 

En fait tout est payant ou presque, alors ca reste peu cher pour nous mais comparé au pays, vu qu’ils payent tout en USD et que la base de tout service est de 1USD, ca commence à faire… souvent même plus cher que les pays voisins qui sont pourtant plus riches. Alors il faut tout tout tout négocier, et durement des fois.
On est ensuite aller faire un tour sur le quai Sisowat, au bord du fleuve Mékong, on s’est arrêté pour manger dans un petit restaurant, un Amok, spécialité du pays. Puis on s’est rendu au petit marché de nuit. La ville n’est pas très grande et le marché l’est en conséquence.
Enfin on est sorti le soir pour se rendre au Pontoon, seul vrai lounge/club de la ville. Entrée gratuite ce soir la mais généralement 6 USD. Le club est fréquenté par la jeunesse dorée locale. On a pris un cocktail (4.5 USD) puis on est rentré à l’hotel. Je pense qu’il doit valoir le coup du jeudi au samedi soir, + conseil de local.

 

Le lendemain matin, nous avons décidé de nous rendre au Russian Market pour acheter des souvenirs. Malheureusement ce dernier était a 80% fermé. Juste pour information, contrairement à ce qui peut-être écrit sur Wiki Travel et autre, le marché ne propose pas de “sorties d’usine de grande marque”, tout est de la contre-façon pure et simple.
Ensuite nous avons fait la visite du musée national tout proche qui est plutôt sympa. Puis nous avons continué à visiter le quartier et fait le tour du palais. On a réussi à trouver une vue sur la ville dans l’hotel d’a coté, ou personne n’a remarqué notre entrée. Alors on est monté a on a pu observé a 360degrés la ville.

Dès 14h, nous avons pris un mini-bus (20 places) pour se rendre à Siem Reap. On a mangé a toute vitesse dans le bouiboui d’à coté. Plutôt peu confortable, on avait choisi ce bus plutôt qu’un car pensant qu’il irait plus vite … Au final, 4h30 de route annoncé et on en a fait 6h30. Je préfère pas imaginer le car. 12USD par personne pour un confort très sommaire, mieux vaut rentrer dans le bus en premier et bien choisir sa place. Heureusement le chauffeur a fait 2 arrêts chez ses copains le long de la route.

Arrivés à Siem Reap dans la soirée. On a voulu faire les malins et chercher notre hôtel tout seuls, pas de chance, notre guest-house se trouvait plutôt loin du stop ou nous avons été déposés (près de la bar street). Donc mieux vaut demander à l’agence de bus puis décider touk-touk ou pas touk-touk.
Siem Reap, la ville ou se trouve les temples d’Angkor, tourne grâce au tourisme. Il y a de nombreux pubs et restaurants, ainsi que des marchés de nuits et autres shops de souvenirs. De quoi faire après les visites des temples.

On a dormi donc a Bou Savy Guesthouse qui s’avère être plus excentré que prévu. Arrivée impeccable mais hélas, mon lit était infesté d’insectes et je me suis fait piquer toute la nuit, impossible de dormir. L’insecticide n’ayant pas marché (il fallait jeter le matelas), j’ai du dormir par terre la nuit suivante. Bref pour l’hotel… on aura vu mieux.
On a donc fait la visite du petit circuit de temples en 1 journée. C’est très beau et on a accès aux temples du parc après avoir montrer le pass (pass 1 jours de 25 USD), il ne faut donc pas le perdre. Il est nécessaire bien évidemment d’avoir un touk-touk a la journée avant de faire le tour. On a failli perdre le notre sur un des temples, donc il est important de s’accorder avec le conducteur de l’endroit ou se retrouver après la visite du temple. Les prix a l’intérieur du parc sont bien sur, un peu plus élevés, cependant près des temples plus petits et plus éloignés, les prix descendent vite. Faites attention par contre aux racoleurs pour les restaurants qui vous montreront un menu avec des prix bas et d’un tour de passe passe vous donneront un autre menu bien plus cher. Ex. je voulais manger un Amok au poulet, ce dernier s’affichait a 3.5 USD sur le premier menu et a plus de 5 USD sur le menu servi a table…
On est parti tot pour éviter la marée humaine, mais je crois que durant le nouvel an chinois, c’est peine perdue.

 

La journée de touk touk nous a couté 12 USD, transformé en 15 USD parce qu’on est 3… évidemment on aurait été blonds, je pense qu’on aurait pu payer quelque chose comme 20 USD…
Le soir, on a fait restaurant et pubs tranquillement, ainsi que shopping de souvenirs.
Pour finir en beauté, on a voulu confirmer notre touk touk pour l’aéroport du mercredi matin et on a vu le prix passer de 3 USD à 5 USD comme ca… On a donc demandé au manager de l’hotel de voir avec son collègue qui nous avait assuré que c’était 3 USD. Évidemment, après quelques mots, le collègue est revenu en disant qu’il n’avait jamais dit 3 USD mais bien 5 USD, qu’il avait mal compris l’horaire, alors qu’on en avait parlé pendant 15min le premier jour, vu que notre vol était a 7 du matin… Bref, le lendemain, notre touk touk était fort heureusement la, malgré notre engueulade avec le manager. Direction Hanoi sur Angkor Air.

 

Arrivée a Hanoi, on prend un taxi pour un tarif fixe “pseudo-négocié” de 350kVND (au compteur, ca doit être moins cher). Notre hotel (Indochina Gold Hotel/Aquarius Hotel) se trouvant dans la vieille ville Hoan Kiem, on est au milieu d’un petit quartier plutôt sympathique. Dès le midi, on part visiter le quartier de la vieille ville puis ensuite le temple de la calligraphie Van Mieu avec la moitié de la ville … On assiste a un jeu d’échec chinois grandeur nature. Petite sieste dans l’après midi.
On continuera par visiter la ville en se dirigeant vers le boulevard Dien Bien Phu. Quelques photos puis on rentre manger. Un petit verre dans un des bars au 4e étage de la place … puis ont rentra dormir.
Le lendemain, visite du mausolée d’Ho Chi Minh (gratuit), ou appareil photo et autre telephones sont interdits. On peut y entrer que le matin. Le corps de l’ancien président y est entreposé dans un cercueil vitré. Ensuite on est parti visiter le musée national a coté, dont la deco est plutôt sympa (2USD). Puis on a pris un taxi (6USD) pour se diriger a l’ouest de la ville pour visiter le musée de l’ethnologie qui raconte l’histoire du pays et son mixage ethnologique. On peut aussi y voir beaucoup d’affiches françaises du à un partenariat d’échange culturel.
On est ensuite reparti. On voulait rejoindre le sauna/spa/massage de Huong Sen (68 An Duong, très conseillé par les locaux) mais ce dernier était fermé pour la fête du Têt (nouvel an lunaire). Direction donc la pagode sur le lac au nord de la ville, qui paraissait plus grande sur la carte touristique de la ville. Puis on est rentré à pied à l’hotel.

 

Le soir nous sommes allé tester le Bun Cha (vermicelle de riz au porc) ou le Pho, je ne sais plus trop mais en tout cas on a testé ce que l’on pouvait à chaque déjeuner et diner. Puis nous sommes retourné boire un verre près du lac, tester les deux bières viet : Ha Noi beer et Saigon beer. Au passage, nous trouvons une petite agence de voyage proposant la visite de Tam Coc (le Ha Long Bay terrestre) pour 18 USD, je crois que c’est le moins cher qu’on aurai pu trouver.
Le lendemain donc, réveil assez tôt, on embarque dans le bus qui fera le tour des hôtels puis c’est près de 3h de route pour aller visiter l’ancienne capitale du Vietnam avec deux petits temples. D’autres français qui étaient avec nous dans le bus ne faisaient pas la visite mais se rendait juste a Ninh Binh, la principale ville près de Tam Coc. Le guide leur a dit que la visite de l’ancienne capitale se faisait avant l’arrivé à Ninh Binh. Ils avaient donc soit le choix de rester dans le bus pendant 45 min soit de venir avec nous. Le guide leur a demandé 50 000 VND puis leur a donné le ticket avec écrit le prix dessus, de 10 000 VND. Vendu 5 fois le prix, le groupe de français s’est senti lésé et a demandé le remboursement de la différence… et bien le guide a fait comme s’il entendait pas et n’a rien rendu… C’est assez fou comment il a réussi à arnaquer 10 personnes. Je crois même qu’un autre couple s’est fait avoir.

En gros, il faut bien faire attention et toujours éviter les coups tordu. Par exemple, le restaurant du midi propose trois plat viet pour 6 personnes sur une table de 4… Le soi-disant buffet invisible coute 7.5 USD par personne (carrément) et les boissons ne sont pas comprises. Évidemment pas de boisson comprise. Mieux vaut avoir prévu le coup. L’après midi on est donc allé faire un tour de bateau à Tam Coc. Sur un petit bateau à rame avec un/une rameur qui nous emmène sur la rivière et nous fait découvrir le paysage fait de montagnes/rocs qui semblent avoir pousser de la terre. On a traversé 3 grottes et la balade a duré environ 2h. Autour de la rivière de nombreuses rizières. C’est beau et l’air est un peu plus pure que la ville évidemment. Ca vaut le coup, rien que pour le tour à la campagne. A la fin de l’aller, des bateaux remplis de souvenir et boissons nous attendent, pour nous vendre quelque chose que l’on devrait donner au rameur/rameuse. On a préféré ne rien acheter et laisser un plus gros pourboire. En effet, bien que le tour soit payé, le guide nous avait prévenu que les rameurs demandent un pourboire et qu’il est conseillé de donner entre 1 et 2 USD. Voulant faire un geste, mon pote a laisser 5USD. On attendait un sourire et un merci, on a eu le droit a une plainte et une main tendu vers ceux n’ayant rien donné demandant un pourboire… On a bien regretté. Voulant s’assurer tout de même que 5 USD était un gros pourboire, on a demandé aux autres et oui, la plupart n’avait laissé que 1 USD et n’avait pas eu de plainte.
Bref, on est rentré sur Hanoi tranquillement. Au final on était content de la journée qui nous a rempli d’air frais avec un beau paysage, même si la pluie était au rendez-vous.

 

Le lendemain, on se réveille tranquillement, le taxi commandé à l’hotel nous attend (même prix qu’a l’aller). Direction le petit aéroport d’Hanoi (ils construisent un deuxième terminal à l’heure actuelle). Vol pour Canton / Guangzhou.

Arrivé en Chine, changement de monnaie puis taxi pour notre hôtel le Tavernew Hotel (110RMB), pas facile à trouver car au fond d’une rue a coté d’un parking, mais plutôt propre car tout renové (a part l’odeur de cigarette habituelle en chine). Pour cette fin d’après midi on a décidé de se rentre à la Canton Tower, le plus grand building de Chine. Malheureusement, pour monter, c’est cher : 150 RMB par personne juste pour la vue du sky desk. Pour un peu plus, on a même la chute libre au Sky Drop en extérieur (attraction de l’ascenseur qui tombe). Pour les plus fous il y a le pack romantique à 488 RMB pour monter au tout dernier observatoire, a l’air libre avec un repas je crois.
On est donc juste allé sur la terrasse qui coute 20 RMB, puis pris une bière avec la vue sur la skyline. Ensuite direction notre restaurant préféré (si je puis dire), c’est le Teryo Teppanyaki, un restaurant japonais qui propose l’illimité pour 168 RMB, entre sushi, viande au teppan et bière… on a été bien servi et fini complètement plein.

 

Vers 22h, on se dirige donc, vers le club que je voulais tenter : le Catwalk. Un club tout propre, tout neuf, dans une sorte de mall, immense et avec un catwalk au milieu, en lieu et place du dancefloor. Assez cher par contre, 800 RMB minimum pour la plus petite table, avec pour ce prix, une bouteille classique de whisky et 8 coca + glacons. Soirée arrosé. Club pas forcément très plein mais avec quelques shows sympathique. Il faut dire que le restaurant nous avait bien cassé, donc on est ensuite rentré tant bien que mal a l’hotel (grâce a la business card de ce dernier, objet indispensable en chine quand on ne parle pas chinois).

Le lendemain direction Guangzhou East Railway Station (la gare de l’Est). On a pris notre billet pour Kowloon (Hong Kong) pour 154 RMB chacun, sans trop de problème. Un petit fastfood et “hop en voiture” pour 2h de train. Arrivé à Hong Kong dans l’après midi, complètement crevés.

Budget : 670 euros pour les vols. Environ 10e par nuit par personne. Proche des 1000 euros tout compris (shopping included).

Transport : Hong Kong Airlines pour HKG-BKK, Angkor Air pour BKK-PNH et REP-HAN, Vietnam Airlines pour HAN-CAN. Mini-bus pour PNH-REP.

Hotel : King Royal Garden Inn pour Bangkok, Golden Noura Villa Pub pour Phnom Pen, Bou Savy Guesthouse pour Siem Reap, Indochina Gold Hotel pour Hanoi, Tavernew Hotel pour Canton.

Album photo

Un week-end a Sanya

Un week ralongé, histoire de faire une pause à Sanya, plus grande ville de l’ile de Hainan (Haina Dao), en RP de Chine. J’avais eu envie d’y aller pour voir ce que donnait le “Hawaï chinois”. Oui oui, c’est comme ca qu’il le vende.

Alors le truc c’est qu’il y a 4 grand spots, les principales baies, ou se trouve tous les hotels/resorts. On était sur Yalong Bay, la plus grande et la plus “western”, au Cactus Resort. Pas forcément très rempli, mais au moins plus que les autres d’à coté, il faut dire que début novembre est tout juste le début de la haute saison. Cependant, l’ile profite d’un climat presque constant sur toute l’année, mis à part la saison de la mousson en automne.

La ville est donc une station balnéaire composée de 4 grandes plages ou se concentrent les resorts. Les touristes restent généralement bloqué entre la piscine de l’hotel, le restaurant de l’hotel et la plage… Entre les touristes russes et les touriste chinois du continent, nous étions les seuls français dans l’hotel, voir même la ville entière.

Alors oui le “Hawai chinois” car il fait beau, apparemment tous les riches font construire, il y a même une nouvelle ile avec 4 tours sublimes, dont les apparts ont été vendus pour des tarifs hallucinant… Il doit surement y avoir aussi des marina pour les Yachts et des maisons de folies aux alentours. Mais cela n’a que très peu d’intérêts de toute manière.

La vieille ville, une ville chinoise classique ne voit que peu de touristes. Chacun profitant des activités des hôtels proposées à des prix exorbitant (pour la Chine). Mais bon vu qu’il n’y a QUE des resorts et même pas de bar/restaurant (tout du moins sur Yalong), pas le choix, il faut soit prendre un taxi pour la ville, soit manger pour 20 euros un buffet vraiment pas extra.

Vu qu’il  n’y a pas grand chose a visiter culturellement parlant… On a été un peu fainéants et on est resté a l’hôtel. Même pas de jetski vu le tarif (autant qu’en France)… Donc piscine, massage et sorties en ville le soir.

Pourtant il y a bien quelques attractions à faire comme les temples de Nanshan (qui ont 20 ans) a l’ouest de la ville avec la statue, les sources d’eau chaudes accessible dans un espace de parc d’attraction au nord ou encore l’ile de Wuzhizhou au nord-est qui ne possède que des hôtels aussi. Mais comme tout se trouve super loin et que ce qu’on a lu sur internet ne nous a pas trop enchanté… on est resté a la piscine.

Par contre on est allé tester la nightlife de la ville. Bon 700 000 habitants c’est “pas beaucoup” mais il y avait quelques clubs. Bar Street qui se trouve exactement ici (demander Yuya Lu) comprend les principaux bars et clubs de la ville. Et franchement il n’y en a pas beaucoup. On a pas testé tout mais on a fait un tour, le seul club qui nous a parru plutot classique ou on est allé deux nuits de suite était le MJ club. Sinon le Soho est je pense un club de la chaine, vu qu’a Shenzhen il y a exactement le meme club, avec que des tables en bois et 2 podium pour danser. Donc MJ Club à conseiller si besoin, mais par contre assez tot. Tout ferme vers 3h et dès 22h tout est rempli. Les prix sont très correct pour la chine (40e pour bouteille, soft et snacks… ca vaut le coup).

Bon au final rien d’extraordinaire pour ce week-end. On s’est bien reposé et on a fait un peu la fete. Je ne retournerai certainement pas a Sanya, surtout vu les prix et ce qu’il y a a faire… Mais ca peut etre bien pour un week-end tranquille dans un bel hotel, à condition d’y mettre le prix (ou d'avoir des codes promo hotels.com). Bref il y a mieux et surtout moins cher pas si loin, comme les Philippines je pense.

Budget : 300 euros pour le package vol + hotel. Proche des 450 euros tout compris.

Transport : Hong Kong Airlines pour le vol et exclusivement taxi pour le reste

Hotel : Cactus Resort à Yalong Bay

Album photo

Un court week-end à Guangzhou / Canton

Au mois de Février dernier, on a décidé a 3 potes de partir de HK pour cette fois-ci non pas se rendre à Shenzhen (comme on le fait presque tous les deux mois), mais plutot à Guangzhou (ou Canton en Francais). Ville principale de la province de Guangdong, elle se trouve à peu près à une heure et quart de train de Shenzhen.

Direction donc, dès la sortie du boulot, vers la frontière HK-SZ. Ensuite on a pris le train en classe 2 (80 rmb) à la gare se trouvant à Lo Wu (juste à la frontière donc). Un train rapide et plutôt… j’ai dit plutôt, propre. On traversera donc toutes les villes et industries se trouvant entre les deux mégalopoles.

Guangzhou, c’est une immense ville de 12 millions d’habitants qui est plus jolie que Shenzhen, plus verte, mieux agencée et qui a aussi plus d’âme. Sans compter les rénovations et (les bonnes idées) du maire. Enfin c’est l’impression que la ville m’a donné en arrivant, on voit que le gouvernement veut en faire une ville plus agréable (ce qui n’est pas facile avec autant de trafic et de pollution). Faut dire que Shenzhen, à coté, c’est la ville nouvelle qui s’est faite en 40 ans… Coté âme et verdure, c’est pas le bon exemple.

On a donc pris un taxi pour rejoindre l’hôtel Grand Continental Service Apartment. Correct et surtout proche du quartiers des clubs (accessible à pied). Le soir on est donc sorti et on a fini dans un club bien chinois à jouer au dés (ancien Baby Face sur Changdi Road).

Lendemain matin, réveil difficile. On part se promener à pied le long de la rive. Objectif : retrouver une ile qui a gardé tout un quartier de bâtiments coloniaux sans connaitre si nom et en ayant une moitié de carte. Résultat, on a passé 2h30 a marcher le long de la rive et visiter une ile ou se trouvait un country club et de belles maisons… pour finalement revenir a l’hotel en taxi, regarder la carte et repartir juste après. Très charmante petite ile qu’est l’ile de Shamian (métro Huangsha, ligne 1), qui a su garder tout son charme. On a manger dans un bouiboui à l’européenne. Une petite sieste a l’hotel pour repartir en soirée. On passera cette fois-ci pas mal de temps en taxi pour essayer d’autres clubs qui s’avèreront nuls. On est donc retourné a notre club chinois pour finir par une pause macdo.

Le lendemain on est parti se promener plus au nord dans les rues commerçantes bondés (Shangxiajiu pedestrian street). Un petit détour par des marchés aux vêtements dans des minuscules ruelles. On finira par faire un tour dans le parc Liwanhu pour rentrer ensuite à l’hotel et ensuite direction la gare.

Pour ce court, week-end, il faut dire qu’on est surtout sorti et que l’on n’a pas été très productif niveau visite, mais bon ce n’est pas non plus la ville qui regorge de choses à voir. Il y a par contre de bonnes affaires à faire à mon avis puisque les prix sont moins élevé qu’à Shenzhen. La ville reste assez accessible de Hong Kong. Sans compter qu’il existe un train de Hung Hom vers Canton et que la ligne de trains – très –  rapides permettant de relier Hong Kong – Shenzhen – Guangzhou est en construction.

Budget : 100 à 150 euros, ca depend du shopping

Transport : MTR jusqu’à Shenzhen puis train pris à la gare de trains de Lo Wu

Hotels : Grand Continental Serviced Apartment

Album Photo

Un court week-end à Shanghai

Au mois de novembre, je suis reparti à Shanghai pour revoir un ami de Hong Kong parti pour un VIE dans cette grande ville chinoise.

Connaissant un petit peu la ville, suite à ma précédente semaine de tourisme, j’ai fait découvrir quelques points à mes deux amis qui m’accompagnait et j’en ai profiter pour en visiter d’autres.

Skydesk, SWFC, by MRP46

Parmi les attractions que je n’avais pas faites précédemment lors de ma première visite, je commencerai par parler du Viewdeck du Shanghai World Financial Center, ce dernier qui se trouve à partir de l'étage juste en dessous du trou (voir photo) et qui permet de se faire aussi une vue assez epoustouflante du skydeck, au dessus du trou.

Il ne faut pas avoir le vertige comme moi, car même si je commence à avoir l'habitude avec Hong Kong, le skydeck avec ses vitres et son parterre en verre m'a fait un peu flipper… Il faut compter quand même quelque chose comme 150 yuans pour monter mais la vue vaut le coup, si la pollution n'est pas au rendez-vous (après la pluie c'est toujours mieux) et comme vous trouverez facilement des billets d'avion pas chers il me semble intéressant de partager cette experience.

Jinmao Tower, Hyatt Hotel, by articpenguin

Dans le même style, on est allé visiter la JinMao Tower, celle qui se trouve juste à coté, en forme de carré. On y a mangé au Grand Hyatt, buffet à 350 yuans, pas donné mais à volonté et avec de la nourriture europénne… et ca, ca coute cher en Chine. On a ensuite fait un tour rapidement pour voir ce que donne cette tour creuse. En effet, la partie centrale de l’hotel est creuse. Donc, la, même pas la peine d’en parler, même mes potes qui n’avait pas le vertige, commençaient à sentir le vide vu du dernier étage…

D’ailleurs pour infos ils sont en train de construire une nouvelle tour encore plus grande au milieu de ces deux-ci.

Pour les visites, c’est à peu près tout vu que le reste, je l’avais déjà vu. Si un petit point sur un fake market à Shanghai qui vendait de tout. Je ne me rappelle plus du nom, mais bref c’est dans un grand mall avec plein de petits vendeurs. Il y a de très bonnes affaires à faire pour tous les produits (il n’y a pas que du fake). Cravate à 10yuans, boutons de manchette à 20 (après mes apres négociations)… Au moins les Shanghaiens sont prèts à négocier, pas comme ceux de Shenzhen…

Niveau sortie, on a encore fait un carnage. Enchainé pas moins de 7 clubs lors de l’une des soirées. Malheureusement, qui dit 7 clubs en un soir, dit aussi que certains étaient bien vides.

Rapidement la liste

la première soirée : un bar à vodka planqué dans la rue du No88 – mais plein à craquer -, le mural qui propose l’open bar à 100 yuans, le No88 – pas si mal – , Rich Baby.

la seconde soirée : Geisha – pas mal mais Western -, The Apartment, MT, Soho, Phoebe, Panic Room, Hollywood… et encore on a raté un bar d’after qui a fermé.

mon avis :

Le No88 est un incontournable bar, publique mixte, plutôt à la chinoise avec peu de place, généralement bien remplie. Le Mural vaut le coup pour son open bar à 100 yuans, c’est un bon début de soirée, beaucoup d’expat. Pour ce qui est du Geisha, c’est un bar-club très chic mais dont la population est western (donc avec beaucoup de francais). The Apartment est un peu moins chic meme si le public est le meme, je n’avais pas trop aimé. MT, club chinois était vide quand on est passé, Soho pareil. Phoebe quand à lui proposait l’open bar pour les western, publique mixte et bonne ambiance. On a testé Panic Room juste en face, beaucoup moins rempli et plus chinois. Enfin on a voulu essayé un bar d’after que l’on a pas retrouvé puisqu’en fait il s’est fait fermer, on est donc passé au Hollywood en fin de soirée, publique western et plus vieux, assez cher et filtre a l’entrée, apparemment accueillant les mannequins…

Le dernier soir on est allé faire le très connu et très chic Bar Rouge, tenu par des français. Un dimanche, pour éviter d’avoir la foule. Les prix sont dignes de l’emplacement sur le Bund. A faire tout de même. On est aussi aller boire un verre dans le quartier des artistes. Je ne sais même pas comment on a fait pour le retrouver vu que mon niveau de chinois rase le sol, même si j’ai réussi à discuter suffisamment avec le taxi pour qu’il nous y amène et qu’il me sorte un beau : “ni de zhong wen shi hen hao” – ton chinois est très bien … oui oui c’est ca.

Budget : 350e facile

Transport : China Eastern

Hotel :  Manhattan Bund Business Hotel (via Groupon)