Une semaine en Asie du Sud-Est

Profitant des jours fériés du nouvel chinois, j’ai pris une bonne semaine de congé afin de partir visiter l’Asie du Sud-est.
Les prix durant cette période étant exorbitants, il a fallu ruser. J’ai donc recherché comment visiter le Cambodge et le nord du Vietnam, tout en prenant les billets d’avion les moins cher.
Finalement, après de nombreuses recherches sur tous les comparateurs possibles, les compagnies aériennes asiatiques low-cost et agence de voyage… j’ai pu dénicher un tour plutôt intéressant pour moins de 670 euros (vols seulement, ce qui n’est pas forcement très élevé pour la periode).

Le tour part donc de Hong Kong pour Bangkok sur HK Airlines, continue avec Cambodia Angkor Air pour faire Bangkok – Phnom Pen, puis la même compagnie pour Siem Reap (Angkor) – Hanoi, et enfin Vietnam Airlines pour Hanoi – Canton/Guangzhou. Pour la partie : Phnom Pen – Siem Reap, nous avons pris un mini-bus et pour la partie Canton – Hong Kong, nous avons pris le train (Guangzhou East – Kowloon).

Tout ca, du vendredi soir 8 février au dimanche 17 février 2013.

9 jours, 5 villes, 4 pays. Intense mais efficace !

Alors qu’en est-il de ce voyage express en Asie du Sud-Est ?

Je vais découper mon récit par ville.

Arrivé le vendredi soir (ou plutot samedi matin) a Bangkok, taxi depuis l’aeroport, puis bonne nuit de sommeil à l’hotel King Royal Garden Inn. Ce dernier ne paye pas de mine mais possède une petite piscine sur le rooftop et se trouve juste à coté de la station de BTS Surasak. Matin a la piscine, après midi shopping. On commence par Kaohsan road, puis direction central avec le MBK center, qui se trouve être immense et proposer tous les souvenirs pour touristes nécessaires, aux prix… touristes. On est ensuite aller faire un tour dans Siam, que l’on a visiter de long en large pour finalement rentrer en fin d’après midi à l’hotel. Le soir, on a décidé d’aller prendre un verre au Sirocco bar, tout en haut du Lebua. L’hotel qui est mis en avant dans le film Hangover 2 (Very Bad Trip 2). La vue est sympa, les verres sont assez cher (normal) et il y a un peu beaucoup de touristes mais c’est à faire.
Ensuite direction sukhumvit soi 14 (nana) pour aller boire un coup à un bar/volkswagen avec des connaissances expat de mon ami.
Après quelques buckets, nous partons pour RCA et le plus grand club que j’ai vu jusqu’à présent en Asie : Route 66.

 

Le club qui déborde très largement sur la route (pour pas dire : prend le trottoir et toute la chaussée) est composé de 3 ambiances. Payant pour les étrangers, on a pris une table avec bouteille. Je ne me rappelle pas du prix exacte de la bouteille mais on a payé 300 baht l’entrée qui nous donnais des coupons, ca nous a permis d’avoir la bouteille a 6 personnes. Malheureusement, assez difficile de danser dans 2 des salles et de ce fait, assez compliqué de s’intégrer, sans compter que les thai savent que beaucoup d’occidentaux sont la que pour les vacances et qu’ils se comportent n’importe comment.
On a finalement terminé dans un bar/boite d’after dont je ne me souviens même plus du nom. On a bien fait la fête quoi.

Lendemain, direction l’aéroport pour un vol rapide vers le Cambodge et la capitale Phnom Pen. Arrivée au Cambodge, direction les comptoirs de la douane acceptant le E-Visa (fait sur Internet au préalable pour 28 USD).
Puis taxi pour 9 USD (assez cher) vers le centre ville, à notre hôtel Golden Noura. Staff plutôt sympathique et hôtel correct mais surtout bien placé à coté du palais royal. Malheureusement ce dernier n’était toujours pas ouvert du fait de la mort récente du roi. Par contre son tombeau et le parc ou il se trouve est ouvert et gratuit, et c’est très joli la nuit.
N’étant présent qu’une seule nuit sur place, nous sommes allé voir le musée Tuol Sleng, ancien lycée transformé en prison de torture durant la dictature de Pol Pot (Khmers Rouges qui ont ravagé le pays…). Entrée pour 2 USD. Notre touk touk nous a fait le chemin aller-retour plus un détour au Wat Phnom pour 4USD. On a pu donc aussi visiter le temple qui est payant 1 USD pour les étrangers.

 

En fait tout est payant ou presque, alors ca reste peu cher pour nous mais comparé au pays, vu qu’ils payent tout en USD et que la base de tout service est de 1USD, ca commence à faire… souvent même plus cher que les pays voisins qui sont pourtant plus riches. Alors il faut tout tout tout négocier, et durement des fois.
On est ensuite aller faire un tour sur le quai Sisowat, au bord du fleuve Mékong, on s’est arrêté pour manger dans un petit restaurant, un Amok, spécialité du pays. Puis on s’est rendu au petit marché de nuit. La ville n’est pas très grande et le marché l’est en conséquence.
Enfin on est sorti le soir pour se rendre au Pontoon, seul vrai lounge/club de la ville. Entrée gratuite ce soir la mais généralement 6 USD. Le club est fréquenté par la jeunesse dorée locale. On a pris un cocktail (4.5 USD) puis on est rentré à l’hotel. Je pense qu’il doit valoir le coup du jeudi au samedi soir, + conseil de local.

 

Le lendemain matin, nous avons décidé de nous rendre au Russian Market pour acheter des souvenirs. Malheureusement ce dernier était a 80% fermé. Juste pour information, contrairement à ce qui peut-être écrit sur Wiki Travel et autre, le marché ne propose pas de “sorties d’usine de grande marque”, tout est de la contre-façon pure et simple.
Ensuite nous avons fait la visite du musée national tout proche qui est plutôt sympa. Puis nous avons continué à visiter le quartier et fait le tour du palais. On a réussi à trouver une vue sur la ville dans l’hotel d’a coté, ou personne n’a remarqué notre entrée. Alors on est monté a on a pu observé a 360degrés la ville.

Dès 14h, nous avons pris un mini-bus (20 places) pour se rendre à Siem Reap. On a mangé a toute vitesse dans le bouiboui d’à coté. Plutôt peu confortable, on avait choisi ce bus plutôt qu’un car pensant qu’il irait plus vite … Au final, 4h30 de route annoncé et on en a fait 6h30. Je préfère pas imaginer le car. 12USD par personne pour un confort très sommaire, mieux vaut rentrer dans le bus en premier et bien choisir sa place. Heureusement le chauffeur a fait 2 arrêts chez ses copains le long de la route.

Arrivés à Siem Reap dans la soirée. On a voulu faire les malins et chercher notre hôtel tout seuls, pas de chance, notre guest-house se trouvait plutôt loin du stop ou nous avons été déposés (près de la bar street). Donc mieux vaut demander à l’agence de bus puis décider touk-touk ou pas touk-touk.
Siem Reap, la ville ou se trouve les temples d’Angkor, tourne grâce au tourisme. Il y a de nombreux pubs et restaurants, ainsi que des marchés de nuits et autres shops de souvenirs. De quoi faire après les visites des temples.

On a dormi donc a Bou Savy Guesthouse qui s’avère être plus excentré que prévu. Arrivée impeccable mais hélas, mon lit était infesté d’insectes et je me suis fait piquer toute la nuit, impossible de dormir. L’insecticide n’ayant pas marché (il fallait jeter le matelas), j’ai du dormir par terre la nuit suivante. Bref pour l’hotel… on aura vu mieux.
On a donc fait la visite du petit circuit de temples en 1 journée. C’est très beau et on a accès aux temples du parc après avoir montrer le pass (pass 1 jours de 25 USD), il ne faut donc pas le perdre. Il est nécessaire bien évidemment d’avoir un touk-touk a la journée avant de faire le tour. On a failli perdre le notre sur un des temples, donc il est important de s’accorder avec le conducteur de l’endroit ou se retrouver après la visite du temple. Les prix a l’intérieur du parc sont bien sur, un peu plus élevés, cependant près des temples plus petits et plus éloignés, les prix descendent vite. Faites attention par contre aux racoleurs pour les restaurants qui vous montreront un menu avec des prix bas et d’un tour de passe passe vous donneront un autre menu bien plus cher. Ex. je voulais manger un Amok au poulet, ce dernier s’affichait a 3.5 USD sur le premier menu et a plus de 5 USD sur le menu servi a table…
On est parti tot pour éviter la marée humaine, mais je crois que durant le nouvel an chinois, c’est peine perdue.

 

La journée de touk touk nous a couté 12 USD, transformé en 15 USD parce qu’on est 3… évidemment on aurait été blonds, je pense qu’on aurait pu payer quelque chose comme 20 USD…
Le soir, on a fait restaurant et pubs tranquillement, ainsi que shopping de souvenirs.
Pour finir en beauté, on a voulu confirmer notre touk touk pour l’aéroport du mercredi matin et on a vu le prix passer de 3 USD à 5 USD comme ca… On a donc demandé au manager de l’hotel de voir avec son collègue qui nous avait assuré que c’était 3 USD. Évidemment, après quelques mots, le collègue est revenu en disant qu’il n’avait jamais dit 3 USD mais bien 5 USD, qu’il avait mal compris l’horaire, alors qu’on en avait parlé pendant 15min le premier jour, vu que notre vol était a 7 du matin… Bref, le lendemain, notre touk touk était fort heureusement la, malgré notre engueulade avec le manager. Direction Hanoi sur Angkor Air.

 

Arrivée a Hanoi, on prend un taxi pour un tarif fixe “pseudo-négocié” de 350kVND (au compteur, ca doit être moins cher). Notre hotel (Indochina Gold Hotel/Aquarius Hotel) se trouvant dans la vieille ville Hoan Kiem, on est au milieu d’un petit quartier plutôt sympathique. Dès le midi, on part visiter le quartier de la vieille ville puis ensuite le temple de la calligraphie Van Mieu avec la moitié de la ville … On assiste a un jeu d’échec chinois grandeur nature. Petite sieste dans l’après midi.
On continuera par visiter la ville en se dirigeant vers le boulevard Dien Bien Phu. Quelques photos puis on rentre manger. Un petit verre dans un des bars au 4e étage de la place … puis ont rentra dormir.
Le lendemain, visite du mausolée d’Ho Chi Minh (gratuit), ou appareil photo et autre telephones sont interdits. On peut y entrer que le matin. Le corps de l’ancien président y est entreposé dans un cercueil vitré. Ensuite on est parti visiter le musée national a coté, dont la deco est plutôt sympa (2USD). Puis on a pris un taxi (6USD) pour se diriger a l’ouest de la ville pour visiter le musée de l’ethnologie qui raconte l’histoire du pays et son mixage ethnologique. On peut aussi y voir beaucoup d’affiches françaises du à un partenariat d’échange culturel.
On est ensuite reparti. On voulait rejoindre le sauna/spa/massage de Huong Sen (68 An Duong, très conseillé par les locaux) mais ce dernier était fermé pour la fête du Têt (nouvel an lunaire). Direction donc la pagode sur le lac au nord de la ville, qui paraissait plus grande sur la carte touristique de la ville. Puis on est rentré à pied à l’hotel.

 

Le soir nous sommes allé tester le Bun Cha (vermicelle de riz au porc) ou le Pho, je ne sais plus trop mais en tout cas on a testé ce que l’on pouvait à chaque déjeuner et diner. Puis nous sommes retourné boire un verre près du lac, tester les deux bières viet : Ha Noi beer et Saigon beer. Au passage, nous trouvons une petite agence de voyage proposant la visite de Tam Coc (le Ha Long Bay terrestre) pour 18 USD, je crois que c’est le moins cher qu’on aurai pu trouver.
Le lendemain donc, réveil assez tôt, on embarque dans le bus qui fera le tour des hôtels puis c’est près de 3h de route pour aller visiter l’ancienne capitale du Vietnam avec deux petits temples. D’autres français qui étaient avec nous dans le bus ne faisaient pas la visite mais se rendait juste a Ninh Binh, la principale ville près de Tam Coc. Le guide leur a dit que la visite de l’ancienne capitale se faisait avant l’arrivé à Ninh Binh. Ils avaient donc soit le choix de rester dans le bus pendant 45 min soit de venir avec nous. Le guide leur a demandé 50 000 VND puis leur a donné le ticket avec écrit le prix dessus, de 10 000 VND. Vendu 5 fois le prix, le groupe de français s’est senti lésé et a demandé le remboursement de la différence… et bien le guide a fait comme s’il entendait pas et n’a rien rendu… C’est assez fou comment il a réussi à arnaquer 10 personnes. Je crois même qu’un autre couple s’est fait avoir.

En gros, il faut bien faire attention et toujours éviter les coups tordu. Par exemple, le restaurant du midi propose trois plat viet pour 6 personnes sur une table de 4… Le soi-disant buffet invisible coute 7.5 USD par personne (carrément) et les boissons ne sont pas comprises. Évidemment pas de boisson comprise. Mieux vaut avoir prévu le coup. L’après midi on est donc allé faire un tour de bateau à Tam Coc. Sur un petit bateau à rame avec un/une rameur qui nous emmène sur la rivière et nous fait découvrir le paysage fait de montagnes/rocs qui semblent avoir pousser de la terre. On a traversé 3 grottes et la balade a duré environ 2h. Autour de la rivière de nombreuses rizières. C’est beau et l’air est un peu plus pure que la ville évidemment. Ca vaut le coup, rien que pour le tour à la campagne. A la fin de l’aller, des bateaux remplis de souvenir et boissons nous attendent, pour nous vendre quelque chose que l’on devrait donner au rameur/rameuse. On a préféré ne rien acheter et laisser un plus gros pourboire. En effet, bien que le tour soit payé, le guide nous avait prévenu que les rameurs demandent un pourboire et qu’il est conseillé de donner entre 1 et 2 USD. Voulant faire un geste, mon pote a laisser 5USD. On attendait un sourire et un merci, on a eu le droit a une plainte et une main tendu vers ceux n’ayant rien donné demandant un pourboire… On a bien regretté. Voulant s’assurer tout de même que 5 USD était un gros pourboire, on a demandé aux autres et oui, la plupart n’avait laissé que 1 USD et n’avait pas eu de plainte.
Bref, on est rentré sur Hanoi tranquillement. Au final on était content de la journée qui nous a rempli d’air frais avec un beau paysage, même si la pluie était au rendez-vous.

 

Le lendemain, on se réveille tranquillement, le taxi commandé à l’hotel nous attend (même prix qu’a l’aller). Direction le petit aéroport d’Hanoi (ils construisent un deuxième terminal à l’heure actuelle). Vol pour Canton / Guangzhou.

Arrivé en Chine, changement de monnaie puis taxi pour notre hôtel le Tavernew Hotel (110RMB), pas facile à trouver car au fond d’une rue a coté d’un parking, mais plutôt propre car tout renové (a part l’odeur de cigarette habituelle en chine). Pour cette fin d’après midi on a décidé de se rentre à la Canton Tower, le plus grand building de Chine. Malheureusement, pour monter, c’est cher : 150 RMB par personne juste pour la vue du sky desk. Pour un peu plus, on a même la chute libre au Sky Drop en extérieur (attraction de l’ascenseur qui tombe). Pour les plus fous il y a le pack romantique à 488 RMB pour monter au tout dernier observatoire, a l’air libre avec un repas je crois.
On est donc juste allé sur la terrasse qui coute 20 RMB, puis pris une bière avec la vue sur la skyline. Ensuite direction notre restaurant préféré (si je puis dire), c’est le Teryo Teppanyaki, un restaurant japonais qui propose l’illimité pour 168 RMB, entre sushi, viande au teppan et bière… on a été bien servi et fini complètement plein.

 

Vers 22h, on se dirige donc, vers le club que je voulais tenter : le Catwalk. Un club tout propre, tout neuf, dans une sorte de mall, immense et avec un catwalk au milieu, en lieu et place du dancefloor. Assez cher par contre, 800 RMB minimum pour la plus petite table, avec pour ce prix, une bouteille classique de whisky et 8 coca + glacons. Soirée arrosé. Club pas forcément très plein mais avec quelques shows sympathique. Il faut dire que le restaurant nous avait bien cassé, donc on est ensuite rentré tant bien que mal a l’hotel (grâce a la business card de ce dernier, objet indispensable en chine quand on ne parle pas chinois).

Le lendemain direction Guangzhou East Railway Station (la gare de l’Est). On a pris notre billet pour Kowloon (Hong Kong) pour 154 RMB chacun, sans trop de problème. Un petit fastfood et “hop en voiture” pour 2h de train. Arrivé à Hong Kong dans l’après midi, complètement crevés.

Budget : 670 euros pour les vols. Environ 10e par nuit par personne. Proche des 1000 euros tout compris (shopping included).

Transport : Hong Kong Airlines pour HKG-BKK, Angkor Air pour BKK-PNH et REP-HAN, Vietnam Airlines pour HAN-CAN. Mini-bus pour PNH-REP.

Hotel : King Royal Garden Inn pour Bangkok, Golden Noura Villa Pub pour Phnom Pen, Bou Savy Guesthouse pour Siem Reap, Indochina Gold Hotel pour Hanoi, Tavernew Hotel pour Canton.

Album photo

Voyager pas cher en Asie : compagnies aériennes low-cost et agences de voyage

Un an a Hong Kong c’est bien, mais un an à visiter les autres pays d’Asie c’est encore mieux.

Durant mon premier semestre j’ai pu partir à Macau, aux Philippines et en Thaïlande. Pour mon second semestre je compte aussi bouger en Asie du Sud-Est dans d’autres pays ou d’autres villes.

L’Asie est un continent en plein développement et même si certains pays comme le Japon et la Corée du Sud ont un niveau de vie supérieur ou égal à celui de la France, ce n’est pas le cas des autres… Qui dit pays en développement dit niveau de vie assez bas et donc vie très peu chère. C’est l’avantage pour nous autres étudiants avec un petit budget.

Cela va sans dire, si nous n’étions pas à Hong Kong, même si la Thaïlande ne coute pas chère, on n’y serait pas aller. Car l’Asie du Sud Est compte, elle aussi, bon nombre de compagnies aériennes low-cost. Et lorsqu’il est difficile de trouver un prix correct avec une compagnie low-cost, il existe les agences de voyage.

Car ici, à Hong Kong, on fait ca à l’ancienne. Internet n’est pas très utilisé (enfin ca vient) pour la recherche de vols ou package vol+hotel, tandis que les agences de voyages sont nombreuses et compétitives. Alors n’exagérons rien, pour un vol simple sur une destination desservie par une compagnie low-cost, l’agence ne fera pas mieux, mais pour le reste…

Voici donc les compagnies low-cost internationales d’Asie du Sud-Est qui desservent Hong Kong que j’ai pu noter et leurs spécificités :

  • Air Asia : sans doute la plus connue. Hub basé à Kuala Lumpur en Malaisie. Intéressante pour voyager vers la Thailande (Bangkok et Phuket), l’Indonésie (Medan) et la Malaisie bien sur (Kuala Lumpur, Penang)
  • Cebu Pacific : 2e compagnie des Philippines, elle dessert des destinations internationales et est immanquable pour se rendre partout aux Philippines en passant par l’un des deux principaux hub de la compagnie : Manille (capitale) et Cebu (principale station balnéaire)
  • Dragon Air : compagnie hong-kongaise low-cost, elle propose des vols peu chers pour un peu partout en Asie, les vols les plus intéressants semble être ceux partant dans le nord : Chine, Corée, Japon…
  • Hong Kong Airlines/Express : compagnies faisant parti du même groupe que Dragon Air, elles proposent des vols promotionels et peu chers de tant à autre.
  • Tiger Airways : basée à Singapour, cette compagnie low-cost est connectée à toute l’Asie du Sud Est et l’Océanie. Pratique pour tous les résidants à Singapour, elle ne dessert que Singapour et Perth (Australie) à partir de Hong Kong. Par ex. un vol HKG-SIN A/R ne coute que 90 euros.
  • Jet Star Asia : compagnie low-cost basé à Singapour, de même que Tiger Airways propose des vols en Asie et Océnie. Bon nombre de vols intéressants et pas cher au départ de Singapour. Au départ de Hong Kong, Singapour, l’Australie et l’Indonésie. Plus cher cependant que son concurrent principal pour l’ile de Singapour.
  • Eva Air : deuxieme compagnie aérienne de Taiwan. Elle n’est pas forcément considérée comme du low cost mais ces prix sont assez bas au départ de Hong Konh pour rejoindre l’ile.

Lorsque vous prenez un vol en low-cost faite attention aux assurances par défaut, au surplus sur bagages, choix de siège etc.

Quand on ne trouve pas son bonheur chez les compagnies low-cost asiatiques, et qu’il faut absolument prendre une compagnie aérienne classique bien plus chère, il reste une solution : les agences de voyage.

Ici à Hong Kong, les agences de voyage tournent à plein régimes et sont les meilleures placées pour dégoter des prix auprès des compagnies aériennes classique comme Cathay Pacific (compagnie hong kongaise).

Exemple personnel : nous souhaitions rejoindre Ho Chi Minh Ville (Saigon) au Vietnam. Hors cette destination n’est desservie que par les compagnies traditionnelles et les prix avec Cathay Pacific montaient par ex a plus de 400 euros (AR). Avec une agence de voyage pignon sur rue à Hong Kong, on a eu pour proposition : 270 euros avec Cathay Pacific et deux nuits dans un hôtel 4 étoiles. Bon malheureusement elle souhaitait nous placer en overbooking sur le vol, donc on a prix notre deuxième solution pas chère : l’agence de voyage en ligne/comparateur de compagnies aériennes : Zuji.com (Travelcity).

Agences et comparateur de prix online

Zuji est pratique pour trouver un vol ou un package pas cher en comparant les compagnies aériennes et les hôtels, cependant le site n’inclut pas les compagnies low-cost, donc il convient de l’utiliser en deuxième recours.

Dans le même genre, Elong.com qui appartient aujourd’hui à la compagnie Expedia et propose des prix intéressant pour la Chine et le nord de l’Asie (tandis que Zuji semble mieux placé pour l’Asie du Sud-Est en général appartient à Lastminute). Sans oublier un des plus connu pour la Chine continentale : Ctrip.com qui est la plupart du temps moins cher que ses concurrents pour les vols domestiques.

Petit nouveau (enfin pas si nouveau, mais il a changé de nom), Wego est une startup basée a Singapour qui a été crée par des pros du secteur (Yahoo, Intercontinental…). Le site est bien fait et se charge de comparer les prix des airlines en Asie (mais aussi hotels et packages). C’est un peu ce qui manquait en Asie.

Sortant un peu du lot, mais à regarder de près, Groupon.hk qui propose aussi des packages de temps à autres.

Pour les ferrys destination Macau, plusieurs compagnies s’occupent du trajet mais celle la plus classique est TurboJet qui propose l’aller entre 14 et 17 euros vers Macau (péninsule). Pour se rendre à Taipa, prenez CotaiJet. First Ferry Jet propose elle, des aller-retour pour Macau au départ de Tsim Sha Tsui (sud de Kowloon).

Retour à Hong Kong, nouveau semestre en vue

Je suis revenu à Hong Kong dimanche 9 janvier pour mon 2e semestre de master à City University of Hong Kong.

Un semestre alléger niveau cours puisque je n’aurai que 3 modules dont un projet. On l’a choisi afin de pouvoir voyager un peu plus et se concentrer sur nos projets perso. La fin du semestre scolaire se terminera mi-mai et mon billet de retour en France est daté à la fin juin.

On a prévu de partir un mois de mi-mai à mi-juin histoire de pouvoir visiter les villes de Shanghai et Beijing (Pékin), la muraille de Chine et peut-être le Sud avec Guilin.

Shenzhen by DanielBBL

J’aurai aussi l’occasion grâce a l’un de mes cours de visiter la province cantonaise avec Shenzhen, la voisine de l’autre coté de la frontière, et aussi Canton/Guangzhou qui se trouve à 3h de train, afin d’y visiter des entreprises technologique.

Niveau VISA c’est un peu la galère depuis quelques mois pour les ressortissants français. A Hong Kong, les autorités demandent beaucoup beaucoup de papiers et il y a de nombreuses contraintes, j’en ferais un article quand j’aurai enfin récupérer le mien.

Mais durant le semestre j’espère voyager dans l’Asie du Sud-Est

Ho Chi Minh cooking by HoMinside

Ho Chi Minh Ville : On va essayer de rapidement se rendre au Vietnam et plus particulièrement dans la plus grande ville du Vietnam, Ho Chi Minh, anciennement nommée Saigon, pour retrouver des amis allemands en “stage” dans un hôpital de la ville.

Singapore by Gedsman

Singapour : Je penche aussi personnellement pour Singapour, il faut dire que j’aime bien l’urbain et puis avec un ami en stage, c’est l’occasion.

Taipei by tylerdurden

Taïwan : Dans le même genre, on m’a aussi conseillé Taipei, la capitale de Taïwan (province ou pays à part entière ?). De plus, des amis du semestre précédent se trouveront en université au sud de l’ile et apparemment le train à sustentation magnétique (plus rapide que notre TGV) n’est pas trop cher pour traverser Taïwan du nord au sud.

Bali by peo pea

Bali ? Très touristique, c’est une destination prisée et apparemment ca vaut le coup… mais bon, ce n’est pas une priorité.

Hainan by Anastasia

Hainan : L’ile de Hainan au sud de la Chine n’est pas très connue mais le gouvernement chinois fait tout pour qu’elle devienne le Hawai chinois. Bon en fait, il ne savait pas trop quoi faire de cette province et ont eut la bonne/mauvaise idée de lui donner le tourisme comme principal source économique. Apparemment les plages y sont belles, les cotes remplies d’hôtels construits, en fait, pour les riches chinois. Hainan c’est le St Trop à la chinoise… avec que des chinois… (comprendre : destinations non prisée par les occidentaux)

Boracay by belle_14

Thailande et Philippines : bien que j’y soit déjà passé, il y a quelques villes et iles qui m’intéressent et restent dans ma to-do liste. Par exemple, j’aimerai bien faire l’ile de Boracay aux Philippines qui est un peu le Cancun de l’Asie du Sud. Pour la Thaïlande, il y a Bangkok qui regorge d’emplacements touristiques (temples surtout) et les iles du coté sud-est/Pacifique que sont Koh Samui, Koh Tao et Koh Phangan, dont la dernière accueille plus particulièrement la Full-Moon (fête sur la plage de 25000 personnes).

Cela fait beaucoup de déplacements donc je vais essayer de faire au moins cher pour en faire un maximum. De nombreuses compagnies low-cost desservent l’Asie du Sud-Est, à moi donc de trouver les meilleurs prix pour visiter beaucoup pour pas cher. Je ferai un article spécifique sur ces compagnies low-cost asiatiques. Il faut bien le dire, l’avantage de visiter des pays dits “pauvres” c’est que la vie, que ce soit l’hôtel ou la nourriture, coute moins chère (quoique, à Hong Kong, un repas au restaurant nous coute 3/4 euros).

Prochain post, résumé de mon voyage en Thaïlande, à Phuket et les iles alentours.

Voyage à Londres : le Vol

Le Vol

Tout d’abords pour l’achat, direction MonNuage.fr. Deux raisons : la première, utilisez le bon d’achat et la seconde est du au fait que MonNuage est un comparateur de vol, donc c’était le meilleur moyen de trouver un prix bas pour les vols.

Premier prix affichés pour 2 personnes (le 3e achetait direct chez Ryanair) : 91€. Ce qui ne fait pas trop cher finalement. Les deux prestataires les moins chers étaient Terminal A et BravoFly. Cependant, on est tombé dans le panneau à pied joint puisque ces 2 agences annoncent des prix plus bas que le prix réel. Arnaque ? Non, c’est légal, mais en tout cas c’est ni fair-play ni commercial et si les prix n’était plus intéressants on serait

aller voir ailleurs.

On a donc choisit Terminal A avec pour compagnie aérienne Ryan Air pour faire : Nantes – Londres Stansted. Prix de départ : 91€ (affiché chez MonNuage)

Prix final : 158€ !

Détail :

  • 2×7.99€ pour les billets
  • 71€ de taxe
  • 3€ de réduction (oula… la blague)
  • 18€ de Service Terminal A (pour leur donner à manger)
  • 16€ de frais bancaires !
  • 40€ bagages et check-in… (18€ a payer pour 1 bagage en soute)

Voici donc comment marche les agences. Un bordel monstre, des frais un peu partout et si vous allez trop vite sans faire attention, vous rajoutez des frais qui ne servent a rien… Finalement c’est toujours moins cher qu’Air France mais j’aimerai bien que le gouvernement oblige les site a afficher le vrai prix.

Pour ce qui est du billet chez RyanAir directement : 51€ pour une personne. Ryan Air facture des frais bancaires et fait payer par défaut les bagages en soute à 18€. On a donc pris qu’un seul bagage en soute.

Il faut faire très attention à tout, être vigilant, bien regarder tout. Les poids des bagages ainsi que leur dimension par ex. Les shampoing et autres objets comme les rasoirs sont interdit en cabine, on a donc été obligé de prendre une valise en soute.

Prix total : 209€ pour 3 personnes avec un bagage en soute