Les maisons Diaolou de Kaiping dans le Guandong

Le week-end dernier, profitant d’un jour férié (Dragon Boat Festival), on est parti non loin de Hong Kong, en Chine continentale, et plus précisément dans la province de Guangdong, visiter les fameux Diaolous, drôles de maisons de compagne à l’architecture occidentale.

Il faut dire qu’autour de Hong Kong il n’y a pas beaucoup de sites atypiques à visiter. La Greater Bay Area comme on l’appelle, est une vaste mégapole en plein essor, où les buildings se suivent à perte de vue.

Après avoir visité Hong Kong, Macao et son quartier portugais, Shenzhen et ses quelques parcs d’attraction et enfin, Guangzhou (Canton), on pourrait croire que l’on a tout fait. Et bien non ! Il faut bien chercher mais il y a quelques endroits intéressants qui peuvent être visités sur un week-end, comme par exemple les diaolous de la ville de Kaiping, au sud de Canton.

C’est l’un des rares sites mentionnés sur les sites de voyages pour la province de Canton. Il a donc fallu qu’on y aille !

Pour s’y rendre, on a pris des tickets de bus partant de Wanchai avec l’agence : Trans-island Chinalink (en face du Novotel de Wanchai) . Aller-retour par personne de 350HKD, environ 4h de route par aller.

Sans titre
Jinjiang li

On est parti le jeudi matin à 8h40, jour férié. On a passé la frontière de Shenzhen Bay une heure plus tard et sauté dans le bus suivant au pylône #4. Ce deuxième bus ne fait que deux stops avec le premier descendant au Country Garden Jade Bay Phoenix Hotel où nous résidions. Au lieu des 4 heures prévus, on a mis 6h heures, du aux nombreux embouteillages sur les voies rapides (jour férié en chine…).

Arrivés sans trop de problème, on a fait notre check-in, puis pris un petit plat au restaurant de l’hotel (qui nous a enflé sur les prix, on a pas trop compris pourquoi…), avant de repartir avec un taxi direction l’un des sites (120RMB aller, 10RMB négocié pour l’attente et 120RMB de retour… je pense qu’il y avait moins cher mais c’était le taxi fourni par l’hotel).

Il y a 4 sites officiels reconnus par l’UNESCO : Li Garden, Zili Village, Majianglong et Jinjiangli. Le prix par personne sur 2 jours est de 180RMB pour accéder à tous. On a donc pris nos ticket au premier site, le Li Garden.

Ce site qui est l’un des plus grand et comprend un petit musée raconte le pourquoi du comment. A noter qu’il ferme a 17:15.

Sans titre
Zili Village

Pour la petite histoire donc : les diaolous de Kaiping sont des maisons construites au début du 20e siècles par des chinois revenus de l’étranger après y avoir fait “fortune”. Ces derniers inspirés par les architectures occidentales des pays où ils avaient travaillé (Australie, USA, Canada, Mexique mais aussi Indonésie, Malaisie etc) ont fait construire des maisons de plusieurs étages dans leur province natale.

Ces dernières se trouvent principalement autour de la ville de Kaiping au sud-ouest de Canton (et au nord de Zhuhai). Les maisons faites de briques grises ou de ciment, entre 3 et 6 étages font à la fois office de demeure familiale mais aussi de tour de garde. Elles ressemblent pour certaines à la tour de Belem au Portugal, forteresse qui protège l’entrée du port de Lisbonne. En effet lorsque les propriétaires ont construit leur diaolous l’insécurité régnait dans la région avec de nombreux “bandits de grands chemins”, accoutumés aux cambriolages et enlèvements. Les maisons servaient donc à la fois de tour de garde mais aussi permettait de se protéger en barricadant chaque étage et en se defendant grace à des meurtrières.

Sans titre
Li Garden

A la suite du Li Garden, on est rentré à l’hotel et on a essayé de faire un tour à la piscine. Cela n’a pas été un franc succès. Pas de serviette, pas de peignoir de bain pour l’une des chambres. Il fallait aussi acheter un bonnet de bains à 10RMB par personne, sauf qu’évidemment on avait laissé notre argent dans la chambre. Bref, déception. Pour le diner, on est allé dans le restaurant chinois de l’hotel et après moult tentative de traduction avec Google, on a commandé 3 plats histoire d’aller dormir le ventre plein.

Sans titre
Li Garden

Le lendemain, on se lève aux aurores pour profiter du buffet de l’hotel. Il faut y être avant 8h pour éviter la foule. Effectivement a 8h30, cela commençait à être bien rempli. On avait gardé le numéro du taxi la veille et négocié 400RMB pour la journée. Direction les 3 autres sites : Zili Village, Majianglong et Jinjiangli.

Sur chacun des sites il y a au moins une des diaolous ouvertes au public ce qui permet à la fois de voir l’architecture intérieur avec les nombreux meubles qui ont été disposés dans chaque pièce, mais aussi d’avoir une vue du “quartier” et des alentours. Il a fait très beau et on a été particulièrement chanceux car on a évité totalement la pluie sur ces deux jours.

Sans titre
Li Garden

C’est assez agréables de se promener dans la campagne et de visiter tranquillement ces anciennes demeures mais aussi de se balader dans les ruelles des quartiers encore habités autour de ces dernières.

A midi notre chauffeur nous a emmener dans un petit restaurant dans l’un des villages ou l’on a commandé quelques plats simples avant de repartir finir les 2 autres sites.

Sans titre
Zili Village

Finalement on est rentré à l’hotel avec quelques coups de soleils. On a attendu notre bus qui est arrivé a 16:20 directement devant l’entrée et on a fait 4h de route retour avant de retrouver wan chai.

A faire donc sur un week-end où il fait beau, tant que vous êtes prêts à faire les 4h de bus.

Un dernier point très positif (pour une visite en chine) : il y avait peu de touristes et les locaux nous demandaient même ce qu’on faisait la. Et cela, je peux vous dire que ca fait du bien ! J’ai encore en tête le cauchemar des Montagnes Jaunes (Huan Shan) en jour férié…

Budget : 1000HKD

Transport :

  • Bus aller/retour (Trans-Island Chinalink) : 350 HKD/pax
  • Taxi sur place : 150RMB/pax

Hotel : Country Garden Jade Bay Phoenix Hotel (600HKD/chambre) pratique car c’est l’un des stops du bus, grande chambre, mais laisse a désirer niveau service.

Album Photo

Advertisements