Une semaine sur une ile paradisiaque : Boracay

Après avoir visité Manille et Puerto Princesa sur l’ile de Palawan, je suis retourné aux Philippines pour cette fois-ci une destination paradisiaque mais très touristique qu’est l’ile de Boracay.

Elle se situe au centre des Philippines et est accessible en avion au départ de Manille ou Cebu via plusieurs compagnies. On a choisi Cebu Pacific que l’on connait bien et qui ne coute pas trop cher. 5 jours sur une ile paradisiaque à 7 potes.

by Jeck

Arrivé à l’aéroport de Caticlan, qui se trouve sur la presqu’ile en face de l’ile, il faut commencer par payer bon nombre de fees/taxes. Entre la environmental fees, le tricycle pour se rendre au port, la taxe du port, le trajet en bateau, l’amélioration des locaux … bref, prévoyez de la monnaie, c’est pas très cher mais avant d’arriver à notre hôtel, on a bien du payer 6 trucs chacun.

L’ile comprend, dirais-je deux grosses plages. La White Beach est la principale, elle fait plusieurs km (4-5 je crois) et accueille restaurants, bars, magasins, activités nautiques… Elle est accueille 3 zones pour les bateaux, ce qui permet de se repérer. La zone 1, au nord est celle ou se trouve les hôtels et villas les plus chères, la zone 2 au centre est, si je puis dire, l’endroit ou l’activité est la plus intense tandis que la zone 3 est plus calme avec les petits hôtels. On était dans la zone 3 dans un petit hôtel qui nous à couté 10euros/nuit/personne : Roy’s Rendez-vous. Bon ca paye pas de mine, pour se prix là on n’avait pas la clim mais le strict nécessaire et cela nous a bien suffit.

by Jim Dory

Alors Boracay c’est beau, la mer est bleu, le sable est fin, il fait chaud. Par contre, nous on a eut deux petits problèmes. Un tsunami qui est passez par la (bien au nord quand même) a ramener bon nombre d’algues vertes sur le rivage et fin mars, la période commence a être un peu orageuse (haute saison : decembre, janvier, février, mars).

On a pu faire à Boracay, surtout, les activités nautiques qui coutent extrêmement cher en France à savoir : plongé avec scaphandre (12euros), plongée bouteille Open Water PADI (50euros), tour en bateau de l’ile (8euros), tour en bungie (11euros). Le jet ski coutait environ 2000PHP de la demi-heure. Il faut tout négocier, que ce soit les activités nautiques ou les achats de souvenir. Tout se négocie même sur une ile touristique car sinon vous risquez de vous faire avoir rapidement. Les babioles comme des magnet ou des bijoux coute moins d’1 euros, un short de bain coute 3euros… Boracay c’est aussi assez cher par rapport aux reste des Philippines pour la nourriture. Si vous avez un budget serré choisissez bien votre restaurant. Certains boui-boui (pas forcément dans les terres) vous proposerons un repas pour moins de 3euros par tête.

by chylle

Pour sortir, vous trouverez autour des stations 1 et 2 des bars sympathiques qui vous proposerons de l’alcool local et toutes sortes de cocktail pour 3euros. Animations durant une partie de la soirée, musique le reste du temps. Pas vraiment de boite de nuit. On a cependant pu aller danser de l’autre coté de l’ile dans le bar bien connu : . En gros, des bars partout, qui proposerons des conso à des prix variant du simple au double (sinon il y a le supermarché pour la bouteille de whisky à 2e…) mais pas de club (en tout cas pas trouvé). Le public n’est pas forcément très jeune sur l’ile.

Si vous avez besoin de quoi que ce soit, il y a des supérettes dans la rue principale, seule grande rue de l’ile qui permet de se déplacer en touk-touk. Généralement, le trajet le plus long : station 1 à station 3 coute (en tout cas après négociation) 100/150 pesos (alors qu’il n’en coute que 7 pesos aux locaux…).

Verdict : Boracay c’est l’ile paradisiaque par excellence sur le papier. Si vous souhaitez bronzer sur une plage de sable blanc et vous baigner dans de l’eau turquoise tout en mangeant du homard par cher toute la semaine, c’est bien. Si vous souhaitez faire la fête, la Thailande, c’est mieux. Enfin le peuple philippins est très accueillant et on a passé une agréable semaine en profitant de la mer par toutes les activités proposées.

Budget : 400 euros

Transport : Cebu Pacific pour les deux vols

Hotel : Roys Rendez-vous (station 3), petits bungalow en bois proposant le strict nécessaire pour 10e/nuit. Les lits étaient soit très dur soit très mou… bref pour les backpackers ou les petits budgets parce que bon… ca laisse à désirer mais ca suffit et puis le quartier est calme et moins cher que les autres stations.

Album Photos

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s