Consommer à Hong Kong

Petit billet sur la consommation à Hong Kong et comment ca se passe ici quand on parle d’argent.

Hong Kong ce n’est pas la Chine… loin de la. Un pays, deux systèmes. C’est bien le cas. Ici à Hong Kong, c’est pareil qu’en Europe ou plutôt pareil qu’aux USA. On consomme et on ne s’arrête pas.

C’est simple, lorsqu’on doit acheter à manger, cela coute environ 3/4€ le repas dans la plupart des petits restaurants de quartier ou fast-food : comprendre MacDo/KFC/Burger King mais aussi dans les chaines asiatiques telles que Café de Coral ou encore Yoshinoya (jap)… Mais il n’y a pas que la nourriture qui est si peu chère.

by nikkolim01

by sunxez

Le taxi par ex. Ici c’est 1.8€ minimum la course et le compteur s’enclenche qu’au bout de 2km. Donc pour un trajet de 2km, ca peut couter disons 50cents par personne à 4… et ils ne rechignent jamais à prendre quelqu’un (max 5 personnes dans la voiture). Après les 2 premiers km, c’est 1.5HKD (soit 15cents) par 200mètre et c’est dégressif au bout d’un certain tarif. Dans le même genre, le métro nous coute 24cents d’euros pour faire 2 arrêts (en carte étudiante).

by kevinpoh

Le métro qui tourne malheureusement que de 6h du matin à 1h du soir. Mais bon le taxi à 5 pour rentrer de soirée, ca fait plus bien cher. Sinon il reste aussi les mini-bus qui tournent en continue et qui partent que dès qu’ils sont pleins et déposent tous le long de la route. Il suffit de payer à la sortie. Pour rentrer chez nous, ce qui coute en taxi 8 à 9€ (pour une voiture), coute 1.2€ en bus avec 500m de marche. Pour les autres transports en commun, le bus, le tarif est fixe en fonction d’où on le prend, il faut payer à l’entrée. Le tram coute généralement pas plus de 20cents et permet de se balader sur l’ile de Hong Kong.

Ensuite, continuons avec les soirées et les bars. Pour les filles, ils y a moyen de se faire une bonne demi-semaine de soirée sans rien payer… Les quartiers des bars se départageant les jours de la semaine pour les soirées “ladies night”. Ce qui signifique que les filles ne payent rien, ni pour entrer ni pour consommer : le mercredi à Wan Chai, le jeudi à TST (à confirmer), le vendredi à LKF. Open-bar pour les filles tandis que pour les mecs, c’est… 18€ par ex à Wan Chai, un mercredi soir. Bon, il y a pas mal de bars autres et certains proposent par ex la Corona ou le verre de vodka à 1.5€ avant minuit.

by espeedy123

Et puis, il y a toujours les 711 (prononcer seven-eleven) ou les Circle K, sorte de petite supérette ouverte 24/7 qui propose les 700ml de bière a 1.3€. Évidemment cela varie en fonction des quartiers mais pour faire simple, la plus chère des boites de HK, c’est surement le Beijing club et l’entrée est à 30€ avec conso et les prix a l’intérieur sont comparables à ceux pratiqués en France (9/10€ le verre).

Pour faire ses courses, ce n’est pas la même chose que chez nous. Les grandes surfaces ils ne connaissent pas, en même temps, ils en ont pas de surface alors… Il y a donc les Welcome, les Parknshop et autre supérettes. Bien que le prix de la nourriture de base soit plus basse que chez nous, les produits que, nous européens, avons l’habitude de consommer, c’est à dire le lait, les cornflakes, la viande de boeuf, la confiture/nutella ou même les produits d’hygiène réservés à nous (genre la mousse à raser…), et bien ca coute les yeux de la tête. Le lait, le beurre et tous les produits laitiers que les chinois ne consomment pas vraiment, sont importés d’Australie et de Nouvelle Zélande.

by ritz’thy

La consommation, c’est aussi les mall. Ici à Hong Kong, les mall c’est une religion. Immenses, accumulant les escalators, les ascenseurs et surtout les boutiques de luxe. On se croirait à chaque fois sur rue Crebillon à Nantes (ou les Champs, en terme de magasins). Des marques françaises le plus souvent, sur des étages et des étages. Il faut bien comprendre que consommer c’est la passion des hong kongais. Enfin, ceux qui ont les moyens. Ici on n’a pas peur de paraître riche. Montrer son argent c’est acquérir le respect des autres. Si vous êtes riche, les chinois vous respecteront car ils admireront votre réussite (on est bien ailleurs qu’en France). Donc le principe c’est de montrer l’argent qu’on a. On ne s’étonne même plus des sacs Louis Vuitton et autres produits LVMH que l’on voit chez les étudiants… J’ai surtout remarqué que ce n’est pas une question de mode. Vu que certains ne savent vraiment pas s’habiller et pourtant arboreront un sac de plusieurs centaines d’euros. La mode c’est pas forcement une tradition comme chez nous, alors on leur apporter nos produits sur un plateau. On voit bien que la France est la championne du luxe avec l’Italie (Gucci) et les USA. L’avantage des malls c’est aussi de proposer des marques, pas forcément luxueuse mais à la mode comme Fred Perry, Levis, Hilfiger, Ralph Lauren, CK, Ben Sherman avec des prix, soit les mêmes que chez nous, soit abordables vu que c’est les soldes toute l’année.

by chee_hian

Sinon il y a toujours les marchés aux puces de Hong Kong qui vendent toute sortes de fake. Des maillots de foot, aux short de bains Quicksilver, aux porte-feuilles en (faux)cuir Volcom ou les polos de marque. Plus impressionnant, des magasins ayant pignon sur rue comme Crocodile reprenant presque le logo de Lacoste, qui est une véritable chaine à Hong Kong, ou encore les autres Polo Santa Roberta dont le logo ressemble drôlement à celui de Ralph Lauren.

Un autre atout d’Hong Kong en matière de consommation : l’électronique et autres produits informatiques. Il y a bien sur les chaines qui vendent ces derniers accessoires de bureautique au même prix qu’en Europe, comme Broadway ou Fortress mais il y a aussi tout les petits vendeurs regroupé dans les computers center de Mong Kok ou Sham Shui Po qui proposent moult produits pour beaucoup moins cher. Perso, je cherche un reflex et il sera pourrait, d’après mon colloc, que le Canon EOS 550D soit à 560€ alors qu’il se négocie a plus de 700€ en France (ca reste à confirmer et faire à attention aux embrouilles).

Enfin je terminerai en parlant du graal que possède tous les hong kongais : la Octopus Card. Elle mérite un article à elle toute seule mais bon.

by Andrew Currie

La Octopus Card c’est, à la base, une carte possédant une puce RFID, qui permet de prendre le métro. Il suffit de mettre de l’argent dessus et de la passer sur les bornes prévue à l’entrée et à la sortie des stations de métro pour payer son du. En gros c’est le même principe que la Oyster card à Londres. Sauf que les hong kongais se sont vite rendu compte du potentiel de cette petite carte et maintenant ce sont toutes les petites échoppes et autres fast-food qui acceptent le paiement avec la Octopus Card. C’est donc l’équivalent de la Monéo et de la carte de métro en une seule carte. Indispensable donc pour tous ceux qui prennent le métro ou même le bus tous les jours. En plus la version étudiante permet d’économiser 50% sur chaque trajet en métro.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s