Quelques jours dans le sud de Taiwan : Kaohsiung

Fin juin, histoire de prendre un petit week-end de congé en amoureux, nous sommes parti dans le sud de Taiwan.

Au départ, je voulais partir à Bali, mais étant en haute saison et s’y prenant au dernier moment, les vols était rendu à des prix exorbitant.

On est donc parti de Hong Kong pour Kaohsiung, la plus grande ville du sud de l’ile, juste au moment ou un ouragan se déplaçait vers la mer de Chine (entre la Chine et Taiwan…). Prenant de plein fouet la tempête, le premier jour se passa donc à l’hôtel et dans le centre commercial relié a l’hôtel… La loose quoi.

Pour ce week-end, on a choisi de prendre un package, hôtel assez chic (Grand Hi-Lai) avec vol (China Airlines). Histoire d’être plutôt tranquille et finalement heureusement, vu le temps pourri.

Le lendemain, on est parti visiter les points culturels de la ville dont le Lac au Lotus (Lotus Pond) ou se trouve près de 3 temples les uns à la suite des autres avec des pagodes sur le lac. Assez jolis a voir, on avait la chance d’être presque seuls. Semblerait que les touristes du “mainland” (RPChine) sont de plus en plus nombreux à venir visiter l’ile de Taiwan.

Point transport : on avait pris la carte de métro pour touristes… qui sert que pour le métro. Cependant, j’ai vu des récepteur pour “Easy Card” dans les 711, carte qui est utilisée a Taipei, la capitale, pour le métro est les convenience store. Donc je pense qu’il est plus judicieux de demander celle-ci, si c’est possible. Le métro est tout neuf mais semble largement sous-utilisé… On dirait qu’il a été crée pour 3 fois la population actuelle de la ville et il ne la couvre pas complètement. Donc on a pas mal utilisé les taxis pour se rendre aux points inaccessible en métro.

On a continué notre visite par Cijin, l’ile a l’ouest de la ville qui est accolée au port. On a pris un taxi puis le ferry et on est ensuite parti chercher un restaurant de fruits de mer, spécialité de l’ile. Personnellement n’étant pas fan, je m’en fichait, mais comme on n’a pas été très bien accueilli par les restaurateurs, on a finalement fini dans un petit bouiboui curry-house, avec un plat de porc-pané au curry et riz (plutôt bon). Ensuite, sous la pluie on est allé voir le fort, qui était fermé, et on n’a pas eu le courage d’aller de l’autre coté de la colline voir le vieux phare. On est donc rentré sur la terre ferme ou on a rejoint l’ancien consulat britannique, transformé en musée et qui donne une vue assez sympa de la baie. Le bâtiment est plutôt bien conservé avec ses briques rouges : à ne pas manquer.

On est ensuite reparti vers le métro ou l’on s’est arrêté à la station centrale nommée Formosa Boulevard et qui possède un dôme lumineux assez impressionnant. On est ensuite allé au marché de nuit, Liuhe Market, où on a acheté quelques spécialités culinaires. Je m’attendais à quelque chose de plus grand comme a Taipei, mais finalement, on l’a fait en 15/20 min… Ensuite, histoire de ne pas s’arrêter la, on a pris un taxi direction le plus grand mall d’Asie du Sud-Est (bien que je pense que CentralWorld à Bangkok… doit être plus grand), nommé Dream Mall. Faut dire qu’il est grand, composé de deux parties et sur 10 étages avec une mini fête foraine sur le toit (ou l’on a d’ailleurs fait un tour de roue… pour voir la ville sous la pluie). Au final, un mall vide de monde ou j’ai pu trouver un tshirt en solde et ou on est allé au cinéma, histoire de terminer la journée. Enfin avec ca, ils sont préparé à vendre aux touristes du mainland.

Le lendemain, on s’est réveillé un peu tard, et on a décidé d’aller à Kenting (la pointe sud de Taiwan). Il faut dire que jusque la, le temps n’était pas avec nous et lorsque l’on a demandé ce que pourrait être le temps sur la cote sud… cela ne nous a pas aidé a se motiver. On est donc allé prendre un mini-bus. On a réussi a prendre un ticket aller retour pour deux. Ici, il ne faut pas se fier au ticket : on en a avait un seul pour 4 voyages (2 personnes / aller-retour). En fait les compagnies privées font l’aller retour en continue 24h/24 et prennent les gens intéressés sur la route. Mais ca se fait à l’arrache. Pas d’arrêt prédéfinis, à part les terminus, pas de prix si c’est pour faire une partie du chemin et pas de grille horaire… et comme il faut parler mandarin… Mais bon les gens sont super sympas, comme partout à Taiwan, donc on se débrouille.

Après deux heures de mini-bus, on est arrivé à Kenting et on s’est dirigé a pied vers la petite plage du Caesar Resort (la plus proche du “centre-ville”). On s’y ai baigné pendant une demi-heure puis on est allé faire le marché de nuit. Alors faut dire que c’est vraiment mal foutu. Les bars, restaurants, hôtels et shop du marché sont le long de la route qui est la “nationale” qui descend tout le long de l’ile. On ne traverse pas la route comme ca … Rien n’est au bord de l’eau, c’est pas très pratique. On est loin des petites villes que l’on a sur la cote en France, ou il y a des rues piétonnes, une promenade sur le bord de mer et ou l’on peut se balader tranquillement… Donc finalement, après avoir testé les spécialités culinaires (gong tcha, sweet potatoes…), on a demandé à rentrer sur Kaohsiung. On a eu de la chance, un bus partait 15 min plus tard. 2h et demi de route (sous la pluie), on arrive à notre hôtel où forcement le conducteur, n’ayant pas réussi à prendre d’autres voyageurs sur la route, nous demande un tips pour les 500m de plus afin de nous ramener à l’hôtel, que l’on ne payera pas d’ailleurs (c’est peut-être la seule fois, avec le restaurateur de fruit de mer, que l’on s’est engueulé avec un taiwanais – ce sont généralement des gens super gentils).

Après une bonne douche, on a décidé de partie en boite. Vendredi soir, on est allé au club : Dreams près du mall Sogo. Soirée étudiante : 20 euros pour deux, open bar. Je devais être le seul “western” de toute la boite. On a dansé, bien rigolé en regardant le concours de “boite un litre de bière à la paille par équipe”, on a aussi discuté avec un groupe de taiwanais super sympa dont certains apprenaient le français à l’université. La boite était plutôt sympa, on a pas regretté du tout. On est ensuite rentré à l’hôtel.

Le lendemain, dernier jour, avant de rentrer sur Hong Kong, on est allé voir la course de dragon boat sur la Love River. Rapidement fait le tour des attractions de la journée puis direction l’aéroport pour rentrer à Hong Kong.

En conclusion, ce fut un petit week-end assez reposant. Malheureusement deux points noirs : le temps pluvieux suite à l’ouragan et le manque d’activité culturelle dans la ville. Cette dernière semble très vide (faut dire que lorsque l’on vient de Hong Kong…) et je pense qu’il faut trouver des spots intéressant à aller faire dans les montages ou aller surfer au sud. Bref, faut bouger et ne surtout pas rester dans la ville. Heureusement que les taiwanais sont des crèmes et que c’est un bonheur de visiter le pays.

Budget : 320 euros pour le package (vol+hotel), au moins 150 euros pour le reste

Transport : China Airlines, MRT card et taxi

Hotel : Grand Hi-Lai

Album photos

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s