5 jours en Inde, visite de Delhi Agra et Jaipur

En octobre, j’ai pu prendre un long week-end grace aux jours fériés afin de rendre visite à un ami en Inde et en profité pour faire ce qu’on appelle le Golden Triangle : Delhi – Agra – Jaipur.

Afin de pouvoir visiter l’Inde, j’ai du me rendre au consulat de l’Inde à Hong Kong afin de faire une demande de visa. Ce dernier coute 335 HKD et nécessite de justifier son voyage avec les billets d’avion et description du voyage. Cela prendre une semaine et il faut pré-enregistrer sa demande sur le web. Le site officiel est le suivant : https://indianvisaonline.gov.in/visa/ (il faut faire attention car il y a apparemment de sites non-officiels qui cherchent juste a sous-tirer de l’argent).
Après donc une petite semaine j’ai pu obtenir mon visa d’une entrée dans mon passeport. Je suis parti avec deux amis retrouver un 4e sur Delhi en prenant un vol Air India.

Arrivés dans la capitale, on a d’abords rejoins notre hôtel (Hyatt Regency) dans un petit taxi pré-payé par notre ami sur place, direction le sud de Delhi. Une bonne nuit de sommeil et nous voila parti.

Notre ami sur place avait commandé un chauffeur pour notre tour entre Delhi, Agra (Taj Mahal) et Jaipur (Rajasthan). Son nom : Ganesh. Super sympa, je le recommande. Son cousin Pappu s’occupe de la société et voici son email : ramgoswami0454@yahoo.in

Départ donc le mercredi matin de Delhi, direction Agra. 6h de route dans un mini-van. On s’arrêtera sur la route pour un premier site dont j’ai oublié le nom (surement aux alentours de Mathura). Comme souvent on mangera dans un restaurant “touristique” (en tout cas pour les prix) présent le long de la route.

Arrivés a Agra, on pose nos affaires à l’hotel DolphInn Home Stay (vraiment bof) et on part visiter les jardins du Taj Mahal, appelés Mehtab Bagh. Ils ne sont pas très grands mais ils donnent une vue du Taj Mahal de l’autre coté de la rivière.

Ensuite on reviendra a l’hotel qui se trouve à coté du Kalakriti Show, genre de comédie musicale qui retrace l’histoire de la création du Taj Mahal. Traduits en plusieurs langues, c’était assez cher pour ce que c’est, mais au moins on a appris l’histoire.

On part ensuite manger dans un bon restaurant de la ville proposant un buffet avec plat chauds très bon. Couché tot pour aller faire le lever de soleil sur le Taj Mahal.

Le matin on prend le taxi pour rejoindre une zone ou il faut prendre une navette qui est la seule a pouvoir approcher (apparemment) la porte d’entrée du complexe. Même à 6h du matin, il y a du monde a faire la queue. Il faut dire qu’ils fouillent tout le monde à l’entrée.

Les jardins et la porte d’entrée avant le Taj Mahal sont magnifiques. Ensuite on arrive sur la partie principale avec les bassins devant le Taj Mahal et tout le monde passe en session photo, essayant d’éviter de prendre les têtes des touristes de devant (mission impossible). C’est beau, il y a pas à dire. Les jardins sont bien entretenus, le soleil du matin sur la structure en marbre blanc est vraiment immanquable. Le Taj Mahal a été construit par un sultan afin d’y enterrer sa femme (l’amour de sa vie) morte en accouchant. Il y a demandé aux meilleurs architectes du moyen orient de venir construire ce tombeau en marbre blanc, ce qui a mis en faillite le royaume et a provoqué son arrestation (par l’un de ses fils). A sa mort il fut donc enterré dans un tombeau a coté de sa femme, rompant ainsi la symétrie du lieu. En effet, on peut donc rentrer a l’intérieur du Taj Mahal et au milieu se trouve un tombeau parfaitement centré, celui de sa femme, tandis que celui du sultan se trouve à sa gauche, rajouté par la suite, quelques années après la fin de construction. A la base, le sultan voulait un Taj Mahal noir de l’autre coté de la rivière en parfaite symétrie.

On est parti ensuite prendre notre petit déjeuner avant de quitter l’hotel pour une bonne journée de route direction le Rajasthan et Jaipur, la ville rose. Sur la route on a fait quelques arrêts pour visiter des monuments intéressant. On a commencé avec un ancien fort sur une colline nommé Fatehpur Sikri. L’architecture extérieur entourée de bassins et autres colonnade usant de pierre rouge est très typique. Adossé à ce fort ce trouvait une mosquée (Jama Masjid) avec une immense cour que l’on peut visiter. Pour s’y rendre, il faut prendre une navette payante, dans les deux sens. On n’a pas réussi a savoir si c’était vraiment payant ou si on se faisait voler car notre chauffeur nous avait indiqué que le trajet était gratuit car il faut payer pour rentrer dans le fort mais ils nous ont forcé, refusant de démarrer le bus. Ce qui est bizarre c’est que le chauffeur n’a rien demandé mais plutôt des gens qui se trouvait a l’extérieur…

Fatehpur Sikri
On a repris la route, fait un arrêt déjeuner dans un restaurant touristique puis on a continué vers Jaipur. Avant d’arriver à la ville, on est allé voir le stepwell de Chand Baori qui est un puit entouré de marche. L’architecture est assez surprenante car le puit est assez profond et la symétrie des marches donnent un effet visuel assez particulier.

Stepwell

On est arrivé a Jaipur de nuit à notre hotel : le Rajasthan Palace Hotel (ok). On s’est posé tranquillement a l’hotel afin de se reposer un peu puis on est parti avec notre chauffeur, visiter des magasins d’usines de vêtements indiens (saris surtout). Cela dit, ce n’est pas forcément ce que l’on cherchait mais apparemment les prix sont faibles comparés aux marchés de rue. On est revenu manger dans un restaurant du centre ville avec spectacle de danse et musique. C’était sympa à voir, cela dit on s’entendait plus parler.

Après une grosse nuit de sommeil, on part le lendemain matin visiter la ville de Jaipur, dite la ville rose du à la couleur des murs et remparts de la vieille ville. Une ville indienne, c’est beaucoup de klaxons, beaucoup de monde, beaucoup d’odeurs en tout genre et beaucoup d’échoppes vendant tout de sorte de choses plus ou moins incongrues. On s’est donc baladé sous cette chaleur écrasante direction la vieille ville. On est rentré par l’une des portes principale et on a marché le long des magasins pour se rendre à un premier minaret où l’on peut monter afin d’avoir une vue a 360 degrés de la ville. Payant évidemment, il faut aussi s’acquitter d’un ticket supplémentaire pour prendre des photos (tant qu’a faire…). On a continué pour aller voir les principaux monuments de la ville à savoir Jantar Mantar et le City Palace, un ticket pour les deux existes il me semble.

Jaipur door

Pour ce qui est de Jantar Mantar, c’est une sorte de musée extérieur sur les horloges solaires et autres moyen d’observation du ciel à des fins de calcul du temps. Pas vraiment d’explication, c’était pas forcément très fun. Par contre le City Palace est lui très joli. Beaucoup de monde certes mais sympa à visiter. En règle générale, l’architecture de la ville et les décorations murales que l’on retrouve sur toutes les portes de la vieille ville, sont vraiment somptueuses. On a terminé cette visite par le Hawa Mahal, un très fameux mur rempli de fenêtre qui se visite de l’intérieur sur plusieurs étages, c’est la ou les femmes se mettaient pour voir les festivités de la rue derrière des carreaux multicolores. Pour rentrer il faut faire le tour. Il y a aussi la beaucoup de monde dans ce palais et il vaut mieux ne pas être agoraphobe surtout lorsqu’il s’agit de monter dans les étages.

Hawa Mahal

On est ensuite parti manger dans un petit restaurant sympa spécialisé dans le poulet au curry dont je ne me souviens plus du nom (pour une fois pas un restaurant rempli de touriste). On s’est reposés jusqu’à la fin de l’après midi. Le soir a 18h on est allé au cinéma voir Bang Bang. Tout était en Hindi sans traduction mais on a réussi a comprendre et franchement c’était sympa et surtout très moderne (ce qui me faisait un peu peur). 3 heures de film, à l’américaine si je puis dire, avec 15min d’entracte et beaucoup d’ambiance. En plus le cinema, Raj Mandir, est immense et à lui seul à ne pas manquer, la décoration intérieur étant… atypique.

Amer fort

Le lendemain matin, on est reparti sur la route, direction Delhi. Après une petite demi-heure de route, on est arrivé au Amer Fort. Immanquable, ce fort rouge a été construit en haut d’une colline. Immense et avec de nombreux jardins soigneusement entretenu, c’est l’une des principales attraction du coin qu’il ne faut pas manquer. On se balade dans les couloirs avec de temps en temps des balcons avec vue sur la vallée. Apparemment on peut prendre des éléphants pour monter la colline, qui est, c’est vrai assez abrupte (mais bon, faut savoir ce qu’on veut aussi). Cela dit, on a décidé de faire les éléphants par la suite, un tour négocier d’une main de fer pour moins de 13 euros par personnes (1000 INR), deux personnes par éléphant pour un tour d’environ 30-40 minutes dans le petit parc à coté. Le package proposé au depart approchait les 4000 INR pour pouvoir donner à manger, mettre de la peinture, faire un tour et nettoyer l’éléphant… mais bon vu qu’en Thailande c’est 15 euros pour faire un tour, on a réussi a négocier le même prix après 20 minutes de négo.

Elephant

Après plusieurs heures de route, un repas dans un restaurant sur une aire de repos, on est arrivé a Delhi et plus particulièrement à Paharganj ou se trouve notre hotel. La plupart des hotels de touristes se trouve dans le quartier qui est au centre de la ville près de la gare de New Delhi. Bon c’est un bon gros bazar, c’est pas très clean… on est loin du Kaoshan Road de Bangkok. Mais enfin les chambres de notre hotel était honnêtes (Krishna Deluxe). On est parti en rickshaw (négociation avant de le prendre) à Connaught Place pour manger dans un restaurant de la place sur une terrace (un truc assez huppé, on voulait changer des currys, alors j’ai pris une pizza mexicaine qui m’arrachait encore plus la bouche…).

Qutab Minar

Le dernier jour était donc réservé à la visite de la capitale et de ses monuments principaux. On s’est d’abords rendu à la gare pour essayer de prendre un taxi. On a du fort négocier pour récupérer un taxi à la journée pour 1000 INR. Après âpres négociations, on a trouvé un amicale chauffeur qui nous emmené visiter la ville. On a commencé avec le Qutab Minar, dont le minaret était la plus haute tour du monde à l’époque de sa construction. Les jardins sont assez grands et beaucoup de gens s’y reposent. On repris notre taxi pour aller au Bahai Lotus Temple. Contrairement à la plupart des attractions en Inde qui propose généralement deux comptoirs différents pour locaux d’un coté et pour touristes de l’autre, avec évidemment des prix de l’ordre de 10 fois supérieur pour les étrangers, le temple n’avait qu’une entrée et la queue faisait plus 500mètres, on a rapidement abandonné. Attraction suivante est le tombeau de l’empereur Humayun du 16e siècle avec immense jardin, un peu dans la même architecture que le Taj Mahal. Une petite balade et on est reparti pour aller prendre quelques photos devant l’India Gate, une arche en l’honneur soldat tombé durant la 1ere guerre mondial (dans la lignée de notre arc de triomphe) mais aussi des autres guerres auxquelles l’Inde a participé au moyen orient (entre autre). Le monument est accessible à tous et entièrement gratuit, faire attention aux personnes qui vous mette un badge de drapeau indien et vous demande ensuite de l’argent.

Humayun

Après l’India Gate, direction Connaught Place pour une session shopping. Généralement je ne fais pas trop de shopping a l’étranger à part quelques souvenirs à ramener pour ma famille mais la je savais qu’il y avait des affaires à faire. Enfin, l’histoire c’est que j’aime bien les jeans Pepe Jeans qui est une marque anglaise qui ne distribue pas en Asie sauf en Inde (les fondateurs sont d’origine indienne) et la marque est présent dans tous le pays. Quand j’ai vu les prix, je me suis dit que je ne pouvais pas rater ca. Entre 25 et 30 euros le jean officiel. Alors certes, ils n’y a pas tous les modèles que l’on a en Europe et les tailles ne sont pas disponible en impair (par exemple du 33… comme moi). Mais ils font des retouches sur place en 5min. Et chez Levis c’est pareil. Je suis donc reparti avec 2 jeans. Mes amis on regardé du coté des chaussures en cuir ou il y a apparemment des affaires. Personnellement je n’ai rien trouvé.

Après cette session shopping, on a pris un café et on est rentré a l’hotel prendre nos affaire afin de se rendre a l’aéroport en taxi pour notre vol de nuit.

India Gate

Négocier en Inde et autres désagréments :

Comme vous vous en doutez l’Inde est un pays ou il faut faire attention lorsque l’on achète quelque chose ou même lorsque l’on se déplace dans des lieux publiques. Je ne vais pas reparler des dangers pour les femmes mais plutot pour les touristes en général. Malheureusement il faut partir du principe que vous ne pouvez faire confiance a personne ou presque. Notre chauffeur, super sympa et réglo n’a pas essayé de nous voler, mais évidemment il vous emmène dans des restaurants qui lui reverseront une commission, il peut aussi involontairement vous donner des informations incorrectes. Pas vraiment de mauvaise surprise lorsque vous passez par une agences réglo, cela dit sur les sites touristiques, mendicité et entourloupe sont de la partie donc il faut faire attention a tout et se dire que rien n’est gratuit. Tout prix se négocie, tout manquement au service se discute pour une réduction, il ne faut rien lacher. Si quelqu’un vous embetes pour vendre quelque chose ou autre, ne repondez pas. C’est simple mais pas forcément évident. Avec un peu d’habitude on arrive a se sortir de toutes les situations rapidement sans problème. Mais il faut rester vigilent. Exemple : mon pote avait laissé ses lunettes de soleil a l’accueil de l’hotel, il ne les trouvait pas le lendemain et apparemment aucun employé non plus… après avoir commencé a s’énerver, il les ont découverts soit disant à un endroit dans la reception ou aucun d’entre nous n’étaient allé. Au cas ou, ils ont essayés…

Budget : 800 euros

Transport : Air India (380 euros), Chauffeur pour trajet Delhi-Agra-Jaipur-Delhi sur 3n/4j (13000INR +tips)

Hotel : Hyatt Regency Delhi (bien mais prix en conséquence), DolphInn Home Stay Agra (pas bien), Rajasthan Palace Jaipur (ok), Krishna Deluxe Delhi (bien)

Album Photo

Advertisements

2 comments

  1. Pierrick · October 25, 2015

    Cher Antoine, je tombe par hasard sur ton blog. J’ai bien aimé le lire mais là, il y a quelques trucs qui me chagrinent! La zone spéciale pour se rendre au Taj Mahal n’existe pas… Tu peux y aller à pied depuis le bazaar.

    Et oui, il faut éviter les tours organisés…

    Ordre de prix :
    – Raj Mandir : moins de 100R
    – un hotel classique : 500R
    – un repas : 100R

    Après, du moment que tu as passé un voyage merveilleux, whatever j’ai envie de dire !

    Pierrick.

    Like

    • Antoine · December 28, 2015

      merci Pierrick pour ses precisions
      on s est fait embarqué sans s en rendre compte

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s