Infos pratiques Hong Kong

Etant donné que je suis parti pour un an, il y a toujours quelques points importants à étudier avant de s’expatrier. Voici un condensé de petites infos pratiques pour partir à Hong Kong et d’autres infos basées sur mes expériences… Bref, un peu de tout.

Sécurité Sociale

Lorsque l’on quitte notre beau pays ayant le meilleur système de santé du monde, il faut trouvé une assurance santé pour les coups durs de la vie ou tout simplement les petites maladies qui peuvent arriver et ainsi éviter de se ruiner en médicaments. Mon université me demandait obligatoirement une assurance santé (normal quoi), elle proposait donc soit la sienne (partenariat avec une assurance canadienne) soit de justifier la souscription chez une autre avec une copie du contrat.

En tant qu’étudiant je sais que la SMEBA, sécu étudiante chez qui j’étais (existe surtout dans l’Ouest de la France) proposait une assurance autour du monde à 33€ par mois environ. Cela permettait de couvrir la plupart des besoins.  Au final j’ai pris celle de l’école qui coutait que 40€ l’année. On verra bien, mais les consultations dans la clinique de l’école ne coutant que 1.3€ et l’assurance s’occupant des médicaments et frais hospitaliers (et autres rapatriements), je pense avoir ce qu’il faut.

Banque

Toujours important quand on part un an à l’étranger, comment payer et gérer ses frais sur place ? Surtout lorsqu’on est étudiant, on doit payer sa scolarité qui n’est pas forcément donnée et son loyer.

Personnellement, j’ai ouvert un compte chez HSBC France vu que HSBC est la banque “historique” de Hong Kong (HSBC voulant dire Hong Kong Shanghai Banking Corporation). Une VISA me permet ainsi de retirer sans frais dans tous les ATM (Distributeur Automatique de Billets) HSBC ou Hang Seng, la filiale de HSBC un peu “plus cheap” dirait-on. L’avantage étant donc que je peux me rendre directement en agence en cas de problème (ce qui a déjà été le cas).

HSBC building by stephenk1977

J’ai aussi ouvert un compte directement chez HSBC Hong Kong afin de faciliter les paiements de ma scolarité et du loyer. Je me suis rendu dans l’agence toute proche de l’université et la conseillère m’a indiqué que je bénéficiais d’un compte Advance gratuit pendant un an. Alors de deux choses, l’une : chez HSBC, les comptes sont au nombres de 3 types (voir 4 je crois), il y a le compte le plus bas, le plus classique, il y a ensuite le Advance et enfin le compte Premier ; deuxième chose, à Hong Kong, les comptes sont payants (comme en France) sauf si vous laissez un montant minimum sur votre compte (compte d’ailleurs divisé en deux partie : le current et le savings). Par exemple pour le compte Advance, je crois que c’est 3000€ et pour le Premier c’est 100000€. Sinon vous devez payer une somme qui peut être d’environ 38€ pour le compte Premier.

J’ai donc eut le droit à une carte de retrait HSBC qui me permet aussi de payer via les ATM. Parce que le gros plus à Hong Kong, c’est qu’on peut régler ses factures d’électricité, d’eau ou même sa scolarité directement à l’ATM. Suffit de donner le compte à prélever et quelques indications comme le numéro étudiant par ex. pour l’université. J’ai aussi demandé un accès internet. Par défaut, les virements internet sont limités à 0€, il faut alors remplir un formulaire pour débloqué la possibilité. Il ne rigole pas avec la sécurité à Hong Kong, alors pour se connecter à son compte HSBC Internet Banking, il faut 2 mots de passe ou un security device, sorte de petit porte clé qui affiche un code en fonction de l’heure qu’il est et qui permet d’éviter de taper le 2e mot de passe (non ca ne rigole pas !).

Pour payer mon loyer, malheureusement, je n’avais pas encore l’accès à mes virements bancaires par internet, j’ai donc du faire un cash deposit, solution largement la plus économique puisque c’est la seule sans frais. J’ai donc retiré plus de 1000€ chez HSBC pour parcourir le quartier à la recherche de la banque de mon loueur où j’ai pu faire un cash deposit sur son compte. Chose que je ne ferai plus maintenant que j’ai mes accès. Solution économique aussi pour faire des transferts entre mon compte HSBC France et HSBC HK. Suffit de retirer avec la carte française et déposer avec la carte HK dans les ATM. Bon vu que les plafonds des CB sont assez faibles, c’est pas très pratique, mais ca peut aider.

Transport

Pour se balader à Hong Kong, il ne faut pas chercher bien loin, c’est l’Octopus Card la plus pratique. J’en avais déjà parlé mais je voulais juste rajouter qu’une version étudiante permet d’obtenir 50% de réduction sur tous les trajets en MTR (métro). Elle permet de payer aussi les bus et les tram (pas les taxi), et aussi dans les petits shop comme 711, Circle K, Macdo et autres fast food.

Dès le début du mois de septembre (pas avant), il suffit de se rendre dans un Customer Information Counter pour prendre un formulaire, après l’avoir remplie et fait tamponner par l’école, on peut échanger sa carte Adulte contre une Student Temporaire qui permettra de ne pas attendre fin Novembre, date à laquelle on peut retirer la vrai carte Octopus étudiante, pour faire des économies.

by duncanwong

Concernant le MTR, quelques infos. Sur la carte vous verrez que certaines lignes se touchent en certains points, généralement c’est très bien fait et vous pourrez changer d’une rame à l’autre, à savoir, pas besoin de remonter dans le hall, suffit de traverser le quai. Ca parait évident pour ceux qui prennent le métro, mais bon, pour les lignes rouges et vertes qui se touchent : Prince Edwards permet de desservir le nord de la rouge et le nord de la verte que vous veniez du sud de la rouge ou du nord de la verte, Mong Kok s’occupe de desservir le sud de la rouge si on vient du nord. C’est bon à savoir. Sinon, ici pas de portique de sécurité, juste un tourniquet simple, mais pourquoi voler quand cela coute 25cents de faire 2 stations. Alors, ils nous aient arriver la première d’avoir un problème avec l’Octopus. Un des potes n’avait plus d’argent dessus et la Add Value Machine qui permet de la recharger se trouvait de l’autre côté de la barrière dans la zone payante. Et bien il faut savoir que lorsqu’il a essayé sur la machine après avoir sauter par dessus la barrière (wouah pas bien !), la machine a indiqué que la carte n’était pas active. En effet, elle s’active en rentrant dans la zone payante. Bon, vu qu’il était en négatif, le tourniquet ne voulait pas le laisser passer, on a du retrouver un guichet pour rechercher. A savoir, négatif, ne veut pas dire que vous devez de l’argent à la société de tram, mais que les 50HKD minimum de la carte sont entamés donc que vous ne pouvez plus vous en servir. Il faut qu’il reste toujours un minimum de 50HKD. La barre du zéro est basé sur ces 50HKD.

Quelques infos rapides sur les autres moyens de transport. Le tram qui se trouve que sur l’ile est l’un des plus vieux moyen de transport et il est pour l’instant en sursis (certains n’en voudraient plus). Il ne coute que 2HKD quelque soit la distance. On rentre à l’arrière, on paye à l’avant devant le conducteur en sortant. Très agréable, je le conseille pour faire toute la cote. Les bus quand à eux sont à tarif unique aussi et à payer dès l’entrée. Il sont tout le temps (je crois) à double étage… à l’anglaise quoi. Les mini-bus : pratique, ils tournent toutes la nuit, il sont à tarif unique aussi je crois. Ils ne coutent pas trop cher. Celui qu’on prend qui nous permet de rentrer de Central vers Kowloon (Mong Kok plus exactement), nous coute 12HKD par personne. Ils ne partent que s’ils sont pleins, il faut leur indiquer ou on l’on souhaite s’arrêter. On peut les prendre en cours de route mais faut connaitre leur chemin… pas facile. Les doubles bus fonctionnent comme chez nous. Enfin, les taxis, parlent généralement anglais, mais il vaut mieux souvent avoir le nom cantonnais ou un papier avec écrit dessus. Ils sont climatisés, prennent jusqu’à 5 personne et surcharge dès un passage payant comme le tunnel sous le Victoria Harbour ou un Tunnel. Ils sont de 3 couleurs et chacun a sa zone d’exercice.

Sortir pas cher

Sortir pas cher, c’est quelque chose recherché par tous les étudiantes. Pour les filles, comme je l’avais dit, il y a une ladies night quasiment tous les soirs. Donc en gros… gratuits pour mes demoiselles. Pour les mecs, la “technique” habituel qu’on apprend vite c’est le passage au 711 pour prendre des bières vu qu’il est autoriser de boire dans la rue. Pour les fumeurs c’est pareil qu’en France, interdit dans les zones publiques (même si dans les boites c’est jamais respecté). Ensuite, pour les tarifs bars, c’est pareil que chez nous généralement. Mais il y a quelques bons plans. Perso, j’aime bien le Skitz le mercredi soir pour l’Open Bar à 18€, le RockSchool en dessous avec les vodkamixers à 15HKD (Wan Chai) ou le Long Island à l’Oyster à 35HKD (LKF). Bref, il y a plein de bons plans à trouver.

Un bon plan pour sortir c’est aussi la Silver Black Card. C’est en fait une carte “VIP” qui permet d’avoir des réductions dans pleins de restaurants, bars, boites, fitness, bijouteries et autres magasins. Je l’ai prise surtout parce qu’elle permet de rentrer gratuitement dans certains clubs qui sont plutôt cher (de l’ordre de 30€ avec une conso). Cette carte coute 90€ environ pour un an (système d’affiliation qui fait gagner 1 mois). Elle est vite rentabilisée. Pour me remercier vous pouvez m’indiquer comme votre parrain en mettant : Friend (qui vous en a parlé), Antoine Boucherie et mon code d’affiliate : SBC01145. Je gagne un mois gratuit.

by hobinskii

Je continue aussi avec les courses de chevaux. Seul jeu d’argent autorisé à Hong Kong – pour les casinos Macau est à une heure de ferry – les courses hippiques se déroulent tous les mercredi soir à Happy Valley, hippodrome historique mais aussi à Shatin le dimanche après-midi. Pour se rendre au premier, il faut aller à CausewayBay et marcher ou prendre un des tram qui s’y rend directement. Pour le second, il faut prendre la ligne bleue claire en direction du nord (la chine) et s’arrêter à l’arrêt RaceCourse ou l’autre (en face sur la carte) et marcher 500m. Un bon plan pour Happy Valley, c’est la pinte de bière gratuite offerte si on like la page d’Happy Valley. Cool non ? (bon ca ne durera peut-être pas) L’entrée ne coute que 10HKD et il y a toujours de l’animation pour ceux qui ne sont pas friands de paris.

Musées

Pour les fans de culture, mis à part les nombreux temples éparpillés un peu partout dans Hong Kong et dont certains sont tout simplement magnifiques, il y a aussi quelques musées. Pour l’instant je n’ai eut l’occasion que de faire le musée des sciences. Il faut savoir que l’entrée en musée coute environ 17HKD, sauf qu’il est possible d’avoir une carte à l’année ou pour 6 mois qui permet de faire 6 musées autant de fois qu’on veut (les HKongais sont vraiment fans des cartes en tout genre et de l’illimité). Pour nous étudiant, on a payé 25HKD pour 6 mois, ce qui nous laisse le temps de voir les autres musées. La plupart sont sur Kowloon (Musée des Sciences, des arts, de l’espace, de l’histoire…). J’ai bien aimé celui des sciences même s’il est vraiment moins complet que celui de Stockholm. J’ai pu y retrouver certaines pièces prêté par la Cité de la Villette.

Achats en tout genre

Voici un rapide résumé des endroits ou acheter à HK.

  • Faire les courses : Wellcome, CitySuper, ParknShop, Taste, Vanguard…
  • Snacks, boissons, journaux, tabac : 711, Circle K
  • Produits d’hygiène et de beauté, produits bébés, compléments alimentaires : Mannings, Watsons, Sasa (cosmétiques surtout)
  • Médicaments : Watsons, ou tout dispensaire avec un Px rouge sur fond blanc (avec croix rouge)
  • Produits électroniques : Computer Center de Mong Kok ou Sham Shui Po (mais bon apparemment dans les petites boutiques moins touristiques c’est moins cher).
  • Fakes et autres babioles : ladies market à Mong Kok ou carrement en Chine à Shenzen
  • Fringues : dans un des très nombreux malls (les prix changent en fonction des mall bizarrement)
  • Fast-Food : McDo, Burger King, KFC, Mos Burger, Cafe de Coral, Yoshinoya, LIMX, PizzaHut…

Préparer son Roadtrip en Europe

La préparation d’un roadtrip en Europe ce n’est pas très compliqué, ni forcément très long, encore qu’il ne faut pas oublier certains choses essentielles.
Si vous souhaitez partir en voiture/camion faire le tour de l’Europe, il y a certains points auxquels penser bien avant le départ. Voici donc mes conseils et indications.

Les Visas

Si vous êtes citoyen européen, pas besoin de visa, pas besoin de passeport, juste une carte d’identité valable (je ne sais pas s’il faut 6 mois de décalage de validité au moment du roadtrip, mais veillez quand même à ce qu’elle ne soit pas périmée). Si vous sortez de l’UE : Norvège, Suisse… que sais-je : vérifiez le site du gouvernement, mais normalement les citoyens de l’UE n’ont généralement aucun problème. Merci l’espace Schengen et la coopération européenne.

Pour ceux qui ne font pas partie de l’UE mais de pays comme la Suisse, je crois qu’il n’y a pas de problème non plus (à vérifier), surement le passeport à prendre à la place. Pour les autres, hors UE… je crois qu’il va faut voir au cas par cas, il y aura peut-être des Visas à demander.

Le Logement

Le logement tout au long de la route, c’est certainement ce qui coute le plus cher. Si vous êtes en voiture, vous pourrez toujours passer par les campings. L’avantage : le prix. Le désavantage : généralement loin du centre des villes. Dans les pays d’Europe Centrale et de l’Est, les hôtels ne coutent pas forcément très cher, c’est donc peut être l’occasion. Sinon, il y a toujours les hostels (auberges de jeunesse). Veillez à bien vous renseigner en commandant sur les sites spécialisés comme HostelWorld ou les sites de bookings d’hôtels habituels comme Venere… (Hotels.com est ultra cher puisqu’il prend des commissions énormes).

Si vous voulez de l’aventure, de la rencontre et un guide local, l’une des meilleurs alternatives, que je n’ai pas essayé mais dont j’ai entendu le plus grand bien, c’est le Couchsurfing. Si vous êtes 2 à partir, vous trouverez surement une personne prête à vous accueillir sur son canapé pour une nuit ou plus et qui saura vous conseiller sur les visites de sa ville. Rendez-vous donc sur CouchSurfing.org pour découvrir le mouvement et vous inscrire. L’Europe regorge de couchsurfer, vous n’aurez surement pas de mal à trouver quelqu’un dans chaque ville.

Si vous êtes en camion aménagé, le camping sauvage peut aussi être une solution.

La Voiture et les Déplacements

La voiture ou le camion, c’est une chose à ne pas négliger. En effet, si vous comptez rouler quelques milliers de bornes, il vaut mieux que la voiture soit en bonne état et d’une marque connue dans toute l’Europe, car en cas de panne vous aurez plus de chance de trouver un garagiste qui pourra remplacer la pièce abimée (si tel est le cas). Veillez aussi à ne pas faire des trajets trop longs chaque jours surtout si la voiture à quelques années, ca serait bête de niquer le moteur (enfin c’est de l’évidence).

Quelques petites choses à ne pas oublier dans la voiture : gilet, lampe, triangle, kit de premier secours… Une des choses qu’on oublie souvent c’est que dans chaque pays les lois sont différentes et les objets à avoir dans la voitures changent… wai c’est génial surtout quand les flics dans certains pays en profitent pour pruner les touristes à tour de bras. Donc pour le kit de premier secours par exemple, ce n’est pas quelque chose d’obligatoire en France mais en Rep. Tchèque si. De plus concernant les médicaments, c’est une nécessité absolu pour tout voyageur donc ca ne fera pas de mal d’avoir un kit dans la voiture.

Prévoyez votre chemin à l’avance si possible. Enfin c’est vous qui voyez, mais c’est toujours plus pratique pour se renseigner sur les pays et prévoir l’hébergement. Comme je l’ai dit au-dessus, les lois changent, par exemple pour le degré d’alcool dans le sang. Dans les pays d’Europe Centrale il est égal à 0g. En gros, pas même une petite bière avant de conduire !

Un petit point aussi sur les feux de croisement, ils sont obligatoires dans la plupart des pays d’Europe centrale et en Italie sur les routes quelle qu’elles soient.

Renseignez-vous sur les autoroutes. En France, elles sont payantes (surement les plus chères d’Europe), en Allemagne c’est gratuit. Dans les pays d’Europe Centrale : Rep Tchèque, Slovakie, Autriche, Hongrie, Slovénie … que j’ai pu emprunter, il faut payer une vignette pour l’autoroute (pas de péage par contre). Pour cela, après la frontière, dirigez-vous dans la première station essence et vous pourrez l’acheter. Il y a, pour chaque pays, des vignettes dont la durée de validité change et le prix avec. On a pris les plus courtes à chaque fois (4 jours, 5 jours, 10 jours… ca dépend des pays). En générale, la plus courte coute environ 10€.

D’ailleurs voici les prix que j’ai du payé pour les vignettes :

  • République Tchèque : 11€
  • Autriche : 7.9€
  • Hongrie : 7.5€
  • Slovénie : 15€

Alors pour la traduction, Vignette ca se dit “vignette” en Autriche, mais sinon vous pouvez dire “label” c’est le mot anglais. Il faudra préciser le type de véhicule et la durée de validité. Ne l’oubliez pas, car en République Tchèque, l’amende est de 600€… à payer sur place évidemment.

Et comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas la peine de tenter le diable, les flics en Europe Centrale ont la fâcheuse tendance à vouloir “sacquer” les touristes et demander des paiements en liquide qui varient souvent … corruption quand tu nous tiens ! Donc respecter le code de la route surtout la-bas et soyez vigilant en ce qui concerne les voies réservés en ville.

Vitesse

N’oubliez pas de vous renseigner sur les limitations de vitesses. Elles changent souvent de pays à pays pour les autoroutes en tout cas. Pour les autres routes, je n’ai pas remarqué de différences (à vérifier à la frontière cependant). Par exemple, en France c’est 130km/h, en Belgique c’est 120km/h, en Allemagne c’est soit 130 soit illimité. Des fois c’est 110 dans d’autres… En italie, contrairement à ce que j’avais entendu, c’est bien 130km/h et pas 150.

Parking

Vous devrez surement garer votre bolide. En ville, sachez que les parkings sont payant comme chez nous. Au Pays-Bas bon courage pour y rouler d’ailleurs (ils ont un faible pour les vélos et une dent contre les voitures), c’est un vrai calvaire. Si vous souhaitez vous garer, trouver des places gratuites. En Rep. Tchèque, les marquages bleus indiquent des zones dites “réservé”(es) qui veulent dire que seul les Tchèques peuvent s’y garer. Si vous souhaitez faire les malins et ne pas payer le parking, vous pouvez tenter. Pour les pays frontalier, je crois que des arrangement ont été faits de manières à ce que les amendes soient transmises. Sinon, n’oubliez pas que les sabots et la fourrières existent dans tous les pays…

L’Assurance Santé

Si vous êtes citoyens français, sachez qu’une carte européenne d’assurance maladie existe, elle vient remplacer le formulaire E111. Elle permet de remplacer la carte vitale en Europe (je crois qu’elle comprend plus de pays que l’UE). Il faut la demander à votre organisme d’assurance maladie. Pour ma part, j’en ai fait la demande à ma sécu étudiante, la SMEBA. Ca prenait environ 15 jours. Donc ne l’oubliez pas, elle simplifie grandement et vous protège en cas de coup dur.

Dans les autres cas, renseignez-vous auprès de votre organisme.

La Banque

Un roadtrip, ca signifie voyager dans plusieurs pays. Qui dit différent pays, dit aussi différentes monnaies avec tous les problèmes que cela inclu. Il est donc conseillé de consulter les conditions relatives à un voyage sur le site de sa banque. Normalement dans la zone Euro, vous n’aurez pas de frais pour les retraits (à confirmer avec votre conseiller), par contre, les paiements bancaires sont à éviter. D’ailleurs, pour le voyage, préférez les retraits et le paiement en liquide partout. Oubliez le paiement par carte bancaire. Certains pays comme les Pays-Bas n’accepte pas les CB, les allemands ne payent jamais par carte donc les restau n’ont pas la machine… enfin bref. Le cash, il n’y a que ca de vrai, même en zone euros.

Donc maintenant que vous savez comment éviter les frais en zone euros, pour les pays qui ne l’ont pas encore, je vous conseille de retirer une somme fixe et de laisser votre banque faire la conversion. Les bureaux de change, c’est souvent une grosse arnaque. Préférez les grosses sommes pour éviter les frais. Enfin, éviter de prendre trop non plus, histoire que vous ayez dépensé tout à la fin de votre passage dans le pays. La petite technique sympa pour écouler les dernières monnaies, c’est de les dépenser en essence. Pas besoin de faire de change ensuite.

Les banques internationales comme HSBC permettent de retirer gratuitement dans leur distributeur, mais bon comme celle-ci ne dispose pas d’agence en europe centrale ni de l’est, c’est souvent à oublier.

Le Budget

Un roadtrip, ca coute cher. Il est facile de dépasser les limites fixées. Dans notre cas, on retrouvait des potes de promo donc forcément, ils étaient tous chauds pour sortir dès qu’on arriverait… hors nos budgets n’étant pas extensibles, sortir chaque soir peut rapidement plomber le budget.

Préparez-le avec soin en prenant comme exemple le mien pour ne pas oublier de point de dépense. Si vous couchsurfer, vous économiserez sur le logement, si vous faites des achats avant de partir vous pourrez économiser un peu sur la nourriture.

Les bons plans économie : l’Allemagne est le pays des supermarchés discount (créé la-bas), l’Autriche et la Hongrie propose une essence moins chère qu’ailleurs. Évitez les stations essence d’autoroute et leur restau/sandwiches. Préférez la Rep Tchèque et la Hongrie pour la bière. De toute façon, plus vous serez à l’est, plus les prix seront bas. Prenez les vignettes les plus courtes, préférez le cash à la CB et la banque aux bureaux de change. Ne payez pas le parking préférez les parkings gratuits un peu plus éloignés.

S’il vous manque des infos, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.