Un saut a Shanghai

Un petit passage a Shanghai pour aller voir un de mes potes parti travailler la-bas.

Court week-end, sans réelle préparation de voyage, surtout pour aller faire la fête.

Arrivé la-bas le jeudi soir, je suis allé découvrir la chaine de bar français qui marchent pas mal en ce moment : Le café des stagiaires.

Le lendemain, passage au fabric market près du Nanpu bridge ou j’ai pu faire quelques chemises a 100rmb. Elles ne sont pas de la meilleur qualité mais au mois sur-mesure et pour un prix vraiment attractif.

Le soir on est parti manger un bon steak dans Tianzifang, le quartier des artistes de Shanghai. Ensuite, rendez-vous au dernier Perry’s ouvert, sorte de bar de jeunes expats (étudiants la plupart) pour un anniversaire. On continuera à l’un des “nouveaux” gros club de Shanghai, le Muse. Au moins on avait de la place pour danser. 100 rmb pour 3 tickets de verre. On a terminé par le club Hollywood en fin de soirée.

Le lendemain, la journée vu assez courte. Je me suis baladé en ville autour de Xintiandi. On est allé manger dans le coin puis on a retrouvé un amis dans un bar américain avant d’aller faire une partie de soirée dans un appart.

Dimanche, j’ai pu aller visiter le Shanghai Urban Planning Exhibition Center sur People Square qui donne un aperçu historique de la ville et des prochains developpments urbain. Et hop dans l’avion pour retourner à Hong Kong.

Budget : 250 euros

Transport : Spring Airlines pour une centaine d’euros

Hotel : 24K International Hotel, People Square

Petit passage à Shanghai

Un jour de férié à Hong Kong et j’en profite pour partir à Shanghai, retrouver un pote, Thomas.

Cette fois-ci je prend un vol sur la compagnie Spring Airlines (China-sss.com). Compagnie low-cost de Shanghai.

La soirée commence bien puisque je me retrouve dans le même avion qu’un ami que je ne pensais pas du tout voir. Par contre, tout ne pouvant être rose : une heure de retard est annoncée dès l’enregistrement. Au moins je n’aurai pas eu a attendre tout seul.

Finalement, vers 23:30 on embarque, direction Shanghai Pudong. On négocie le prix du taxi à l’arrivée, pour 5  personnes, et on arrivera vers 2/3 heures du matin en centre ville.

Le lendemain, je pars manger avec Thomas, qui m’accueille donc a Shanghai, direction une chaine de restaurant “fresh food”, Wagas. C’est plutôt pas mal, même si c’est un peu cher. J’ai pu prendre une salade avec du saumon mais il faisait aussi des sandwiches frais, des smoothies etc.

Ensuite direction Nanpu Bridge station ou se trouve un mall rempli de shops de tailleurs qui font : des chemises, costumes et autres manteaux sur mesure. On a donc commandé 5 chemises en tout. 100 rmb/chemise, avec choix du col et poignets. Bon par contre, même si on a demandé de slimer, on n’a pas eu les “darts” (les traits a l’arrière dans le bas du dos, qui slim encore un peu plus). Et puis, on avait aussi demandé à pouvoir porter les chemises avec un jean… Evidemment, ils les ont fait trop longues, mais bon… on les a eu en moins de 24h, pour un prix correct et avec une qualité correcte. Elles seront très bien pour le boulot (cad : rentrée dans le pantalon). J’aurai eu plus de temps, j’aurai aussi fait une veste ou un manteau. Il y a de quoi faire et ils sont prêts à négocier les prix. Je conseille par contre de ramener des pieces exemples pour les mesures si votre demande sort de l’ordinaire chemise pour costard / costard large classique. Ce mall se trouve en face du Wall Mart de l’autre coté du periph : map.

Un petit tour par le Wall Mart d’à coté pour visiter. Pas grand chose d’intéressant pour les étrangers mais quelques différences de présentation assez marrante. J’aime bien voir comment ils se sont adapté au marché chinois.

Ensuite, on a continué le shopping, on est allé dans le mall spécial touriste ou l’on vend babioles et copies en tout genre. J’en ai profité pour prendre des chaussures mocassins non-brandées (120rmb) , des cravates (1ormb), des châles (15rmb), des souvenirs… J’ai pu m’exercer en négociation. A Shanghai, ils sont plus enclin à négocier que dans le sud de la Chine (shenzhen par ex). C’est quand même plus fun. Exemple (j’en suis assez fier), j’ai réussi à faire descendre le prix d’une montre de 650rmb à 80rmb, pour finalement ne même pas l’acheter… (je regrette un peu). Il faut savoir dire non et négocier dur. Généralement ils essaieront de vendre à un prix aussi important qu’en magasin alors qu’ils y a de bonnes affaires à faire avec un peu de discussion. Je crois que ca se trouve sur Nanjing Xi Lu (au croisement avec le freeway qui fait Nord-Sud), c’est à coté d’un Burger King.

Le soir, on est allé manger a Bistro Burger. Vraiment bon. Un gros burger et un super milkshake. Encore une fois, ce n’était pas forcément donné (avec le taux de change) mais je conseille.

Forcément, un week-end à Shanghai ne serait pas un week-end normal sans aller en boite. Après manger, on est donc retourné prendre l’apéro et on est parti faire le club Mook (sur Beijing Xi Lu), pas forcément fou car peu rempli. Puis M2, un peu plus plein certes, mais un peu bordélique. On est enfin allé au Rich Baby… comme d’hab je dirais. On a terminé avec le levé du soleil.

Le lendemain, samedi, on est allé manger a Xitiandi, dans un restaurant nommé Element Fresh. Super bon encore une fois. Ce genre de restaurant, western food avec salade, pancetta ou sandwiches frais, cocktails de fruits et milkshake, c’est un peu ce qui manque a Hong Kong.

On est ensuite allé chercher nos chemises près du Nanpu bridge. Ensuite nous avons voulu nous rendre à Sogo (impossible a trouver). Je ne sais même pas s’il existe vraiment à Shanghai. Le fait est que l’on a marché tout le long de la Nanjing Xi lu vers l’Est pour ensuite arriver sur la rue piétonne Nanjing Lu. On a mangé des sushis dans le mall de l’Apple Store puis on est rentré a l’hotel.

Rendez-vous ensuite au Perry’s, un bar étudiant bien caché au 3e étage d’un building, pour l’anniversaire d’une copine de pote. Au départ, on est arrivé dans le quartier, il n’y avais personne. On s’est demandé si l’on venait bien au bon endroit. Arrivé a l’intérieur, c’était rempli d’étudiants étrangers (pour la plupart). Un bar à l’américaine (genre universitaire) rempli de jeunes occidentaux, proposant de la bière à 10rmb, des buckets à 35rmb, des chicha et des pizzas/sandwiches etc. Étonnamment propre,  avec une ambiance bonne enfant, c’est plutôt sympa pour commencer la soirée entre potes. On est resté assez tard a discuter avec les gens que l’on rencontrait puis on est parti en boite. Mook encore, mais qui était complètement vide. Alors nous sommes allés au Rich Baby. Pour 100rmb, les expat peuvent recevoir un carnet de 8 tickets de boissons. Rentrée à la maison au levé du jour encore.

Le lendemain, nous sommes aller manger un super brunch au Penta Hotel (ils y a du monde le dimanche, il faut souvent réserver). Pour 128 rmb, un buffet occidental, du fromage (camembert), du jambon (de parme), pain, céréales etc., mais aussi un main course plutôt imposant. On ne s’est pas privé en tout cas. Encore un bon plan.

Enfin vers 16h, je suis reparti. Un saut dans le metro, puis dans le Maglev histoire de. Evidemment, une heure de retard pour le vol… Faut pas compter sur les horaires avec cette compagnie.

Budget : 150 euros pour le vol et 45 euros pour les nuits d’hotel.

Transport : Spring Airlines (China-sss.com)

Hotel : 24K International Hotel – People Square branch

No Photo.

Un court week-end à Shanghai

Au mois de novembre, je suis reparti à Shanghai pour revoir un ami de Hong Kong parti pour un VIE dans cette grande ville chinoise.

Connaissant un petit peu la ville, suite à ma précédente semaine de tourisme, j’ai fait découvrir quelques points à mes deux amis qui m’accompagnait et j’en ai profiter pour en visiter d’autres.

Skydesk, SWFC, by MRP46

Parmi les attractions que je n’avais pas faites précédemment lors de ma première visite, je commencerai par parler du Viewdeck du Shanghai World Financial Center, ce dernier qui se trouve à partir de l'étage juste en dessous du trou (voir photo) et qui permet de se faire aussi une vue assez epoustouflante du skydeck, au dessus du trou.

Il ne faut pas avoir le vertige comme moi, car même si je commence à avoir l'habitude avec Hong Kong, le skydeck avec ses vitres et son parterre en verre m'a fait un peu flipper… Il faut compter quand même quelque chose comme 150 yuans pour monter mais la vue vaut le coup, si la pollution n'est pas au rendez-vous (après la pluie c'est toujours mieux) et comme vous trouverez facilement des billets d'avion pas chers il me semble intéressant de partager cette experience.

Jinmao Tower, Hyatt Hotel, by articpenguin

Dans le même style, on est allé visiter la JinMao Tower, celle qui se trouve juste à coté, en forme de carré. On y a mangé au Grand Hyatt, buffet à 350 yuans, pas donné mais à volonté et avec de la nourriture europénne… et ca, ca coute cher en Chine. On a ensuite fait un tour rapidement pour voir ce que donne cette tour creuse. En effet, la partie centrale de l’hotel est creuse. Donc, la, même pas la peine d’en parler, même mes potes qui n’avait pas le vertige, commençaient à sentir le vide vu du dernier étage…

D’ailleurs pour infos ils sont en train de construire une nouvelle tour encore plus grande au milieu de ces deux-ci.

Pour les visites, c’est à peu près tout vu que le reste, je l’avais déjà vu. Si un petit point sur un fake market à Shanghai qui vendait de tout. Je ne me rappelle plus du nom, mais bref c’est dans un grand mall avec plein de petits vendeurs. Il y a de très bonnes affaires à faire pour tous les produits (il n’y a pas que du fake). Cravate à 10yuans, boutons de manchette à 20 (après mes apres négociations)… Au moins les Shanghaiens sont prèts à négocier, pas comme ceux de Shenzhen…

Niveau sortie, on a encore fait un carnage. Enchainé pas moins de 7 clubs lors de l’une des soirées. Malheureusement, qui dit 7 clubs en un soir, dit aussi que certains étaient bien vides.

Rapidement la liste

la première soirée : un bar à vodka planqué dans la rue du No88 – mais plein à craquer -, le mural qui propose l’open bar à 100 yuans, le No88 – pas si mal – , Rich Baby.

la seconde soirée : Geisha – pas mal mais Western -, The Apartment, MT, Soho, Phoebe, Panic Room, Hollywood… et encore on a raté un bar d’after qui a fermé.

mon avis :

Le No88 est un incontournable bar, publique mixte, plutôt à la chinoise avec peu de place, généralement bien remplie. Le Mural vaut le coup pour son open bar à 100 yuans, c’est un bon début de soirée, beaucoup d’expat. Pour ce qui est du Geisha, c’est un bar-club très chic mais dont la population est western (donc avec beaucoup de francais). The Apartment est un peu moins chic meme si le public est le meme, je n’avais pas trop aimé. MT, club chinois était vide quand on est passé, Soho pareil. Phoebe quand à lui proposait l’open bar pour les western, publique mixte et bonne ambiance. On a testé Panic Room juste en face, beaucoup moins rempli et plus chinois. Enfin on a voulu essayé un bar d’after que l’on a pas retrouvé puisqu’en fait il s’est fait fermer, on est donc passé au Hollywood en fin de soirée, publique western et plus vieux, assez cher et filtre a l’entrée, apparemment accueillant les mannequins…

Le dernier soir on est allé faire le très connu et très chic Bar Rouge, tenu par des français. Un dimanche, pour éviter d’avoir la foule. Les prix sont dignes de l’emplacement sur le Bund. A faire tout de même. On est aussi aller boire un verre dans le quartier des artistes. Je ne sais même pas comment on a fait pour le retrouver vu que mon niveau de chinois rase le sol, même si j’ai réussi à discuter suffisamment avec le taxi pour qu’il nous y amène et qu’il me sorte un beau : “ni de zhong wen shi hen hao” – ton chinois est très bien … oui oui c’est ca.

Budget : 350e facile

Transport : China Eastern

Hotel :  Manhattan Bund Business Hotel (via Groupon)

Une semaine à Shanghai …

Suite à mon année de cours et mes derniers examens, je suis parti avec deux potes pour un périple de 3 semaines minimum en direction de la Chine et du Japon, histoire de découvrir de nouveaux pays et me concocter un super livre photo de vacances avant la reprise. 3 semaines pour ma part mais un peu plus pour mes deux compères, je souhaitais revenir trouver du travail avant mon retour temporaire pour la France.

Visa multiples entrées en poche, on a donc commencé par Shanghai. Le but était de découvrir la Chine autrement que par Shenzhen, la ville industrielle frontière avec Hong Kong et aussi passer voir un ami à Osaka, au Japon. On a paramétré notre voyage en fonction du prix des vols. Shanghai – Osaka étant la solution la moins onéreuse pour rejoindre le Japon. Oui, car on a commandé une semaine avant le Tsunami, donc les prix étaient encore élevés. On s’en ai sorti pour 350 euros chacun pour : HK – Shanghai – Osaka – Beijing en avion (avec escale a Shanghai sur notre vol : Osaka – Beijing). Puis j’ai personnellement fait mon retour via Shenzhen avec un vol interne de 150 euros (tout de même) qui restait moins cher qu’un Beijing – Hong Kong.

Shanghai by night by cowhen

Bref, nous voila parti pour une semaine à Shanghai ou l’on retrouve un de mes colloc pour quelques jours puis un autre collègue, chacun profitant des vacances pour visiter la Chine. On a choisi un hôtel pour les premiers jours. Le Starway Rayfront Shanghai Nanpu Hotel qui se trouve au sud du Bund, dans la concession française. Il faut savoir que Shanghai a subit des guerres et des occupations dont les français, les britanniques … La concession française qui est un immense quartier est vraiment très jolie et j’ai pu ressentir dans l’architecture, la France de chez moi.

Shanghai, c’est grand. Très très grand ! Pour se déplacer on utilise le taxi, le plus cher de Chine : 12 yuans forfaitaires puis une augmentation tous les 2 km. Ou alors le métro qui est neuf mais dont la finition laisse largement à désirer. Le coup des jetons pour son utilisation n’est pas forcément pratique pour quelqu’un qui souhaite y rester la semaine mais bon, au moins ce n’est pas cher (2 yuans par trajet). J’en profite pour dire que l’on a testé aussi le Maglev, train allemand à sustentation magnétique entre l’aéroport international de Pudong et … une station de métro éloignée du centre-ville (Longyang Road). 50 yuans par personne par aller, c’est un peu cher surtout quand il faut rajouter du taxi par la suite (si vous arrivez de nuit, le métro est fermé).

On est donc parti visiter la plus moderne des villes de Chine et la plus riche. Lonely Planet en main, on a décidé de partir pour People Square ou se trouve le Musée de Shanghai. Gratuit, sur 4 niveaux. Il est faisable en 2/3h. Ici on a commencé à remarquer la peur du gouvernement pour les attentats. En effet, tous les sacs passent au rayons x dans la plupart des bâtiments du gouvernement et le métro. Et c’est encore pire à Beijing. On a découvert les mall chinois, remplis à craquer, mais pas si différents de ceux de Hong Kong (forcément, c’est souvent des sociétés Hong Kongaise qui sont promoteurs).

Bund by johnteoski

Durant la semaine on s’est aussi promené sur le Bund, ce qu’on pourrait appeler la “promenade des chinois”, ancien quartier anglais, c’est sur cette rive que se trouve bon nombre de bâtiments du siècle dernier et qui donne vue sur le nouveau quartier business de Pudong où se trouve la plupart des gratte-ciels. Mis à part que le Bund est rempli quelque soit l’heure, c’est un super endroit pour se promener et regarder le spectacle offert par les tours à la tombée de la nuit.

Pudong by Chronovial

De l’autre coté, sur Pudong, on s’est rendu dans le nouveau mall IFC qui accueille d’ailleurs l’Apple Store tout neuf, et qui appartient à une société hong-kongaise. On a visité le quartier et pu se rendre sur la rive opposée donc, pour admirer le bund en face. Plus verte, la balade est cependant bien plus courte. On a aussi pris le ferry pour traverser le Huangpu et aller rejoindre des amis pour visiter le quartier du Chenghuang Miao. Ce quartier accueille un temple mais aussi plein de boutiques pour touristes ou il faut négocier sévère pour ne pas se faire avoir. Il y a aussi le Yuyuan Garden qui se trouve accolé que l’on n’a pas pu visiter. Payant, c’est apparemment magnifique et ca peut prendre une bonne heure pour le faire entièrement. On a continué à faire un tour dans les petites rues adjacentes ou l’on a trouvé un salon de thé. Attention c’est cher. La cérémonie du thé vaut le coup pour une personne ne l’ayant jamais fait, ensuite on vous propose d’acheter du thé à des prix exorbitants…

Jiang’an Temple by soleil1027

Entre autres visites, on a aussi fait la Nanjing Road, immense rue piétonne accueillant tous les magasins du monde. Impeccable pour faire du shopping bien que ce soit les même chaines que l’on trouve partout et les prix ne sont pas forcément moins cher. On a aussi fait le musée de la propagande communiste chinoise. Écrit dans le Lonely, on a galéré pour trouver. En effet, c’est le dernier musée sur la propagande, regroupant les restes d’affiches que le gouvernement avait éradiqué il y a quelques années. Ces dernières, récupérées par un collectionneur se trouve dans un musée bien caché au sous-sol dans des immeubles d’habitation. Je préfère insister car si le gardien à l’entrée du groupe d’immeuble ne nous avait pas interpellé pour nous indiquer, on aurait laissé tomber alors qu’il vaut vraiment le coup. On a aussi fait le Jiang’an Temple que l’on a pu rejoindre par métro. Malheureusement les temples en Chine sont rénové dans un style très “béton” supprimant ainsi tout le cachet du bois précédemment utilisé pour la construction du temple.

Durant cette semaine, nous avons aussi décidé de passer une nuit dans une des grandes villes industrielles à coté de Shanghai : j’ai nommé Suzhou. Cette ville a conservé son vieux centre-ville composé de vieilles petites maisons et de canaux. Une sorte de petite Venise ou l’on a pu visiter les jardins du gouverneur, des pagodes et retrouver un ami en stage. La ville est très étendue mais ne se trouve pas si loin de Shanghai. On s’est en effet rendu à la gare principale et l’on a pu expérimenter le train rapide (sorte de TGV) chinois qui nous y a conduit en moins d’une heure. Après deux jours de visite, nous sommes rentré à Shanghai.

Suzhou gardens by scotted400

En cours de route, on a aussi changé d’hôtel pour un hostel situé en centre-ville, près du Bund, le Mingtown Youth Hostel (HI). Qui valait le coup. A 10 min a pied du Bund et à deux pas d’un supermarché et de convenience stores.

Vue du SWFC by jhelvy02

A Shanghai, on a aussi voulu voir ça d’en haut. On voulait se rendre au SWFC, l’espèce de tour décapsuleur, la plus grande de toute. Afin d’éviter de payer les étages spécial touristes, qui sont les tout derniers de la tour et qui proposent de marcher dans la partie haute du “trou” toute vitrée, on s’est rendu au Park Hyatt Hotel qui possède un bar au 89e. Étant donnée qu’il était 18h30, on n’a pu se rendre que dans le petit bar, mais vers 20h, un autre s’ouvre avec DJ durant la soirée. Tenue correcte exigée. Attention, les prix sont adaptés à la clientèle. Cependant, pour nous français, payer 4 euros la bière avec une vue à plus de 300 mètre de haut au 87e étage… ca passe. Surtout quand l’entrée pour les étages “touristes” coute 180 yuans.

Pavillon chinois by mgantet

Nous sommes aussi aller visiter le parc de l’Exposition Universelle, si je puis dire. Puisque très peu de pavillons reste encore présents. Nous avons pu voir rapidement le pavillon chinois, qui était fermé. En même temps on a décidé d’y aller un peu tard…

Je voyageais avec deux amis et ces derniers ont pu partir visiter Hanzhou, l’autre grande ville près de Shanghai. Pour ma part, j’avais un entretient professionnel, je n’ai pas pu les rejoindre. La ville possède quelques monuments et un lac qui fait tout son charme. Elle vaut donc le détour selon eux.

Voici un peu le résumé des visites de la semaine. Mais nous avons aussi chargé nos soirées d’activités et avons profité de la nightlife de Shanghai qui a l’avantage de ne pas être très chère. Nous avons rencontré des amis d’amis sur Shanghai qui s’avère être un vrai repère de français en stage. C’est assez extraordinaire mais la plupart des “westerns” qui s’y trouvent sont français. Et c’est assez hallucinant, je crois qu’il y en a plus qu’a Hong Kong mais c’est surtout le fait que lorsque ce sont des westerns ce sont a 80% du temps des français… Après un verre dans la concession française, dans une vieille maison (qui ressemble comme deux goutte d’eau à celle que l’on a chez nous) transformée en bar. On se rend au Window, bar à l’ambiance enfumée où les cocktails ne sont pas cher. On n’y restera pas longtemps, c’est bondé et légèrement bordélique et comment dire… un peu crade.

Le Bar Rouge by Designity

On aura aussi tenté le Bar Rouge, tenu par des français qui s’avère être un des plus connu de Shanghai, extremement bien placé le long du Bund à l’etage d’un vieille immeuble, mais onéreux. On a rebroussé chemin devant les 150 yuans pour l’entrée. On a testé aussi Angelina, club bien chinois (comprendre : pas beaucoup de western) propre et assez grand, pratique pour danser et 100 l’open bar, ce fut mon préféré de la semaine. On a bien évidemment fait deux fois plutôt qu’une le RichBaby, chaine chinoise de clubs, que l’on retrouve aussi à Shenzhen, il propose des prix d’open bar pour les étrangers. Il faut savoir que les clubs essayent d’attirer un maximum les étrangers et ils ont bien compris que l’on ne consomme pas comme les chinois, qui payent une table avec des bouteilles, mais qu’on préfère les open-bars. Attention, l’alcool n’est pas forcément bon. On a fait aussi le M2, qui se trouve en haut d’un mall. Une sorte de grand entrepôt. C’était blindé et la piste de dans bien que grande empiète sur les espaces de tables ce qui n’est pas forcément pratique. On a payé 150 cny pour 3 verres. Enfin, on aura voulu tester le bar du Phare sur le Bund mais malheureusement la terrasse était remplie et le bar ne pouvait plus accepter le clients.

Une autre soirée j’ai retrouvé une amie d’amie au Muse, un club assez chic et propre, accueillant durant toute la soirée des groupes sur la scène. Les prix n’étant pas malheureusement attractif pour nos petits budget, on s’est rendu dans un autre club, le Phoebe, proposant l’open bar pour 100 ou 150 cny. Rempli de français, j’ai même reconnu une connaissance de junior-entreprise (surement en stage). On y a retrouvé un collègue en stage sur Shanghai. Le club proposait des shows toute la nuit que ce soit de la chanson ou de la danse.

La ville de Shanghai regorge de bars et de clubs. La plupart sont accueillant en vers les étrangers et proposent des tarifs spéciaux (généralement open-bar sur une sélection pour 100 à 150 yuans). Vous ne serez pas souvent seul car il y a beaucoup de westerns qui sortent (beaucoup de français). Il faut donc bien choisir son clubs et les autres français sont les meilleurs alliés pour connaitre les bon plans.

Pour vous balader et vous rendre de bars en bars et clubs en clubs, je vous conseille de télécharger sur votre smartphone une applications spécialisée, généralement, elle propose l’adresse en chinois que l’on peut montrer au taxi, ce qui est plutôt pratique. A Shanghai, c’est comme aux USA, il faut donner une intersection, alors soit vous la prononcez à partir du pinyin soit vous récupérer l’adresse en chinois.

Malheureusement on n’a pas pu tout visiter. Que ce soit Shanghai ou ses alentours. Au départ même, on comptait faire aussi les montagnes jaunes qui se trouvent à quelques heures de cars (6h je crois) et qui proposent un spectacle magnifique, cependant les agences de voyage ne proposent pas cela sur 2jrs/1n. On a donc choisi de faire Suzhou et Hanzhou qui regorgent de belles choses à visiter. Notre semaine fut quand même bien complète. On est reparti vers l’aéroport de Pudong en métro, direction le Japon avec Osaka.

Budget : 300 euros durant la semaine + les vols

Transport : China Eastern (via Zuji.com.hk pour les 3 premiers vols) et Shenzhen Airlines via ctrip pour Beijing-Shenzhen

Hotel : Starway Rayfront Shanghai Nanpu Hotel et Mingtown Youth Hostel pour Shanghai et … Mingtown-Suzhou Youth Hostel à Suzhou

Album Photos à venir