Belgique : Oostende, Brugge, Brussels

Notre périple commence par la Belgique mais notre choix de parcours un peu avant.

En effet pour rejoindre Oostende en Flandre, notre premier point d’arrêt, nous avons décidé de prendre l’autoroute en passant par Rouen et Dunkerque plutôt que Paris. En gros, on a choisi de faire Nantes – Le Mans – Rouen – Dunkerque plutôt que Nantes – Le Mans – Paris – Lille, histoire de voir un peu de paysage et éviter la capitale bien connu pour ses embouteillages en période estivale.

Partie assez tôt dans la matinée (7h30) avec du retard, on arrivera finalement vers 15h30, soit même un peu en avance. En même temps, on a choisi de faire qu’une seule pause. L’autoroute étant ce qu’elle est, le paysage est resté assez limité, mais on a pu apercevoir la mer.

Oostende

Oostende, station balnéaire de la cote belge est très prisé en été. Un peu étonnant pour nous, puisque je n’avais jamais entendu dire que l’on se battait pour une place sur la plage près de Dunkerque alors que passé la frontière, c’est apparemment pire que la cote varoise, les néerlandais et les belges profitant de la mer sur cette cote flamande. Arrivée la-bas, on a pas eut de problème réellement pour circuler. A vrai dire, j’étais un peu déçu, sans doute le vent et le temps maussade de la journée avait fait fuir les vacanciers.

On a donc retrouver Martin qui nous accueillait pour la nuit et on a aussi retrouvé Anthony. Petite balade sur le remblais avec un bon sweat. J’avais un peu (beaucoup) de mal a marché, ma cheville n’étant pas rétablie (et c’est encore le cas à l’heure actuelle…) suite à un beau foulage en règle la semaine précédente.

La page d’Oostende est vraiment très longue. C’est pas mal bétonné et de grand immeubles surplombent la mer. Un truc sympa : des loueurs de petites voitures pour les enfants permettent aux parents de boire un coup (une bière Jupiler, normalement) pendant que les bambins font la course sur le remblais. Le centre propose en autre, un casino, une salle de spectacle et une rue remplie de bars. Pas forcément très grande, celle-ci propose de l’animation tous les soirs. On a eut la chance d’assisté à un concert électro en pleine rue offert par des DJ de Studio Brussels.

On a pu évidemment s’offrir un repas dans une frituur. Obligé ! Un hamburger à la viande dégueu… oui faut le dire, les viandes recomposés comme celles-la sont ignobles… Par contre, on a pris une grosse frite et la faut avouer, que déjà les frites sont pas mauvaises mais qu’en plus les rations sont adaptées à l’appétit belge. A 4, on a eut du mal a la manger. Heureusement que Martin a pris l’habitude et a pu finir tout ca. Un petit tour dans les bars et on a déambuler dans le coin. On finira la soirée en discutant politique Slovaque avec une amie de Martin étudiante en Belgique venant de… Slovaquie.

Voir les photos d’Oostende

Brugge

Le Lendemain matin direction Brugge. Le réveil est dur pour tout le monde, surtout Martin. 20min d’autoroutes belges pourrie plus tard (oui les autoroutes belges sont pleines de nids de poules), on arrive dans Brugge ou Bruges. On se gare sur une place payante et on tente le coup du gratuit. Direction la première place assez moderne puis la vieille place et son beffroi. On fera le tour du vieux centre, entre magasin, boutique souvenir, bar/musée de la bière. On rejoindra les canaux typique de la ville dites “Venise du Nord”. Assez touristique quand même, on a pu manger dans un restaurant chic sans le vouloir. Au final, 10€ le repas pour un poulet-frite… Wouhou ! Et le pire c’est le demi de Julien (équivalent d’un demi-litre ici, soit une pinte) à 7€.

On continuera notre petit tour de la ville très typique et très jolie il faut l’avouer. Assez petite pour faire le tour à pied, c’est tout de même assez touristique. Au final, on aura fait que l’hypercentre et je crois qu’il y a pas mal d’autres endroits sympas à voir. En tout cas, selon Martin, il y aussi de quoi boire un coup le soir.

Dans le même genre, il parait que Gent est aussi jolie.

Voir les photos de Brugge

Brussels

On laisse Martin à la gare et direction Brussels ou Bruxelles. Une bonne heure de route après, on se dirige directement vers l’Atomium qui se trouve à la périphérie de la ville. On se prendra en photo et vidéo devant et on repartira. En fait l’Atomium propose un saut en tirolienne du sommet gratuit. On pensait que c’était une démonstration des pompiers de la ville ou un truc dans le genre, alors on a pas cherché. Au final, on nous a dit que la queue est généralement tellement longue que ca peut prendre des heures pour 20 secondes de folie, donc très peu pour nous.

Bruxelles, on a donc cherche une place que l’on a trouvé sur ce qui semblerait être le premier cercle. On a pu tout faire à pied. Direction la grande place avec ses bâtiments typiques. Sur celle-ci, à part les milliers de touristes, il y avait un match de pelote basque/chistera ? on a pas trop su. Surtout que la pelote basque en Belgique, ca nous paraissait un poil bizarre. On a donc continuer pour aller voir l’immense, que dis-je, le géant Manneken Pis ! Tellement immense que comme tout le monde, on a ris jaune devant la statue. On m’avait prévenu mais je ne pensais pas que c’était si minuscule, j’espérais au moins que la fontaine vaille le coup… Bref, on a pris une photo puis on a continué vers le Sud, direction le palais royal. Des préparations en cours (un défilé surement), ne nous ont pas permis de s’approcher du palais, on a donc continuer à travers le parc tout proche pour rejoindre le sud de la ville et le parlement européen.

Quelques photos du parlement qui attire aussi quelques touristes il faut bien le dire. Puis on est remonté dans l’autre sens en changeant de chemin. On prendra quelques photos des peintures murales de Bande Dessinées typiques de Bruxelles. Au final, on aura encore faire l’hyper-centre seulement, mais visiter tout ce qu’il y a voir en une demi-journée ce n’est pas simple.

On repartira direction les Pays-Bas et plus particulièrement Enschede, à l’Est du pays. 3h30 d’autoroute et quelques moulins aperçu avant de retrouver Vincent, qui nous accueillait pour notre 2e nuit.

Voir les photos de Bruxelles

Résumé

Pour faire un compte rendu de la Belgique. Bruxelles, n’a rien d’extra-ordinaire comme capitale. Pour sortir, il y a apparemment de quoi faire, mais niveau tourisme… c’est autre chose. Cependant, Bruges et les villes typique comme Gent valent le détour. Pour ce qui est de la cote belges et ses stations balnéaires, en tant que français, on a pas l’habitude d’une eau à 15° (je suis mauvaise langue, je sais), donc on préférera la cote Atlantique ou la Méditerranée.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s