Visite à Helsinki

Alors que nous avions choisi de passer une bonne semaine en Scandinavie, nous avons aussi décider de ne pas visiter que Stockholm mais de profiter des croisières sur la mer Baltique à bon prix, pour visiter la capitale de la Finlande : Helsinki.

En vérité, nous avions plusieurs choix de ville qui s’offrait à nous, mais nous avons pris Helsinki car étant une capitale, nous pensions avoir de quoi y passer 2 jours bien rempli. Ce fut le cas.

En débarquant du bateau vers 10h du matin heure locale, nous découvrons le port d’Helsinki et ses bâtiments beaucoup plus froids que ceux que nous avions quitté à Stockholm. On est parti directement à l’hôtel pour déposer nos affaires. Première bonne surprise, la qualité de ce dernier. Peu d’auberge de jeunesse dans Helsinki, contrairement à la Suède, mais l’EuroHostel que l’on avait choisi était tout neuf et de qualité. On a même pu profiter du sauna gratuit dans l’hôtel.

On est parti donc visiter la capitale toute la journée. On est parti un peu au hasard, passant devant les bâtiments officiel (Parlement), bien gardé, pour retrouver la grande gare qui dessert les villes plus au Nord. On s’est donc promené dans le grand parc derrière la gare puis jusqu’au stade olympique ou l’on est monté tout en haut de la tour pour 2€. On a pu observer la ville. Il faisait bien plus froid qu’en Suède avec le vent. Disons 10° de moins ou presque. On a tout fait à pied, même si la ville possède un métro et des vieux trams plutôt sympas.

Les bâtiments sont vraiment plus froid, à la fois en terme de couleurs mais aussi d’architecture. On se croirait plus en Russie qu’autre chose. De même pour les gens. A l’arrivée, un marché était présent sur le port avec vente de produits alimentaires mais aussi fourrure qu’on aurait bien acheté si les prix n’étaient pas fait pour les touristes.

On est passé à l’office de tourisme près de la magnifique cathédrale luthérienne d’Helsinki. On s’est même fait filmé pour un jeu télévisé. La candidate devait nous faire venir dans un restaurant. Comprenant que nous étions français, elle s’est même mise à parler français devant la caméra pour nous venter les mérites d’un restaurant espagnol à deux pas (bon… la paella, elle est plus proche de chez nous que de Finlande). La grande librairie à coté de la cathédrale est pas mal aussi. On a continué a déambuler dans toute la ville jusqu’à l’église Temppeliaukio faite dans la pierre et surplombé d’un immense dôme.

On s’est retrouvé après plusieurs heures de marche dans le plus grand centre commercial d’Helsinki ou l’on a, quelque peu… galéré pour acheter ce qu’on voulait (on avait décidé de faire des crêpes aussi…). Après avoir failli se perde (il y avait du monde), j’ai pu remarqué que les bus (et surement le métro) partait des étages en sous-sol du centre commercial (pour le froid je suppose).

Le soir on est allé prendre un verre à l’Absolut Ice Bar. En effet, sur le routard, celui de Stockholm, coutant 20€ les 40min, on s’était dit qu’on irait à celui d’Helsinki coutant moitié moins cher. En fait c’est un grand frigo ou l’on nous a servi pour un peu plus de 10€ un cocktail à la vodka sur une table en glace (mais les verres n’étaient même pas en verre). On a pu discuter avec un américain qui venait travailler à la construction de la centrale nucléaire (contrat Areva) au nord d’Helsinki. Bon, en gros ca valait pas le coup et quitte à payer, on aurait du y aller à Stockholm. Par contre le serveur nous a conseillé une boite, le Royal Onella. On s’y est donc rendu.

Celui-ci se trouvant tout proche du centre commercial ou l’on avait fait nos courses quelques heures avant. On est rentré tranquille, même s’ils sont assez chiant pour tout ce qui est alcool (magasins spécialisés style System Bolaget suédois) et donc je suppose pour les boites pareils. Finalement nos passeport français on fait le boulot et on a pu passer une soirée pas trop cher (5€ l’entrée) dans la plus grande boite de Scandinavie. Et même si la salle spéciale House était fermée, on a eut le droit à : 1 bar rock, une salle de danse musique généralistes, un bar spécial pop finlandaise et le bar karaoké. Oui c’est vraiment grand et sympa en plus. Niveau prix, la vodka-energy drink était a 4.5€ avant minuit, alors que bizarrement la bière aromatisée (genre Smirnoff ice) était a 7€… Il y avait pas mal de monde, c’était une soirée étudiante pour une école d’ingénieur (assez grosse apparemment, les mecs venaient de chaque “filiale” de l’école, des 4 coins du monde). On est rentré vers 3/4h du matin.

Le lendemain, on a visité la Cathédrale Uspenski, ou l’on a pu admirer les nombreuses icônes. Apparemment la plus grande cathédrale orthodoxe de Scandinavie. On est aussi aller faire un tour dans le marché couvert près du port ou l’on a pu acheter un sandwich a la viande de rennes. A tester, attention c’est une viande assez forte.

Les Sorties à Londres

Londres est une grande capitale et il est évident que pour quelqu’un qui veut sortir, il y a toujours de quoi faire et toujours du monde…

Et bien figurez-vous que j’ai été décu. Je ne suis pas parisien et je ne connais pas la vie nocturne à Paris, mais je suis sur qu’elle est plus active qu’a Londres.

Il y a beaucoup de pubs et il est clair que dans la journée vous n’aurez aucun mal a en trouver, mais je reparlerai de ceux-ci dans un autre article. Pour ce qui est de la nuit, il y en a déjà beaucoup moins.

Mais bon, si vous sortez la nuit vous préférez peut être faire un bar classique ou branché et non un pub. Tant qu’a faire, pourquoi pas une boite ?

Alors il y a des choses que vous devez savoir : malgré que Londres accueillent des millions de touristes pendant les vacances d’été, j’ai trouvé Londres assez vide la nuit pour une capitale. Les bars (pas les pubs), sont vides durant la semaine. Et ce constat fait, vous aller voir qu’ils font tout pour récupérer du monde.

Il y a un fléau à Londres, un terrible fléau : le racollage. Interdit en France, il n’a pas l’air de l’être en Grande Bretagne. En fait, des jeunes vont vous accoster pour vous proposer des flyers et des invitations voir réductions pour rentrer dans des bars ou des boites. Généralement ils rabattent pour plusieurs bars. Ils sont coriaces et vous pourrez vous en prendre 4 d’affilé sans que ca les gênent. Certains feront même 500m avec vous jusqu’au moment ou vous menacerez de frapper (anecdote).

En fait, il ne faut pas se laisser avoir par les rabatteurs. Ils touchent évidemment une commission à chaque personne rabattu mais si un bar rabat c’est qu’il a du mal a se remplir donc si on vous propose une boite… et bien sachez que vous serez seul dedans. On s’est fait avoir une fois comme ça et le pire c’est que le mec est revenu nous voir 2jours après pour nous rabattre vers le même bar ou l’on s’était fait “chier”.

A vrai dire, je n’ai pas beaucoup de conseils mise à part :

  • choisissez vous-même en regardant s’il y a du monde, si le bar est bien placé et s’il y a de l’activité
  • préférez Leicester Square et Soho mais n’oubliez pas qu’une bonne partie de Soho est consacré aux gays (bar, boites etc.)
  • ne suivez pas les rabatteurs
  • lisez bien les pancartes à l’entrée : par ex nous sommes allé dans un bar ou il était écrit “club” alors qu’en fait le club n’était ouvert que le vendredi et samedi… et la pancarte écrite à la craie était évidemment présente tous les jours…

Ce bar était le O bar, qui est tout de même sympa et que je conseille pour boire un coup.

Quelques conseils de boites :

  • The Zoo Bar ou nous sommes allé le dernier jour, est une boite à 2 ambiances qui se trouve sous l’Odeon à Leicester Square.
  • Ministry of Sound, est une boite de renommé internationale qui n’est ouvert QUE les vendredi et samedi (et non le mercredi contrairement a ce qui est écrit sur le routard… on s’est fait avoir au passage)
  • La Fabric : nous n’y sommes pas allé car ouverte que le week end, mais apparemment c’est une très bonne boite

Un dernière chose que vous devez absolument savoir : les bars et boites ferment au maximum à 3h du matin… C’est super tot, mais c’est comme ca. Et à vrai dire, c’est assez “marrant” de voir qu’a 3h, la musique s’arrête d’un coup et la sécurité vous sort par la peau des … Alors qu’en France, il n’y a plus personne quand la boite ferme… Le métro n’est plus en activité à cette heure (à partir de minuit/1h), il vous restera donc que les bus 24/24 et les taxi. Ou vos pieds… si vous voulez faire comme nous, quelques bornes dans le froid et l’obscurité.