Week-end de plongée à Tioman en Malaisie – PADI Advanced

Profitant d’un long week-end avec deux jours fériés à Hong Kong, nous sommes partis le vendredi soir, direction Singapour.

J’avais entendu du bien des îles de l’est de la Malaisie de la part d’amis qui avaient vécu à Singapour, alors profitant de prix très bas de la part de TigerAir, on est parti 5 jours pour l’ile de Tioman.

On a pris notre vol le vendredi soir, pour Singapour. J’avais ensuite réservé un taxi-van privé (EzyTaxi) pour faire le chemin entre l’aéroport et la ville cotière malaisienne de Tanjung Gemok d’ou partait notre ferry pour l’ile de Tioman.

IMG_3021

Notre conducteur nous attendais a la sortie du terminal, on a pris un grand van et on parti direction la frontière Singapour-Malaisie, qui était, pour ce weekend du 1er mai, bouchée de chez bouchée. On a du perdre 1h pour la passer et encore, on a du zigzagué entre les lignes de voitures. Cette frontière voiture, ne nécessite pas de descendre de la voiture, que ce soit du coté Singapourien ou Malais. Ensuite cela nous a pris 2h30 pour remonter en direction du nord. On s’est arrêté temporairement à Mersing prendre des Ringgit puis on est arrivé a Tanjung Gemok vers 3h35.

J’avais réservé un hotel sur Facebook car en effet, il m’était impossible de trouver d’hotel proche du ferry dans cette petite ville sur les sites classiques de booking. Cependant, bien que j’avais prévenu notre arrivée dans la nuit, l’hotel a apparemment trouvé quelqu’un à 3h du matin, une demi-heure avant notre arrivée… du coup on a du dormir dehors. Heureusement il y avait un 7/11 proche de l’hotel et on est donc resté a discuté devant l’hotel pendant 3h avant de nous diriger à pied au Jetty de Tg Gemok pour prendre notre ferry.

IMG_2982

On avait réservé nos billets de ferry via notre hotel sur Tioman et fait envoyer par la poste. Ca été l’une des organisations les plus compliquée que j’ai eut à faire pour un voyage dans la région. En effet, pour rejoindre Tioman, il y a qu’une société de ferry, Blue Water Express, qui fait 2 voyages depuis Mersing et 2 voyages depuis Tg Gemok par jour (maintenant il y a aussi Dragon Star Shipping depuis Tg Gemok). A cause des marées, les horaires des ferry changent chaque mois et sont disponibles sur les sites des centres de plongée de Tioman (par ex.) que le 15 du mois précédent. Les ferry depuis Mersing étaient tous pris, nous voyageons à cheval sur 2 mois, ce qui compliquaient l’obtention des horaires de retour et les reservations obligent de prendre des aller-retour avec le même départ. Et, comme si ce n’était pas suffisant, partir de Tg Gemok, coutait plus cher en taxi, sans compter le peu d’hotel dans la ville. Bref, on a finalement réussi a avoir via l’un de nos hotel, nos billets, envoyé vers Hong Kong par speedpost. Un des sites disponibles pour booker à l’avance les billets : http://www.easybook.com/ferry

IMG_3006

Nous avions pris notre ferry à 7h. Ils faut venir avec ses billets (ou en acheter au comptoir d’achat) pour les échanger contre des “boarding tickets” en montrant son passeport, puis aller au dernier comptoir pour payer la Marine Park Fee de 30ringgit qui permet de protéger les eaux du park autour de l’ile de Tioman et sa faune/flore marine. On a ensuite attendu un peu dans la salle d’embarquement puis on a pris nos places – attitrées – dans le ferry. Au bout de 2h environ, on est arrivés sur Tioman et on est descendu au 3e stop, Tekek Jetty.

Mes amis sont parti directement commencer leur PADI OpenWater au Tioman Dive Center et je suis parti à notre hotel, le Selesa Condotel. Ce dernier n’ayant pas de shuttle et il faut prendre le shuttle du Berjaya qui se trouve juste avant le Selesa le long de la cote. En effet le Selesa est une autre propriété du Berjaya Group, qui je pense était voué a être un service-appartement et a du être loué pour en faire un hotel. Verdict, arrivé au Berjaya, j’avais le choix entre 30min de marche en plein cagnard ou attendre 45min que le shuttle du Selesa passe. L’hotel m’avait pourtant dit qu’un shuttle viendrait nous chercher, j’ai du fait appeler ces derniers qui ont envoyé une voiture (heureusement). En fait il y un seul shuttle qui part du Berjaya toute les heures, arrive 10min après au Selesa, puis retourne au Berjaya avant de partir direction le village de Tekek. Il faut donc prévoir a l’avance. Après avoir fait mon check-in, j’ai discuté avec le manager du Selesa et ce dernier nous a booké une voiture tous les matins pour qu’on puisse rejoindre le centre de plongée simplement, cool! Pour moi, impossible de dormir, alors je suis allé rejoindre mes deux compères au centre de plongée et me dorer la pilule sur la plage. Le soir, après 15min de marche, on mangera tranquillement au restaurant thai du Berjaya qui s’avérera être presque vide mais plutôt bon.

IMG_3036

Le lendemain, on prend notre petit-déjeuner au Selesa, un buffet très simple avec quelques toasts, du riz, des oeufs… rien de bien fou mais nécessaire avant une journée de plongée. On a donc pris la voiture pour arriver vers 9h au Tioman Dive Center. Ce dernier se trouve dans le Swiss Cotage, un petit resort de bungalow en bois au bord de la plage, très nature. Il y au bord de l’eau, le Tioman Dive Center pour la plongée bouteille et le FreeDive Tioman pour l’apnée. Ce dernier possède une petit espace sous un toit en bambou ou on apprend la théorie et la relaxation. Mes deux amis sont parti pour leur cours PADI pendant que je suis aller à mon cours de freediving (apnée) avec une journée entière de découverte de la pratique : AIDA 1*, premier niveau découverte de l’apnée (AIDA = Association Internationale pour le Développement de l’Apnée). Mon instructeur André, plus jeune que moi, m’a donc expliqué toute la discipline : ses différentes competitions et les méthodes de respiration. Une partie théorique donc sur ordinateur suivi de relaxation et ensuite des premiers essais allongés sur le sol avec pour but de se relaxer et d’écouter son corps tout au long de la tentative. Verdict 1min40 au premier coup, ce qui est beaucoup plus que ce que j’imaginais. Ensuite près de 2min30. Le but était d’obtenir des contractions, c’est a dire le diaphragme qui remonte automatiquement afin de faire expirer l’air des poumons. Après un déjeuner léger, j’ai repris avec un autre instructeur (André, s’étant blessé, il ne pouvait aller dans l’eau), Kwab, qui m’a accompagné tout l’après-midi pour la partie en mer. La premiere discipline, la statique, et donc de retenir son souffle le plus longtemps possible tout en étant immergé dans l’eau (dans 1m d’eau). Le fait d’être immergé relaxe le corps et notre pulsation cardiaque chute d’environ 10 a 20bpm. Ce qui permet de consommer moins d’oxygène et donc de rester plus longtemps en apnée. Premier essai à 2m40 et deuxième à 3m10. Ensuite après quelques exercice de nage sans respirer avec palme, on est allé installer la bouée dans une zone avec un peu plus de 10m de profondeur et mon but a été d’aller le long d’une corde en me tirant jusqu’à 10min pour la discipline Free immersion Apnea (FIM) puis de faire la même chose sans tirer sur la corde et avec des palmes pour la discipline Constant Weight Apnea (CWT). La partie la plus compliquée pour moi était d’égaliser l’air dans mes oreilles tout en descendant suffisamment vite pour avoir assez d’air pour remonter. Forçant un peu pour les premiers coups, j’ai réussi à m’inflammer un peu l’oreille ce qui a rendu plus difficile l’égalisation les coups après. J’ai donc réussi à faire les 10m mais une seule fois à cause de problème d’égalisation. En tout cas ce fut une super journée ou j’ai appris pas mal de chose et je me suis trouvé un nouvel intérêt. Malheureusement, il y a encore pour l’instant peu de centre de freediving. J’aimerai la prochaine fois partir sur le niveau 2* qui se déroule sur deux journée. Le soir on est allé manger dans un restaurant malai au bord de la plage, proposant plats a partager et brochettes au barbecue.

IMG_3025

Lundi ce fut mon premier jour de plongée. Mais avant ca, il a fallu check-out du Selesa et emmener nos affaire au Berjaya (on voulait passer les 4 nuits au Berjaya mais ce dernier était plein le week-end). J’ai décidé de profiter de ce week-end pour passer mon Advanced Open Water PADI, le niveau 2. Cette certification demande de faire 5 plongée qui ont chacune leur partie théorique. Sur ces 5 plongée, il doit y avoir la plongée “Navigation” et la plongée “Deep”. Comme leur nom l’indique, la première afin d’apprendre à se diriger et l’autre pour expérimenter une plongée à près de 30mètres de fond. Guy sera mon instructeur pour ces deux jours. J’ai eu beaucoup de chance car j’étais seul à passer cette certification à ce moment la. Il m’a donc remis le livre sur toute les spécialités et j’ai du revoir 5 d’entres elles. J’ai fait aussi : Peak Performance Buoyancy, Wreck, Fish Identification.

IMG_3070

Le premier jour donc on est parti depuis la plage faire la Peak Performance Buoyancy, qui est l’une des plus importantes spécialités en plongée, à savoir : savoir être “neutre” dans l’eau, ce qui comprend surtout avoir les bon poids nécessaire et utiliser sa respiration pour monter et descendre. Un exercice que l’on a fait avec un cerceau en profondeur ou le but est de passer sans le toucher. Puis on a fait la Navigation ou il faut s’aider d’un compas pour faire un aller et retour et un parcours en carré, ce qui avec une visibilité très réduite peut devenir compliqué (on a réussi a se perdre au premier coup). L’après-midi, on est parti en bateau, avec le groupe de mes potes, et j’a fait la spécialité Fish Identification, qui comme son nom l’indique a pour but de reconnaitre et identifier les poissons sur un site. Très classique, elle permet d’apprécier un site de plongée. Le soir on rentrera manger au restaurant international du Berjaya ou on a pris un très boeuf Rendang, on plat malais préféré.

IMG_3089

Mardi, deuxième et dernier jour de plongée. J’étais un peu stressé car le matin sera ma Deep Dive sur une épave d’un bateau militaire de 40m. J’ai toujours été un peu impressionné par les épaves, surement parce que j’ai vu Titanic trop jeune … aucun idée. Mais pour moi, c’est une impression assez bizarre de voir un bateau au fond de l’eau… La pensée que des gens y morts peut-être? Enfin dans tous les cas, celui la a été coulé volontairement par la marine malaisienne pour en faire un spot pour plongeurs. Ce dernier git entre 25 et 30m. On est donc parti en bateau et après 5min on est arrivé sur le spot dans le milieu de la baie. On a de la chance, la visibilité est bonne. On commence a descendre et petit à petit une ombre apparait. On n’est pas les seuls sur le spot. On descendra sur le pont puis on ira poser pied sur l’un des versant pour comparer nos ordinateur et estimer notre temps de plongée, bref, c’est tout de même un cours. On ferra le tour du bateau, sans rentrer dedans (trop risqué). Ce dernier est bien conserver et attirer de nombre poissons. Après une demi-heure, quelques photos/videos (j’avais pris la Gopro) on remonte. Le bateau nous emmène ensuite près un jetty au nord de la baie. On fera notre pause de décompression (surface stop) d’une heure. Avant de redescendre le long du jetty pour suivre une ligne qui nous mènera à de nombreuses épaves. Cette plongée qui sera ma Wreck Dive, se trouve à 20m ou ont été coulé plus de 15 bateaux de pêcheurs illégaux (Tioman est dans un Marine Park, interdit à la pêche). Ces bateaux sont en bois mais ont été coulés avec leur nombreux équipements ce qui permet d’admirer la “carcasse” et l’intérieur des cales de ces bateaux. La visibilité est exécrable et je manque de me prendre des morceaux de bois. Retour ensuite vers 14h au Dive Center. Mes amis on fini aussi leur cours et ils sont tentés de refaire une dive. On book donc une autre dive et on partira vers 15:30 pour une petite iles au nord, spot très riches en coraux et poissons. On peut finalement plongée ensemble et filmer avec la Gopro. On fait le tour de l’ile (profondeur 15m) et vers la fin de la plongée, on arrive dans une zone de courant fort. Forçant à contre courant on consommera le reste de nos bouteilles en près de 15min, deux fois plus vite qu’auparavant. Finalement on remontera à la surface mais le bateau nous attendra plus loin… ca valait le coup de nager à contre courant. Le soir, on passera à la piscine puis au bar pour quelques bières bien méritées.

IMG_3151

Le mercredi, on prend le shuttle du Berjaya direction le ferry. On va echanger nos tickets contre des boarding pass et on attend 11:45. 2h plus tard on arrivera à Mersing. On retrouve notre chauffeur EzyTaxi et on est parti direction Singapour. Le chemin sera plus cours (moins de monde à la frontière) et on arrivera dans le quartier de Geylang à notre auberge (pas la meilleure) vers 17:30. On prend un Grab direction le Marina Sands et après un rapide tour dans le mall on va voir les jardins : Gardens by the bay. Malheureusement tout est payant (pont entre les arbres métalliques, serres de plantes tropicales). On marchera le long de la bay direction Boat Quay ou on s’est arrêter manger dans le restaurant de fruit de mer le plus cher du coin Forum Seafood (même pour les plats de riz… une belle arnaque que l’on aurait du vérifier sur Google, 1.7/5, tout le monde pense la même chose). On avait été attiré par le “première bière gratuite” … cela dit les autres faisaient pareil mais pas pour des prix pareils. Bref. On a fait aussi un tour à Clarke Quay ou l’on s’est arrêté pour une micro-brewery au Pump Room. Puis un Uber pour rentrer à notre auberge histoire de dormir quelques heures avant le réveil de 3h30 du matin pour avoir notre vol de 6h et repartir au boulot, direct.

IMG_3113

Des belles petites vacances, efficaces, qui nous ont permis de passer nos certifications de plongée pour tous les trois. Une ile de jungle entourée d’une mer turquoise et très calme. Un bon spot pour apprendre la plongée ou se relaxer.

Budget : 7000HKD dont 1900HKD pour le PADI Adv

Transport : Tiger Air (1500HKD/p), Ezy Taxi (430SGD/van), Blue Water Ferry (70MYR/p)

Hotel : Selesa Condotel Tioman, Berjaya Tioman, Inn at SG

Album Photo

4 jours à Kota Kinabalu, Borneo

Profitant d’un jour férié, je suis parti avec un ami de France en Malaisie et plus particulièrement sur l’ile de Borneo.

Cette immense il est divisé en 3 parties, la partie Malaisienne à l’Est et Nord, la partie Indonesienne à l’Ouest et Sud et au milieu de la partie malaise, il y a le sultanat de Brunei.

Kota Kinabalu est la plus grande ville du nord et la seule ayant un aéroport internationale digne de ce nom. Il y a des vols direct depuis la Chine, Hong Kong, la Corée, le Japon etc.

L’ile est immense et en 4 jours ne ne pouvions vraiment partir loin donc on a décidé de faire les 4 jours à et autour de Kota Kinabalu.

IMG_7328

Parti un mercredi soir, on arrive de nuit après 2h45 de vol. Il y a quelques ATM, un Dunkin Donuts encore ouvert et un comptoir pour acheter son billet de taxi à prix fixe. 30 MYR = 6.5 EUR. Autant dire que ce n’est pas gratuit, surtout pour nous qui avions un hotel à 5km. Arrivés à notre hotel, le Ming Garden, c’est un peu l’usine. Surement l’un des plus gros hotels de la ville. Bon nombre de compagnie aériennes y logent leur staff. Le lendemain, nous nous réveillons tranquillement, loupant le petit-dej inclu, et on part avec le shuttle gratuit de l’hotel, direction le centre. On marche le long de la baie en passant devant le marché de nuit qui est fermé (Filipino market). On remonte vers le nord jusqu’au nouveau mall Suria et le Jettison Point (de la ou part la plupart des bateaux pour les iles). On mangera dans le mall et on ira faire un tour du hall de ferry pour récupérer les activités à faire a Kota Kinabalu. Pour faire simple, il y a 4 iles au larges qui se trouvent dans une réserve protégée (Tunku Abdul Rahman Park). Mamutik est bien pour le snorkeling, Manukan pour la plage, Sapi pour la plongée et Gaya pour le trek dans la jungle (seule ile qui possède des resorts). Les prix pour les bateaux vers les iles sont similaires entre toutes les agences et difficilement négociables. D’autres tours plus couteux avec guides sont eux sujet à négociations. On prend nos brochures et on repart direction l’observatoire qui se trouve en haut de la colline a l’Est et qui donne une vue sur la ville (Signal Hill Observatory Platform). Honnêtement la ville n’est pas très belle mais ca construit beaucoup. On redescend et on marche dans Jalan Gaya (Gaya Street = Chinatown) ou se trouve quelques backpack hotel et des magasins de souvenirs. Moins animée que prévue. On rentrera à pied à l’hotel en traversant un gros carrefour assez dangereux (l’emplacement de notre hotel n’était pas le plus pratique). L’après-midi se terminera dans la piscine. Le soir on ira manger au Waterfront, zone de restaurant au bord de l’eau qui mérite son pesant d’or quand on voit le reste de la ville. Tous les touristes se retrouve la, seul endroit charmant pour manger.

IMG_7372

Faute de pouvoir nous déplacer au nord de l’ile pour aller voir les Orang-outans à Sepilok, on décidé d’aller dans la réserve d’animaux sauvage la plus proche (Lok Kawi Wildlife Park). Pas le choix ca sera taxi et prix fixé par l’hotel (ce dernier doit toucher une commission à chaque fois, rendant les prix des taxi, déjà élevés, complètement indécents). On négocie comme on peut 10% mais on se retrouve avec 30EUR pour l’aller retour. L’entrée du parc ne coute que quelques ringgit, mais ce n’est rien de plus qu’un zoo très basique. On vera quand même quelques animaux locaux assez rare.

IMG_7408

Retour à l’hotel, on book notre activité du lendemain : Weston Wetland Park, deux tours de bateau pour découvrir les fameux singes de bornéo au long nez et pour voir les arbres rempli de lucioles. Non négociable à 180MYR par personne, en tout cas pour l’agence présente à l’hotel. Sous recommendation de la représentante de l’agence, elle nous indique que les applications Uber et Grab sont très populaires ici. Et effectivement beaucoup moins cher. Alors que les taxi ont tous un panneau indiquant qu’ils possèdent un meter, en réalité je n’en ai vu aucun et ils pratiquent tous des tarifs exorbitant. On part rejoindre Time Square, de l’autre coté de l’auto-route pour aller à l’agence de plongée Down Below, qui est très recommendée sur TripAdvisor. Staff très sympa, on demande a booker une journée snorkeling pour le dimanche. Prix, non négociable de 312MYR/pers. C’est cher pour du snorkeling, mais bon, on a pas encore eut le temps d’aller dans les iles alors on book. On repart ensuite pour le sud-ouest vers Tanjung Aru. On a donc utilisé Grab, une application singapourienne répandue en Asie du sud-est, direction l’hotel Shangri-la Tanjung Aru (du nom de la plage). L’hotel est très beau et possède un bar au bord de l’eau en direction du couché du soleil (son nom : le sunset bar). Il faut normalement réserver 48h à l’avance pour avoir une table mais on a eut beaucoup de chance. On a donc pris quelques bières en regardant le soleil tomber et le bar se remplir à vu d’oeil. On a fait un tour rapide, voir la plage et on est rentré a l’hotel. Diner au Waterfront encore une fois.

IMG_7340

Le lendemain, réveil en douceur, le départ pour Weston Wetland Park est à 13h30. Deux heures de bus pour aller sur la Klias River. On arrive dans un restaurant familial qui nous sert le thé puis on part faire un tour de bateau pour observer les singes. Réserve protégés ces derniers sont présents dans bon nombres d’arbres. Le guide super sympa nous raconte un peu l’histoire de la rivière, les singes que l’on peut trouver, des plantes est autres arbres qui permettaient autrement la construction des toits des maisons. On retournera dans le restaurant sur pilotis pour le diner sous forme de buffet devant le couché de soleil. C’est plutôt bon et agréable à part l’arrivée des moustiques. Badigeonnage de produits anti-moustiques avant de repartir pour un tour cette fois-ci dans la nuit noire pour aller observer les arbres remplis de lucioles vertes. Cela ressemble beaucoup à des sapins de noel. On essaye d’en attraper sans grand succès. Puis après une demi-heure, retour au restaurant puis au bus pour 2heures direction la ville. Une après-midi sympa mais qui ne valait peut être pas les 4heures de bus.

IMG_7474

Dimanche c’est le dernier jour et notre jour de snorkeling. On vient nous prendre à 8am et on part au jetty (marina) du Sutera hotel. Tout est compris dans notre prix de 312MYR et on  n’a donc juste a suivre notre groupe avec les tickets de la marina et de la réserve TARP dans la main. Le fast boat nous amène sur Gaya Island ou Down Below possède sur une petite plage une grande cabane au calme avec tout le nécessaire (toilettes/douches etc). L’endroit est magnifique et calme. Un guide nous est assigné pour la journée. Nos auront donc l’occasion de plonger dans 3 zone différentes. Affublés de notre masques/palmes/tuba, on part a 4 dans le bateau qui nous sera attribué pour la journée faire notre première plongée le long de Gaya Island. J’aurai la change de voir un requin sur cette plongée. On retourne faire une pause café dans la baie puis deuxième spot, autour de Mamutik ou cette fois-ci je croiserai 2 autres requins (reef shark) très peureux (comme indiqués par notre guide). Un aura un déjeuner buffet basique sur la plage, préparé par l’un des membres de Down Below. 3e spot sera au même endroit que les plongeurs bouteilles, autour de Sapi. La visibilité n’était pas dingue du aux courants qui remuait beaucoup le sable. Finalement on aura passer une très bonne journée avec quelques coups de soleil, malgré avoir remis de la crème 3 fois. Et je pense que l’on aurait du faire directement plusieurs jours sur les iles plutot que les activités que l’on a choisi. Dans les activités intéressantes dont on m’avait parlé, il y aussi les randonnées autour du Mont Kinabalu et celles qui permettent d’un monter. Il y a évidemment les réserves d’orang outants et les trek dans la jungle mais ces derniers nécessites beaucoup plus de jours. Après notre retour de la plongée, on a pris une douche et on parti acheter des souvenirs sur Gaya street pour enfin aller diner au Waterfront.

Budget : 2200HKD de vol, 4500 HKD en tout

Transport : AirAsia, Grab

Hotels : Ming Garden

Album Photo

Un week-end en Malaisie : Kuala Lumpur et Langkawi

Premier week-end d’Aout, un de mes amis français rencontré à Hong Kong m’invite pour son mariage.

Ca sera en Malaisie, sur l’ile de Langkawi.

Ami rencontré a Hong Kong, qui m’avait fait visité Singapour pendant une petite semaine et que j’avais retrouvé à Shanghai en novembre dernier, me donne rendez-vous cette fois-ci en Malaisie pour son mariage avec sa petite amie Kazakh, rencontrée elle aussi à Hong Kong.

Avec un pote on part donc pour la Malaisie pour le week-end. Un vol Hong Kong – Kuala Lumpur, ou l’on décide de passer la nuit et une bonne partie de la journée pour y visiter.

Arrivé à l’aéroport Kuala Lumpur LCCT, aéroport, presque exclusivement opéré par Air Asia, l’une des meilleure compagnie low cost du monde. On se sent un poil perdu. N’ayant pas lu que des bonnes choses sur les taxi de la ville… on a cherché à prendre nos précautions. L’aéroport à ses propres stand ou l’on achète un ticket pour la course direction le centre de KL. On a payé 110 MYR, soit près que 30 euros… mais le trajet est long… un bon 45 minutes et c’est le tarif de nuit.

Arrivé devant le mauvais hôtel à 1h du mat, on cherche un peu, heureusement il y a du monde dans la rue et on le retrouve, au dessus de la gare centrale (Pudu Sentral, arrêt de métro Plaza Rakyat), fermée a cette heure. Heureusement le gardien nous indique par où passer. Plutôt correct sans plus, il est bien placé et le lendemain on part pour visiter la ville, qui s’avère être très large et assez bordélique.

On tente un taxi qui veut nous facturer 10 fois le prix de la course (littéralement 10 fois… pas une blague). On décide donc de marcher, ce qu’on a bien fait de faire. On remonte vers le KLCC ou se trouve les tour Pétronas et le CBD. Les mall aussi sont pas mal nombreux dans le coin. La ville est grande et les boulevard sont assez immenses. Le métro est aérien ou sous-terrain, ca depend de la compagnie.

Après quelques photos des plus belles tours d’Asie (c’est subjectif, mais c’est vrai qu’elles sont plus belles que les autres que j’ai pu voir ailleurs), un tour dans le mall Suria pour manger puis on repart. On n’aura pas pu aller sur le pont suspendu entre les deux tours, la prochain “séance” était pour 17h, mais au final c’est moins pire qu’avant puisqu’il parait qu’il y avait que 200 places par jours et qu’il fallait faire la queue a 7h du mat pour en avoir.

On a donc pris le métro et on s’est dirigé vers la vieille gare de la ville pour prendre quelques photos. Bon pour les piétons c’est pas trop la joie pour se balader, obligé de traverser des 2×2 voies à l’arrache… Vieille gare et les quartiers généraux de la compagnie de train nationale, puis direction la mosquée centrale. Ensuite on se dirigera à pied, vers le Merdaka Square, place de l’indépendance qui était avant le terrain de criquet lors de la colonisation, juste en face de l’ancien secrétariat colonial.

Quelques photos puis on est rentré a l’hôtel histoire de prendre le taxi pour l’aéroport LCCT, direction Langkawi Island, au nord du pays.

Arrivés vers 18h, on se rend en taxi a l’hôtel réservé par mon pote, Holiday Villa. Plutôt bien, moi qui croyais que le temps serait pluvieux, on a eu un soleil a me bruler la peau… Piscine puis rencontre de la famille de la mariée. On “chillera” sur la plage le soir.

Le lendemain, direction piscine et plage… et la c’est le drame. En quelques heures on a pris des coups de soleils… rouge comme une écrevisse, ce qui m’arrive très rarement d’habitude. Super pour le mariage… Bref, la cérémonie étant le soir, on se prépare (costume et tout) et direction l’hôtel Four Seasons pour la cérémonie.

Magnifique. Rien à dire de plus. Cérémonie sur la plage, un temps parfait, une cérémonie digne des films américain, un couché de soleil extraordinaire, sans parler du repas. On a bien rigolé, bien mangé, bien dansé.

Le lendemain, souhaitant visiter un peu, on avait eu la mal chance de loupé le pont suspendu très connu de l’ile qui donne une vue sur toute la baie. Ramadan oblige, les horaires de fermeture ne sont pas les mêmes. On s’est donc rabattu sur l’aquarium. Intéressant sans plus, on a évité de perdre notre journée.

Le lendemain direction l’aéroport pour un stop a Kuala Lumpur LCCT avant de repartir vers Hong Kong.

Budget : 350 euros tout compris (hôtel Langkawi non compris)

Transport : Air Asia pour les deux vols et taxi pour le reste

Hotel : Ancasa Express à Kuala Lumpur, Holiday Beach Villa à Langkawi

Album photo