Visite de la Côte Est des USA

Qui dit période de Pâques dit jours fériés, dit 10 jours de vacances ! L’année précédente, j’étais parti avec un ami faire un roadtrip coté ouest des Etats-Unis. Nous avons voulu renouveler l’expérience à la même période de l’année, mais cette fois-ci coté Est.

Il faut dire que je trouvais l’occasion plutôt intéressante vu que cette année j’ai des amis expatriés dans la plupart des villes de la côte. Alors on s’est mis en tête de faire un petit tour parmi toutes ces villes. Sauf que pas de chance pour mon ami, au dernier moment, sa boite lui a posé un voyage d’affaire de 3 semaines en chine… finalement j’ai du partir tout seul.

J’ai cette fois-ci, j’ai préparé mon voyage en prenant : tous mes avions en avance, mes trains (Amtrak), mes nuits d’hotels, ma carte SIM avec data (à Hong Kong, une SIM US pre-payé moins cher que ReadySim), ma carte d’attractions de New York (City Pass 3 Monuments).

Vendredi soir, après le travail, direction l’aéroport de Hong Kong. J’ai trouvé l’occasion d’utiliser les Asia miles que j’avais accumulé pendant 2ans pour acheter mon billet sur Cathay Pacific : Hong Kong – Boston, Newark – Hong Kong. Coût : 90 000 miles et 800HKD. Soit 10% du prix, afin de payer les taxes aéroportuaires, et le reste en miles. Verdict, 16h d’avion… Et c’est long. Heureusement, j’ai réussi a me mettre sur une rangée ou on était 2 pour 3 places.

IMG_1330

Arrivée : Boston Logan International. Comme d’habitude, l’immigration aux USA, c’est toujours un bazar pas possible. Cette fois-ci, vu que mon ETA était encore valide, je passe dans la même ligne que les citoyens américains. Première queue pour les machines et ensuite une deuxième queue qui depend du chiffre que la machine m’a imprimé… Après peut-être 45min, j’arrive devant l’officier de l’immigration, pas aimable pour un sous. Le mec était tout seul pour une file qui ne cessait de se rallonger. Passage des douanes plus rapide et direction le bus. Ce dernier est gratuit et permet de rejoindre la ligne rouge du métro. En fait, il permet d’avoir le trajet complement gratuit vu qu’il depose dans la zone payante du metro de Boston. Après une demi-heure je retrouve mon premier ami expat en stage à Boston, du coté de Central (Cambridge). Un petit snack au CVS et direction sa maison ou il vit en colloc avec 7 personnes. Retrouvailles, discussion et dodo.

IMG_1371

Le lendemain, c’est le samedi et on part tout les deux à la découverte de Cambridge. Enfin… il me sert de guide évidemment et on part en direction de Harvard. Il fait beau mais un peu frais. Le campus n’est pas très grand et en fait ne ressemble plus vraiment à un campus. Il y a quelques batiments d’époques mais aucune vie étudiante. Ok on est samedi, mais en fait j’apprend que ce campus historique n’est plus utilisé que pour certains départements et que beaucoup de parties de l’université sont dispatchées à travers la ville. Bizarre. Je ne m’attendais pas du tout à ca. On fait le tour du quartier, du magasin de souvenir et on repart marcher vers la Charles River. On marche tout le long jusqu’aux premières maisons des fraternités du MIT et on décide d’aller y faire un tour en passant d’abords par les stades de sport. Puis on rentre dans le batiment principal et la : beaucoup plus de vie étudiante, beaucoup plus de monde, de l’activité associative etc.. On passe voir les labos d’ingénierie (en tant qu’ingénieur) et on ressort sur la pelouse du Killian Court pour une petite photo. Après un passage à travers l’université, on ressort du coté des batiments designé par Frank Gehry et on va faire notre pause déjeuner dans un bar proche, histoire de manger un gros burger.

IMG_1419

On repasse à la maison et on prend 2 vélos. Petite balade qui nous permettra d’aller un peu plus loin. On longe la Charles River en direction de l’USS Constitution museum ou se trouve deux batiments navals. L’un du 18e et l’autre plus récent, de la seconde guerre. On ne fera pas le musée mais un petit tour dans le coin, puis on remontera direction le Bunker Hill monument, un obelisk qui surplomble la ville avec la statue du Colonel Prescott. C’est le debut du Freedom trail, un chemin à travers la ville qui lie les monuments histoire des Etats Unis. La cote Est étant la partie qui fut colonisée la première et ou les premiers gouvernements des USA furent établis. On suit dont le trail, on part vers le centre ville de Boston, pour commencer avec la Old North Church et le Paul Revere Mall. On travers Little Italy et on redescend vers un quartier huppé plein de restaurants, le quartier du Quincy Market, en face de l’hotel de ville. On continue vers le sud direction le centre “shopping” (Downtown Crossings), ou se trouve Macy’s. Puis on rentre dans le parc de Boston Commons ou l’on croisera beaucoup d’écureuils. On continue sur la très chic Commonwealth Avenue pour rejoindre la Boston Public Library, adjacent du plus grand building de Boston, la John Hancock Tower. On rentrera via les berges de la Charles river ou bon nombre de bostoniens se posent pour profiter du soleil.

IMG_1429

Le soir, direction une colloc pour commencer la soirée. Pizza, bière et billard, la maison est tout autrement plus cosy. Un groupe de 6 Francais, je ne suis pas trop dépaysé. Je rentrerai en Uber, histoire de récupérer. Le dimanche, après une grasse mat méritée, on part retrouver le petit groupe pour essayer de faire le fameux tour en bateau de boston : le Boston Duck Tour. Ce dernier est connu dans le monde entier et a été répliqué dans d’autres villes de la cote Est car il ne passe pas inapercu. Ce sont des bateaux amphibies, répliques de ceux utilisés durant la seconde guerre mondiale qui font une partie du tour dans l’eau et l’autre partie dans les rues de la ville. Bon le tour n’est pas gratuit… en fait vraiment très cher : 40USD pour 1h20 et de toute facon il était complet pour la journée, malgré les nombreux bateaux/camions qui partaient tous les quart d’heures. On est donc aller bruncher à Quincy Market. Après notre repas, on a rejoins à pied les berges de la charles pour une marche digestive. Finalement on a terminé avec une petite bière près de Central Cambridge.

IMG_1571

Lundi, je suis donc seul pour ma visite cette fois-ci. Je décide de marcher jusqu’au MIT, enfin presque : le musée du MIT que j’avais repéré la veille. Pas trop cher, ce dernier expose pas mal de projets scientifiques (robots surtout) qui ont révolutionné le monde dans leur domaine et produit dans l’université du même nom. Intéressant pour tout ingénieur et curieux de science. Je me suis ensuite remis en marche, direction Boston centre puis vers le sud pour aller voir le fameux Fenway park. Le stade de baseball des Red Socks. Ce dernier est visitable avec réservation. J’ai fais le tour de celui-ci et je suis remonté par la Newbury street, la rue de la fashion et des magasins de luxe, pour aller manger avec mon ami, près de la Boston Library. Le coin est vraiment beau en terme d’architecture et il est agréable de déambuler entre les nombreuses boutiques un peu originale, les restaurants “nouvelle generation” (organiques et autre coffee shop). Après manger je pars vers le tour de la Boston Library qui est en deux partie, la première qui date du 18e et la deuxieme plus moderne. Evidemment la première partie, historique, est plus intéressante culturellement. Je marche ensuite direction le sud et le parc de Back Bay Fens qui comprend plusieurs lacs. Ca sera une marche reposante de plusieurs km, passant devant le Museum of Fine Art, des monuments aux mort de la 2nde guerre et les jardins “ouvrier” (ou citoyens, je ne sais pas comment ils les appellent) mis à disposition dans le parc. Je retourne à la maison et je fais mon sac, il est temps de partir à l’aéroport. Cette fois-ci, il me faut un ticket pour prendre le metro et je switcherai pour la navette bus direction le terminal International. Finalement le trajet est plutot court et l’aéroport bien vide en cette fin de journée. J’en ai même eut du mal a trouver à manger. Mon vol American Airlines direction Washington DC. Arrivée sur place, je commande un Lyft qui me prendra sur une des zones d’arrivées (la 7, suffit de sortir par la bonne porte) et m’emmènera dans mon hotel sur la 16e Avenue NW The Embassy Inn.

IMG_1635

L’hotel est pas trop mal (Washington est très cher et 100USD la nuit c’est normal), mais pas de chance des le premier jour, pas d’eau chaude. Ca sera une journée de marche seul dans la capitale. Et il y a beaucoup à faire ! Je pars donc direction le sud vers la Maison Blanche. Une petite photo et on repars. Au milieu de la ville se trouve le National Mall. Un immense parc ou se trouve bon nombre de monuments coté ouest et tous les musées nationaux (Smithsonian) coté est avec tout au bout à l’est, le Capitol, et au milieu l’obelisk : le Washington Monument. Je commence donc par l’est avec le Lincoln Memorial et sa fameuse statue du président Lincoln assis.

IMG_1754

Ensuite je passe voir les monuments des Veterans de la guerre du Vietnam puis de la guerre de Corée. Ca fait déjà un peu de marche, les distances sont plutôt… grandes et il fait chaud. Mais je vais pas me plaindre, c’est mieux que la pluie. Ensuite je marche vers le sud pour y voir, le monument de Martin Luther King, le president Roosevelt et ensuite le dome ou se trouve la statue de Thomas Jefferson. Bien que cette zone ne soit pas forcément la plus prisée par les touristes je la trouve plutôt jolie et originale, surtout la partie sur Roosevelt avec ses nombreux messages gravés dans la pierre. Je continue mon périple vers les musées cette fois-ci. N’ayant pas le temps de tout faire, ma priorité va au Smithsonian National Air and Space. Ce qui est génial avec ces musées, c’est qu’ils sont gratuits et qu’ils sont extrêmement fournis. Il faut des heures pour tout faire et le nombre de pièce est hallucinant. Alors évidemment ca se ne compare pas au Louvre ou au British Museum, car ce n’est pas le même thème, mais pour un amateur de l’aviation et de l’espace, c’est un must. J’ai ait donc passé près de 2h. Malheureusement, je n’étais pas le seul et avec la foule, cela devient rapidement fatiguant. Il y a un restaurant dans le musée, une sorte de food court, mais… je vous donne en mille le prestataire : McDonalds. Du coup, j’ai pris un sandwich dans un kiosk dehors et je me suis posé dans l’herbe.

IMG_1785

Après 20min de pause… faudrait pas lacher la cadence, je repars direction le Capitole. Des photos s’impose vu la grandeur du batiment. La visite intérieur est possible mais il faut faire la queue au sous-sol et je ne suis même pas allé voir si cela aurait été possible dans la journée. J’ai préféré continuer ma marche pour aller voir la Library du Congrès, qui s’avère être un très beau batiment en extérieur mais surtout en intérieur. Transformé en une sorte de musée de l’histoire avec bon nombre de pièces sur des sujets historique comme les grandes guerres (évidemment) mais aussi d’autres pays. En sortant je refais le tour du Capitol et je me dirige, ayant un peu de temps vers le musée d’Histoire Naturelle.

IMG_1904

Je ne sais pas lequel des Smithsonian était le plus bondé, mais la gratuité ca marche… Je fais un tour rapide, histoire de. Puis je repars vers le nord pour faire le musée de l’Espionnage, un musée privé à 22USD l’entrée qui démarre sur des pieces des films de James Bond. Le musée est en plusieurs parties : les espions connus, les gadgets, les techniques d’espionnages, les films… Plutôt intéressant. J’y passerai une petite heure et j’en sortirai pas déçu. Un bon divertissements et quelques infos intéressantes. Ils proposent aussi une version interactive pour les enfants ou il chacun à une fausse identité avec une histoire et il faut découvrir l’espion. Le soir, je retrouve un ami de longue date de mon école d’ingénieur qui travaille à Washington depuis 5ans. On prendra deux bières dans le quartier de Adams Morgan sur la 18th ou se trouve quelques bars et restaurants.

IMG_2065

Lendemain, réveil aux aurores pour prendre un Lyft direction la gare. J’avais déjà mon billet électronique Amtrak pour Philadelphie ou je passerai la journée. J’arrive vers 10h et je commence a marcher direction le centre-ville. Je remonte au nord pour aller voir le musée Rodin que je traverse tranquillement. C’est un musée à la fois extérieur et intérieur, je ne ferai que le jardin puis je monte vers le plus ancien pénitencier des USA (Eastern State Penitentiary). Ce dernier conservé est transformé en musée ou l’on parcours, un peu comme Alcatraz, ses couloirs et nombreuses pièces avec un programme audio. On retrace l’histoire de ce dernier qui fut comme son nom l’indique un lien de “pénitence” au depart, ou les prisonniers ne cotoyaient personne durant toute la durée de leur peine. Le système a rapidement changé (les prisonniers devenaient fou pour certains) et a accueilli bon nombre de fameux gangsters dont Al Capone. On parcours donc les différentes branches (le site est en étoiles) avec chacune une partie de l’histoire du lieu dont les fameuses tentatives d’évasion. Je repars vers le centre et passe devant le City Hall, le temple Masonic a l’architecture originale et je vais faire un tour au Reading Market, le paradis des gourmets. L’endroit est rempli de vendeur de snack, d’épicerie et de restaurant à emporter. Je fais la queue pendant 30min pour obtenir mon Philly Cheese Steak, un sandwich de fromage et d’émincé de boeuf dans l’un des meilleurs selon internet. Je n’ai pas trouvé d’endroit ou m’asseoir dans le Reading Terminal, j’ai donc fait un petit tour du coin et je reparti avec mon sac vers la zone historique de la ville. Je me suis assis dans le parc près de l’Indépendance Visitor Center pour savourer mon sandwich qui s’avérait être très gras et pas forcément bon… un raté. J’aurai peut-être pas du attendre autant.

IMG_2120

Philadelphie est connu pour ses nombreux monuments historiques datant de l’histoire de l’indépendance des Etats-unis vis-à-vis de l’Angleterre. Le centre historique, à l’est du City Hall et du Reading Terminal accueil l’Independance National History Park ou se trouve la Liberty Bell, l’Indépendance Hall et le vieux City Hall. Malheureusement pour moi, les tickets de la journée pour l’Indépendance Hall étaient tous vendus. Mieux vaut arriver tot. J’ai donc fait le mini-musée de la Liberty Bell, la fameuse cloche qui s’est fendue à son arrivée sur le sol américain en 1776. C’est un symbol de liberté des Etats-Unis ensuite repris par les abolitionnistes dans les années 1830. Puis ensuite je suis parti marcher du coté des vieux batiments de la vieille comme la plus vieille banque des USA et le Carpenter History Hall.

IMG_2151

Je n’ai pas eut le temps de faire le National Constitution Center qui comme son nom l’indique raconte l’histoire de la création des USA. Vers 16h, j’ai commencé a repartir vers la gare pour prendre le train suivant, pour New York.Pour info, il n’y a pas grand chose à voir sur le chemin. Après près de 2h, j’apercois la Grosse Pomme.  J’arrive a la gare de Penn Station, qui est surement l’un des endroits les plus bondés de New York. Je me dirige tant bien que mal vers le métro. C’est une ville sous la ville avec des shops et restaurant. J’achète ensuite mon pass Metrocard 7 jours qui vaut le coup pour plus de 12 trajets. Puis je prend le métro direction East Village ou je retrouve un dernier ami qui lui habite New York depuis peu. C’est chez lui que je passerai mes 4 derniers jours à visiter la cote Est.

IMG_2246

Le lendemain, réveil aux aurores. Douche rapide puis métro pour me rendre au Battery Park, à la pointe sud de Manhattan. Un conseil que j’avais lu sur internet et qui m’a bien servi, venir à l’ouverture des ferrys pour aller voir la statue de la liberté. En effet, il y avait déjà beaucoup de monde à faire la queue avant même le premier bateau parti. Je vais au guichet échanger mon CityPass New York (3 monuments) et je pars faire la queue. Comme d’habitude aux USA, il y a un check de sécurité, qui prend pas mal de temps. Et il ne rigole pas… On embarque ensuite sur l’un des ferry : Miss New Jersey pour ma part. Une superbe vue sur Downtown, avant d’arrivé à Liberty Island ou se trouve la statue. Finalement ! On débarque tous pour ce premier stop et a chacun de vadrouiller sur l’ile ou se trouve un restaurant et un shop de souvenir, et évidemment la statue. Beaucoup moins grande que ce que j’imaginais (merci Hollywood). Il faut prendre un supplément pour monter, que ce soit au niveau 1 ou dans la tête de la statue, ce que je n’avais pas fait (pas compris dans le pass non plus). Comme un bon touriste, je fais le tour, prend quelques photos et me voila reparti pour le prochain stop, Ellis Island. Ellis Island est très connue car ce fut longtemps le point d’entrée des immigrants. C’est ici qu’ils arrivaient de partout mais surtout d’Europe et ou on vérifiaient s’ils n’étaient pas malades, s’ils connaissaient quelqu’un sur place etc. C’en est devenu un musée avec l’histoire de l’immigration aux USA de ce temps à nos jours. On y trouve beaucoup d’artefacts de ceux qui y sont passés. Après une bonne heure passé dans le musée, je reprend une dernière fois le bateau, retour à Battery Park.

IMG_2342

Je remonte à pied sur Broadway ou se trouve le charging bull puis vers le NYSE et son poster de la dernière IPO (Broad Street). Après un passage rapide par Trinity Church, je remonte vers le monument du World Trade Center and the One World Trade Center. L’endroit se présente comme deux “grands trous de marbre noir” ou coule de l’eau en permanence avec les noms des victimes inscrits. Bon nombre de gens de retrouve tout autour. Entre les deux “pools” (piscines) se trouve le Memorial/Museum qui fait parti du packages CityPass mais que je n’ai pas choisi de faire. Il faut apparemment réserver son heure de passage (24USD). Je fais un tour rapide par Westfield, un centre commercial à l’architecture très original, sorte de dome “compressé” d’arches blanches. Semblerait très récent. Puis je décide de marcher vers l’est, direction le Brooklyn Bridge. Il y a du monde, beaucoup de touristes, et ca ne plait pas aux locaux qui passent en vélo à toute vitesse. La partie pédestre surplombe la route et depuis le pont, à l’architecture si atypique, on a une super vue sur les grattes-ciels. A faire absolument. Je traverse donc et rentre dans Brooklyn. Afin de faire de belle photos, je marche pour rejoindre le quartier de Dumbo ou l’on a une super vue sur le Manhattan bridge. Depuis le parc le long de la East River, je prend de super panoramas de la ville.

IMG_2385

Après cette petite balade aux portes de Brooklyn, je reprend le métro direction le Rockefeller Center et sa patinoire. Je marche dans le quartier : St Patrick Cathedral, Saks, la rue des diamants sur la 47e, puis je rejoins Time Square ou je fais un tour rapide entre les immenses panneau publicitaires, ensuite les rues perpendiculaires ou se trouve les nouveaux theatres de music-hall, enfin je m’arrête sur la 42e, en face de Mme Tussaud. Pour mon déjeuner (un peu tard), j’ai hésité avec un Five Guys mais ce dernier, tellement sale, m’a repoussé et je suis parti prendre un sandwich dans un restaurant proche ou je pouvais m’asseoir. Après une pause bien mérité, je repars direction l’Empire State Building. Il faut y faire la queue à l’intérieur du batiment pendant quelques temps. S’il y a la queue a l’extérieur, c’est que cela va prendre du temps. Pour faire patienter, quelques explications à propos du building et de sa renovation qui leur permet d’économiser de l’électricité. Ensuite c’est un ascenseur direct pour l’observatoire extérieur. La vue est imprenable sur le sud de New York surtout. Du coté nord, on peut voir le Rockfeller Center et au loin Central Park. J’ai utilisé mon City Pass pour cette visite. Je redescend ensuite et pars vers la pour prendre une bière avec un autre ami en afterwork. Plus tard, je retrouve mes potes à Brooklyn dans le quartier de Williamsburg pour manger une énorme pizza dans un petit restaurant cozy dont je ne me souviendrai plus du nom. On prendra un verre dans un bar moitié intérieur moitié extérieur avant de rentrer avec le metro de minuit.

IMG_2428

Deuxième jour à New York, c’est reparti pour beaucoup de marche. Je prend le métro assez tot pour me rendre à Central Park et plus particulièrement au musée The Met (Metropolitan Museum of New York), qui serait l’équivalent d’un British Museum ou du Louvre, en un poil moins grand. Il est loin d’être petit cela dit. Mieux vaut avoir de bonne jambes et du courage. Arrivé avant l’ouverture, deux files d’attentes s’étaient déjà formée de part et d’autre de l’entrée. Comme cela me sera confirmé lorsque je suis reparti, mieux vaut venir tôt pour éviter les foules. Alors un point intéressant du musée c’est qu’il est gratuit ou plutôt que l’on donne ce que l’on veut. En effet, le prix est “suggéré” mais n’est pas obligatoire. A 25USD le prix suggéré… bref, j’ai donné bien moins (5 ou 10 je sais plus), rien que le fait qu’on essaye de faire payer les touristes un prix complètement subjectif sans préciser que ce n’est pas obligatoire (enfin si en petit…). Evidemment les New-yorkais sont au courant et peu paye plus de 10. Du coup, il faut donc faire attention a ne pas utiliser son CityPass avec ca, car ce dernier fait toujours ces calculs en prenant le plus gros chiffres de 25USD, avec ca on a l’impression de faire des économies.

IMG_2537

Après avoir récupéré mon plan, je suis parti direction l’Egypte et ses tombeaux, ses momies. J’ai du faire la partie sur les USA, les statues, l’Amérique latine, les tableaux. Bref il y a de tout et pour tout le monde. C’est immense, on s’y perd. Il y a de magnifiques salles et on retrouvera bon nombres d’oeuvres très connues évidemment. J’y ai donc passé un peu plus de 2h je pense et je suis reparti vers la 5e avenue par le parc et en passant à coté du Zoo. J’ai retrouvé mes compères dans la Trump Tower, enfin celle de derrière pour un lunch cubain (un sandwich bien épais acheté dans un petit shop d’à coté) en musique avec les choristes d’un lycée qui faisait l’animation de la zone. Suite à ce déjeuner, je suis reparti me promener sur la 5e avenue, la rue du shopping, puis j’ai rejoins Time Square ou je suis allé rapidement exploré les paradis des gourmands, à savoir le M&M’s shop et le Hershey’s shop. Il ne faut pas être claustrophobe, c’est bondé de monde ! Après ce petit tour dans la zone la plus touristique de New York, je suis allé faire le Top of the Rock, le rooftop du Rockefeller center, deuxième point de vue le plus impressionnant avec l’Empire State. Certains disent qu’il est meilleur, personnellement je pense qu’ils sont complémentaires car ce dernier offre une bien meilleur vue sur Central Park. Il est compris dans le CityPass. J’ai donc utilisé le CityPass avec les 3 entrées suivantes : Statue de la Liberté, Empire State et Top of Rock. Et je n’en suis pas déçu.

IMG_2602

Le Top of the Rock qui possède deux étages est un peu plus impressionnant, même si moins haut, avec ses vitres de plusieurs mètres transparentes et sa vue à 360 degrés du top floor. Et puis, il permet de voir l’Empire State, qui est surement la plus belle tour de New York. Après être redescendu, je suis passé voir Grand Central, la fameuse gare avec son hall immense, puis à 300m plus loin, la New York Public Library qui est plus un repère de touristes qu’autre chose. Ils ont donc posés des panneaux d’interdiction aux touristes dans certaines salles pour éviter le chaos. Je suis ensuite reparti vers le sud, direction East Village, avec un stop photo au Flat Iron, le très connu batiment qui ressemble à un fer à repasser. Coincé entre deux rue, avec une architecture typique. J’ai poursuivi mon chemin pour rentrer à l’appart, la soirée sera calme et reposante.

IMG_2658

Avant-dernier jour à New York. Je pars à pied depuis East Village, direction la High Line, mais d’abords je remonte au nord, passant devant Google NYC, pour le Madison Square Garden. C’est la que démarre la High Line et j’ai décidé de la faire de bout en bout. C’est un chemin suspendu qui s’étale du nord au sud ou se trouvait un chemin de fer, re-transformé en chemin fleuri pour ceux qui aiment se balader entre les buildings. C’est plutot sympa, il y a quelques messages artistiques tout du long et le chemin se termine sur le musée Whitney of American Art. Après quelques photos, je remonte de 300m direction le Chelsea Market ou l’on trouve, des magasins fashion et des restaurants, dans un style très industriel. J’ai essayé de trouver quelque chose à manger mais sans grand succès, en effet la plupart des restaurants étaient bondés et à moins de prendre à emporter… Du coup je suis reparti me balader dans le quartier très chic, et calme de Chelsea, ou j’ai pu croiser la maison lieu du tournage de Sex and the City. Puis, plus à l’ouest, The Cage, le terrain de street basket le plus connu du monde. Je suis ensuite allé me poser dans Washington Square Park ou une performance artistique et comique dans au centre du park attirait bon nombre de spectateurs.

IMG_2748

Après cet petit break, j’ai continué de descendre vers le sud, passant par ChinaTown puis Little Italy. Beaucoup de monde à faire la queue a Little Italy pour acheter des patisseries. Je n’ai pas succomber à la tentation et j’ai continué mon chemin. Sauf qu’à un moment, mon ventre criait famine. J’ai décidé d’aller faire un tour dans Westfield World Trade Center ou j’ai pu trouver Eataly, un paradis pour les amoureux de nourriture italienne. C’est une sorte de grand supermarché de produits italiens importés avec plusieurs restaurants et autres stands de snack italien, le tout d’excellente qualité. En fouillant j’ai pu trouver une place dans un des restaurants et après 20min d’attente tout seul sur mon siège, un serveur à bien daigné s’occuper de moi. J’ai pris une pizza napolitaine au jambon et artichauts. Classique et délicieuse mais service… pourri, pour pas dire autre chose. Après avoir presque succombé a une gelato, je suis reparti le ventre plein, direction l’ouest dans un autre centre commercial : Brookfield Place. Alors je ne sais pas si c’est fait exprès ou non, mais ce dernier possède une sorte d’équivalent de Eataly mais pour la nourriture francaise (en moins fourni cela dit). Bon à savoir. Après un petit tour rapide sur les berges donnant sur l’Hudson River, je suis reparti à pied direction East Village. Le soir, apéro puis grosse soirée à l’appart avec maxi pizza américaine, danse et jeu de société pour cloturer la soirée (on devait aller au Jane, le repère des francais a NYC, mais on a eut une grosse flemme de prendre le taxi).

IMG_2828

Après une grasse-mat le dimanche, je me lève tant bien que mal et je prend le métro pour Midtown, rendez-vous au Whole Foods de Central Park, sur Columbus Circle. C’est le rendez-vous des New-yorkais lorsqu’il fait beau. Chacun prend à manger pour aller se poser sur l’herbe du parc. J’ai donc retrouvé l’un des mes amis et on a pris notre salade au poids (j’ai un peu forcé sur la dose, 20USD la salade, mais le buffet avait l’air tellement bien) avant d’aller se poser sur Heckscher Playground. On a pu discuter tranquillement pendant quelques heures avant qu’une ondée nous force à nous planquer sous les arbres. Puis chacun est parti de son coté et j’ai décidé d’en profiter pour faire le grand tour de Central Park. Je suis passé devant Sheep Meadow qui était plein à craquer. Picnic, football américain ou frisbee, chacun y vient prendre le soleil. Ensuite c’est The Lake ou l’on peut louer une barque pour un petit tour romantique. Puis The Great Lawn, principalement réservé aux sportifs avec ses nombreux terrains de baseball. Enfin le Jacky Kennedy Reservoir, immense, ou bon nombre de jogger invétérés y font le tour, plusieurs fois certainement. J’ai rejoins la 96e et j’ai repris le métro pour l’appartement. J’ai terminé de faire mon sac, fait mes aurevoirs, et je suis reparti pour Time Square histoire de prendre des dernières photos avec tous les panneaux illuminés. Je devais me rentre à Newark pour mon vol pour Hong Kong. Il y a plusieurs façon de rejoindre Newark mais celle qui me semblait la plus simple même si ce n’était pas la moins cher , était de prendre le bus, le Newark Airport Express (16USD l’aller). Ce dernier part depuis 3 points différents, l’un d’eux est le Port of NY Authority, non loin de Time Square. L’arrêt de bus se trouve sur la 41e la ou la route passe sous le building du Port Authority. Il y a quelques plots sur la droite avec un panneau. Après 15min d’attend le voici. On paye à l’entrée en cash et c’est parti pour un trajet direct de 45min vers Newark. Arrivé à l’aéroport, je check-in et je part chercher un restaurant. Il est 23h et il n’y a plus qu’un Subway d’ouvert. Il faut dire que Newark, ce n’est pas JFK. Très calme et presque vide après 22h. Finalement j’embarque et coup de bol, je me retrouve à coté d’un siège vide, je vais pouvoir allonger mes jambes. C’est parti pour 16h de voyage.

IMG_2871

Budget : 9000HKD (1000EUR), mais avec un vol à 880HKD + 90 000 miles. Vol qui coute normalement 8000 HKD.

Transport : Cathay Pacific pour le long courrier, American Airlines pour Boston-Washington (70USD), Amtrak train Washington-Philly-NYC pour 80USD. New York Metrocard week pass 32USD.

Hotel : Embassy Inn Washington 220USD/2n (à la base j’avais réservé le District Hotel sur Hostelworld, mais au dernier moment ils m’ont redirigé vers le Embassy pour mes 2 nuits, qualité correcte)

Album Photo

Roadtrip sur la Côte Ouest des USA – San Francisco – Los Angeles – Las Vegas

Pour les vacances de Pâques j’ai pu prendre 11 jours de vacances et cette fois-ci je suis parti à l’autre bout du monde : les USA.

Un voyage dont j’ai rêvé depuis plusieurs années : faire un roadtrip dans l’ouest des Etats-Unis et plus particulièrement la Californie et le Nevada. Un peu de l’American Dream d’un certaine manière…

San Francisco se trouve a plus de 13h de vol de Hong Kong et notre prevision de trip inclus Los Angeles et Las Vegas. Il a donc fallu prévoir bien l’avance notre parcours, nos hotels, notre voiture et nos activités pour essayer d’en faire le max en si peu de temps. Les distances étant grandes (plus que je l’imaginais en fait) il ne faut pas sous-estimer les trajets entre ville.

Le plan donc :

  • 3 nuits à San Francisco
  • 1 nuit à Monterey au bords de l’Ocean Pacifique (stop durant notre descente jusqu’a Los Angeles)
  • 3 nuits à Hollywood
  • 3 nuits à Vegas

Et avec ca, une voiture pour faire la descente entre SF et LA le long de la magnifique PCH (Pacific Coastal Highway) ainsi que la route “desertique” entre LA et Vegas.

IMG_0216

Déjà bonne nouvelle, nous avons réussit a tenir notre plan et notre roadtrip s’est passé sans encombre. On a bien profité et on a fait tout ce qu’on voulait. Voici donc comment ca s’est passé en details. Jeudi départ sur Cathay Pacific pour San Francisco avec un vol de 13h. L’arrivée sur la ville est extraordinaire. Le ciel était d’un bleu et nous avons survoler toute la ville et la Bay avant d’atterrir ce qui nous a permis d’obtenir des photos vu du ciel vraiment sympa. L’avion se pose, prend quelques temps a rejoindre sa gate, on part donc vers l’immigration 30min après avoir toucher le sol. La je commence a comprendre pourquoi les aéroports américains sont pas forcément les mieux notés. On a du attendre facile 1h voir 1h15 pour passer la frontière. Même du coté “citoyen américain”, ca avait l’air de prendre un peu de temps. Si vous avez un ESTA déjà validé (c’est à dire déjà rentré sur le territoire avec l’ESTA du moment) vous pouvez passer dans la file pour les citoyens américains. Sinon c’est une horreur. Arrivé devant l’agent, ce dernier pose des questions en tout genre pour s’assurer de votre niveau d’anglais et de ce que vous venez faire aux USA. C’est bien le seul pays ou cela arrive, comme si ca allait changer grand chose pour l’immigration illégale ou la sécurité (j’imagine que c’est le but). Bref, il marque un numero sur le papier des douanes et ce numéro indiquera si vous devez être fouillé ou non (enfin c’est ce que j’ai cru comprendre).

IMG_0235

On ressort donc de la zone internationale et on se dirige à l’étage pour la zone “Ground Transportation” ou nous sommes censés pouvoir prendre un shuttle bus à 10USD/p grâce à notre hostel. Sauf que les bus ne sont pas stationnés la et après 30min d’attente, on se barre prendre le BART, le train de banlieue de la Bay Area. 9USD/p a payer à la machine (mieux vaut des petites coupures) pour rejoindre le centre ville. On descend a Montgomery et on marchera jusqu’à Broadway ou se trouve notre hostel : Green Tortoise Hostel.

IMG_0322

Ce dernier est une auberge de jeunesse très connus de la ville qui fait aussi office d’agence de voyage, organisant des tours en bus dans tout l’ouest des US. Le staff est cool et l’ambiance aussi. Il y a une immense salle qui sert pour les repas avec sa cuisine, son billard, sa scène et son système son. On a pris une chambre avec deux lits superposés et salle de bain partagés (avec toutes les autres chambres). Ca coute quand même 100USD/n pour 4m carrés, mais au moins c’est bien placé. L’auberge prête des serviettes et possède des machines à laver/sèche linge. On pose nos affaires, on se change et on repars marcher dans les rues de San Francisco, direction la Coit Tower. Cette tour qui se trouve tout en haut de Telegraph Hill permet d’avoir une vue sur toute la ville mais lorsque nous y sommes arrivés, elle était fermée (ferme à 17h). On redescend de la colline et marche jusqu’à la fameuse Lombard street, cette route en accordéon faite de pavés rouges qui n’est pratiquement empruntée que par des touristes. Sur la route on croise plusieurs fois le tram tiré par des cables sous la route, jusqu’à la baie et le Ghirardelli square, ou se trouve le magasin de chocolat du même nom. On s’enfilera un sunday chocolat à plusieurs millions de calories, délicieux.

IMG_0343

Le lendemain matin, on marche vers le pier33 ou se trouve notre bateau pour la plus connue des prisons américaines : Alcatraz. Il y a du monde et mieux vaut prendre son billet à l’avance en ligne sur le site officiel (Alcatraz Cruises). Le tour prend environ 2/3h bateau compris, avec un audio guide vraiment bien fait où d’ancien prisonniers et gardiens racontent la vie de la prison et les multiples tentatives d’évasion. L’ile n’est pas très grande mais permet quand même de faire un peu de marche. Le parcours est plutôt simple à suivre et permet de visiter la prison dans ces moindres recoins pour évidemment terminer sur une boutique souvenirs. Les bateaux de retour partent toutes les 30min.

Retour à Embarcadero, on marche vers le nord direction Pier39 ou se trouve de nombreux restaurants, magasins de souvenirs en tout genre et les fameux phoques qui ont élu domicile tout au long de l’année dans la marina pour le plus grand plaisirs des photographes. Pier39, c’est un peu Disneyland alors on ne s’attardera pas trop et on ira manger un peu plus loin, près du Fishermans Wharf, dans un In-and-out, chaine de fast-food de la cote ouest qui a le mérite de servir des frites faites à la main sur place.

IMG_0487

Le in-and-out c’est le passage obligé de tout touriste qui aime les burgers… enfin les burgers façon fast-food évidemment. N’exagérons pas, c’est bon mais c’est toujours du fast-food. Le menu est ultra-simple et n’indique pas toutes les possibilités, il y a un secret menu : on peut par ex demander des frites avec du fromage dessus et aussi une version du double “animal”. Celui du Fishermans Wharf est quand même prisé, mieux vaut être patient. Après s’être restauré, on continue notre marche le long de la cote direction le Golden Gate. Sur plusieurs km, pas grand chose avant d’arrivé au Palace of Fine Arts, monument d’architecture romaine construit pour la Panama-Pacific Exposition de 1915 et … faire des photos. Photos prises, on marche vers Presidio ou se trouve quelques plages avec vue sur le Golden Gate et la baie. Le ciel est bleu, on prend des couleurs… enfin, beaucoup de couleurs sans s’en rendre compte car San Francisco reçoit un vent bien frais du Pacifique qui nous oblige à garder notre manteau sans forcément penser à mettre de la crème. On s’arrêtera faire une pause dans un café près de Fort Point et on repars sur la colline pour passer sous le pont et arriver du coté Pacifique. Ca souffle de ce coté.

IMG_0515

On descend le long de l’océan jusqu’à la première plage puis on coup à travers le parc pour se retrouver dans les quartiers résidentiels traditionnels de Richmond District. Les distances sont longues, très longues et les converses étaient une très mauvaise idée. On veut rejoindre le Golden Gate park ou se trouve de nombre musées (De Young, California Academy of Sciences). On y arrive vers 17:30 quand tout est fermé, évidemment. On y fait donc une pause avant de repartir, direction le centre ville. On marche, on marche pour rejoindre le parc The Panhandle (qui est tout en long), au dessus du quartier Haight-Ashbury, connu pour ses magasins Peace&Love (que l’on a loupé du coup). On arrive finalement à Alamo Square connu pour sa vue sur un alignement de maison victorienne de couleur avec les grattes-ciels du centre-ville en arrière plan.

IMG_0564

On souhaite prendre le bus que l’on ne trouve pas, alors on marche jusqu’a Civic Center, puis Power le long de Market Street. Les rues sont remplis de SDF… c’est assez dingue. On voit une fille se faire voler son téléphone par un mec en vélo qui se fait courser par les flics, en vélo aussi. Le centre-ville semble “craindre”, un peu comme en Europe en fait. Mais c’est assez choquant pour SF qui est une ville connue pour sa tranquillité. On passe faire un tour dans les magasins de la ville et on remonte ensuite via Chinatown sur Broadway ou se trouve notre auberge. On mange dans un petit restau du coin et ce sera tout pour la journée. On aura marché 25km dans la journée, pris des énormes coup de soleil et de grosses ampoules aux pieds. A noter : “des fois, mieux vaut prévoir son chemin pour prendre le bus”. Le samedi, c’est journée Silicon Valley. Etant deux ingénieurs, on ne pouvait pas manquer un petit passage dans la bay area histoire de voir ce que donne cette région du monde ou l’on créé l’avenir. Première chose à faire, récupérer notre voiture. On descend dans le centre-ville ou se trouve le Dollar Rent a Car. On avait pré-réserver notre voiture sur AutoEurope ce qui nous a permis en plus d’avoir l’esprit tranquille, de reserver pour beaucoup moins cher. Voir mon article sur la location de voiture (coming soon).

IMG_0648

Notre voiture : une Camara RS décapotable (oui on voulait se faire plaisir). On a pris quand même une bonne demi-heure pour se familiariser avec le tableau de bords et trouver comment ouvrir la capote. Je prend le volant au début. Cela fait 5 ans que je n’ai pas conduit, je ne suis pas si serein au début… Surtout que la voiture est plutôt basse et qu’il y a peu de visibilité a l’arrière. Le départ se fait donc en plein centre-ville de SF avec de nombreux travaux, on aura vu mieux. Après 10min de zig-zag dans le centre, direction le freeway pour 1h de route vers le sud afin de rejoindre Stanford University.

IMG_0728

Le parc de l’université est immense. On trouve un parking a l’arrière de celle-ci normalement réservé aux profs et étudiants mais ouvert à tous le week-end. On fait donc le tour du campus avec ses fameuses colonnades et son église en pierres jaunes. Le campus est très beau et le ciel bleu aide à s’imaginer y étudier. On mangera dans un petit food-court avant de monter en haut de la Hoover Tower (3USD/p) pour prendre des photos des alentours puis un petit passage par le shop de l’université avant de reprendre la voiture. Cette fois-ci on prend les petites routes pour aller quelques km plus loin voir le fameux HP Garage. Le berceau de la Silicon Valley ou Dave Hewlett et Bill Packard ont créé ce qui deviendra HP. Aujourd’hui inhabité, la maison est dans un lotissement très typique de la bay. Après nos quelques photos, on continue vers le nord en direction du GooglePlex, les headquarters de Google. Ces derniers se trouve aux bords du freeway. On est samedi, on se gare dans le parking employé et on part à pied. Le complex n’est pas très grand et on arrive bien vite près de la terrace ou se trouve l’entrée principale. On en profite pour prendre l’un des vélos Google multi-colore et on fait notre tour avec comme tout bon Googler. On n’est pas les seuls a visiter. De nombreuses familles viennent voir les HQ ou travaille (très certainement) leur fils/fille. On fera le tour du campus, bien vide, prendra quelques photos avec les statuts Android qui se trouve sur une autre partie du campus. Rien de prévu pour les touristes (en tout cas en week-end), apparemment il y a un shop ouvert en semaine.

IMG_0761

On reprend la voiture et on repars vers le nord en direction de SF. On s’arrêtera pour sortir du freeway voir le nouveau campus Facebook, qui semble être presque terminé (ou complètement ?). Une sorte de cercle ou l’on peut y voir que les multiples entrées mais pas la cours intérieure ou se trouve la cantine et café des employés. Une heure plus tard, nous déposons la voiture dans un parking privé pas loin de broadway a 20 usd la nuit (1625 Powell St.). Le soir sera très calme avec une pizza dans un italien Brodway/Columbus.

IMG_0897

Le lendemain matin, dimanche, on reprend la voiture, direction Muir Woods National Park, au nord du Golden Gate. Evidemment on est loin d’être tout seul sur la route. Et à l’arrivée près de l’entrée du parc, toutes les places de parking sont pleines. En réalité, il doit y avoir un peu moins de 100 places sur 2 parkings, alors qu’il en faudrait au moins le double. Les gens se garent le long de la route sur des km. On continue alors la route en espérant trouver un emplacement pas trop loin. Au bout d’un moment, cela revient à plus de 5km et on décide de faire demi-tour en esperant trouver une place. Finalement, il y en a pas. On tente le parking proche de l’entrée et on decide d’attendre. Bien nous en a pris. Il faut dire que le parc ne prend qu’une heure a être visité, donc ca va, ca vient. On se garera à 100mètres de l’entrée mais il aura fallu batailler. Le parc est donc connu pour ses sequoias géants. C’est très beau mais plus petit que ce que je pensais (on fera le tour en 40 min) et surtout entièrement balisé (chemins en bois). Pas forcément la randonnée à laquelle je m’étais attendu. Petit achat de souvenirs et on est reparti, direction Monterey, notre stop avant Los Angeles. Le GPS nous indiquera de prendre le coté est de la baie, mais on voulait reprendre le Golden Gate. Sauf que ce dernier est payant, d’une manière assez particulière : il y a un péage automatique qui prend les plaques minéralogiques en photo (pas d’arrêt possible). En gros il faut que la plaque soit inscrite sur le système et il charge automatiquement les 6.5 USD de péage à la personne inscrite. Sinon cest une amende de 500USD. Nous avions loué à SF, on se doutait que la voiture serait inscrite mais on ne savait pas comment on allait rembourser (et puis apres 1 semaine on a oublié). Ce qui fait que Dollar a envoyé une lettre à l’adresse postale de mon permis de conduire (en France) en disant que on leur devais le péage + des frais de dossier : total 22USD… merci. Donc conseil, prenez l’est de la baie si besoin de descendre la cote. On aura donc pas eut le temps de voir Sausalito. On s’est arrêté sur la route, près de San Jose, au niveau de Cupertino pour quelques photos aux HQ d’Apple avant de continuer notre route vers le sud direction Monterey.

IMG_0915

On s’est donc arrêté a Monterey, petite ville de la côte, se trouvant juste à coté de la fameuse Carmel-on-the-sea (beaucoup plus chère). On a pris un motel a l’entrée de la ville (il y a une rue avec que des motels), plutôt mignon et finalement pas si loin du centre ville. Ce dernier possède pas mal de restaurant sympas dont une brewery ou l’on dinera. Mais il y a aussi le wharf (ponton de mer) ou se trouve boutiques souvenirs et autres restaurants de fruits de mer qui valent le coup selon Foursquare. Malheureusement pour nous, nous n’avons pas eut le temps de visiter la ville et son aquarium ou encore ses tours en bateau pour voir des baleines, ni même eut le temps de passer a Carmel qui est apparemment magnifique. Je pensais qu’on aurait eut le temps de faire le mile-drive, une route qui passe entre les golfs du coin et la mer et qui est apparemment très agréable. Non, rien de tout ca.

IMG_0961

Le lendemain, ce fut levés au aurores. Je conduis et on part prendre de l’essence, puis cest le début d’une très longue journée ! Bien plus longue que je l’aurai imaginé. Google indiquait : 6h40 sans pause. On en a pris près de 11h30. C’est parti.

IMG_0982

On part donc en direction du sud, sur la Pacific Coastal Highway (une deux voies classiques… l’équivalent une nationale en fait). Le matin est donc la partie la plus belle et la plus agréable. Je n’ai jamais conduit une route aussi sympa. Avec la Camaro RS, des zig zag, les cheveux dans le vent, la vue magnifique sur les falaises (faut faire attention quand on s’arrête sur les points de vue). Le Big Sur, c’est le nom de cette partie de la côte où la route longe l’Ocean Pacifique (sans arrêt ou presque) pendant 2h – mieux vaut avoir pris de l’essence et être bien réveillé. Il y a des points de vue un peu partout et généralement peu de monde sur la route autre que des touristes. On a pu donc prendre le Bixby Bridge en photo ainsi que les falaises abruptes ou vient s’échouer l’ocean. Les fans de GTA 5 connaissent bien cette partie (moi inclus). J’ai continué à conduire jusqu’à Santa Barbara avec une petite pose près de San Luis Obispo pour manger… du fast food Carl’s Jr (bien sale). A Santa Barbara, on a refait le plein, pris un café et on est reparti. En réalité, a part les pauses sur les points de vue du Big Sur pour les photos et le lunch de 30min, on ne s’est pas arrêté. Mon pote a pris le volant depuis Santa Barbara et on est parti en direction de Malibu. Le trafic routier a commencé a être plus important à partir de ce moment la. En effet, entre Santa Barbara et Los Angeles, la ville ne s’arrête pratiquement pas.

IMG_1007

Arrivant à Malibu, on a cherché rapidement sur le GPS (mère nature demandait une pause), un point ou s’arrêter au bord de la mer dans un café. Problème, on est arrivé sur un parking de plage privée avec restaurant, le Paradise Cove Beach Café Malibu. Le cout du parking : 40 USD pour 4h. Et, non, ce n’est pas possible de prendre juste pour une heure. L’autre solution, payer 6USD si on consomme au restaurant. Pensant que ca nous couterai moins cher, on a choisi cette solution. Minimum charge : 30 USD (bon ben… perdu). Malheureusement pour nous, on l’a appris dans le restaurant et évidemment impossible de faire demi-tour, la voiture dans le parking. On a donc pris a manger même on avait pas vraiment faim. Une grosse assiette de nachos (oui les portions sont conséquentes quand même) et deux sodas. Résultat, avec le tips, 39USD. A rajouter au 6USD de parking. On notera que le restaurant est quand même bien et que la nourriture était bonne. La plage en tant que telle n’est pas folle (étonnement). On est reparti vers 18h, direction Los Angeles. Malibu, coté route, ce n’est pas folichon, à part les immenses baraques et les golfs/country clubs, on repassera. La route fut assez longue car Los Angeles est connu pour ses bouchons. On a décider de prendre Sunset Boulevard depuis son début près de l’océan pour rejoindre Hollywood. 45min de route entre Pacific Palisades, Beverly Hills, UCLA, West Hollywood, jusqu’à Hollywood. Ce ne sont pas les quartiers les pires de LA, c’est le moins qu’on puisse dire : boulevards de palmiers et énormes villas. Mais il y a quand même du monde sur la route et on arrivera à notre 7 stars motel (La Brea) après 11h sur la route.

IMG_1064

Après avoir fait notre check-in dans ce motel plutôt très typique américain un peu désuet. On est allé marcher sur le boulevard des étoiles de Hollywood prendre quelques photos et prendre un sandwich au CVS. On a ensuite traverser la route pour se rendre au Roosevelt Hotel qui possède “un bar à jeux”, pas très grand mais très atypique (à l’ancienne). En effet, ce dernier dispose de deux allées de bowling entièrement faites en bois (super jolies) qu’il faut malheureusement réserver bien à l’avance (100USD/h quand même). On a réussi a se prendre une table et on a demandé 2 cocktails et un puissance 4 (en bois aussi). Le bar a une bonne ambiance et la déco est au top (tout se paye dans les prix évidemment). On se couchera tôt pour se preparer à Universal Studios le lendemain.

IMG_1079

Alors, il faut noter que pour Universal Studios, je n’ai pas pris les billets sur le site officiel car ce dernier avait augmenté de 10USD (changement annuel) et j’avais pu trouver des billets moins cher sur UnderCoverTourist.com. Ces derniers en plus de ne pas être bloqués sur une date précise (à prendre avant la fin du mois cela dit) nous permettaient de rentrer deux jours différents dans la même semaine (on a pu utiliser que un jour). Donc je conseille de regarder avant sur internet s’il y a des offres ou des groupons plutôt que le site officiel qui charge 95USD la journée hors week-end. Ayant pris ces tickets flexibles, on a pu changer notre jour de visite plus tot pour pouvoir faire un tour en bus le jeudi (le mercredi étant complet). On a donc pris le métro de Los Angeles (oui ca existe) pour monter a Universal Studios City. Il faut prendre une carte TAP, et mieux vaut avoir du change, car il n’y a pas de comptoir, que des machines automatiques. Pour faire simple Universal Studios ce sont des attractions basées sur les films produits par le studios (Harry Potter, Simpsons, La Momie, Transformers, Jurassic Park) et la bonne surprise que l’on a eut fut de pouvoir renter dans la zone Harry Potter qui devait être officiellement lancée une semaine plus tard (il y avait encore quelques finitions en décorations manquantes mais les attractions étaient ouvertes).

IMG_1165

On a pris une bonne journée pour faire le tour et on a eut le temps de faire plusieurs fois certaines attractions (le parc n’est pas si grand). Il y particulièrement dans ce parc l’attraction qui fait le tour des studios, ou l’on voir les décors utilisés etc. Elle est un peu vieillote, même s’il y a une partie rénover avec Fast and Furious et puis les studios que l’on voit ne sont presque plus utilisés finalement. On déjeunera aux 3 balais (Harry Potter), bière-au-beurre à la main. Bonne petite journée donc. Le soir on ira sur Sunset boulevard dans un restaurant brésilien, aux portions bien grosses.

IMG_1252

Le lendemain, réveils aux aurores, on avait booké un tour guidé de Los Angeles en bus. En effet, on savait que l’on n’aurait pas le temps de tout voir et on ne voulait pas prendre la voiture dans cette mégapole connu pour ses embouteillages à foison. On a donc pris le Rastabus (AdayinLAtours.com) pour 90USD/pers. Oui c’est cher, mais malheureusement tous les tours coutent ce prix pour la journée et certains proposent même moins d’attractions sur leur parcours. Le bus nous a donc pris à notre motel vers 8h du mat et on a rejoint tous les groupes à Santa Monica Pier vers 9h45 (oui on a bien pris presque 2h pour récupérer d’autres gens et traverser la ville). Le tour commence donc a Santa Monica Pier avec un petit dej (des bananes et du jus d’orange) mais malheureusement ne nous laisse pas visiter le coin, c’est juste le point de rencontre pour le dispatch des groupes dans des bus différent. Notre guide, Sam nous embarque donc dans son Rasta Bus (groupe de 12) direction Venice Beach au sud pour notre premier arrêt de 30min. En fait le guide nous informe tout au long du trajet mais ne descend pas aux arrêts, il reste dans le bus. On est libre de faire un tour rapide. On prend nos photos et on remonte.

IMG_1292

On passera devant pas mal de de scènes connus de films (devant le café de la série Entourage aussi). Second arrêt sera Beverly Hills et Rodeo Drive ou se trouvent les boutiques de luxes mais pas grand monde à part des touristes. L’arrête suivant sera le farmers market ou se trouve un food court en extérieur avec plein de différent étales pour manger. L’endroit est entouré de différent magasins (shopping center). On aura 1h pour manger et on est reparti pour le Griffith Observatory. Entre temps on passera sur Fairfax ou se trouve des magasins de fringues originales (un peu hipster, un peu street), puis devant les anciens studios Paramount.

IMG_1377

La fameux observatoire Griffith est quand a lui un excellent moyen d’avoir une vue à la fois sur la ville et sur les lettres d’Hollywood. C’est aussi un musée sur l’espace intéressant mais la pause n’étant que de 30min, on a eut à peine le temps de faire le tour. Le stop d’après est l’avenue des stars de Hollywood, le quartier ou se trouve notre motel. On a donc quitté le tour vers 16h après un tour au Dolby Digital theater. Un peu déçus, surtout vu le prix mais au moins on aura eut l’occasion de jeter un coup d’oeil rapide à la ville, qui n’est pas la plus jolie (c’est le moins qu’on puisse dire). Le soir, on est parti boire un coup dans une sorte de palace japonais sur la colline qui fait office de restaurant/bar. On a pris un très bon cocktail et observer la ville de nuit. Endroit très chic mais pourtant pas très rempli et surtout pas loin (à pied) de notre motel. On mangera des ramens dans un petit japonais sur La Brea boulevard.

IMG_1478

Jeudi, on reprend la voiture, direction Las Vegas. On part donc vers 9h30. Rien que la sortie de Los Angeles nous prendra bien 1h et demi tellement la ville (et sa banlieue) est immense (il vaut mieux aimer le freeway). On fera notre arrêt déjeuner à Barstow dans un In-and-out. La ville possède plusieurs groupement d’outlets de grandes marques. On en profitera donc pour faire un tour chez Ralph Lauren et Calvin Klein où les bonnes affaires ne manquent pas. Apparemment, ces outlets seraient bien plus intéressants en termes de discounts que les outlets de Las Vegas (on n’a pas eut le temps de vérifier). Si on avait eut plus de temps on serait aller voir d’autres magasins mais notre target-time était de rendre la voiture vers 17h, avant la fermeture du Dollar Rent-a-car du Treasure Island. Et la route est longue, très longue. Même à 75mph (vitesse maximale autorisée que j’ai pu voir aux USA), l’étendue du désert autour de l’autoroute donne l’impression que la voiture n’avance pas, c’est dire.

IMG_1538

A l’arrivée a Las Vegas, on prend le boulevard principal pour voir le fameux signe Welcome to Las Vegas (qui est rempli de touristes faisant la queue pour leur photo) et on s’arrête faire le plein chez Shell (il faut rendre la voiture avec le plein fait à moins de 10km). Puis on remonte le boulevard, ce qui nous prendra une bonne demi-heure tellement il y a de monde. On manquera de justesse de se prendre une voiture… Et finalement on arrivera au parking du Treasure Island. Alors pour info, comme c’est indiqué nul part, pour rendre une voiture au Dollar du Treasure Island, il faut aller dans le parking couvert à l’arrière du casino et la déposer dans un spot au 5ème étage. Si je me souviens bien, l’agence minuscule est niveau du 1er ou 2e etage du parking mais coté casino (il y a un pont en verre reliant parking au casino). Pour rendre la voiture il faut la garer dans un des spots réservés pour les voitures Dollar et mettre les clefs dans une enveloppe avec un papier indiquant le nombre de km fait, le niveau d’essence etc. Il y a une boite pour remettre la clef. Etant arrivés pile a 17h, j’ai pu courir jusqu’à l’agence dans le casino (que j’ai trouvé par chance), les mecs ne voulant plus s’en occuper, m’ont juste indiqué la procédure et on a croisé les doigts pour pas que Dollar nous charge un supplément (on devait remettre la voiture a 16h). Finalement on a rien payé de plus. On a déposé la Camaro, est on est parti dans Treasure Island, on a pris un taxi qui nous aura couté 14USD (enfin 15 parce que la conductrice nous fera le tour du billet manquant en cachant l’un d’eux dans sa manche) – nul doute qu’on aura pas donné de pourboire (j’imagine qu’elle s’en était douté à l’avance).

IMG_1564

Finalement, on check-in au Excalibur, notre hotel-casino au style moyen-ageux. Rapide et courtois. Il faut juste noté qu’il y a une resort-fee a payer de 23USD par nuitée ! Oui oui, il faut payer 23 usd de plus à l’hôtel. Ce tarif change en fonction des hotels et n’est jamais payé à l’avance lors de la réservation (site officiel ou site de réservation). En gros les sites de reservations ne les inclues pas sur le total (ce sont des coût cachés en fait). En parlant de sites de réservations d’hotels, je prend généralement Booking.com qui s’avère le plus souvent le moins cher et le plus fourni pour l’Asie (je déteste Agoda qui ne permet pas le tri par prix). Sauf que pour les USA et plus particulièrement Vegas, j’ai voulu tester un comparateur de sites d’hôtel : Hotelcombined.com qui s’avéra intéressant puisque via ce dernier je suis tombé sur un site de booking suisse Amoma.com, qui n’est pas très connu mais était beaucoup moins cher. J’ai quand même fait un tour sur le web pour vérifier sa réputation et il est vrai que ca semblait bof, mais j’ai tenté quand même. J’ai appelé Excalibur et ma réservation avait bien été faite. J’avais payé 15% moins cher de base avec ce site par rapport a Booking.com et en plus la state tax (TVA locale) était incluse. Mais la Resort-fee elle non, comme partout. Et comme si ce n’était pas suffisant, la resort-fee est toujours donnée hors-taxe, il faut donc rajouter la state-tax dessus.

Excalibur, hotel un peu vieillot au style moyen-ageux appartient au MGM group et à l’énorme avantage, en plus de ne pas être trop cher, d’être sur le strip et bien relié aux casinos d’a côté (MGM group aussi). C’est un bon rapport qualité-prix et je ne regrette pas de l’avoir choisi car les chambres sont correctes et il  y a de quoi manger pour pas trop cher tout en étant proche des gros casinos. Car le problème de Vegas, c’est bien de se déplacer. Le strip est immense et les casinos aussi, il nous faudra 45min ce soir la pour faire Excalibur – Palazzo (Venetian) en marchant. On s’arrêtera évidemment pour admirer les jeux d’eau de la fontaine du Caesar Palace et visiter un peu les intérieurs des différents casino. On dinera – très tard – au Sushi Samba du Palazzo, restaurant fusion japonais-brésilien… très cher, trop cher en fait, mais bon. On est parti se coucher vers 2h du mat, histoire d’être frais pour le lendemain.

IMG_1678

Réveil et petit-dej américain au food court de notre casino. Ce jour on part faire un tour d’hélicoptère du Grand Canyon avec la compagnie Papillon (Grand Celebration Tour). 330USD/pers booké sur le site officiel 1 mois à l’avance. Il vaut mieux s’y prendre a l’avance car les prix montent en fonction de la date. On sera pick-up à notre hôtel par un mini-bus. Puis après 1h de route on arrivera a l’aérodrome de Boulder ou se trouve la société Papillon. Une petite video de sécurité puis après 20min d’attente nous voila parti avec un autre couple sur le tarmac avec notre pilote (ancienne Navy). Le temps est magnifique et il y a pas trop de vent, ca se passe nickel. On survole the barrage Hoover et le lac Mead et on va se poser dans le Grand Canyon West. En effet, la compagnie (et leur concurrent Maverick) ont un partenariat avec une réserve indienne qui possède les terres et leur laisse se poser dans le canyon. La zone est inaccessible autrement qu’en hélicoptère. Il y a des tables de picnic et de quoi s’abriter. La pilote nous sort des paniers repas et une bouteille de “Champagne” (non en fait du mousseux californien avec écrit Champagne dessus… ) mais les paniers sont fournis. Seul problème, on a que 20min pour à la fois faire une pause gourmande et prendre les photos. On repars ensuite. Coup de chance pour nous, le couple d’américain avec nous avait pris un tour ou ils partaient faire du quad dans le désert. Du coup, on aura le droit à un autre attérissage en plein milieu du désert ou ces derniers partiront rejoindre un groupe de quads et nous, on récupèreras les places à l’avant de l’appareil pendant les 20min de vol restant. Verdict : génial. On a du voler un peu plus d’une heure. Pris de belles videos et photos. Et puis l’expérience est unique. C’est vrai que cela coute un peu/beaucoup cher mais je ne regrette pas. Seul point noir, on ne voit que la partie ouest du grand canyon car ce dernier est en fait immense et on ne peut donc survoler les points connus.

IMG_1638

On repars donc en mini-bus et on demandera à se faire déposer dans le vieux vegas, au Golden Nugget, près de Fremont Street. Cette derrière est entouré de petits casinos et propose de nombreuses attractions de tyrolienne. Comme on est des fous de la marche, on a décidé de faire le chemin de Fremont Street jusqu’au Strip à pied. Or… c’est loin, très loin et surtout il y a rien entre les deux à part des motels miteux. Ok, il y a quand même des Pawn shops dont le très fameux shop de l’émission Pawn Stars sur History channel et aussi de nombreuses wedding chapels dont même une qui permet de se marier en voiture (drive-in wedding).

IMG_1729

Finalement on rejoindra la Stratosphère casino, qui est loin de tout et qui en plus est payante pour monter et on traversera pour le SLS casino afin de prendre le monorail (7usd le ticket) qui nous amènera au MGM Grand, donc plus très loin de notre casino. Le soir, on ira voir un spectacle de Cirque du Soleil en checkant l’application Vegas.com pour avoir des réductions (75USD/p hors-tax), dans le casino d’à côté New York New York. Le spectacle était pas mal et des entractes burlesques rythmaient bien. J’aurai préfèré une spectacle avec une histoire fil rouge (le notre était plutot des scènes d’acrobaties) mais “Ô” le dernier spectacle du Cirque du Soleil, coutait par ex 125usd minimum. Il faut quand même checker les applications et autres revendeurs de tickets qui ont souvent des réductions sur les spectacles en dernières minutes, c’est toujours ca de pris.

IMG_1781

Le samedi, le réveil est plus difficile. On a deux choix, soit on part visiter les casinos et le strip, soit on part en Pool-party au Wynn voir David Guetta. Le problème c’est qu’on s’est réveillé tard et que l’on souhaite aussi aller en boite voir Tiesto. Finalement on abandonnera la pool party et on partira faire un tour de tous les casinos du strip. Mais avant, on passera faire le brunch/buffet du Caesar Palace (30usd/p). Ce dernier est bien mais pas fou, en comparaison de ce qu’on trouve à Hong Kong pour le même prix. On était un peu déçu donc (des comparaisons existent sur le web, il faut fouiller). On passera au Wynn-Encore vers 16h30 ou se trouve la pool party de David Guetta (les pools party sont de 10h à 18h et coute la bagatelle de 75USD/p). Durant l’après midi alors que l’on visitait le Caesar Palace, un rabatteur nous donne des tickets pour Omnia, le club du casino qui accueille Dimitri Vegas et Like Mike le soir même. Finalement on sera mis sur la guest-list avec nos tickets gratuits. Tout content d’avoir gagné nos places, on se prépare le soir tranquillement sans pression, en se disant que de toute façon on est sur la guest-list et qu’on aura très certainement peu de queue. On laissera nos téléphones dans la chambre (pickpocket) après avoir envoyé un texto au promoteur (qui nous aura quand même spammé toute la soirée pour être sur qu’on vienne). On arrivera donc au Caesar Palace vers 23h et la… ce fut le drame. Une queue de plusieurs centaines de mètres qui sortait même en dehors du casino. Et le problème c’est que cette file était celle de la guest-list. Comme quoi… On attendra donc 45min avant de pouvoir rentrer, heureusement gratuitement (après fouille et check des pièces d’identités). Plusieurs milliers de personnes dans le club, de la folie pure. Il faut dire qu’il y a de la places et qu’ils n’ont pas lésiner sur les moyens. Un lustre de plusieurs tonnes qui bouge dans tous les sens avec des spots lumineux accrochés, les canons a neige, un set de DJ qui monte et descend, un rooftop avec vue sur le strip. C’est assez impressionnant. Pas de drink-list, les verres sont tous à 16USD (sans le tips). On restera jusqu’a 2h30 et on repartira en marchant traversant l’autre coté du strip que l’on avait pas trop vu durant la journée (Paris, Harrahs, Flamingo).

IMG_1909

Le dimanche est mon dernier jour, on ira faire se faire le buffet du Luxor, beaucoup moins cher et pas forcément si mauvais par rapport au Caesar Palace. Ensuite ce sera tour à la piscine du Excalibur avant de prendre un shuttle bus réservé a l’hôtel pour 8 usd direction l’aéroport. Ce dernier possède des machines à sous aussi, au cas ou il resterait quelque pièces. Mon vol partait en direction de Los Angeles. A cause d’un problème sur les ordinateurs embarqués de l’appareil, on a eut 40min de retard pour un vol d’une heure. Arrivés à LAX, c’est un pneu sur le tarmac qui a bloqué l’appareil pendant une demi-heure de plus. Finalement, je suis arrivé dans un terminal qui est relié directement au terminal international de LAX. Je n’ai pas eut donc ni a passer de sécurité ni d’immigration (apparemment ca n’existe pas aux USA en sortie), ce qui m’a permis d’être a l’heure pour mon vol. Il faut noter deux choses : le passage de la sécurité à Las Vegas airport, m’a pris plus d’une demi-heure… c’est l’un des pire aéroports que j’ai pu faire pour ca, et que pour mon vol de retour Cathay Pacific Los Angeles-Hong Kong, j’avais bien fait de prendre celui de 1h du matin et pas celui de minuit, car j’aurai été très juste. Mieux vaut être en avance aux USA.

IMG_1928

Budget : 8000HKD de vol, 22000-24000HKD en tout

Transport : Cathay Pacific, Camaro RS chez Dollar Rent A Car (via AutoEurope), Helicoptère Papillon Grand Celebration Tour

Hotels : Green Tortoise San Fransisco, Days Inn Monteray, 7 star motel Hollywood, Excalibur Las Vegas

Album Photo