Deux jours à Berlin, visite de la capitale allemande

Parti d’Hanovre vers 18h, nous arrivons à l’entrée de Berlin vers 20h30.

Berlin jour 1

Berlin est annoncée près de 30km avant même de quitter l’autoroute,  un premier indice de la taille de la ville. Arrivés sur ce qui semble être le périphérique, le GPS nous indique encore plus de 10km avant l’arrivée. Certes, Émilien, notre gentil hébergeur pour 3 nuits n’habite pas le centre ville mais plutôt une “barre” dans le quartier sud-est de la périphérie de Berlin, cela dit 10km c’est pas mal (son appartement est considéré dans Berlin).

Après le tour du périph. berlinois, on arrive enfin à l’appartement du dit Émilien. Celui-ci est donc en collocation avec deux autres étudiants : un allemand impliqué dans le Parti Pirate du Land de Berlin et un polonais. On se trouve donc dans un quartier populaire type cité, avec un petit paquet de barres d’immeubles les unes à coté des autres avec un petit centre commercial au milieu. Bien qu’on se trouve en plein quartier populaire plutôt … bien tagué avec quelques bâtiments en ruine, aucun sentiment d’insécurité. Rentrer la nuit à 1h du mat n’a rien d’angoissant. Le métro n’est d’ailleurs pas si loin.

En parlant du métro justement, étant deux jours à Berlin, on a souhaité éviter le “free métro”. En effet, à Berlin, il y a ni tourniquet ni portique de sécurité. Cependant des contrôles sont effectués par des hommes en civil. Au final, respectueux des règles, on a payé notre pass 48h spécial touriste (Berlin WelcomeCard), imaginant que les réductions proposées par la carte Berlin WelcomeCard nous aurait servi. Donc en gros, pas la peine de prendre le pass spécial touriste sur les bornes spécifiques, un simple pass 48h suffira sans oublier de composter évidemment. Durant la matinée, on se fera contrôler. On aurait pu éviter le contrôle en sortant tout de suite, mais n’ayant rien sur la conscience on s’est laissé contrôler. On se rend compte que la mentalité la-bas n’est pas la même et s’est tant mieux. J’avais aussi remarqué ca dans les pays du Nord.

N’ayant rien fait de spécial le premier soir, je passe direct au premier matin. Après avoir pris notre pass de métro, direction l’arrêt Alexanderplatz. Grande place proposant bon nombre de magasins. Après renseignements pris auprès d’un Berlinois très sympa, direction Unter den Linden, le boulevard principal comprenant tous les musées intéressants, les ambassades, qui se termine sur un cul de sac… oui sur la porte de Brandebourg ! Celui-ci se dirige directement vers le quartier dit Mitte, l’hypercentre de Berlin.

Arrivé sur la porte de Brandebourg, on souhaitait se dirigé vers le Reichstag, mais un défié militaire apparemment peu connu des berlinois eux-même avait lieu et la route était bloqué. On a cependant réussi à visiter une petit partie du parc Tiergarten et plus particulièrement un monument élevé à la gloire des soldats de l’URSS affublé des premiers chars rentrés dans la ville lors de la libération. Puis nous retournons vers la porte de Brandebourg. Je teste la chaine Dunkin Donuts avec un … milkshake très goutu.

Ensuite nous souhaitons relié Checkpoint Charlie mais sur la route nous nous arrêtons dans une sorte de musée/concession avec de multiple marque de voitures, enfin toutes celle du groupe Volkswagen, soit Bentley, Bugatti, Seat, Skoda, Audi et Volkswagen évidemment. Après une petite photo devant la Bugatti Veyron, on se dirige vers Checkpoint Charlie, carrefour rempli de touristes ou il reste encore quelques idiots à y passer en voiture… Évidemment, de nombreux vendeurs s’y trouvent et un groupe de faux soldat demandent 2€ pour prendre une photo avec eux. Le cabanon est en fait une reconstitution. Passage rapide et check du musée à coté. Les prix sont assez énormes, on laisse tomber. On continue cette fois-ci vers le Sony Center.

Sur le chemin on tombe sur un morceau du mur de la honte et sur le musée Topography of Terror qu’on ira visiter. Composé de nombreuses photos sur l’histoire de Berlin et l’Allemagne en général mais aussi des pays envahis, le musée est rapide mais intéressant et qui plus est gratuit.

Arrêt dans une galerie marchande pour manger bien typique au fastfood allemand : saucisse allemande/frites. Puis on repart pour le Sony Center, complexe de tour d’affaire ou se trouve le siège européen de la marque japonaise. Une grand coupole recouvre bar/restaurant, un cinéma et un Sony Style Store ou l’on a pu admirer les nouveaux écrans 3D de Sony, bien sympa.

Puis, Emilien et Adrien, nos deux stagiaires allemand ayant terminé leur journée de travail, nous nous retrouvons sur le boulevard à l’architecture soviétique, j’ai nommé Karl Marx Allee (c’est écrit dessus), pour boire quelques bières/coca. Ensuite, nous décidons de nous diriger vers le sud ou se trouve plein de petites rues remplis de restaurants et bars. Après avoir galérer pour trouver un restau pas trop cher, on aura finalement le droit à une pizzeria sympa. J’ai pu apprendre que c’était une mode berlinoise de prendre un verre en dévisageant tous les passants. Oui, j’avais remarqué un peu ca, croyant au départ que c’était notre français à haute voix qui les faisait nous regarder mais finalement non, ne soyez donc pas surpris.

Berlin jour 2

Réveillés un peu à l’arrache, nous décidons ce matin de retrouver les restes du mur ornés de peintures de maitres. A vrai dire, on cherche surtout à se faire une petite danse devant les têtes dessinées tel Matt Harding (2:28). Direction la East Side Gallery au bord de la Spree ou se trouve une bonne partie du mur conservé et repeinte par de grands artistes. Il y a même des morceaux ou l’on est invité à apposer sa marque.

Après un bon kilomètre de mur, on se dirige vers le métro pour traverser la Spree et s’arrêter à l’arrêt Treptower Park. On souhaite rejoindre le monument communiste qui se trouve dans le parc. On traverse le parc et toujours rien, à part quelques allemands nus ou en sous vêtements (???) qui bronzent. Finalement, après un quatrième coup d’œil sur notre mini-carte, il se trouve qu’on a oublié de traverser le boulevard et donc qu’on est pas du bon coté.

On y retrouve donc le-dit monument, entouré de grilles et comme par hasard, on est pas du bon coté, on doit donc le contourner pour pouvoir rentrer dans ce jardin composé d’une immense porte ornée du célèbre marteau-faucille. Des statues de soldats et un jardin bien entretenu nous mènes au fond, à une immense statue au genre très paternaliste : un soldat portant un enfant dans une main, une épée dans l’autre et marchant sur la croix gammée cassée en plusieurs morceau. Un beau message de propagande laissé par les communistes.

basilique

Suite à ce monument, on retrouve donc nos deux français stagiaires dans la Allianz Tower pour manger un truc puis nous repartons dans le centre. Direction Alexanderplatz puis le musée de l’histoire de l’Allemagne. De la fin du moyen-age jusqu’à nos jours, le musée à 5€ est pas mal grand. On y passera quelques heures. Du à la fermeture vers 18h, on devra couper sur une des parties les plus intéressantes, la fin de la guerre froide. Un musée à conseiller, rempli d’œuvres françaises… genre les cartes en vieux François qu’on s’est amusé à examiner pour voir le changement entre temps.

Après cet après-midi passé au musée, on repart voir nos stagiaires préférés qui nous ont invités dans leur bureau afin d’admirer la vue sur Berlin. C’est vrai qu’a cet étage (32 ?) on a une belle vu sur la ville alors on en profite pour faire des photos. Au final, on discute un peu avec les autres employés. La société les employant ayant signé un beau contrat, on se retrouver invité au restaurant avec le patron. Pas loin de la tour, un petit coin ou les restaurants/bars sont alignés au bord de l’eau… un coin super sympa ou on dégustera des pates un peu chère à mon gout et très épicées pour mon petit palet.

Enfin après ce repas, nous repartons. Nous quittons Adrien et partons avec Émilien voir ce qu’on n’avait pas encore pu : le ReichStag. On prendra des photos de nuit du bâtiment. C’est immense. Vraiment immense. Pour dire, je dois faire l’équivalent de deux pierres (en hauteur), soit pas grand chose… C’est vraiment impressionnant et à la fois très beau, une architecture qui montre la puissance. Encore a 22h des touristes se pressent à l’entrée. On peut visiter l’intérieur et surtout la cloche en verre apparemment magnifique. On prendra photo et vidéo et continuera le long de la Spree avec le Bundestag (Parlement), lui tout neuf et très beau aussi. Il n’y a pas un chat, il fait noir le long. On fait un petit tour puis on reprend le métro pour rentrer dormir. Demain c’est Prague.

Photos de Berlin

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s