Une semaine en Russie à visiter Moscou et Saint-Petersbourg

Sans titre
Place Rouge

Fin septembre, je pose quelques jours de vacances afin de profiter des jours fériés. 10 jours de congés d’affilés en comptant les week-ends. Je suis invité à un mariage en France le deuxième week-end. Je motive un de mes potes de France à me rejoindre à mi-chemin pour une semaine de découverte de la Russie. Moscou et Saint Petersburg, les deux villes les plus connues et les plus visitées du pays. L’une est la capitale ou se trouve le fameux Kremlin et l’autre est l’ancienne capitale impériale, dite, plus “européenne”.

Sans titre

Avant de se rendre en Russie, il faut quand même faire quelques démarches afin d’obtenir le visa. Je pense que c’est le visa le plus contraignant que j’ai eut à faire pour le moment. Même le visa chinois, qui coute quand même cher, est plus simple à obtenir.

En effet, il vous faut d’abords trouver des hotels et les réserver pour toutes les nuits où vous serez sur le territoire russe, sans exception. Oubliez Airbnb. Je ne sais même pas si c’est vraiment possible, sauf avoir une invitation du propriétaire. Ensuite il faut que les hôtels fasse une demande à une agence gouvernementale spécialisée qui vous délivrera une invitation. Sauf que la plupart des hotels ne savent pas la faire, ou, ne veulent pas la faire. Donc vous êtes tout seul. La solution est de passer par des sociétés spécialisées qui vous délivreront cette invitation pour tous vos hotels contre quelques deniers (aux alentours de 17 EUR par personne). Je suis passé par le blog spécialisé Russiable qui intègre dans son site le module d’invitation de “Russia.support”. Russia.support semble faire de la marque blanche pour les hotels et voyagistes. J’ai reçu par email ma lettre d’invitation avec tous les hotels. Et cela à bien fonctionné.

Une fois la lettre d’invitation de l’agence de voyage russe ou des hotels en main (certains hotels haut de gamme doivent surement faire les invitations gratuitement), il faudra preparer les papiers suivant (citoyen français) :

  • une photo identité au bon format
  • une assurance voyage couvrant à minima 30000 eur (+ rapatriement) – amener le contrat d’assurance et une photocopie de ce dernier
  • le formulaire de demande de visa à remplir et imprimer : https://visa.kdmid.ru/PetitionChoice.aspx 
  • ensuite prendre rdv au consulat/ambassade de la federation de Russie
  • et y amener tout ca avec de quoi payer le visa (un peu plus de 35EUR)

Il faut prendre rendez-vous avec le consulat ou l’ambassade de la Federation de Russie la plus proche. Il n’est pas obligatoire de passer par le VHS, qui est une société qui facture une prestation. Il suffit d’avoir ses documents en main et aller faire sa demande, laisser son passeport, payer les ~35EUR et récupérer son passeport avec visa la semaine d’après.

Le visa obtenu sera sous forme d’autocollant dans le passeport et sera aux dates exactes d’entrée et de sortie du territoire. Il ne faut donc pas se tromper. Tout changement nécessite de refaire le visa. S’il y a un changement qui arrive alors que vous êtes en Russie, vous devez aller au poste de police pour expliquer le soucis… En arrivant en Russie, l’immigration donne un papier qui équivaut à une piece d’identité, il faut l’avoir sur soi à tout moment et pouvoir le redonner lors de la sortie du territoire. Au moins ca évite de se trimballer avec le passeport.

Le processus a donc été assez contraignant et couteux au final : 17 + 35 EUR pour la semaine (au jour près), mais sans accroc. Il faut dire qu’il n’y avait pas grand monde au consulat russe à Hong Kong donc j’ai pu déposer mes papiers rapidement. Un peu de rigueur et de patience et le tour est joué.

Sans titre

Pour mon vol, souhaitant passer en France pas la suite, j’ai du prendre un avion sur Qatar Airways pour faire Hong Kong – Moscou, Paris – Hong Kong (via Doha). Ensuite j’ai booké un vol St Petersburg-Paris sur KLM (via Amsterdam) sur le coté. Le budget était donc assez important. Il faut dire que Aeroflot était super cher donc je n’ai pu prendre de direct.

Premier jour, je retrouve donc mon ami à l’aéroport de Domodedovo (DMO), le deuxième aéroport de Moscou après SVO et devant VKO. Il attérit 40min après moi. On avait pris en ligne nos billets sur l’AeroExpress, le train rouge qui relie les aéroports au centre ville, pour 420RUB par personne. Le trajet dure une demi-heure avant d’arriver a la gare de Paveletsky au sud-est du centre de Moscou.

De la on achète une Troika, la carte de métro de Moscou. On y met 500RUB (beaucoup trop pour nos quelques jours, on a du utiliser la moitié). Et on se dirige vers le nord pour rejoindre notre hotel au niveau de Mayakoskaya. Le métro est joli et même si les trains datent… de quelques décennies, il est fonctionnel et efficace. On aura même l’occasion, lors du trajet de discuter en anglais avec un jeune russe fan de “cinéma”.

Sans titre
Cathédrale St Basil

On arrive à l’hotel qui ne paye pas de mine. On est au dernier étage dans une chambre spartiate sans fenêtre (ca coutait moins cher). Le quartier semble avoir quelques restaurants et bar. L’avantage : on n’est pas loin de Tverskaya, un des principaux boulevard qui nous conduit jusqu’à la place rouge. Après avoir déposer nos bagages on part donc pour une petite promenade direction le centre-ville avec la place rouge et le Kremlin. Une bonne dizaine de minutes de marche et l’on arrive enfin dans la zone touristique. Il fait beau et plutôt bon, on a un ciel bleu qui nous permet de prendre des super photos de la place rouge. Il y a quand même pas mal de touristes mais apparemment beaucoup moins qu’en juillet/aout, la principale saison touristique en Russie. Tout autour de la place rouge se trouvent plusieurs monuments. D’un coté, il y a l’un des murs du Kremlin (citadelle en russe) et le mausolée de Lenin. De l’autre, l’immense centre commercial GUM aussi beau à l’extérieur qu’a l’intérieur. En face, la fameuse église de St Basil, visitable moyennant de faire la queue et de payer quelques roubles. Derrière nous, la cathédrale de Kazan et le State Historical Museum. On fait donc un petit tour et on prend notre lot de photos avant de nous rendre devant la cathédrale St Basil. Elle est belle mais beaucoup moins grande que je l’imaginais. Il y a la queue pour y entrer du coup, on fait le tour et on repars direction l’historique centre GUM, histoire de prendre un petit repas. On trouve une brasserie a l’intérieur. L’architecture est vraiment typique et c’est l’une des plus belles galleries que j’ai vu. Même les galleries Lafayette de Paris sont moins impressionnantes. Evidemment il accueille toutes les marques de luxe les plus connues de la planète, un cinéma, quelques brasseries, des vendeurs de glaces (très prisées)… Aussi au rez-de-chaussée, une épicerie fine, immense, permet d’acheter de nombreux produits locaux.

Sans titre
GUM

Après avoir fait le tour de GUM, on continue notre marche sur la rue piétonne de Nikolskaya avec ses illuminations, jusqu’au Lubyanka square, puis on continue vers le théâtre du Bolchoi pour quelques photos de nuits avant de reprendre Tverskaya pour se reposer à l’hotel. Le soir, on part diner au très fameux Café Pushkin vers 22h. Le restaurant/salon de thé est prisé et il peut être difficile de trouver une place, mais arrivant “après la bataille”, pas eut de soucis. L’intérieur de ce vieux bâtiment d’époque a été restauré et les boiseries de la vieille bibliothèque lui donne un charme qui a fait sa réputation. On a été placé au rez-de-chaussé. Les murs sont un peu décrépis. Apparemment l’étage “bibliothèque” est plus impressionnant. On commande les plats dégustations avec des mets russes classiques comme une tourte, des raviolis vapeur (pelmenis), du boeuf stroganoff et un genre de cordon bleu. Souhaitant gouter à tout, on a donc pris le plat degustation mais ca été une erreur. Les prix sont effectivement très élevés pour la Russie et la qualité n’était pas au rendez-vous selon nous. Plutôt déçus donc. A essayer pour l’ambiance et la déco, afin de se faire son propre avis mais personnellement, je m’attendais a un niveau de qualité digne des grandes brasseries françaises et … ce fut raté. Alors peut-être que le caviar vaut le coup… qui sait.

Sans titre

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, on se lève d’un bon pied pour aller visiter le Kremlin. On refait donc la route vers le centre et on part prendre nos tickets. On a de la chance, il n’y a pas trop de monde. Cependant il est fortement conseillé de les prendre en ligne car avec les groupes de touristes chinois, ca peut vite devenir le bazar. On passe ensuite la sécurité à l’une des entrées (une des tours de la citadelle – Predmostnaya Tower). Puis on part faire le tour de l’intérieur du Kremlin.

Sans titre

On passe devant le Kremlin palace a l’architecture des années 70. On ne peut y entrer. De l’autre coté, le square du sénat. On continue notre chemin “balisé” direction le square des cathédrales. Mais avant ca on peut admirer le canon Tsar et la cloche d’Ivan le grand. Des gros monuments en fonte (ou en cuivre ?) que tout le monde prend en photo. Plus intéressant sont donc les 3 cathédrales qui sont visitable chacune gratuitement et donc les décorations intérieures valent le coup d’oeil. La cathédrale orthodoxe de l’Annonciation était celle qui accueillait les couronnements des tsars. On continue notre marche vers l’Armoury Chamber (armurerie) dont on avait pris l’entrée en supplément. Ce petit musée présente les bijoux des tsars et de nombreux cadeaux reçus par ces derniers venant des 4 coins du monde. Une des salles contient les carrosses des empereurs de Russie reçu en cadeau de la part des rois européens. Certains sont très impressionnant.

Sans titre

Après 20min, on repart et on sort du Kremlin direction le sud. On passe devant la librairie de Lenin et on descend pour aller visiter la Cathédrale du Christ Sauveur, la plus grande cathédrale orthodoxe du monde. On s’en est pas trop rendu compte au premier abords, mais on a été obligé de faire tout un chemin pour y accéder de près d’un kilomètre, avant de nombreux militaire tout du long. On a pensé que c’était juste du aux nombreux touristes et autres pèlerins. Mais après 25min de marche en suivant les panneaux, arrivant enfin devant l’entrée de la cathédrale on a compris qu’il y avait effectivement un évènement particulier pour les chrétiens orthodoxes. Une relique était exposée au centre de la cathédrale et nous étions dans la queue des croyants venus “embrasser” la relique. On a continué a marcher et on a pris quelques photos de l’intérieur de la cathédrale avant de passer rapidement devant la relique. Cette dernière contenait des ossements. On a pas réussi a savoir de qui.

Sans titre

On reprendra le métro et on repartira au nord du Kremlin pour faire un tour sur le rooftop du Tsentral’nyy Detskiy Magazin, un shopping mall sur Lubyanka Square. Ne trouvant pas l’entrée officielle, on est monté par ce qui semblait être la sortie. Donc aucune idée du prix s’il y en avait un. La vue sur la ville est un poil plus haute que les autres bâtiments alentours, mais c’est déjà ca. On repars ensuite vers le Bolchoi et le centre commercial TSUM. On marche ensuite dans la rue marchante de Ulitsa Kuznetskiy Most puis on remonte Tverskaya ou l’on s’arrête dans une des fameuses épiceries de produits russe, à l’architecture des années 50 : Eliseyevskiy. Le soir on ira diner dans le quartier chic près du Patriach Pond, ou se trouve de nombreux restaurant dont le Mari Vanna, un restaurant à la décoration de petite auberge servant des plats traditionnels russe. Un meilleure surprise que le café Pushkin. Des prix raisonnables et des plats de qualité. On s’est enfilé du boeuf stroganoff et des crêpes à la confiture de fruits rouges. Le mec a l’entrée fait un peu peur mais je crois qu’il faut parti de la déco avec son survet adidas bleu.

Sans titre
Musée des cosmonautes

Le lendemain matin, on prend le métro pendant 30min direction VDNKh au nord est ou se trouve un parc expo immense ou se trouve des pavillons de chaque pays de l’ex URSS. Mais à la sortie du métro on arrive au musée des Cosmonautes que j’attendais avec impatience. Malheureusement pour nous, on avait pas vérifié les horaires d’ouverture, mais comme de nombreux musées à Moscou, il était fermé le lundi. Son architecture extérieure est immanquable avec son immense pointe vers le ciel et ses nombreuses statues (dont celle de Yuri Gagarin).

Sans titre

On a donc juste fait un petit tour de photos et on est parti vers le parc VDNKh. Ce dernier regroupe des pavillons et quelques musées. L’entrée se fait par un arc de triomphe, une statue de Lenine et une immense fontaine en l’honneur de tous les peuples de l’ex-URSS. On a marché quelques km pour se rendre jusqu’au bout. Finalement il n’y avait pas grand chose d’ouvert (quasi rien ?), et on s’est demandé si c’était parce qu’on était lundi ou si tout simplement la plupart des bâtiments ne sont utilisés que pour des exhibitions temporaires. Je pense que la réponse est un peu des deux. Dans tous les cas, c’est une promenade agréable et on a pu contempler l’architecture d’une quinzaine de pavillons jusqu’au Space pavillon (qui était en rénovation lui aussi). On est rentré a pieds direction le métro.

Sans titre

Le midi on est allé manger dans le quartier de la station de métro Park Kultury où se trouve le siège de la compagnie Yandex, le principal moteur de recherche Russe (l’équivalent de Google). La société s’étend sur plusieurs anciens bâtiments industriels, tous rénovés mais en gardant l’esprit industriel. Des employés avec leur macbook se promènent entre les bâtiments. Après un court passage dans le musée Yandex qui exposent des vieux pc des années 80-90, on est allé manger dans un des restaurants du complexe, le Café Correas.

Sans titre

Après s’être restauré dans la silicon alley de Moscou, on part direction le Parc Gorky de l’autre coté de la Moskva River. Il pleut, pas de chance. Il fait froid. Pas grand monde dans le parc… Pas le meilleur moment pour se balader. On commence a rentrer après 10min de déambulement entre les arbres du parc. Quitte a être trempés, autant le faire bien. On continue a pied le long de la rivière pour prendre quelques photos d’une immense statue de bateau en l’honneur de Pierre le Grand placée en plein milieu de la rivière. Atypique, c’est le moins qu’on puisse dire. On reprendra le métro près du Kremlin pour retourner a l’hotel. Le soir on ira gouter la cuisine géorgienne et ses sortes de pizza/chausson avec oeuf, fromage et jambon. Pas mal ! (le restau : Khachapuri sur Bolshoy Gnezdnikovskiy pereulok)

Sans titre

Le lendemain, dernier jour à Moscou. On repars marcher vers le centre ville. On en profite pour visiter le mausolée de Lenin. Il faut faire la queue… on a attendu 30min sous la pluie. Après être rapidement passé en silence devant le tombeau de verre de Lenin, on est reparti, direction le Zaryadye Park, derrière la cathédrale St Basil. Au milieu de se parc se trouve un restaurant type “food court”, le Zaryadye Gastronomic Center, ou l’on peut choisir nos plats parmi plusieurs stands : crustacés, boeuf, poulet, tourtes, pelmenis, desserts, soupes etc. Il y a peu de monde, heureusement pour nous, et on peut donc s’asseoir ou on veut. On discute avec l’un des serveurs très sympa qui nous explique comment ca fonctionne. Il faut se placer au plus près du stand de notre plat principal. La décoration est très colorée et tous les plats sont des spécialités russes. On en profite pour gouter les soupes. Agréablement surpris. Si j’ai bien un conseil gastronomique en Russie c’est de gouter les soupes, les pelmenis et les confitures de fruits rouges. Après notre déjeuner, on repasse par GUM et son épicerie fine, puis on remonte a l’hotel prendre nos sac, direction la gare de Leningrad à l’est de Moscou. Notre train rapide Sapsan part à 16:42 et arrive à Saint Petersburg à 20:36. 4h de train rapide.

Sans titre
Sapsan

Pour booker notre train Sapsan, on est allé sur le site officiel de la compagnie de train russe RZD. Malheureusement il n’est pas si simple a trouver sur Google car une agence de voyage “squatte” les premiers résultats, revendant les billets à des prix plus élevés. Si vous voulez booker au prix “normaux”, il faut aller sur le site de RZD en anglais. Il est facile de réserver un billet sur n’importe quelle catégorie. Nous on a pris business class pour 43 EUR par personne pour les 4h de trajet. Compris dans le prix, un repas copieux entrée-plat-dessert est servi. Franchement on était très contents. Tout confort (plus d’espace), pas très cher (en comparaison d’autres pays) et avec un repas. Un dernier point à noter lors de la réservation, il faut donner son numero de passeport, qui sera vérifié au moment de monter dans le train, avec le billet imprimé comprenant un code barre.

Après 4h de train et 2 arrêts seulement sur le chemin, on arrive à la gare de Saint Petersbourg. Il fait nuit et un peu plus froid qu’a Moscou. On commence a marcher sur le boulevard. L’architecture des bâtiments est beaucoup plus belle qu’a Moscou. Ces derniers sont tous éclairés par dessous, c’est magnifique. La ville mise beaucoup sur le tourisme. On marche une bonne dizaine de minute pour rejoindre notre hotel sur l’avenue Nevsky. L’hotel est accessible par une petite porte qui ne paye pas de mine. Il faut monter 5 étages sans ascenseurs pour arriver à la reception. On check-in. Le staff nous amène a notre appartement qui se trouve dans un autre bâtiment adjacent. C’est un peu un labyrinthe mais la chambre est cosy.

Sans titre
L’Hermitage

Après avoir poser nos affaires on part se promener dans la ville, direction le centre. Ici aussi on trouve une épicerie fine à la décoration baroque (Magazin Kuptsov Yeliseyevykh). On s’arrête pour admirer les patisseries et autres produits locaux. C’est aussi un café et on peut s’y arrêter pour manger. On continue de marcher jusqu’à la rivière Neva, passant devant la cathédrale de Kazan, la cathédrale St Isaac et finalement l’Hermitage. On essaye de prendre quelques photos de nuit avec plus ou moins de succès. Les bâtiments sont tous joliment illuminés mais les appareil photos de nos téléphone ne sont pas vraiment fait pour ca.

Sans titre
St Peter and Paul Forteresse

Le lendemain, on repars faire le même chemin, direction la rivière, que cette fois-ci nous traversons par le pont du Palace. On a ainsi une vue sur les palaces depuis l’autre coté. On continue ensuite notre marche pour rejoindre la forteresse de Peter and Paul. Cette petite ile qui est exclusivement piétonne, accueille la citadelle de St Petersburg construite par Peter le grand. Il n’y a pas grand chose à voir sur l’ile a part une cathédrale, on a fait donc le tour tranquillement en marchant de la citadelle. On est sorti coté est et on a continué direction le Champs de Mars (et Jardin d’été) que l’on a traversé pour atteindre la Cathédrale Saint Sauveur sur le sang versé (Spilled Blood Cathédrale) qui malheureusement pour nous était fermée. Du coup on est parti manger une tonne de pelmenis dans un restaurant spécialisé par loin : Pelmenya. Ce dernier se trouve le long de la rivière à coté du Fabergé Museum, l’intérieur est sous des arches de briques rouges rendant le coin cosy. Ils proposent toutes les sortes de raviolis vapeur possible, à la fois russes mais aussi asiatiques.

Sans titre

Après avoir attendu que la pluie s’arrête un peu, on repars direction l’Hermitage. On n’avait pas réservé même si c’est quand même conseillé de prendre les billets sur internet pour éviter la queue. Il était 17h mais le musée reste ouvert tard un jour par semaine. En règle générale il faut mieux éviter le début de matinée et d’après-midi lorsque les groupes arrivent. Il y avait plein de chinois encore une fois. On a pas vraiment trop à faire la queue pour nos tickets. On a déposé nos manteau au vestiaire (gratuitement, comme partout en Russie) et on est parti a l’attaque de cette immense musée. On s’y perd, c’est immense.

Sans titre
Chapelle dans l’Hermitage

3 étages d’oeuvre d’art. Comme au Louvre, on retrouve des statues romaines et grecques, une partie sur l’Egypte ancienne, des tableaux du 15-19e siècle, et une grand partie sur les joyaux de la Russie. Le plus intéressant donc étant les choses que l’on ne connait pas. Certaines oeuvres et autres bijoux provenant des palaces des tsars, des pièces entières dont par ex la chapelle orthodoxe du palais tout en or, sont très impressionnante. D’autres immenses salles du palace (dont les salles de bal) sont conservées telles quelles, avec des lustres immenses et de l’or, beaucoup d’or. L’architecture intérieur de l’Hermitage suffit à elle seule. On y a passer environ 2h, mais pour les amateurs, ca pourrait être plusieurs jours. C’est presque aussi grand que le Louvres…

Sans titre
Cococo

Le soir, on va manger dans un restaurant gastronomique un peu chic, le Cococo, dans le So Sofitel près de la cathédrale St Isaac. L’accent est mis sur la présentation des plats qui se veut moderne et originale. Tout est très bon et les gouts sont assez atypique. Super pour les foodstagrameurs. Le plus éblouissant c’est les desserts. Perso, j’ai pris la rose dans son pot de fleur fait de chocolat, un délice. Après ce repas copieux mais plutot cher, on est rentré se coucher.

Sans titre
Catherine Palace Pushkin

Le lendemain, dernier jour complet en Russie. On se lève et on book un Uber pour aller au palais Peterhof, à l’Ouest de la ville. Pour 45min de route, on a du payer 11EUR. Arrivés sur place, pas de chance ce dernier est fermé jusqu’à nouvel order à cause du vent. Les branches d’arbres tombent sur les allées extérieures du palais et comme la visite de ce dernier est principalement faite en extérieur pour admirer les nombreuses fontaines et jardins français, ils ont préférés ne pas prendre de risque et évacuer les touristes. Du coup pas de chance pour nous. On marche vers le boulevard et on reprend un Uber direction le palais de Catherine à Pushkin.

Sans titre
Catherine Palace Pushkin

40min et 13EUR plus tard on arrive dans la zone du palais. L’entrée est en deux parties, le parc, puis l’intérieur du palais. On part directement vers l’entrée du palais. Il y a du monde mais pas trop d’attente. Une fois encore, on pose nos affaires au vestiaire après avoir pris nos billets et on monte. On arrive directement dans la salle de bal immense. On se croirait a Versailles. Des vitres donnes des deux cotés sur le parc, les boiseries sont toutes recouvertes d’or. Deux employés posent en habits d’époque pour les photos. A ce moment la, après quelques photos de la grande salle, on part faire la queue pour le parcours principale (qui repasse par la même entrée dont on vient d’arriver), sauf qu’on a du rater une partie du palais avec quelques salles qui doivent être accessibles depuis le coté opposé.

Sans titre
Pushkin

On a pas retrouvé le plan, mais un conseil, faite bien le tour de la grande salle, car après avoir commencé la queue pour le parcours, impossible de revenir en arrière. Le parcours longe donc tout un pan du palais et on visite salle après salle. Groupe par groupe on visite donc le petit salon, les bureaux, les chambres, la salle à manger etc, le tout dans un style baroque. Finalement c’est assez rapide. Arrivés au niveau de l’escalier, c’est fini et impossible de remonter. Donc prenez bien votre temps. Suite à notre visite, on a poser des questions au staff, essayant tant bien que mal de comprendre ce que l’on avait loupé mais … ils nous prenaient pour des fous donc on a laissé tomber. Ensuite on est parti faire un tour du parc de Catherine tranquillement. On a faire une partie du tour du lac puis on est passé devant le pavillon de l’Hermitage d’ou l’on peut prendre quelques photos sympa du palace depuis l’allée lorsqu’il n’y a pas grand monde. Rien que le parc, on peut s’y promener une bonne heure. Cela dit, je conseillerai d’y aller en été. Sous la pluie, c’est moins agréable.

Sans titre
Moo Moo Burger

On a ensuite repris un taxi pour le centre ville. On s’est arrêté pour l’un des meilleurs fast-food de la ville. Moo Moo Burger, immanquable avec sa tête de vache en néon. Ce petit restaurant de burger est très fréquenté par les locaux et il y a peu de places. Cela dit je le recommande grandement car c’est l’un des meilleurs burgers que j’ai mangé. Le pain brioché fait maison, la viande délicieuse. De plus il serve aussi des bières craft et des limonades et ice-tea fait maison. Les prix sont en conséquence mais la qualité est au rendez-vous, je conseille. Le soir on est allé boire un coup en face de l’hotel dans un bar appelé : Commode. Ce dernier est un peu particulier car il facture le nombre d’heures passées (environ 2EUR de l’heure), grâce a une carte qui est remise à l’arrivée, puis chaque verre/plat à prix coutant. C’est un vieil appartement rénové qui propose des jeux de sociétés, des live-band et autres show. Ils servent évidemment toute sorte de cocktails mais aussi des sushis (pourquoi pas ?).

Sans titre
Saint Sauveur

Dernier jour à St Petersburg, on se lève et on part faire la Cathédrale Saint Sauveur sur le sang versé. Cette cathédrale orthodoxe est magnifique. Comment souvent les peintures intérieures (très colorées) tapissent les murs et l’or est omniprésent. Je recommande vivement. Je recommande aussi la cathédrale St Isaac que nous avons visité par la suite. Mais avant ca on est parti manger dans le Jardin d’été. On a pris quelques photos puis marché le long de la Neva. Le temps était clément ce dernier jour et donc on a pris quelques photos des palais. Ensuite on est remonté vers la cathédrale St Isaac. Cette dernière à deux entrées, l’une pour le “musée” intérieur et l’autre pour monter au niveau des colonnades. On a commencé par l’intérieur, tout aussi coloré et tout aussi rempli d’or. L’espace est encore plus grand que la Cathédrale Saint Sauveur. Mais je dirai que dans tous les cas il faut faire les deux. Ensuite on est monté aux colonnades (sur le toit) d’ou on a pu prendre quelques photos de la ville.

Sans titre
Saint Isaac

On a ensuite marché pour notre hotel afin de récupéré nos bagages et on a commandé un Uber direction l’aéroport de St Petersbourg. Depuis le centre-ville il faut une heure. Il y a quand même quelques embouteillages en centre. Le coût : 9.90EUR (800RUB). A l’aéroport il n’y a pas grand chose niveau restauration, surtout à l’intérieur de la zone internationale, l’aéroport étant assez petit.

Sans titre
Vue depuis les colonnades de St Isaac

Budget : 12000HKD

Transport :

  • Qatar Airways pour HKG-DMO-CDG-HKG : 9100HKD
  • KLM pour St-Petersbourg-Paris : 250EUR
  • Train AeroExpress pour DMO – centre de Moscou : 5EUR (420RUB)
  • Business class sur le train rapide Sapsan Moscou – Saint Petersbourg : 43EUR

Hotel : Mayakovka House Moscou, Vremena Goda Hotel Saint-Petersbourg

Album Photo

Advertisements

Visite de la Côte Est des USA

Qui dit période de Pâques dit jours fériés, dit 10 jours de vacances ! L’année précédente, j’étais parti avec un ami faire un roadtrip coté ouest des Etats-Unis. Nous avons voulu renouveler l’expérience à la même période de l’année, mais cette fois-ci coté Est.

Il faut dire que je trouvais l’occasion plutôt intéressante vu que cette année j’ai des amis expatriés dans la plupart des villes de la côte. Alors on s’est mis en tête de faire un petit tour parmi toutes ces villes. Sauf que pas de chance pour mon ami, au dernier moment, sa boite lui a posé un voyage d’affaire de 3 semaines en chine… finalement j’ai du partir tout seul.

J’ai cette fois-ci, j’ai préparé mon voyage en prenant : tous mes avions en avance, mes trains (Amtrak), mes nuits d’hotels, ma carte SIM avec data (à Hong Kong, une SIM US pre-payé moins cher que ReadySim), ma carte d’attractions de New York (City Pass 3 Monuments).

Vendredi soir, après le travail, direction l’aéroport de Hong Kong. J’ai trouvé l’occasion d’utiliser les Asia miles que j’avais accumulé pendant 2ans pour acheter mon billet sur Cathay Pacific : Hong Kong – Boston, Newark – Hong Kong. Coût : 90 000 miles et 800HKD. Soit 10% du prix, afin de payer les taxes aéroportuaires, et le reste en miles. Verdict, 16h d’avion… Et c’est long. Heureusement, j’ai réussi a me mettre sur une rangée ou on était 2 pour 3 places.

IMG_1330

Arrivée : Boston Logan International. Comme d’habitude, l’immigration aux USA, c’est toujours un bazar pas possible. Cette fois-ci, vu que mon ETA était encore valide, je passe dans la même ligne que les citoyens américains. Première queue pour les machines et ensuite une deuxième queue qui depend du chiffre que la machine m’a imprimé… Après peut-être 45min, j’arrive devant l’officier de l’immigration, pas aimable pour un sous. Le mec était tout seul pour une file qui ne cessait de se rallonger. Passage des douanes plus rapide et direction le bus. Ce dernier est gratuit et permet de rejoindre la ligne rouge du métro. En fait, il permet d’avoir le trajet complement gratuit vu qu’il depose dans la zone payante du metro de Boston. Après une demi-heure je retrouve mon premier ami expat en stage à Boston, du coté de Central (Cambridge). Un petit snack au CVS et direction sa maison ou il vit en colloc avec 7 personnes. Retrouvailles, discussion et dodo.

IMG_1371

Le lendemain, c’est le samedi et on part tout les deux à la découverte de Cambridge. Enfin… il me sert de guide évidemment et on part en direction de Harvard. Il fait beau mais un peu frais. Le campus n’est pas très grand et en fait ne ressemble plus vraiment à un campus. Il y a quelques batiments d’époques mais aucune vie étudiante. Ok on est samedi, mais en fait j’apprend que ce campus historique n’est plus utilisé que pour certains départements et que beaucoup de parties de l’université sont dispatchées à travers la ville. Bizarre. Je ne m’attendais pas du tout à ca. On fait le tour du quartier, du magasin de souvenir et on repart marcher vers la Charles River. On marche tout le long jusqu’aux premières maisons des fraternités du MIT et on décide d’aller y faire un tour en passant d’abords par les stades de sport. Puis on rentre dans le batiment principal et la : beaucoup plus de vie étudiante, beaucoup plus de monde, de l’activité associative etc.. On passe voir les labos d’ingénierie (en tant qu’ingénieur) et on ressort sur la pelouse du Killian Court pour une petite photo. Après un passage à travers l’université, on ressort du coté des batiments designé par Frank Gehry et on va faire notre pause déjeuner dans un bar proche, histoire de manger un gros burger.

IMG_1419

On repasse à la maison et on prend 2 vélos. Petite balade qui nous permettra d’aller un peu plus loin. On longe la Charles River en direction de l’USS Constitution museum ou se trouve deux batiments navals. L’un du 18e et l’autre plus récent, de la seconde guerre. On ne fera pas le musée mais un petit tour dans le coin, puis on remontera direction le Bunker Hill monument, un obelisk qui surplomble la ville avec la statue du Colonel Prescott. C’est le debut du Freedom trail, un chemin à travers la ville qui lie les monuments histoire des Etats Unis. La cote Est étant la partie qui fut colonisée la première et ou les premiers gouvernements des USA furent établis. On suit dont le trail, on part vers le centre ville de Boston, pour commencer avec la Old North Church et le Paul Revere Mall. On travers Little Italy et on redescend vers un quartier huppé plein de restaurants, le quartier du Quincy Market, en face de l’hotel de ville. On continue vers le sud direction le centre “shopping” (Downtown Crossings), ou se trouve Macy’s. Puis on rentre dans le parc de Boston Commons ou l’on croisera beaucoup d’écureuils. On continue sur la très chic Commonwealth Avenue pour rejoindre la Boston Public Library, adjacent du plus grand building de Boston, la John Hancock Tower. On rentrera via les berges de la Charles river ou bon nombre de bostoniens se posent pour profiter du soleil.

IMG_1429

Le soir, direction une colloc pour commencer la soirée. Pizza, bière et billard, la maison est tout autrement plus cosy. Un groupe de 6 Francais, je ne suis pas trop dépaysé. Je rentrerai en Uber, histoire de récupérer. Le dimanche, après une grasse mat méritée, on part retrouver le petit groupe pour essayer de faire le fameux tour en bateau de boston : le Boston Duck Tour. Ce dernier est connu dans le monde entier et a été répliqué dans d’autres villes de la cote Est car il ne passe pas inapercu. Ce sont des bateaux amphibies, répliques de ceux utilisés durant la seconde guerre mondiale qui font une partie du tour dans l’eau et l’autre partie dans les rues de la ville. Bon le tour n’est pas gratuit… en fait vraiment très cher : 40USD pour 1h20 et de toute facon il était complet pour la journée, malgré les nombreux bateaux/camions qui partaient tous les quart d’heures. On est donc aller bruncher à Quincy Market. Après notre repas, on a rejoins à pied les berges de la charles pour une marche digestive. Finalement on a terminé avec une petite bière près de Central Cambridge.

IMG_1571

Lundi, je suis donc seul pour ma visite cette fois-ci. Je décide de marcher jusqu’au MIT, enfin presque : le musée du MIT que j’avais repéré la veille. Pas trop cher, ce dernier expose pas mal de projets scientifiques (robots surtout) qui ont révolutionné le monde dans leur domaine et produit dans l’université du même nom. Intéressant pour tout ingénieur et curieux de science. Je me suis ensuite remis en marche, direction Boston centre puis vers le sud pour aller voir le fameux Fenway park. Le stade de baseball des Red Socks. Ce dernier est visitable avec réservation. J’ai fais le tour de celui-ci et je suis remonté par la Newbury street, la rue de la fashion et des magasins de luxe, pour aller manger avec mon ami, près de la Boston Library. Le coin est vraiment beau en terme d’architecture et il est agréable de déambuler entre les nombreuses boutiques un peu originale, les restaurants “nouvelle generation” (organiques et autre coffee shop). Après manger je pars vers le tour de la Boston Library qui est en deux partie, la première qui date du 18e et la deuxieme plus moderne. Evidemment la première partie, historique, est plus intéressante culturellement. Je marche ensuite direction le sud et le parc de Back Bay Fens qui comprend plusieurs lacs. Ca sera une marche reposante de plusieurs km, passant devant le Museum of Fine Art, des monuments aux mort de la 2nde guerre et les jardins “ouvrier” (ou citoyens, je ne sais pas comment ils les appellent) mis à disposition dans le parc. Je retourne à la maison et je fais mon sac, il est temps de partir à l’aéroport. Cette fois-ci, il me faut un ticket pour prendre le metro et je switcherai pour la navette bus direction le terminal International. Finalement le trajet est plutot court et l’aéroport bien vide en cette fin de journée. J’en ai même eut du mal a trouver à manger. Mon vol American Airlines direction Washington DC. Arrivée sur place, je commande un Lyft qui me prendra sur une des zones d’arrivées (la 7, suffit de sortir par la bonne porte) et m’emmènera dans mon hotel sur la 16e Avenue NW The Embassy Inn.

IMG_1635

L’hotel est pas trop mal (Washington est très cher et 100USD la nuit c’est normal), mais pas de chance des le premier jour, pas d’eau chaude. Ca sera une journée de marche seul dans la capitale. Et il y a beaucoup à faire ! Je pars donc direction le sud vers la Maison Blanche. Une petite photo et on repars. Au milieu de la ville se trouve le National Mall. Un immense parc ou se trouve bon nombre de monuments coté ouest et tous les musées nationaux (Smithsonian) coté est avec tout au bout à l’est, le Capitol, et au milieu l’obelisk : le Washington Monument. Je commence donc par l’est avec le Lincoln Memorial et sa fameuse statue du président Lincoln assis.

IMG_1754

Ensuite je passe voir les monuments des Veterans de la guerre du Vietnam puis de la guerre de Corée. Ca fait déjà un peu de marche, les distances sont plutôt… grandes et il fait chaud. Mais je vais pas me plaindre, c’est mieux que la pluie. Ensuite je marche vers le sud pour y voir, le monument de Martin Luther King, le president Roosevelt et ensuite le dome ou se trouve la statue de Thomas Jefferson. Bien que cette zone ne soit pas forcément la plus prisée par les touristes je la trouve plutôt jolie et originale, surtout la partie sur Roosevelt avec ses nombreux messages gravés dans la pierre. Je continue mon périple vers les musées cette fois-ci. N’ayant pas le temps de tout faire, ma priorité va au Smithsonian National Air and Space. Ce qui est génial avec ces musées, c’est qu’ils sont gratuits et qu’ils sont extrêmement fournis. Il faut des heures pour tout faire et le nombre de pièce est hallucinant. Alors évidemment ca se ne compare pas au Louvre ou au British Museum, car ce n’est pas le même thème, mais pour un amateur de l’aviation et de l’espace, c’est un must. J’ai ait donc passé près de 2h. Malheureusement, je n’étais pas le seul et avec la foule, cela devient rapidement fatiguant. Il y a un restaurant dans le musée, une sorte de food court, mais… je vous donne en mille le prestataire : McDonalds. Du coup, j’ai pris un sandwich dans un kiosk dehors et je me suis posé dans l’herbe.

IMG_1785

Après 20min de pause… faudrait pas lacher la cadence, je repars direction le Capitole. Des photos s’impose vu la grandeur du batiment. La visite intérieur est possible mais il faut faire la queue au sous-sol et je ne suis même pas allé voir si cela aurait été possible dans la journée. J’ai préféré continuer ma marche pour aller voir la Library du Congrès, qui s’avère être un très beau batiment en extérieur mais surtout en intérieur. Transformé en une sorte de musée de l’histoire avec bon nombre de pièces sur des sujets historique comme les grandes guerres (évidemment) mais aussi d’autres pays. En sortant je refais le tour du Capitol et je me dirige, ayant un peu de temps vers le musée d’Histoire Naturelle.

IMG_1904

Je ne sais pas lequel des Smithsonian était le plus bondé, mais la gratuité ca marche… Je fais un tour rapide, histoire de. Puis je repars vers le nord pour faire le musée de l’Espionnage, un musée privé à 22USD l’entrée qui démarre sur des pieces des films de James Bond. Le musée est en plusieurs parties : les espions connus, les gadgets, les techniques d’espionnages, les films… Plutôt intéressant. J’y passerai une petite heure et j’en sortirai pas déçu. Un bon divertissements et quelques infos intéressantes. Ils proposent aussi une version interactive pour les enfants ou il chacun à une fausse identité avec une histoire et il faut découvrir l’espion. Le soir, je retrouve un ami de longue date de mon école d’ingénieur qui travaille à Washington depuis 5ans. On prendra deux bières dans le quartier de Adams Morgan sur la 18th ou se trouve quelques bars et restaurants.

IMG_2065

Lendemain, réveil aux aurores pour prendre un Lyft direction la gare. J’avais déjà mon billet électronique Amtrak pour Philadelphie ou je passerai la journée. J’arrive vers 10h et je commence a marcher direction le centre-ville. Je remonte au nord pour aller voir le musée Rodin que je traverse tranquillement. C’est un musée à la fois extérieur et intérieur, je ne ferai que le jardin puis je monte vers le plus ancien pénitencier des USA (Eastern State Penitentiary). Ce dernier conservé est transformé en musée ou l’on parcours, un peu comme Alcatraz, ses couloirs et nombreuses pièces avec un programme audio. On retrace l’histoire de ce dernier qui fut comme son nom l’indique un lien de “pénitence” au depart, ou les prisonniers ne cotoyaient personne durant toute la durée de leur peine. Le système a rapidement changé (les prisonniers devenaient fou pour certains) et a accueilli bon nombre de fameux gangsters dont Al Capone. On parcours donc les différentes branches (le site est en étoiles) avec chacune une partie de l’histoire du lieu dont les fameuses tentatives d’évasion. Je repars vers le centre et passe devant le City Hall, le temple Masonic a l’architecture originale et je vais faire un tour au Reading Market, le paradis des gourmets. L’endroit est rempli de vendeur de snack, d’épicerie et de restaurant à emporter. Je fais la queue pendant 30min pour obtenir mon Philly Cheese Steak, un sandwich de fromage et d’émincé de boeuf dans l’un des meilleurs selon internet. Je n’ai pas trouvé d’endroit ou m’asseoir dans le Reading Terminal, j’ai donc fait un petit tour du coin et je reparti avec mon sac vers la zone historique de la ville. Je me suis assis dans le parc près de l’Indépendance Visitor Center pour savourer mon sandwich qui s’avérait être très gras et pas forcément bon… un raté. J’aurai peut-être pas du attendre autant.

IMG_2120

Philadelphie est connu pour ses nombreux monuments historiques datant de l’histoire de l’indépendance des Etats-unis vis-à-vis de l’Angleterre. Le centre historique, à l’est du City Hall et du Reading Terminal accueil l’Independance National History Park ou se trouve la Liberty Bell, l’Indépendance Hall et le vieux City Hall. Malheureusement pour moi, les tickets de la journée pour l’Indépendance Hall étaient tous vendus. Mieux vaut arriver tot. J’ai donc fait le mini-musée de la Liberty Bell, la fameuse cloche qui s’est fendue à son arrivée sur le sol américain en 1776. C’est un symbol de liberté des Etats-Unis ensuite repris par les abolitionnistes dans les années 1830. Puis ensuite je suis parti marcher du coté des vieux batiments de la vieille comme la plus vieille banque des USA et le Carpenter History Hall.

IMG_2151

Je n’ai pas eut le temps de faire le National Constitution Center qui comme son nom l’indique raconte l’histoire de la création des USA. Vers 16h, j’ai commencé a repartir vers la gare pour prendre le train suivant, pour New York.Pour info, il n’y a pas grand chose à voir sur le chemin. Après près de 2h, j’apercois la Grosse Pomme.  J’arrive a la gare de Penn Station, qui est surement l’un des endroits les plus bondés de New York. Je me dirige tant bien que mal vers le métro. C’est une ville sous la ville avec des shops et restaurant. J’achète ensuite mon pass Metrocard 7 jours qui vaut le coup pour plus de 12 trajets. Puis je prend le métro direction East Village ou je retrouve un dernier ami qui lui habite New York depuis peu. C’est chez lui que je passerai mes 4 derniers jours à visiter la cote Est.

IMG_2246

Le lendemain, réveil aux aurores. Douche rapide puis métro pour me rendre au Battery Park, à la pointe sud de Manhattan. Un conseil que j’avais lu sur internet et qui m’a bien servi, venir à l’ouverture des ferrys pour aller voir la statue de la liberté. En effet, il y avait déjà beaucoup de monde à faire la queue avant même le premier bateau parti. Je vais au guichet échanger mon CityPass New York (3 monuments) et je pars faire la queue. Comme d’habitude aux USA, il y a un check de sécurité, qui prend pas mal de temps. Et il ne rigole pas… On embarque ensuite sur l’un des ferry : Miss New Jersey pour ma part. Une superbe vue sur Downtown, avant d’arrivé à Liberty Island ou se trouve la statue. Finalement ! On débarque tous pour ce premier stop et a chacun de vadrouiller sur l’ile ou se trouve un restaurant et un shop de souvenir, et évidemment la statue. Beaucoup moins grande que ce que j’imaginais (merci Hollywood). Il faut prendre un supplément pour monter, que ce soit au niveau 1 ou dans la tête de la statue, ce que je n’avais pas fait (pas compris dans le pass non plus). Comme un bon touriste, je fais le tour, prend quelques photos et me voila reparti pour le prochain stop, Ellis Island. Ellis Island est très connue car ce fut longtemps le point d’entrée des immigrants. C’est ici qu’ils arrivaient de partout mais surtout d’Europe et ou on vérifiaient s’ils n’étaient pas malades, s’ils connaissaient quelqu’un sur place etc. C’en est devenu un musée avec l’histoire de l’immigration aux USA de ce temps à nos jours. On y trouve beaucoup d’artefacts de ceux qui y sont passés. Après une bonne heure passé dans le musée, je reprend une dernière fois le bateau, retour à Battery Park.

IMG_2342

Je remonte à pied sur Broadway ou se trouve le charging bull puis vers le NYSE et son poster de la dernière IPO (Broad Street). Après un passage rapide par Trinity Church, je remonte vers le monument du World Trade Center and the One World Trade Center. L’endroit se présente comme deux “grands trous de marbre noir” ou coule de l’eau en permanence avec les noms des victimes inscrits. Bon nombre de gens de retrouve tout autour. Entre les deux “pools” (piscines) se trouve le Memorial/Museum qui fait parti du packages CityPass mais que je n’ai pas choisi de faire. Il faut apparemment réserver son heure de passage (24USD). Je fais un tour rapide par Westfield, un centre commercial à l’architecture très original, sorte de dome “compressé” d’arches blanches. Semblerait très récent. Puis je décide de marcher vers l’est, direction le Brooklyn Bridge. Il y a du monde, beaucoup de touristes, et ca ne plait pas aux locaux qui passent en vélo à toute vitesse. La partie pédestre surplombe la route et depuis le pont, à l’architecture si atypique, on a une super vue sur les grattes-ciels. A faire absolument. Je traverse donc et rentre dans Brooklyn. Afin de faire de belle photos, je marche pour rejoindre le quartier de Dumbo ou l’on a une super vue sur le Manhattan bridge. Depuis le parc le long de la East River, je prend de super panoramas de la ville.

IMG_2385

Après cette petite balade aux portes de Brooklyn, je reprend le métro direction le Rockefeller Center et sa patinoire. Je marche dans le quartier : St Patrick Cathedral, Saks, la rue des diamants sur la 47e, puis je rejoins Time Square ou je fais un tour rapide entre les immenses panneau publicitaires, ensuite les rues perpendiculaires ou se trouve les nouveaux theatres de music-hall, enfin je m’arrête sur la 42e, en face de Mme Tussaud. Pour mon déjeuner (un peu tard), j’ai hésité avec un Five Guys mais ce dernier, tellement sale, m’a repoussé et je suis parti prendre un sandwich dans un restaurant proche ou je pouvais m’asseoir. Après une pause bien mérité, je repars direction l’Empire State Building. Il faut y faire la queue à l’intérieur du batiment pendant quelques temps. S’il y a la queue a l’extérieur, c’est que cela va prendre du temps. Pour faire patienter, quelques explications à propos du building et de sa renovation qui leur permet d’économiser de l’électricité. Ensuite c’est un ascenseur direct pour l’observatoire extérieur. La vue est imprenable sur le sud de New York surtout. Du coté nord, on peut voir le Rockfeller Center et au loin Central Park. J’ai utilisé mon City Pass pour cette visite. Je redescend ensuite et pars vers la pour prendre une bière avec un autre ami en afterwork. Plus tard, je retrouve mes potes à Brooklyn dans le quartier de Williamsburg pour manger une énorme pizza dans un petit restaurant cozy dont je ne me souviendrai plus du nom. On prendra un verre dans un bar moitié intérieur moitié extérieur avant de rentrer avec le metro de minuit.

IMG_2428

Deuxième jour à New York, c’est reparti pour beaucoup de marche. Je prend le métro assez tot pour me rendre à Central Park et plus particulièrement au musée The Met (Metropolitan Museum of New York), qui serait l’équivalent d’un British Museum ou du Louvre, en un poil moins grand. Il est loin d’être petit cela dit. Mieux vaut avoir de bonne jambes et du courage. Arrivé avant l’ouverture, deux files d’attentes s’étaient déjà formée de part et d’autre de l’entrée. Comme cela me sera confirmé lorsque je suis reparti, mieux vaut venir tôt pour éviter les foules. Alors un point intéressant du musée c’est qu’il est gratuit ou plutôt que l’on donne ce que l’on veut. En effet, le prix est “suggéré” mais n’est pas obligatoire. A 25USD le prix suggéré… bref, j’ai donné bien moins (5 ou 10 je sais plus), rien que le fait qu’on essaye de faire payer les touristes un prix complètement subjectif sans préciser que ce n’est pas obligatoire (enfin si en petit…). Evidemment les New-yorkais sont au courant et peu paye plus de 10. Du coup, il faut donc faire attention a ne pas utiliser son CityPass avec ca, car ce dernier fait toujours ces calculs en prenant le plus gros chiffres de 25USD, avec ca on a l’impression de faire des économies.

IMG_2537

Après avoir récupéré mon plan, je suis parti direction l’Egypte et ses tombeaux, ses momies. J’ai du faire la partie sur les USA, les statues, l’Amérique latine, les tableaux. Bref il y a de tout et pour tout le monde. C’est immense, on s’y perd. Il y a de magnifiques salles et on retrouvera bon nombres d’oeuvres très connues évidemment. J’y ai donc passé un peu plus de 2h je pense et je suis reparti vers la 5e avenue par le parc et en passant à coté du Zoo. J’ai retrouvé mes compères dans la Trump Tower, enfin celle de derrière pour un lunch cubain (un sandwich bien épais acheté dans un petit shop d’à coté) en musique avec les choristes d’un lycée qui faisait l’animation de la zone. Suite à ce déjeuner, je suis reparti me promener sur la 5e avenue, la rue du shopping, puis j’ai rejoins Time Square ou je suis allé rapidement exploré les paradis des gourmands, à savoir le M&M’s shop et le Hershey’s shop. Il ne faut pas être claustrophobe, c’est bondé de monde ! Après ce petit tour dans la zone la plus touristique de New York, je suis allé faire le Top of the Rock, le rooftop du Rockefeller center, deuxième point de vue le plus impressionnant avec l’Empire State. Certains disent qu’il est meilleur, personnellement je pense qu’ils sont complémentaires car ce dernier offre une bien meilleur vue sur Central Park. Il est compris dans le CityPass. J’ai donc utilisé le CityPass avec les 3 entrées suivantes : Statue de la Liberté, Empire State et Top of Rock. Et je n’en suis pas déçu.

IMG_2602

Le Top of the Rock qui possède deux étages est un peu plus impressionnant, même si moins haut, avec ses vitres de plusieurs mètres transparentes et sa vue à 360 degrés du top floor. Et puis, il permet de voir l’Empire State, qui est surement la plus belle tour de New York. Après être redescendu, je suis passé voir Grand Central, la fameuse gare avec son hall immense, puis à 300m plus loin, la New York Public Library qui est plus un repère de touristes qu’autre chose. Ils ont donc posés des panneaux d’interdiction aux touristes dans certaines salles pour éviter le chaos. Je suis ensuite reparti vers le sud, direction East Village, avec un stop photo au Flat Iron, le très connu batiment qui ressemble à un fer à repasser. Coincé entre deux rue, avec une architecture typique. J’ai poursuivi mon chemin pour rentrer à l’appart, la soirée sera calme et reposante.

IMG_2658

Avant-dernier jour à New York. Je pars à pied depuis East Village, direction la High Line, mais d’abords je remonte au nord, passant devant Google NYC, pour le Madison Square Garden. C’est la que démarre la High Line et j’ai décidé de la faire de bout en bout. C’est un chemin suspendu qui s’étale du nord au sud ou se trouvait un chemin de fer, re-transformé en chemin fleuri pour ceux qui aiment se balader entre les buildings. C’est plutot sympa, il y a quelques messages artistiques tout du long et le chemin se termine sur le musée Whitney of American Art. Après quelques photos, je remonte de 300m direction le Chelsea Market ou l’on trouve, des magasins fashion et des restaurants, dans un style très industriel. J’ai essayé de trouver quelque chose à manger mais sans grand succès, en effet la plupart des restaurants étaient bondés et à moins de prendre à emporter… Du coup je suis reparti me balader dans le quartier très chic, et calme de Chelsea, ou j’ai pu croiser la maison lieu du tournage de Sex and the City. Puis, plus à l’ouest, The Cage, le terrain de street basket le plus connu du monde. Je suis ensuite allé me poser dans Washington Square Park ou une performance artistique et comique dans au centre du park attirait bon nombre de spectateurs.

IMG_2748

Après cet petit break, j’ai continué de descendre vers le sud, passant par ChinaTown puis Little Italy. Beaucoup de monde à faire la queue a Little Italy pour acheter des patisseries. Je n’ai pas succomber à la tentation et j’ai continué mon chemin. Sauf qu’à un moment, mon ventre criait famine. J’ai décidé d’aller faire un tour dans Westfield World Trade Center ou j’ai pu trouver Eataly, un paradis pour les amoureux de nourriture italienne. C’est une sorte de grand supermarché de produits italiens importés avec plusieurs restaurants et autres stands de snack italien, le tout d’excellente qualité. En fouillant j’ai pu trouver une place dans un des restaurants et après 20min d’attente tout seul sur mon siège, un serveur à bien daigné s’occuper de moi. J’ai pris une pizza napolitaine au jambon et artichauts. Classique et délicieuse mais service… pourri, pour pas dire autre chose. Après avoir presque succombé a une gelato, je suis reparti le ventre plein, direction l’ouest dans un autre centre commercial : Brookfield Place. Alors je ne sais pas si c’est fait exprès ou non, mais ce dernier possède une sorte d’équivalent de Eataly mais pour la nourriture francaise (en moins fourni cela dit). Bon à savoir. Après un petit tour rapide sur les berges donnant sur l’Hudson River, je suis reparti à pied direction East Village. Le soir, apéro puis grosse soirée à l’appart avec maxi pizza américaine, danse et jeu de société pour cloturer la soirée (on devait aller au Jane, le repère des francais a NYC, mais on a eut une grosse flemme de prendre le taxi).

IMG_2828

Après une grasse-mat le dimanche, je me lève tant bien que mal et je prend le métro pour Midtown, rendez-vous au Whole Foods de Central Park, sur Columbus Circle. C’est le rendez-vous des New-yorkais lorsqu’il fait beau. Chacun prend à manger pour aller se poser sur l’herbe du parc. J’ai donc retrouvé l’un des mes amis et on a pris notre salade au poids (j’ai un peu forcé sur la dose, 20USD la salade, mais le buffet avait l’air tellement bien) avant d’aller se poser sur Heckscher Playground. On a pu discuter tranquillement pendant quelques heures avant qu’une ondée nous force à nous planquer sous les arbres. Puis chacun est parti de son coté et j’ai décidé d’en profiter pour faire le grand tour de Central Park. Je suis passé devant Sheep Meadow qui était plein à craquer. Picnic, football américain ou frisbee, chacun y vient prendre le soleil. Ensuite c’est The Lake ou l’on peut louer une barque pour un petit tour romantique. Puis The Great Lawn, principalement réservé aux sportifs avec ses nombreux terrains de baseball. Enfin le Jacky Kennedy Reservoir, immense, ou bon nombre de jogger invétérés y font le tour, plusieurs fois certainement. J’ai rejoins la 96e et j’ai repris le métro pour l’appartement. J’ai terminé de faire mon sac, fait mes aurevoirs, et je suis reparti pour Time Square histoire de prendre des dernières photos avec tous les panneaux illuminés. Je devais me rentre à Newark pour mon vol pour Hong Kong. Il y a plusieurs façon de rejoindre Newark mais celle qui me semblait la plus simple même si ce n’était pas la moins cher , était de prendre le bus, le Newark Airport Express (16USD l’aller). Ce dernier part depuis 3 points différents, l’un d’eux est le Port of NY Authority, non loin de Time Square. L’arrêt de bus se trouve sur la 41e la ou la route passe sous le building du Port Authority. Il y a quelques plots sur la droite avec un panneau. Après 15min d’attend le voici. On paye à l’entrée en cash et c’est parti pour un trajet direct de 45min vers Newark. Arrivé à l’aéroport, je check-in et je part chercher un restaurant. Il est 23h et il n’y a plus qu’un Subway d’ouvert. Il faut dire que Newark, ce n’est pas JFK. Très calme et presque vide après 22h. Finalement j’embarque et coup de bol, je me retrouve à coté d’un siège vide, je vais pouvoir allonger mes jambes. C’est parti pour 16h de voyage.

IMG_2871

Budget : 9000HKD (1000EUR), mais avec un vol à 880HKD + 90 000 miles. Vol qui coute normalement 8000 HKD.

Transport : Cathay Pacific pour le long courrier, American Airlines pour Boston-Washington (70USD), Amtrak train Washington-Philly-NYC pour 80USD. New York Metrocard week pass 32USD.

Hotel : Embassy Inn Washington 220USD/2n (à la base j’avais réservé le District Hotel sur Hostelworld, mais au dernier moment ils m’ont redirigé vers le Embassy pour mes 2 nuits, qualité correcte)

Album Photo

Visites de l’extérieur de Marrakesh

Suite à notre visite de la Medina avec un guide (voir post précédent), nous avons décidé de partir avec un guide certifié en groupe. Autant profiter des possibilités proposées par Marmara.

Pourquoi ne pas faire “à la routard” comme d’habitude, c’est à dire visiter à pied comme ca ? Et bien suite aux petites déconvenues, on a préféré choisir la sécurité pour voir tout ce qu’il y avait d’important à un tarif fixe sans vadrouiller en perdant du temps.

Donc on est parti en car Marmara visiter l’extérieur de Marrakech. On a du payer quelque chose comme 20/30€ chacun (ce qui est pas mal).

On a d’abords récupéré des vacanciers des autres hôtels puis on a commencé notre visite avec les jardins de la Menara. La Menera est un immense jardin d’oliviers (principalement) et comprenant un bassin d’irrigation au milieu. Le principe du bassin est de récupérer les eaux des montages de l’Atlas afin d’avoir un réservoir d’eau pour la population. Le bassin servait aussi à l’armée pour apprendre à nager et bien évidemment à l’irrigation des jardins d’olivier.

Auparavant, soit il y a quelques années, un spectacle pyrotechnique, sons et lumières, s’y tenait le soir. Cependant, l’aéroport étant tout proche, la société a du arrêter et fermé boutique.

Lorsque l’on est passé, on a pas mal souffert de la chaleur. Il devait faire plus de 40 et dans les jardins, pas d’ombre à moins de courir se réfugier sous les oliviers… (trop petits) Mais les jardins sont souvent prisés pour leur calme et les marocains en profitent pour y pic-niquer.

par Michel27

On a ensuite pu visiter la Palmeraie. Immense réserve de palmiers à l’écart de la ville. De nombreuses villas pour millionnaires s’y trouvent (dont certains personnes politiques françaises). L’endroit est protéger alors il est difficile d’y construire : il est normalement impossible de couper un palmier (sauf s’il est malade). Alors la technique, on élague bien ce qu’il faut élaguer et s’il reste des palmiers récalcitrants, il suffit d’y mettre le feu une nuit. Ensuite vous dites que ce n’est pas vous mais surement un jeune délinquant qui a bien compris que le palmier en question bloquait la construction de la piscine. Sinon il y a des possibilités de faire des tours de dromadaire dans la palmeraie.

by SaffyH

Nous sommes aussi aller visiter un des plus beaux jardins que j’ai jamais vu : le jardin Majorelle. Créé par le peintre du même nom qui, amoureux des couleurs de Marrakech y avait acheté une palmeraie, le jardin botanique est aujourd’hui la propriété d’Yves Saint Laurent (décédé depuis) et Pierre Bergé. Le peintre, passionné de botanique, y créa un jardin exceptionnel en rapportant des plantes de ses voyages. Le jardin regorge donc de plantes étrangères. Une villa bleu est basé au centre du jardin et des fontaines mette en valeur celle-ci. L’endroit est magnifique et calme. Plus petit que je pensais certe. Ca vaut le coup de le voir et de s’y poser quelques minutes pour profiter de l’environnement.

Enfin nous sommes aller à la bordure de la Medina, pour aller chez un herboriste. Chose que nous avions déjà fait lors de notre visite improvisée (mais guidée) de la medina. Donc je suppose que ce détour permet de rajout du pourboire au guide.

N’ayant pas les photos sous les yeux, je les ajouterai prochainement et modifierai surement mon post (pour rajouter d’autres infos). Les photos présentes proviennent de multiples photographes via Flickr.

L’ile de Djurgarden à Stockholm : des musées et des attractions

L’ile des touristes… c’est comme cela qu’on pourrait nommé l’ile de Djurgarden qui se trouve à l’est de Stockholm.

Pour s’y rendre, il faut prendre le bus ou le view tramway typique et très sympathique, qui propose même de prendre un café (dans certains). L’ile à ne pas manquer car elle comprend de nombreux musées, des zoos, un immense parc sur la culture Suédoise et même un parc d’attraction.

Alors voici dans l’ordre ce qu’on a fait et qu’on vous conseille de faire … ou pas.

Le musée Vasa du nom du bateau que l’on a repêché il y a quelques années dans la baie de Stockholm. Un magnifique bateau de guerre qui était le plus grand de son histoire et qui n’a fait que 50mètre avant de plonger et a pu être extrêmement bien conservé grâce à la boue. On a donc créé un musé autour de lui qu’on peut apercevoir de loin grâce au mat qui ressort du musée.

Le vivarium se trouvant pas loin du Vasamuseet. Intéressant, rapide et pas cher ou l’on plonge quelques instant dans une atmosphère étouffante pour observer des créatures de la jungle et autres poissons multi-colores.

GronaLund, c’est surement le plus grand parc d’attraction se trouvant en ville au monde (même s’il n’est pas immense bien sur). Malheureusement on n’a pu le faire car ouvrant fin avril (je crois). Pas mal d’attractions sympas si vous allez à Stockholm en été.

Le parc Skansen est très surement le parc à ne pas manquer. Comprenant plusieurs zoos, en plein air et en intérieur. C’est un parc comprenant de nombreux bâtiments typiquement suédois du 19e siècle (écoles, fermes…). Assez grand, il faut bien prendre une demi-journée pour en profiter (sachant qu’il ferme a 17h30/18h, comme beaucoup de choses). Il propose évidemment des évènements comme des concerts de musique folklorique et de nombreux endroits pour se restaurer.

Nordiska Museet : musée sur la culture nordique est un immense bâtiment magnifique qui propose une exposition sur plusieurs étages de la culture suédoise. On pensait avoir le droit à un truc sympa mais finalement il y avait beaucoup “à jeter”. Des présentations de chaises de toutes les couleurs, de l’art moderne etc. Bref, pas vraiment de la culture typique suédois à part peut-être au dernier étage une partie sur la culture Sami. On déconseille vu le prix.