Une semaine en Thailande

Après les Philippines, je suis reparti en voyage, cette fois-ci pour la Thaïlande. 5 jours en décembre, début de la période haute du tourisme dans l’ex royaume de Siam.

On a décidé de partir à Phuket, la station balnéaire la plus connue de Thaïlande et très certainement de toute l’Asie du Sud-Est. Phuket est connue pour ses plages paradisiaques (ravagées lors du Tsunami 2004 d’ailleurs), ses bars, son ambiance survoltée…

On est donc parti depuis Hong Kong vers la station balnéaire en prenant un vol sur la compagnie aérienne low-cost Air Asia. On avait pré-réservé nos hôtels sur Booking.com parce qu’on voulait éviter le rush de la haute saison, mais début décembre est plutôt calme (enfin toutes proportions gardées). On souhaitait visiter Phuket mais aussi les iles de Koh Phi Phi et Koh Lanta (Koh veut dire ile en thai), oui oui, celle du jeu télé bien connu.

Arrivé a l’aéroport international de Phuket, visa délivré sur place en remplissant le petit papier de l’immigration dans l’avion. L’aéroport ne paye pas de mine, mais il dessert quand même des destinations lointaines en Europe et Amérique. Sorti de l’aéroport, premier ladyboy repéré : heh oui, la Thaïlande c’est le pays des ladyboys, comprendre travestis. Ils sont partout et sont généralement très bien “déguisé” (si je puis dire), alors à bon entendeur… je vous aurais prévenu. Direction les taxis pour se rendre à notre hôtel. On se fait alpaguer comme souvent et cette fois-ci ils ont la dent dure… ils se bousculent pour nous emmener. Finalement on rentrera dans un 4×4 rutilant et on se rendra a Phuket Town pour 1000 baths à 5. Ce qui est plutôt beaucoup pour la Thaïlande mais l’aéroport se trouvant loin du nord de la ville, il fallait plus de 30 min de route. Il y a aussi des bus publiques qui permettent d’économiser et des taxis à compteur (enfin il faut batailler) de 4 places.

Alors point important : on ne s’était pas trop trop renseigné avant de venir et on a fait une belle boulette, à savoir nous avons booké nos hôtels à Phuket Town, à savoir la vieille ville, enfin la ville officielle alors que les hôtels, bars, club etc se trouve sur les communes adjacentes, près … des plages évidemment. La plus connue est Patong Beach mais il y a en a d’autre, ce qui fait que pour la première nuit on était étonné de voir personne dans les rues… évidemment. Le dernier jour lorsqu’on s’est rendu à Patong Beach cela nous en a couté 10 euros et 45 min de voiture (avec trafic). Donc un conseil, évitez de faire la même boulette ou alors, seulement si comme nous, vous prenez le bateau pour les iles, puisqu’en bookant à l’hôtel un van est venu nous chercher pour le port qui est dans Phuket Town.

Premier hotel, le backpackers de Phuket Town ou l’on a pu discuter rapidement avec un australien. Correct, cependant c’est pas le top pour l’intimité (c’est un backpacker en même temps). On a réussi a trouver un petit restau encore ouvert a 1h du mat pour manger un padthai, LA spécialité thai. Perso, il n’est pas passé, heureusement que le 711 était 24/24. Lendemain matin, shuttle direction le port pour le ferry vers Koh Phi Phi. Deux iles, dont l’une, Koh Phi Phi Don, accueille les hôtels et autres accommodations tandis que la seconde, Koh Phi Phi Ley, est vierge de toute construction. Arrivé sous un soleil de plomb, l’est bleu turquoise. On cherche la pancarte correspondant à notre hotel, puis on suit le groom qui nous emmène chercher une espèce de brouette en métal pour nos sac, direction l’hôtel, plutot bien bien éloigné du centre (PP Ingphu Viewpoint). Piscine, internet payant, bar excessivement cher, mais un petit bungalow somme toute, sympathique avec clim.

On visitera donc pendant 2 jours l’ile de Koh Phi Phi Don avec ses bars et clubs sur la plage, ses restaurants remplis d’occidentaux aux tarifs bien élevés pour le pays, goutera aux buckets thai (rhum Sangsom), achetera des babioles, se baignera dans l’eau a 27 degrés… Pour notre passage on a aussi booké une demi-journée de bateau en groupe avec plongée PMT (snorkeling), rencontre avec les singes de l’ile, tour de l’ile Koh Phi Phi Ley, débarquement sur Maya Bay (plage mondialement connue : c’est celle où l’on a tourné le film La Plage avec Dicaprio). Une demi-journée vraiment sympa que je conseille à tous ceux qui passent sur Koh Phi Phi. Beaucoup de club de plongé propose aussi des stages ou des sorties. L’iles est sympathique pour y faire la fête et quelques sorties, il ne faut pas y rester trop longtemps.

On a choisi donc de passer une nuit à Koh Lanta, l’ile bien connue qui est en fait loin, mais alors, très loin d’être abandonnée et inhospitalière puisque remplie de resorts (comprendre hotel-clubs) tout le long de la côte. Alors, c’est plus calme, plus familiale que Koh Phi Phi et on y va pour se reposer, faire un tour d’éléphant (ce qu’on a pas fait), profiter de la plage etc. Koh Lanta, c’est donc pas tip top pour des jeunes qui veulent beaucoup bouger (le soir, tout est mort à partir de 22h). Un simple défi : trouver une pizza a 23h : fail. Alors que sur Patong, trouver un massage thai a 2h du mat : win !


Après une longue nuit au resort, on reprendra le ferry direction Phuket avant un arrêt par Phi Phi pour le changement de bateau, vu que l’ile se trouve au milieu de notre trajet. Phuket Town encore ou on a rejoint notre nouvel hôtel, le tout neuf, Twin hotel en face de son ainé le Twin inn. Bon, étant pommé dans la vieille ville, on décidera de prendre un taxi pour Patong et son quartier “chaud”. Après 45 min de taxi (10 euros), on arrivera sur le marché de nuit au bord de la plage a Patong Beach. On a donc déambuler entre restaurants, bars et boutiques. On traversera donc la rue bien connue (Thanon/Soi Bangla) ou se trouve les principaux bars (tous remplis de prostituées… c’est Phuket quoi). Je n’aurai jamais vu autant d’occidentaux en 5 mois en Asie, ni même autant de français. On a réussi à trouver une pizzeria pas trop cher, faut dire que les prix sont bien élevés pour l’Asie, vraiment élevés. On a donc fait un tour, de l’animation, il y en a. Spectacles de rue, bars avec sono sur le bord de la route, ladyboys, marché, massage, stand de nourriture, dj sur la plage, vendeur indiens de contrefaçons… On finira pas faire un massage thai à 4euros de l’heure avant de rejoindre l’hotel sur Phuket Town.

Budget : 400 euros

Transport : Air Asia, Ferrys

Hotels :

  • Phuket Town Backpackers : un backpacker de base, pas trop cher mais pas très intime : les cloisons ne vont pas jusqu’au plafond (mieux vaut mettre ses effets perso au coffre), on avait pris une chambre pour nous 4 normalement… Convivial et disposant d’un bar/restau avec billard pas cher, histoire de faire des rencontres. Bon point de pause.
  • PP Ingphu Viewpoint : loin du centre, l’hôtel est cependant pas trop trop cher et est confortable avec piscine. Un bon compromis. Cependant il y a de nombreux hotels peu cher sur l’ile qui ne sont pas forcément disponibles sur les sites de réservation online.
  • Kaw Kwang Beach Resort : il n’est pas sur la plus belle plage, mais propose un restaurant, une belle piscine et des bungalows sympas et tout confort. Il est a 5 min de l’embarcadère et on est venu nous y chercher et déposer gratuitement.
  • Twin Hotel : tout neuf avec une belle déco et pas cher pour ce qu’il propose bien que la piscine (minuscule) et le restaurant se trouve chez son ainé le Twin inn hotel, de l’autre coté de la rue. Par contre, c’est loin de tout.
Advertisements

One comment

  1. Sam · March 4, 2011

    Bas de koh phangan ??? Dommage pour vous.. On y voit des dragons régulièrement!!!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s